Cultiver et valider Fa droitement

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Chine


J'ai 73 ans et j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1996. Avant que mon épouse (aussi une pratiquante) et moi commencions à cultiver Dafa, nous avions eu beaucoup de maladies. Elle souffrait d'une grave anémie et de rhumatoïde et j'avais eu des problèmes d'estomac pendant 40 ans. Toutes sortes de médicaments et de traitements médicaux avaient échoué. D'autres sortes de qigong ne nous avaient donnés aucun espoir. Dans cette situation désespérée, nous avons été très chanceux d'obtenir Fa. Toutes nos maladies ont depuis disparu sans aucun médicaments. Nous avons également compris la raison des nombreuses épreuves dans la vie, les concepts de la vie et de la mort et la vraie signification de la vie. Nous avons depuis suivi le Maître pour retourner à nos foyers originels.

Le Maître nous a dit que la cultivation est sérieuse et difficile. Nous devons bien étudier Fa, valider Fa et cultiver droitement ainsi que faire les choses que les disciples de Dafa devraient bien faire. Face à la persécution brutale du Parti communiste chinois pervers (PCC), nous avons continué fermement notre cultivation. Les fonctionnaires du PCC nous avaient mis sur la liste des personnes importantes et nous ont suivis, surveillés, arrêtés, détenus, ont confisqué nos biens, nous ont envoyés dans des camps de travaux forcés et des centres de lavage de cerveau, nous ont harcelés à la maison et nous ont extorqué de l'argent depuis que la persécution a commencé le 20 juillet 1999. Mon épouse a été illégalement arrêtée et détenue plusieurs fois. Je la vois à peine pendant les vacances. Le PCC m'a encore arrêté et détenu pendant un mois en novembre 2010.

Plusieurs pratiquants ont proposé que je partage mes expériences de cultivation. Je n'ai jamais envoyé d'article auparavant et je pensais que mes expériences étaient insignifiantes comparées à d'autres pratiquants. Mais j'ai bénéficié de Dafa. Le PCC pervers a persécuté Dafa, a diffamé le Maître et le Fa, et persécuté des pratiquants. Beaucoup d'êtres sont en grave danger. Je veux donc partager mes expériences avec les pratiquants. Ci-dessous sont mes compréhensions personnelles. Veuillez avoir la bonté de souligner toute chose inappropriée.

1. Prendre Fa comme Maître, cultiver diligemment

Le 20 juillet 1999, le PCC a commencé à persécuter le Falun Gong. Il a diffamé Dafa et a empoisonné l'esprit des êtres. Notre environnement de groupe d'étude de Fa a été détruit. Pendant la nuit, le PCC a arrêté les coordinateurs du Falun Gong partout dans le pays. A mon avis, Dafa est la chose la plus importante dans le monde humain et dans l'univers entier. Quand nos amis s'informent de notre cultivation, mon épouse et moi avons toujours répondu fermement, « que nous cultiverons Dafa. » Tous les après-midi on nous a obligés d'assister à une soi-disant étude avec le comité de retraite. Une fois quelqu'un a diffamé Dafa, déclarant que le Maître avait dit que la terre éclaterait. J'ai répondu fermement mais calmement, « Je cultive le Falun Gong depuis quelques années. Je n'ai jamais entendu le Maître dire une chose pareille dans ses articles ou dans les enregistrements audio ou visuels. Vous devriez avoir des preuves avant de dire une chose pareille. » Cette personne était le chef du niveau intermédiaire à mon usine. Depuis lors il me salue toujours. Il a eu l'air de comprendre que la propagande du PCC pervers n'était que des mensonges.

Une fois, j'ai eu une conversation avec un fonctionnaire responsable de surveiller les pratiquants de Falun Gong . J'ai dit, « Le PCC aime toujours supprimer mais certaines choses ne peuvent pas être supprimées. » il a été bouleversé. Après un moment, il a demandé qu'est-ce que ces choses pourraient être. J'ai dit, « La compassion ne peux pas être supprimée. La paix ne peut pas être supprimée. Le ciel ne peut pas être supprimé. Quiconque persécute la compassion doit être mauvais. Le bien sera récompensé avec le bien, et le mal avec le mal. » Après cela, il n'a plus rien dit et il a également changé son attitude envers moi. Je pense qu'il a également changé son attitude au sujet du Falun Gong. C'était l'un de mes anciens chefs au travail. Après plusieurs conversations avec moi, il a compris que le PCC pervers avait tort avec tous ses mouvements politiques. J'étais heureux pour son éveil.

