Faire tout ce qui est nécessaire

De la Huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de la province de Hebei


Bonjour Maître, bonjour à tous les pratiquants !

Je suis un pratiquant de Dafa d’âge moyen. Je voudrais ici partager mes expériences de xiulian et mes compréhensions.

Le début de la pratique

J’ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. En lisant Zhuan Falun, j’ai compris beaucoup de choses. En faisant les exercices, j’ai ressenti des choses merveilleuses et sacrées. En améliorant mon corps et mon esprit, ma vie est devenue un grand bonheur.

Pensées droites, actions droites

Quand le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Dafa en 1999, ma famille était très opposée à ma pratique. Résultat, j’ai arrêté de pratiquer temporairement. Je me suis de nouveau laissé aller à la recherche de la réputation, des intérêts matériels et des sentiments. En 2003 après avoir regardé un CD qui expliquait que l’immolation de la Place Tiananmen était un coup monté du PCC, je savais que le PCC avait trompé le monde entier. En dépassant divers obstacles, je suis revenu sur le chemin de la cultivation. À l’époque il y avait deux sortes de résistances, l’une venant de mon épouse et les autres de mon travail.

Auparavant mon épouse m’écoutait toujours. Mais à présent elle me frappait et m’insultait sans raison. En plus, elle me menaçait d’avaler des surdoses d’analgésiques pour me forcer à arrêter de pratiquer. En suivant les exigences sur le xinxing, je n’ai pas retourné les coups, ni les insultes tel que mentionné dans le Zhuan Falun. En me voyant continuer à bien la traiter et refuser de cesser de pratiquer Dafa, elle a cessé de m’embêter. En y repensant, j’ai réalisé que Maître m’aidait à dépasser les difficultés dès que mon xinxing était à la hauteur.

En 2008, des policiers du poste de police local, du bureau 610, et du Bureau politique et judiciaire sont venus sur mon lieu de travail pour prendre des informations sur moi. Sous la pression, des responsables de mon travail m’ont demandé d’écrire une déclaration disant que j’abandonnais ma pratique. Ils disaient qu’ils me dénonceraient à la police si je ne le faisais pas. À l’époque je ressentais beaucoup de pression. Après avoir regardé en moi, j’ai trouvé beaucoup d’attachements, tels que la peur, les intérêts matériels, l’attachement au confort et la luxure. J’ai décidé de les éliminer. J’ai aussi réalisé que, comme nous devons nous conformer à la société ordinaire, nous devons avoir un emploi stable. Cela nous offre plus de temps et d’opportunités pour sauver les êtres.

Quelqu’un m’a appelé en me disant que le camp de travaux forcés était très mauvais et que je ne pourrais pas le supporter. J’ai répondu : « Tout va bien. Je crois uniquement en maître et je Le suis. » À ce moment-là, j’avais le cœur léger et mes pensées droites étaient fortes. Maître m’a donc aidé à éliminer les éléments qui interféraient. Les responsables à mon travail ont cessé de me harceler. C’était exactement comme Maître a dit dans : « Enseignement de la Loi à la conférence internationale de Loi de l'ouest des États-Unis » :

« Si vous pouvez réellement avoir une pensée très droite face aux difficultés, sous la persécution perverse, devant les interférences, une seule phrase que vous prononcez avec une pensée droite résolue peut faire se dissoudre immédiatement la perversité, (applaudissements) elle peut faire que les individus utilisés par la perversité fassent demi-tour et s’enfuient, de sorte que la persécution de la perversité envers vous s’évapore et se disperse comme les nuages et la fumée, que l’interférence de la perversité envers vous disparaisse sans laisser de traces. »

Valider la Loi à mon travail

J’ai d’abord travaillé au service client de mon entreprise. Quand les gens me donnaient des cadeaux, je ne les acceptais pas, ou alors je les leur remboursais. C’est ainsi que j’ai gagné leur respect, ceci m’a facilité la tâche quand je leur ai ensuite clarifié la vérité. Cependant, parfois la charge de travail importante interférait et m’empêchait d'émettre les pensées droites aux heures globales. Par la suite j’ai été transféré dans un autre département où j’avais moins de travail. Durant mon temps libre, j’étudiais la Loi ou lisais des articles de minghui.org (version chinoise de Clartés et Sagesse). Durant ces dernières années, je n’ai manqué aucune pensée droite à midi et l’après-midi. Je suis très reconnaissant à Maître de m’aider là-dessus.

J’ai clarifié la vérité sur le Falun Dafa à mes collègues. La plupart d’entre eux et les membres de leur famille étaient d’accord pour démissionner du PCC et de ses organisations affiliées. J’ai aussi trouvé des occasions de clarifier la vérité aux clients et les résultats étaient bons. J’avais toujours sur moi des documents de clarification de la vérité ou des DVD, et je les donnais aux gens quand il n’y avait pas assez de temps pour parler en détails.

Former un corps uni

Afin d’aider différents points de production de documents de clarification de la vérité, j’ai commencé à participer à la coordination et à fournir du support technique. En me formant moi-même, et grâce à l’aide du Maître et de la Loi, j’ai pu dépasser beaucoup de difficultés techniques les unes après les autres. Maintenant je sais installer tout un système d’exploitation, télécharger et éditer des fichiers vidéo, faire la maintenance d’imprimantes, et compiler des documents. J’ai également établi un point de production de documents chez moi. J’ai imprimé des livrets, préparé des billets de banque en écrivant dessus des phrase qui clarifient les faits et soumis des articles via Internet, ainsi que des nouvelles sur la persécution et des listes de noms de gens qui ont démissionné du PCC.

