Une pensée

[Site Clartés et Sagesse]

Par un pratiquant occidental


J’ai étudié le Fa depuis 2005, et pour être honnête, je n’ai pas été un pratiquant diligent. Je peux voir clairement aujourd’hui que ma cultivation s’est lentement détériorée sur une longue période de temps, et que les démons ont pu interférer avec moi quoi à cause de mes insuffisances. Une pensée incorrecte a presque mené à des conséquences désastreuses, mais m’a permis de comprendre combien sérieuse est la cultivation.

Je me suis toujours enregistré auprès d’un docteur de mon quartier après avoir déménagé. Mais lors de mon dernier déménagement il y a quatre ans, je ne m’en suis pas occupé, pensant qu’en tant que pratiquant ce n’était pas si important et que je n’en n’avais pas besoin. Malgré tout, une pensée m’est venue à l’esprit il y a quelques mois que si j’attrapais quelque chose à mon travail et que j’avais besoin de me faire arrêter, j’aurais besoin d’un arrêt de travail de mon docteur. En même temps, j’ai commencé à avoir des sensations dans mon corps qui me laissaient penser que j’avais développé des maladies. Je peux désormais percevoir le changement graduel qui s’était opéré dans ma pensée : du pratiquant éliminant son karma de maladie, j’étais passé à une personne ordinaire expérimentant la maladie.

Il y a quelques semaines, j’ai commencé à ressentir des élancements dans la région du cœur après les repas. J’ai commencé à surveiller pendant une semaine, et j’ai noté que c’était de plus en plus fort, et plus fréquent. J’apprécie la nourriture préparée par ma femme, et j’avais pris du poids depuis quelques temps déjà. J’ai décidé de parler de ces douleurs à ma femme, qui est aussi une pratiquante, et lui ai demandé de réduire ma nourriture. Nous sommes également allé acheter des capsules d’huile de poisson pour aider à réduire le gras autour de mon cœur. Je lui ai dit que je sentais une pression dans ma poitrine, et que mes côtes autour de mon cœur me faisaient mal. J’ai seulement 42 ans, et j’ai commencé à avoir peur. J’ai commencé à craindre le pire, m’attendant à faire une crise cardiaque d’un jour à l’autre. Ma femme a parlé avec un docteur de médecine chinoise – aussi pratiquant - et ils en sont venus à la conclusion que j’avais invité des démons du fait de mon état d’esprit incorrect, ce qui m’avait mis dans une situation dangereuse.

Je suis allé travailler les jours suivants, et j’ai senti ma poitrine se resserrer encore. J’ai commencé à émettre des pensées droites pour soulager ma douleur et j’ai demandé de l’aide au Maître. Je voulais juste en finir avec cette journée pour rentrer chez moi étudier le Fa. Lorsque je me suis mis à lire le Fa, j’ai eu de fortes pensées de mort, et j’ai fait mon possible pour retenir mes larmes. J’avais également de fortes émotions vis à vis de ma femme, et ne cessais de me demander ce que je devais faire pour la protéger si je mourrais. Plus tard, ma femme a partagé avec moi sa compréhension comme quoi il fallait nier les forces anciennes et éliminer les interférences. Je l’ai écoutée, mais mon esprit était dispersé, et je m’apitoyais sur mon sort.

J’ai rêvé ce jour là que j’étais à une présentation de Shen Yun. Je marchais pendant l’entracte, et je vis deux de mes collègues de travail que je n’avais pas croisé depuis dix ans. Ils avaient emmené leurs enfants. Je ne leur ai pas parlé, mais j’étais heureux qu’ils soient venus.

Lorsque je me suis réveillé, j’ai su que je voulais sauver les êtres. J’étais rempli de confiance et j’ai émis de fortes pensées droites. Je n’avais pas expérimenté de fortes pensées droites depuis longtemps, car jusqu’ici mon esprit s’évadait toujours lorsque j’émettais des pensées droites. J’avais vraiment perdu de vue le but de tout ça. Mais désormais, c’était différent. Lorsque j’émettais des pensées droites, j’ai demandé au Maître de m’aider à nier les arrangements des forces anciennes, affirmant que je ne suivrais que le Maître.

Ma femme s’est levé un peu plus tard, et m’a raconté qu’elle avait fait un mauvais rêve. Elle m’a dit qu’elle pouvait voir clairement une main de démon tenir un couteau et poignarder mon cœur. Il y avait aussi d’autres scènes désagréables. J’ai dit à ma femme que j’avais dû faire de très mauvaises choses dans une vie précédente et qu’il était temps de payer pour cela. J’ai pensé immédiatement en me basant sur le Fa et mon esprit était plus clair, car je savais maintenant pourquoi j’expérimentais ces douleurs. Ma femme m’a dit que quand j’émettais des pensées droites je devais dire au démon “Si tu veux être sauvé tu dois t’assimiler au Fa et mon Maître pourra t’offrir une solution bienveillante. Je suis un pratiquant de Dafa et je dois sauver les êtres. Si tu tentes d’interférer avec moi, je t’éliminerais.”

Simplement avec cette pensée de vouloir suivre le Maître, tout a changé en un instant. Depuis des mois, peut-être des années, il y avait eu un déclin graduel de ma compréhension du Fa, qui m’avait entraîné à ce niveau dangereux. Mais simplement grâce à une pensée droite, tout a changé. Mes douleurs dans la poitrine ont disparu et mes pensées droites sont devenues plus fortes et plus concentrées. Comment un pratiquant peut il être malade ? Comment peut on valider le Fa cloué au lit, ou hospitalisé ? Ce n’est pas ce que veut Maître à ce stade très important où le temps presse.

Lorsque j'ai regardé en moi la nuit d’avant, j'ai pu voir beaucoup de problèmes dans ma cultivation et croyais que cela allait être une tâche longue et ardue pour me sortir hors de ce gouffre dans le quel j’étais tombé. Mais dès que mes pensées ont été accordées avec le Fa, Maître m’a sorti de là et m’a remis sur le chemin de la cultivation. Désormais je suis dans la bonne position et le bon état d’esprit pour cultiver, éliminer mes attachements et commencer à rattraper le courant de la rectification de Fa.

Cet incident n’est pas un test de vie et de mort. C’est un test concernant ma foi en Maître et en Fa, et c’est un pas significatif pour moi afin de commencer vraiment à cultiver.


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/5/12/133262.html