La secrétaire du PCC m'avait parlé et m'avait dit de lire le journal et de regarder la télévision. J'ai dit, « Toutes les choses que les journaux et la télévision disent au sujet du Falun Gong sont fausses excepté le nom du Maître et du Falun Gong. Le but du Parti est d'inciter à la haine et de tromper le public, le tournant contre l'Authenticité-Bienveillance-Patience. Ils essayent d'entraîner tout le pays dans l'abîme du péché. Pourquoi est-ce que je devrais lire ces choses ? » Elle a dit que le journal avait publié un article écrit par une personne du nom de Wang, et elle m'a demandé d'écrire un article aussi. J'ai dit que la compréhension de Wang différait de la mienne et que je n'avais pas besoin de le lire ou d'écrire un article. Je ne voulais pas être utilisé contre le Falun Dafa. Elle savait que je n'écrirait rien de ce qu'elle voulait et a dû me laisser partir. Plus tard j'ai appris que l'article publié sous le nom de Wang avait été fabriqué par le bureau 610 local et utilisé pour tromper le public.

2. Parcourir le chemin tracé par le Maître

Après le 20 juillet 1999, le PCC pervers avait détruit notre environnement de groupe d'étude de Fa. Quelques pratiquants et moi sommes allés faire une promenade sur une montagne voisine un dimanche. Nous nous sommes réunis pour partager nos expériences et avons été signalés à la police. Les policiers du commissariat nous ont arrêtés et nous ont détenus au centre de détention. J'ai été illégalement détenu pendant dix jours. Ils ont dit que j'avais troublé l'ordre social. J'ai dit, « Il n'y avait personne d'autre sur la montagne. Comment avons-nous troublé l'ordre social ? »

Après un certain temps, j'ai reçu un appel téléphonique du secrétaire du PCC à mon travail me demandant d'écrire une lettre d'auto-critique. J'ai écrit au sujet des bienfaits physiques et mentaux du Falun Gong dont j'avais bénéficié. J'ai écrit que je jouissais maintenant d'un corps sain après la pratique du Falun Gong, et que toutes mes maladies, y compris un problème d'estomac de plus de 40 ans, de nombreuses années d'hémorroïdes, des calculs rénaux, une épaule inexplicablement coincée et d'autres maladies, avaient toutes disparu. J'ai également amélioré mes critères moraux et en vivant selon les principes de Dafa, j'ai éliminé mon attachement à la poursuite des intérêts. J'ai rendu un des deux bonus de fin d'année octroyé par mon employeur et par le comité de retraite. J'ai renvoyé le salaire qui, à deux reprises, m'avait été payé en surplus et j'ai expliqué la raison au département concerné. Les pratiquants de Falun Gong ne sont impliqués dans aucun crime ou aucune mauvaise chose. Le Falun Gong est la seule terre pure dans la société. Si le gouvernement s'inquiétait vraiment du sort des gens, il regarderait combien de personnes ont obtenu un corps sain grâce à la pratique du Falun Gong et épargnerait beaucoup d'argent pour les frais médicaux au pays. Ils devraient soutenir le Falun Gong au lieu de s'y opposer. Mais la réalité est décevante. Pourquoi est-ce que le PCC ne suit pas le ciel et les gens ? Il parle bien mais tout est mensonge. Ils ont fait plein de mauvaises choses. Ils ont tué beaucoup de gens dans chaque mouvement politique. Ils ont utilisé l'argent du peuple gagné durement et ont poussé les agences de l'État à arrêter des pratiquants, à confisquer leur propriété, à violer la loi, violer les droits de l'homme, et détruire la sécurité publique. Ils ont maintenant étiqueté nos pratiquants de Falun Gong de « perturbateurs de l'ordre social ». L'Authenticité-Bienveillance-Patience est une bénédiction et un espoir accordés par le ciel. En quoi est-ce mauvais que je cultive le Falun Gong, l'Authenticité-Bienveillance-Patience et en quoi est-ce mauvais que je sois une bonne personne ? Aucune personne raisonnable ne s'opposera au Falun Gong. Le PCC et Jiang ont absolument tort de persécuter le Falun Gong. Jiang a utilisé son pouvoir à mauvais escient en tant que chef du PCC pour soulever tout le pays contre le Falun Gong et contre plus de 100 millions de pratiquants. Ceci sera désastreux pour le pays et la nation. Ce n'est pas l'acte d'une personne raisonnable.