Tant qu’il y a besoin de quelque chose pour Dafa et les pratiquants, j’arrête toujours ce que je suis en train de faire dans la maison pour soutenir les activités de manière inconditionnelle. J’ai aidé partout où il y avait besoin et quoi que ce fut.

Parfois j'ai fait 50 kilomètres à moto pour aider des pratiquants à la campagne à mettre en place des centres de production de documents et leur fournir du matériel informatique. Un jour, alors qu’un pratiquant me faisait des compliments sur mes capacités, je lui ai rappelé les mots suivants de Maître :

« Certains ont des capacités plus fortes dans ce domaine-ci, d’autres ont des capacités plus fortes dans ce domaine-là, mais vous ne devez pas à cause de cela vous bercer d’illusions. Vous dites combien sont grandes mes capacités et ainsi de suite, mais c’est la loi qui vous les a octroyées ! De plus cela ne va pas si vous ne pouvez pas y arriver, les exigences de la rectification de la loi font que votre sagesse parvient à cette étape, donc vous ne devez pas penser combien vous avez vous-même de capacités. » (« Expliquer la Loi lors de la Conférence de Loi de l’Ouest des Etats-Unis au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003 »)

Comme j’espérais sauver des êtres, Maître m’a donné cette sagesse.

Maître a pavé le chemin

Chaque fois que j’avais le temps, je sortais clarifier la vérité aux gens pour leur demander de personne èa personne de démissionner du PCC. Ma plus grande compréhension durant ces années est que tant que l’on fait des choses en se basant sur la Loi, surtout quand on sauve les gens de personne à personne. Maître peut nous aider. Par exemple, Maître peut guider des gens vers nous. C’est comme Maître a mentionné dans « Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa » :

« Chaque chose a été préparée, tout ce qui manque c’est que vous l’exécutiez. »

Je rencontrais souvent des amis ou d’anciens camarades de classe que je n’avais pas vus depuis longtemps. Je suis aussi allé de nombreuses fois dans ma ville natale pour y clarifier la vérité. Plus de cent personnes ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées.

Afin de parler de Dafa à plus de gens, j’ai décidé d’organiser un rassemblement avec ma classe de collège. J’ai parlé à plusieurs camarades et ils y étaient très favorables. Un camarade voulait payer deux tiers des dépenses et moi j’étais responsable de contacter les gens. Après avoir décidé de la date et du lieu, nous avons commencé à demander à plusieurs camarades. Le résultat était très bon. Près de 50 camarades et neuf professeurs sont venus. Tout le monde était reconnaissant que j’aie organisé cette activité. L’un d’eux est même venu de la province du Xinjiang, et certains sont venus en famille par avion, puis en voiture.

J’étais surtout touché par l’expérience d’une camarade de classe. Elle hésitait parce qu’elle gagnait sa vie en vendant des gâteaux dans la rue. En lui parlant au téléphone, j’ai dit : « Nous sommes tous des camarades de classe, il n’y a aucune différence entre les riches et les pauvres. En plus, il y a une bonne nouvelle, je t’en parlerai directement quand tu viendras. » Finalement elle est venue avec son enfant, abandonnant plusieurs jours de travail. C’est n’est pas facile d’être sauvé. Je lui ai clarifié la vérité, ainsi qu’à son enfant. Tous deux étaient d’accord pour démissionner du PCC et de ses organisations affiliées, tous deux étaient très heureux.

Ce rassemblement se tenait chez un camarade de classe qui vit à la campagne. À un moment donné, nous nous sommes assis pour regarder le DVD de Shen Yun. Mais le DVD était en mauvais état et donc la qualité de la vidéo était mauvaise. Il se trouve que j’avais la dernière version du DVD sur moi, donc j’ai mis le mien à la place. C’est ainsi que plus de 60 personnes ont regardé Shen Yun, y compris le programme d’ouverture. Je suis très reconnaissant à Maître pour son aide.

Il était déjà plus de 22 heures quand le dîner s’est terminé. J’ai clarifié la vérité aux gens un par un et leur ai donné des documents d’information. Mais il n’y avait pas assez de temps, puisque le rassemblement se

terminait le lendemain. Alors un camarade a suggéré d’étendre l’activité durant toute la nuit. Ceci m’a donné plus de temps pour clarifier la vérité. Finalement, la plupart des camarades et des professeurs savaient la vérité.

Être plus diligent

Il y a au moins deux choses que je n’ai pas bien faites dans ma cultivation. L’une était que je n’arrivais pas à bien équilibrer mes responsabilités familiales. C’était en partie dû au fait que je n’arrivais pas à m’occuper plus de ma famille en raison de mon travail pour Dafa. La deuxième chose est que j’aurais dû partager avec d’autres personnes les techniques que j’avais apprises afin que nous puissions nous améliorer ensemble en tant que corps uni. Dans « Enseignement de la Loi à la conférence internationale de Loi de l'ouest des États-Unis (questions et réponses) », Maître a dit :

un responsable est en réalité un coordinateur, s’il peut faire que davantage de gens y participent, c’est ça qui est important. Vous seul, quel effet pourrez-vous avoir ? Si dans l’ensemble chacun peut jouer son rôle, là on peut dire que le responsable a bien fait. Si vous- même avez très bien fait en tant que responsable, même si vous faites bien ce n’est qu’un seul élève qui a bien fait, alors autant que vous soyez un simple élève. Ce qui est crucial, c’est que le responsable a une responsabilité, il faut que vous jouiez ce rôle. »

J’espère que je vais mieux faire dans la cultivation et aider plus de pratiquants afin de sauver plus d’êtres. Nous ne pouvons pas décevoir le salut bienveillant de Maître et les attentes des êtres à sauver.


Traduit de l’anglais en France

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2011/12/11/249557.html

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/23/130284.html