Des chefs du parti et des policiers du bureau 610 qui ont pris part à la persécution contre le Falun Gong sont frappés de rétributions karmiques

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un correspondant de Minghui en Chine


Note de l’Editeur : Dans les cultures à la fois occidentale et chinoise, on accepte facilement le principe de rétribution karmique, à savoir que chacun est responsable de ses propres actions.

L’enseignement fondamental du Falun Gong est la caractéristique de l’univers Authenticité-Bienveillance-Patience. L’univers récompense tout ce qui est en harmonie avec ce principe, alors que le fait de battre, torturer et tuer des gens provoque des rétributions karmiques. En d’autres termes, le bien est récompensé par le bien et le mal est puni par le mal. Des articles tels que celui ci servent de rappel bienveillant pour ceux qui pourraient commettre des méfaits. Alors que beaucoup de ceux qui persécutent le Falun Gong ne font que « suivre les ordres », la loi universelle requiert qu’ils soient eux aussi tenus responsables de leurs actes, et que c’est seulement en réparant leurs fautes qu’ils pourront échapper à la rétribution qui leur est due.

Quand le régime communiste a commencé à persécuter le Falun Gong, certaines personnes ont suivi de près le régime en participant à la persécution. Le principe selon lequel « le bien est récompensé par le bien et le mal est puni par le mal » n’a jamais changé. Il y a beaucoup d’exemples de rétribution karmique parmi ceux qui sont impliqués dans la persécution.

Le chef de parti Liang Yongqi et le policier Zhang Xiaohong de la ville de Baiyin, dans la province du Gansu, sont morts tous les deux

Liang Yongqi était chef de parti de la société Living and Service, filiale de la société « Coat » dans le de district Pingchuan, dans la ville de Baiyin, dans la province de Gansu. Il était activement impliqué dans la persécution des pratiquants de Falun Gong au sein de son entreprise. Il est mort d’une attaque cardiaque le 10 février 2012, à 2 heures du matin.

Le pratiquant de Falun Gong M. Chen Fanghua est allé à Pékin faire appel le 22 février 2002. Après qu’il ait été renvoyé chez lui, Liang Yongqi a ordonné à Liu Wanzhen, chef de la section de la sécurité (qui est mort en octobre 2003), et le policier Liang Jingke de « faire son affaire » à M. Chen. Chen a été soumis à un an de travaux forcés et son salaire a été suspendu pendant un an et demi.

Après que M. Chen ai été relâché du camp de travaux forcés, Liang Yongqi a demandé au policier Zhang Xiaohong de le surveiller et le harceler. Juste avant les Jeux olympiques de 2008, Liang Yongqi et Zhang Xiaohong ont collaboré avec des policiers du département de police du district de Pingchuan pour arrêter M. Chen et Mme Yang Hongxia. M. Chen a ensuite été condamné à trois ans de prison et détenu à la prison de la ville de Lanzhou. Mme Yang a été condamnée à trois ans de prison avec cinq ans de sursis. Quand Liang Yongqi et Zhang Xiaohong ont bu ensemble pour célébrer leur « victoire », Zhang Xiaohong a soudain eu du mal à respirer et il est tombé mort. Il n’avait que 37 ans.

Le décès de Zhang Xiaohong et Liang Yongqi n’était pas accidentel. Des pratiquants leur avaient régulièrement clarifié la vérité et leur avait conseillé d’arrêter de participer à la persécution contre le Falun Gong. Profondément empoisonnées par le régime et à la recherche de profits personnels, ces personnes ont mis de côté leur conscience en ignorant les principes célestes. Leur mort est le résultat d’une rétribution karmique.

La mort du chef adjoint du bureau 610 du canton de Xixia, dans la province du Shandong

Liu Weidong, chef adjoint du bureau 610 du canton de Xixia, est mort d’un cancer du colon à l’hôpital de Xixia le 11 février 2012. Il n’avait que 50 ans.

Liu Weidong travaillait à la Cour de Xixia, il a été ensuite transféré au bureau 610. Il a personnellement participé à l’arrestation, aux fausses accusations et au passage à tabac de pratiquants de Falun Gong.