Ils étaient vraiment fâchés après avoir lu ma lettre, mais ils ne pouvaient pas du tout me réfuter. La secrétaire du Parti m'a dit de l'écrire de nouveau mais je lui ai dit qu'elle reflétait ma compréhension et que le contenu serait identique de toute façon.

3. L'Authenticité-Bienveillance-Patience a une puissance illimitée

Mon épouse et moi avons coopéré pour persuader les gens à quitter le PCC et les choses se sont bien déroulées la plupart du temps. Mais parfois nous avons rencontré des personnes qui n'ont pas accepté la vérité et nous ont critiqués. Quand ceci se produisait, je leur disais, « Vous pouvez vous opposer à n'importe quoi mais vous ne pouvez pas vous opposer à l'Authenticité-Bienveillance-Patience. Les humains doivent avoir des critères moraux. Si l'Authenticité-Bienveillance-Patience n'est pas bon, qu'est-ce qui est bon ? Le mensonge, le mal, la violence et la fraude ? Le meurtre, les incendies criminels, le jeu, la prostitution, la corruption, le vol, et les enlèvements ? » Après avoir entendu ceci, ces personnes ne savaient plus quoi dire. Alors nous partions. Nous comprenons que l'Authenticité-Bienveillance-Patience sont des valeurs non seulement spirituelles et morales universelles du monde, mais également le Fa du cosmos. Dafa a une puissance surnaturelle suprême et personne ne peut le détruire ou aller à son encontre.

4. Exposer la perversité locale, démontrer la puissance de Dafa

Un soir il y a quelques années, une rumeur disait que les messages de clarification de la vérité étaient diffusé d'une colline derrière un collège près de chez moi. Le lendemain matin, des policiers du commissariat sont venus chez moi. J'étais seul à la maison. J'ai vu qu'ils étaient très fâchés et insistaient pour entrer, j'ai donc ouvert la porte. Ils sont entrés et ont fouillé partout comme des fous, utilisant même une lampe de poche pour regarder sous le lit, mais ils n'ont rien trouvé. J'ai dit, « Qu'est-ce que vous cherchez ? Avez-vous un mandat de perquisition pour entrer chez moi ? Quel crime est-ce que j'ai commis ? Nous cultivons le Falun Gong et croyons dans l'Authenticité-Bienveillance-Patience pour être de bonnes personnes et avoir des corps sains. Quel est le problème avec ça ? Vous m'avez harcelé chez moi à votre guise, troublant notre paix et brisant ma famille. Si vous revenez pour me harceler, je ne vous ouvrirai pas la porte. » Depuis lors, ils n'ont pas osé revenir nous harceler à la maison.

Quand le bureau 610 a commencé à tenir des sessions de lavage de cerveau en ville, mon épouse y a été détenue. Un chef du bureau 610 du bourg a très activement participé à la persécution du Falun Gong. Il a non seulement détenu des pratiquants, mais a également recouvert les fenêtres de la prison de papier pour que les cellules soient sombres et hermétiques. Un pratiquant a demandé qu'il ne couvre pas les fenêtres avec du papier. Le chef du bureau 610 s'est dirigé vers le pratiquant et a essayé de l'étrangler. Le pratiquant était jeune et grand. Le chef du bureau 610 ne faisait pas du tout le poids mais le pratiquant ne s'est pas défendu. Son visage est devenu rouge et il a perdu connaissance. Tous les pratiquants détenus au centre de lavage de cerveau ont commencé une grève de la faim. Ceci a été rapidement exposé à l'étranger. Les fonctionnaires du gouvernement du district ont eu peur et ont dû résoudre le problème. Peu après le centre de lavage de cerveau a été fermé. Le chef du bureau 610 m'a dit, « Les choses qui se sont produites dans notre région et le nom de toutes les personnes étaient connus à l'étranger. Je ne sais pas qui l'a fait, mais je te soupçonne. » J'ai dit « Vous pouvez me soupçonner. J'ai également des doutes au sujet de votre avenir. Le bien sera récompensé par le bien et le mal par le mal. Si vous avez fait la bonne chose, pourquoi avez-vous si peur ? » Il est resté bouche bée.

