La prison pour femmes de la Province de Gansu ordonne aux criminelles de persécuter les pratiquantes de Falun Gong

[Site Clartés et Sagesse]

Par un pratiquant de la province de Gansu


La Prison pour femmes de la Province du Gansu a formé une section spéciale où toutes les pratiquantes de Falun Dafa de la Province du Gansu sont détenues et soumises à divers degrés de persécution afin des les forcer à renoncer à Falun Dafa.

Les gardes dans cet établissement sont très versés dans la torture et l'humiliation des pratiquants. Ils sont reconnus par le leadership du Parti communiste chinois (PCC) et vantés comme modèles pour leur rôle dans la persécution. Les gardes de la Prison pour femmes de la Province du Gansu enseignent leurs méthodes à d'autres employés carcéraux de toute la Chine.

Zhu Hong, le chef de section et Sun Liwei, le chef adjoint , ont formé des détenues sur comment surveiller et maltraiter les pratiquantes de Dafa. Ces détenues comprennent des toxicomanes, des trafiquantes de drogue et des criminelles endurcies. Pour chaque pratiquante, il y a au moins une détenue qui la surveille et la maltraite.

Chaque jour, les pratiquantes sont forcées à regarder des vidéos qui calomnient Dafa pendant plus de 10 heures puis ont les force à écrire des rapports sur leurs point de vues sur le sujet. Si le rapport ne correspond pas à ce qui est attendu, la pratiquante peut être verbalement maltraitée, sauvagement battue et forcée à le réécrire jusqu'à ce que la détenue l' apprécie.

Les détenues ont toute licence dans le mauvais traitement des pratiquantes, comprenant l'utilisation d'un langage vulgaire, les passages à tabac et la torture. La torture et l'abus comprennent de forcer les pratiquantes à rester immobile ou à faire face à un mur pendant de longues périodes de temps, la privation de sommeil, la privation d'utilisation des toilettes et ne limitent pas à cela. Certaines détenues exigent que les pratiquantes lavent leurs vêtements, leur vaisselle et s'acquittent d'autres corvées personnelles.

Les détenues s'apprennent mutuellement leurs méthodes de persécution et rivalisent pour en inventer de nouvelles. Le chef de section Zhu Hong réduit leurs peines ou les récompense d'autres façons pour leur invention d'approches innovatrices pour persécuter les pratiquants.

Ci-dessous plusieurs exemples de persécution commise sur les pratiquantes Dafa dans la Prison pour femmes de la Province du Gansu :

La pratiquante de Dafa Mme Li Xiulan, 60 ans a été battue, elle n'a pas reçu de nourriture ou d'eau et s'est vue interdire toute hygiène personnelle ou d' aller aux toilettes. Quand elle a été forcée de mouiller son pantalon, on ne l'a pas laissée se changer et l'a forcée à nettoyer le sol avec la serviette qui lui servait à se laver le visage. Les détenues assignées à la surveillance Mme Li étaient Yuan Xueying et Hua Wanli. Elles lui ont craché dessus et lui ont enfoncé la tête dans la cuve des toilettes. Mme Li est maintenant émaciée et désorientée suite à de telles violences.

Mme Yan Ping a été battue par la détenue Yang Huilin. Elle a subi la privation de sommeil, n'a rien reçu à boire et s'est vue interdire toute hygiène personnelle et d' aller aux toilettes. Yang a donné une claque au visage à Mme Yan à plusieurs reprises.

Mme Lu Huiqin, une pratiquante âgée, a été torturée jusqu'à ce qu'elle devienne aveugle. Elle a été forcée à dire à la gardienne et la détenue combien elle leur était reconnaissante de "l'avoir soignée, "et ses mots ont été enregistrés.

Mme Mao a été torturée par la détenue Xian Deying et a du être amenée dans un hôpital pour des soins d'urgence.

Feng Chunling, une détenue, a été désignée pour torturer une pratiquante âgée. Elle a battue et lui a donné des claques au visage . Une fois, l'oeil de la pratiquante a été blessé au point que du sang a coulé sur son visage. La blessure n'a pas guéri pendant plusieurs mois. La pratiquante n'était pas autorisée à aller aux toilettes, elle a été forcé à porter un pantalon mouillé d'urine et à rendre des services personnels à Feng.

Jia Xiaolan était une trafiquante de drogue dont la condamnation à mort a été commuée et le chef de section Zhu Hong a loué ses méthodes pour persécuter les pratiquantes. Jia a battu et porté de fausses charges contre une pratiquante. Jia exigeait aussi que les pratiquantes assument des services personnels tels que vider son pot de chambre, lui masser le dos, laver ses vêtements, etc . Zhu a félicité Jia et recommandé que sa peine soit réduite.

Prison pour femmes de la Province du Gansu

Adresse : Boîte 68 de la Zone de développement de Jiuzhou, Ville de Lanzhou, Province du Gansu Code postal : 730046

Duan Shengchen, directeur

Gan Yumei et Dai Wenqin, sous-directeurs

Xing, capitaine de l'équipe de surveillance

Membres du personnel : Zhu Xianzong, Zhu Hong, SunLiwei, Ding Yuping, Lai Yidan et Coa Meng

An Qun, chef de la deuxième Salle de prison

Liu Ying, Directeur politique

Ma Meiying et Duan Baofeng, chefs dans la troisième Salle de prison

Chi Huifa, directeur politique


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/5/11/133236.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/4/19/255887.html