Mme Liu Lihua, professeur à la retraite du district Fushan de la ville de Yantai, a été envoyée au centre de lavage de cerveau de Xixia fin 2004 parce qu’elle avait distribué des documents de clarification de la vérité. Liu Weidong a incité plusieurs personnes à battre et insulter Mme Liu. Ils l’ont même frappée à la tête avec un tabouret. Suite aux passages à tabac, elle a perdu connaissance à plusieurs reprises et était couverte de blessures. Inquiète des crimes qu’ils avaient commis, Mme Liu leur a conseillé : « Arrêtez de frapper les pratiquants. Vous vous faites du tort à vous mêmes. » Ensuite Liu Weidong est venu la frapper lui même en criant : « Vraiment ? Hé bien ! Je te frappe, moi. Voyons ce que tu peux me faire. »

En 2010 Liu Weidong a commencé à souffrir d’un cancer. Il a été soigné à l’hôpital Xixia pendant longtemps, le cancer s’est généralisé. Il est mort dans d’atroces souffrances.

Jiang Yongzhong du bureau 610 de la province du Hunan a causé du malheur à ses parents en raison de la persécution contre les pratiquants du Falun Gong

Jiang Yongzhong est inspecteur adjoint du bureau 610 de la province de Hunan. Son implication dans la persécution a causé du tort à ses parents. Son père est devenu paralysé l’an dernier et cette année sa mère est devenue totalement aveugle.

Jiang, 57 ans, était le chef adjoint du bureau 610 de la province de Hunan, il est maintenant l’inspecteur adjoint. Pendant des années, il a participé activement à la persécution contre les pratiquants de Falun Gong.

En octobre 2005, Jiang Yongzhong, qui à l’époque était inspecteur assistant du bureau 610 de la province du Hunan, a emmené un groupe d’inspecteurs dans différents cantons de Chenzhou. Une semaine avant son arrivée, beaucoup de pratiquants de Falun Gong à Chenzhou étaient suivis et harcelés. Six des pratiquants ont été arrêtés et emmenés de force au centre de lavage de cerveau.

Quand son groupe est allé à la ville de Hengyang, il a supervisé la mise en place du centre de lavage de cerveau local. Chaque session durait sept jours et chacune comprenait 10 pratiquants de Falun Gong. Une installation et une organisation similaires ont ensuite été installées à la ville de Huaihua.

En mai 2010, Jiang Yongzhong était un membre clef du Parti, il a préparé le site officiel de la province visant à diffamer le Falun Gong. Le site a été lancé en novembre 2010 et contient de nombreux documents pervers qui diffament le Falun Gong.

Jiang Yongzhong est directement ou indirectement responsable de la persécution dans la province de Hunan, il a commis beaucoup de crimes.

Jiang Younzhong, +86-731-82219459 (bureau), +86-13808422781 (portable)

Le directeur adjoint du parti dans la province de Hebei a souffert des rétributions karmiques

Li Baoshuan est le chef adjoint de la branche du Parti dans le village de Xieyi, canton de Mancheng, dans la ville de Baiding, province du Hebei. Il a refusé de prendre des documents de clarification de la vérité que lui tendait un pratiquant de Falun Gong et a dénoncé le pratiquant à la police. Plusieurs jours après, le 27 janvier 2012, il a eu un accident de la route, sa voiture s’est écrasée contre des rembardes au bord de la route. Son nez a été fracturé et il a aussi été blessé au visage et aux bras. Il a été emmené à l’hôpital de Dongmasan.

Au Nouvel an 2012, le pratiquant M. Liu Yunshen de la ville de Shijiazhuang a tenté de donner des documents de clarification de la vérité à Li Baoshuan dans le village de Xieyi. Li a refusé d’écouter et l’a aussitôt dénoncé à la police. Suite à cela, M. Liu, sa mère, et ses deux filles ont été arrêtées. Afin de fuir d’autres persécutions, ils ont quitté le village. La mère et les filles de M. Liu ont été relâchées plus tard après qu’on leur ait extorqué 2500 yuans. M. Liu a été envoyé au Centre de détention du canton de Mancheng où il a entamé une grève de la faim. Cinq jours après il a été relâché après que sa famille ait donné 3000 yuans.


Traduit de l'anglais en France

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2012/3/8/131968.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/2/18/253211.html