Un matin en novembre 2010, j'ai été arrêté et emmené dans un véhicule par quatre policiers en civil quand j'attendais l'autobus à la gare routière. J'ai demandé pourquoi ils m’arrêtaient, qui ils étaient et leurs cartes d'identité. Mais ils n'ont rien dit et n'ont montré aucune carte d'identité. J'ai dit qu'ils n'étaient rien d'autres que des bandits. Quand j'ai été arrêté et emmené au commissariat, ils m'ont fouillé de force et ont pris la clef de mon domicile. En se servant de ma clef, ils ont pénétré chez moi et ont fouillé mon domicile. Ils ont emporté mes livres de Dafa, la photo du Maître, un cahier de cultivation de plusieurs années et d'autres biens personnels. Ils ont également pris une lettre d'accusation que j'avais écrite.

Ils m'ont interrogé pour savoir où j'allais en autobus, pourquoi je saluais d'autres personnes dans la rue et m'ont demandé de parler de l'histoire de ma cultivation. J'ai dit que j'étais libre d'aller où je voulais, de saluer qui je voulais et que je n'avais pas besoin de leur dire quoi que ce soit au sujet de ma cultivation. Ils m'ont demandé qui m'avait donné l'hebdomadaire récent de Minghui. J'ai dit, « Je cultive l'Authenticité-Bienveillance-Patience et je n'ai rien fait de mal. Si je vous le dis, vous arrêterez de bons pratiquants de Falun Gong et ferez de mauvaises choses. Est-ce que ça vous fera du bien ? Pourquoi est-ce que je devrais vous le dire ? » Ils n'ont pas pu me donner une bonne raison. Ils ne pouvaient rien faire d'autre que de me parler de suivre le PCC et répéter les paroles perfides de Jiang. Je leur ai clairement dit, « Jiang a dit que rien de ce qui est écrit dans le journal ne pourrait être utilisé comme preuve légale. Vous devriez vous laisser une porte de sortie. Chaque fois que le PCC a persécuté le Falun Gong au cours des dix dernières années, le PCC a toujours dit que le crime était 'la secte qui trouble la société'. Ceci n'a aucune base légale et tous les cas ont été mal jugés. Mais ils seront rectifiés. Que ferez-vous à ce moment-là ? Tout ce que nous avons dit et fait était de dire aux gens de bonnes choses au sujet du Falun Dafa et les sauver. Réfléchissez. Toute personne avec un peu de connaissance légale peut comprendre ce que j'ai dit. Les lois humaines s'appliquent seulement aux actions humaines, pas aux pensées des gens. Chaque crime doit avoir quatre facteurs clé, y compris un sujet et un objet. Par exemple, les meurtres ont un meurtrier et une victime. Le Falun Gong n'a blessé personne et il n'est responsable d'aucun crime. » Ils ne pouvaient trouver aucune excuse pour m'accuser, mais ils m'ont quand même arrêté et m'ont détenu illégalement au centre de détention.

Pendant ma détention, Lai, le chef du commissariat, avec le policier Lu du département de police de la sécurité nationale, se sont relayés pour m'interroger. Pendant l'interrogatoire, ils criaient fort au début. Lu m'a également grondé. Quand je leur ai demandé leurs noms, ils ont eu peur de le donner. J'ai su ce qu'ils pensaient et j'ai dit, « Si vous faite la bonne chose, pourquoi avez-vous peur de me dire vos noms et que je vous accuse? » Il a répondu que c'était une habitude de carrière de parler fort et il a immédiatement changé son attitude grossière. Je leur ai parlé également de l'horrible destin de Jiang et dit que je souhaitais qu'ils pensent à leur avenir. Ceci a montré la forte puissance du Fa que le Maître nous a enseignée au sujet d'exposer la perversité localement.

5. Cultiver droitement

Maître nous a enseignés à cultiver droitement. Je pense que lors de notre cultivation, nous devrions pouvoir agir avec bienveillance et bonté, sans mauvaises pensées, agir droitement sans crainte, avoir des pensées droites selon le Fa et appliquer l'Authenticité-Bienveillance-Patience dans nos paroles et actions. Le but est d'être droit mentalement et physiquement. Nous devrions avoir des pensées droites et des actions droites en tout temps, ce qui effrayera la perversité et rendra les bonnes personnes heureuses.

Une fois, j'ai parlé avec un pratiquant qui s'inquiétait trop. Il a dit, « Je n'ai pas peur de la mort mais de la torture. » Avec des pensées de crainte, il se torturait. Je lui ai dit, « Moins de pensée, davantage de pensées droites. » Il a été bouleversé et a demandé qui avait dit cela.

J'ai dit, « Si tu comprends ce que le Maître dit au sujet de renforcer nos pensées droites, tu seras clair. J'ai été persécuté par le PCC pervers. Ma famille a été séparée et j'étais seul à la maison. Quand j'ai eu des problèmes, mes notions et attachements humains ont fait surface et j'ai eu des interférences de l'extérieur. J'étais donc inquiet et impatient, ce qui me causait des maux de tête et un esprit brumeux. Je n'arrivais même pas à bien dormir ou manger. Cet état n'était pas bon. En tant que pratiquant nous devons ajuster notre état. Autrement, comment pouvons-nous nous cultiver et comment pouvons-nous valider Fa ? Quand ça s'est produit, j'ai suivi les paroles du Maître et étudié Fa. Quand le Fa a rempli mon esprit, mon état a changé. J'ai étudié Fa, pratiqué les exercices, émit des pensées droites et j'ai bien fait les trois choses chaque jour. Si j'avais le temps, je lisais l'hebdomadaire de Minghui et j'ai appris des pratiquants comment ils traitaient leurs problèmes. Le Maître a dit que, sur les sujets importants, les pratiquants devraient lire le site de Minghui (version chinoise de Clartés Sagesse). Après avoir lu Minghui, j'ai compris que tous les soucis et les craintes dans mes tribulations provenaient d'une imagination dégénérée et d'une logique perverse. J'ai visé ces attachements en émettant des pensées droites pour m'en débarrasser. Quand je cultivais dans des environnements pervers et me trouvais devant la perversité, je ne pensais pas à des choses humaines, seulement des choses en lien avec Dafa. Mais parfois je n'y arrivais pas complètement et je disais, « Moins de pensée et davantage de pensées droites. La crainte est un attachement. Plus tu as peur, plus l'attachement est fort. Le Maître a dit,

« [Avec] les attachements trop lourds on perd la direction «  (« Le cœur naturellement clair » dans Points Essentiels pour un avancement diligent II)

Tu as perdu la direction dans l'océan, Ne souffres-tu pas ? N'est-ce pas dangereux ? Maître a dit,

« Si tu as peur elle t'attrapera

Quand les pensées sont droites la perversité s'écroule »

(« Qu'y a-t-il à craindre » de Hong Yin II)

La crainte est une notion humaine. Si vous vous attachez à la crainte et ne l'abandonnez pas, vous êtes une personne ordinaire et vous ne serez pas protégé. Le Fashen du Maître et les divinités ne protègent pas les personnes ordinaires. Certainement la perversité vous arrêtera. Si vous pensez toujours au Maître et à Dafa, vous êtes un disciple de Dafa. Le Maître vous protégera et personne n'osera vous toucher. Quand vous avez de fortes pensées droites, les êtres pervers seront éliminés quand ils vous verront. Sans le contrôle de la perversité, une personne ordinaire ne peut pas du tout vous toucher. »

Mon épouse a été arrêtée et emmenée à une session de lavage de cerveau tenue par le gouvernement municipal. Quand elle a été emmenée au centre de lavage de cerveau dans la voiture de l'usine, je suis allé avec elle pour savoir où se trouvait le centre de lavage de cerveau afin de pouvoir lui rendre visite au cas où quelque chose se produirait. Plus tard, quand je suis allé au commissariat pour chercher les affaires de mon épouse, le chef du bureau local 610 m'a vu et a dit, « J'ai entendu dire que vous aimeriez aussi aller à la session de lavage de cerveau. » Je l'ai regardé et lui ai dit sérieusement, « De quoi parlez-vous? Qui vous a dit cela ? Cet endroit n'est pas pour des gens comme moi ? Pourquoi est-ce que je devrais y aller ? Laissez-moi vous dire, si la fripouille de Jiang ne persécutait pas le Falun Gong, je n'aurais rien à faire avec vous du tout. Je cultive le Falun Gong et crois dans l'Authenticité-Bienveillance-Patience. J'ai un corps sain et je veux être une bonne personne et faire de bonnes choses. Quel est le problème? Par exemple, une fois le générateur d'une machine à mon usine fonctionnait mal. L'usine a essayé de le réparer et a engagé un entrepreneur pour le réparer. Après un bon moment, ils n'avaient toujours pas réussi à le réparer, ce qui affectait considérablement la production. Ce n'était pas ma responsabilité et comme l'augmentation de salaire n'avait pas été juste envers moi, même si je n'avais rien dit, mon chef se sentait tellement coupable qu'il n'avait pas demandé mon aide. Mais j'ai entendu parler de ce problème et j'ai dit aux ouvriers comment le réparer. Ils ont suivi mes instructions et ont résolu le problème très rapidement. Si je ne cultivais pas le Falun Gong, je n'aurais pas pu agir ainsi. C'est l'avantage de cultiver le Falun Gong et d'améliorer notre moralité. Est-ce que je vous ai fait du mal? Vous et moi n'avons rien à faire ensemble. Tout ceci est parce que la fripouille de Jiang persécute le Falun Gong. »

Je me considère seulement comme un pratiquant et j'agis droitement. Je souhaite seulement qu'ils se rendent compte que les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes et qu'ils ne devraient pas suivre le PCC pervers et Jiang pour faire de mauvaises choses. Ils n'avaient aucune raison d'être en désaccord avec moi et m'ont écouté en silence.

Plus tard, mon épouse a été arrêtée et emmenée au centre de lavage de cerveau par la police. Mon beau-père âgé de plus de 80 ans (aussi un pratiquant) et moi sommes allés au commissariat et leur ont demandé de libérer mon épouse. Plus tard, nous sommes allés au centre de lavage de cerveau plusieurs fois rendre visite à mon épouse. Je suis resté au commissariat pendant toute une journée. Au début, ils ont agi violemment et ont voulu nous faire partir. J'ai dit, « Mon épouse cultive le Falun Gong et est une bonne personne. Il n'y a rien mal à cela. Sans mon épouse, nous sommes deux hommes qui avons de la difficulté avec la cuisine et le ménage. Si vous ne la libérez pas, voyons ce qui se produira. » Ils ont dit, « Les plus hautes autorités ont donné les instructions que tout mauvais traitement des pratiquants de Falun Gong ne sera pas considéré comme excessif. » Mon beau-père a dit, « J'ai plus de 80 ans. De quoi ai-je peur ? Quelles instructions des plus hautes autorités ? Comment n'est-ce pas excessif ? » Ils n'ont pas osé répondre. J'ai dit, « Toute personne a un cerveau. Vous devez distinguer clairement par vous-mêmes le vrai du faux, le bien du mal et la droiture de la perversité. Vous ne devriez pas suivre de mauvaises personnes pour faire de mauvaises choses, autrement quand vous recevrez la rétribution karmique, vous ne saurez même pas pourquoi. » Mon beau-père a dit, « Vous pouvez juger par vous-même. » Certains policiers ont dit, « Oui, c'est vrai. »

Puis quelqu'un a dit, « Pourquoi tant de personnes du Falun Gong ont-elles assiégé Zhongnanhai ? » J'ai dit, « Plus de 100 millions de personnes pratiquent le Falun Gong. Seulement dix milles personnes y sont allées. Ce n'était pas beaucoup. Ce n'est qu'une personne sur dix milles. Si vous aviez dix mille personnes qui ne sont pas satisfaites et que vous envoyiez un représentant pour faire appel à Zhongnanhai, est-ce que c'est beaucoup ? » Aucun d'eux n'a pu répondre. J'ai ajouté, « Tous les pratiquants de Falun Gong étaient paisibles. Ils n'ont suspendu aucune bannière ou n'ont crié aucun slogan. Ils n'ont pas troublé la circulation. La police discutait et fumait à côté. Vous êtes un policier. Seriez-vous si à l'aise si vous étiez assiégé ? Quand les pratiquants de Falun Gong sont partis, ils ont ramassé tous les mégots laissés par la police. Y a-t-il jamais eu un siège comme cela dans l'histoire de l'homme ? Si l'un d'entre vous peut trouver un exemple d'un siège comme cela, je serai d'accord avec vous. » Personne n'a pu répondre à ma question. Alors un policier s'est levé et m'a montré du doigt en disant « Ne te penses pas si intelligent et ne sois pas si arrogant. » J'ai dit, « Je suis une personne ordinaire. Je suis venu ici pour cette raison. Vous pensez que vous pouvez me maltraiter comme bon vous semble et que ce n'est pas excessif quoi que vous fassiez. Vous pensez que vous êtes intelligent. Vous m'avez montré du doigt. Vous êtes la personne qui est arrogante. » Il a immédiatement mis ses mains derrière le dos et a arrêté son jeu répugnant. Mon esprit était clair. Je savais que j'étais un pratiquant et je crois dans le Maître et en Fa. Je me suis rappelé, « La cultivation dépend de soi, le gong dépend du Maître. » (Zhuan Falun) Ma sagesse venait sans arrêt. Nous jouons les rôles principaux dans ce dernier drame du monde humain. Nous sommes restés de 9 heures jusqu'à 17 heures. Comme mon beau-père est vieux et doit se reposer, j'ai dit à la police de me donner l'adresse du centre de lavage de cerveau du district. Ils me l'ont tout de suite donnée et nous sommes retournés à la maison. Même si nous n'avons pas obtenu la libération de mon épouse, nous avons tout de même clarifié la vérité.

La première fois que nous sommes allés au centre de lavage de cerveau du district, nous avons rencontré le directeur Shuai et le président Shi, qui étaient le chef du bureau 610 du district et le président d'une union dans le district. Quand nous leur avons dit pourquoi nous étions venus, ils m'ont montré une brochure. J'ai dit que la brochure attaquait le Falun Gong et que c'était des mensonges. Je ne l'ai pas regardée. Ils ont alors diffamé Dafa avec des remarques au sujet de l'auto-immolation et du suicide Place Tiananmen. Je les ai tous réfutés. Le directeur Shuai n'abandonnait toujours pas. Il a dit que dans sa ville natale il y avait un pratiquant de Falun Gong qui s'était coupé l'abdomen pour voir le Falun. Il a également dit, « Si vous ne croyez pas quelque chose qui s'est produit loin, vous devriez croire les choses qui se produisent tout près. » J'ai dit, « Le livre de Falun Gong dit clairement que nous ne pouvons pas tuer. Le suicide est un péché. Le Falun Gong n'accepte pas les gens mentalement dérangés. Ceci a été fait par une personne mentalement dérangée-. Il n'y a aucune différence entre utiliser ces choses pour diffamer le Falun Gong et dire que Liu Shaoqi était un traître lors de la révolution culturelle. J'ai été trompé pendant de nombreuses années par le PCC et je ne serai pas trompé de nouveau. » Leurs stratagèmes étaient épuisés mais ils n'ont permis qu'à mon beau-père de rendre visite à mon épouse. Je leur ai dit, « Je suis venu de loin pour rendre visite à mon épouse. C'est une torture mentale de ne pas me permettre de la voir. Elle était en bonne santé avant l'arrestation. Si quelque chose va mal plus tard et que vous dites que c'était parce qu'elle pratiquait le Falun Gong, je ne l'accepterai pas ! »

6. Bien parcourir le chemin tracé par le Maître

J'ai pris la décision de cultiver le Falun Dafa et de suivre le Maître à la maison. J'ai tout donné de moi au Maître et j'écoute le Maître en toute chose. Les forces anciennes doivent être éliminées. Elles essaient d'interférer et de détruire la rectification par la Loi et nous devons les nier. La persécution perverse des pratiquants par le PCC est un acte des forces anciennes interférant avec la rectification par la Loi dans cette dimension.

Quand le PCC pervers a commencé sa première session de lavage de cerveau, ils ont arrêté mon épouse et l'y ont emmenée. Le chef du bureau 610 de la ville m'a dit de payer mais j'ai refusé. Il a alors demandé à mon employeur de faire pression sur moi pour que je paye. Certains employés sont venus chez moi. Je leur ai dit que les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes. La persécution de bonnes personnes aura comme conséquence la rétribution karmique. Ils ont arrêté de bonnes personnes et m'ont également demandé de les payer, ça n'a aucun sens. Je ne paierai pas un sous que je ne dois pas payer. Vous devriez également penser aux conséquences en vous occupant de ceci. »

Plus tard le secrétaire du comité de retraite du Parti m'a téléphoné, « Si vous n’êtes pas d'accord de payer, nous le déduirons la somme du salaire de votre épouse. » Je lui ai dit, « Mon épouse cultive le Falun Gong et croit dans l'Authenticité- Bienveillance-Patience. Cette liberté de croyance est stipulée dans la constitution. Elle est totalement légale. Si vous voulez la déduire du salaire de mon épouse, je ne le reconnaîtrai pas. Je vous verrai devant le tribunal à l'avenir ! »

Ne pas accepter de les payer les empêche de commettre des crimes contre Dafa et leur montre de la compassion. Leurs bons côtés devraient comprendre. Peu après que mon épouse ait été libérée du centre municipal de lavage de cerveau, elle a été arrêtée de nouveau et emmenée au centre de lavage de cerveau du district. Le jour de la paye, je suis allé vérifier le salaire de mon épouse. Le secrétaire du comité de retraite du parti m'a immédiatement montré le rapport de son salaire et à plusieurs reprises a dit, « Nous n'avons pas déduit l'argent. » Depuis lors il n'y a jamais eu de déductions sur notre salaire.

Mon épouse cultive fermement le Falun Dafa et sa détermination ne peut être ébranlée par la perversité. Les fonctionnaires du centre de lavage de cerveau du district se sont rendu compte qu'ils ne pourraient pas « la transformer », ils l'ont donc transférée au centre de lavage de cerveau de la ville. Le centre de lavage de cerveau a strictement gardé secret toutes informations à son sujet et nous n'avons rien su à son sujet pendant longtemps. J'ai téléphoné au chef du bureau 610 de la ville. Il a proposé que nous allions prendre un verre. Je lui ai rendu visite personnellement et il a dit que nous devrions parler dans le jardin. Je savais qu'il voulait me soutirer de l'argent. Si je satisfaisais à ses demandes d'argent, ceci nourrirait la perversité. Les membres pervers du PCC en tireraient bénéficie et les tribulations des pratiquants augmenteraient. Les disciples de Dafa forme un seul corps. Je suis une particule de Dafa et je dois sauvegarder le tout, pour ne pas lui nuire. Je ne devrais rien faire de nocif envers Dafa. Je lui ai dit, « Vous avez arrêté mon épouse. Maintenant nous ne savons rien sur elle. Vous serez jugé responsable si quelque chose lui arrive. » Puis je suis parti. Plus tard il a dit que je ne pourrais pas rendre visite à mon épouse, mais que mon fils pourrait.

Quand nous avons obtenu des nouvelles, c'était presque le Nouvel an chinois. Nos parents et nos amis à travers tout le pays étaient au courant et ils ont envoyé beaucoup de cartes de vœux à mon épouse, ce qui a encouragé les pratiquants qui avaient été persécutés au centre de lavage de cerveau, a ébranlé la perversité au centre de lavage de cerveau et a également offert une occasion à nos parents et amis d'avoir un bel avenir. Les fonctionnaires municipaux pervers du centre de lavage de cerveau ont déclaré à mon épouse, « Nous ne savions pas que vous aviez tant de personnes derrière vous. » Leur but de retenir toutes les informations à son sujet était de l'isoler. Ils lui avaient dit que sa famille et ses amis l'ignoraient complètement afin de la torturer mentalement. Les cartes de vœux ont totalement ruiné le blocus d'information de la perversité et la torture mentale. Ils ont réalisé qu'ils ne pourraient pas « transformer » mon épouse. Avec l'arrangement du Maître, mon épouse est revenue à la maison avant le Nouvel an chinois.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/1/15/130726.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/3/249115.html