Protéger l'environnement de travail avec des pensées droites

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant en Chine


Salutations Maître bienveillant !

Salutations compagnons de pratique !

Je voudrais saisir cette occasion pour partager avec les compagnons de pratique comment je me suis rectifié dans la Loi dans un environnement de travail occupé au cours de cette année passée. Veuillez préciser avec bonté tous les points faibles.

Au cours des dernières années, j’ai toujours eu un environnement détendu au travail. L'année dernière, notre département a été réorganisé ; beaucoup ont été transférés à une autre division et nos tâches ont été changées. Il y avait beaucoup plus de travail, ainsi nous étions beaucoup plus occupés et trois équipes ont été mises en place. En plus, il était difficile de travailler avec notre clientèle, ce qui a rendu les relations avec les directeurs et la charge de travail plus difficiles. J'ai senti une pression déplaisante que je n’avais pas éprouvée avant. Tout est devenu si désorganisé que je ne savais comment gérer la situation.

Je me suis rendu compte que cette situation était une forme de persécution par les forces anciennes, et j'ai compris que je devais regarder en moi et émettre des pensées droites. Je réalise maintenant que mes actions à ce moment-là ne pouvait pas être comptées comme des pensées droites, parce qu'elles contenaient du ressentiment et de la haine. Par conséquent, elles ne pouvaient probablement pas jouer un rôle positif, mais elles ont négativement influencé l'intention de mes émissions des pensées droites. Dans mon cœur, j'ai rejeté la responsabilité de la persécution sur les personnes ordinaires et je l'ai traitée comme une persécution de personne à personne. Je me suis comporté juste comme une personne ordinaire et me suis plaint de la direction. En fait, j’employais des pensées humaines pour traiter la persécution. En d'autres termes, je regardais à l'extérieur et j’ai échoué à me cultiver.

Le Maître a dit :

« Depuis longtemps les êtres vivants dans Dafa, surtout les disciples ont toujours une mauvaise compréhension vis-à-vis de la Loi aux différents niveaux quant à l’élévation du Xinxing. Chaque fois que l’épreuve démoniaque arrive, on ne la reconnaît pas avec le côté de nature originelle, mais on la comprend totalement avec le côté humain, alors le démon pervers profite de ce point et interfère et sabote sans cesse, ce qui fait que les élèves se trouvent longtemps dans l’épreuve démoniaque. » (« Dao Fa (Parler de la Loi) » Points essentiels pour un avancement diligent)

Je me suis rendu compte que, au cours des années, j'avais peut-être considéré la cultivation avec mon côté humain. Pour être honnête, je n'avais pas vraiment cultivé, ainsi tous les tests s'étaient empilés jusqu'à créer un grand test, que j'ai trouvé dur à passer.

Par l'étude de la Loi, regarder en moi et partager avec les pratiquants, j’ai graduellement réalisé que, bien que je dois toujours m'améliorer beaucoup, j'ai compris les principes de la Loi et trouvé mon point le plus faible - de regarder ma cultivation avec mon côté humain. J'ai finalement commencé à me rectifier dans le nouvel environnement de travail.

Regarder en moi et me rectifier dans le nouvel environnement de travail

J'ai compris que les principes de la Loi exigent des pratiquants qu'ils nient entièrement l'arrangement des forces anciennes et regardent en eux quand ils sont face à des tribulations. Au commencement, quand j’ai été transféré au nouveau travail, je me sentais épuisé physiquement et mentalement parce que je devais travailler avec des personnes non qualifiées. Je savais que j'avais un problème. Je me sentais peu disposé à faire ce nouveau travail, je l'ai détesté et me suis senti très irrité, mais j'ai souffert passivement et pensé que je devais simplement laisser passer du temps et l’accepter. Mon travail précédent me manquait. C'était réellement mon attachement d’échapper aux difficultés et le désir du confort et du plaisir. Chaque fois que je trouvais mes attachements humains, je les mesurais avec la Loi et les éliminais. Certains des attachements humains, j'ai dû les noter par écrit, ainsi j'ai pu les comprendre plus clairement, ce qui m'a aidé à m'en débarrasser. Certains de mes attachements humains étaient ancrés en moi, ainsi ils se reproduisaient de temps à autre. Cependant, j'ai senti que je m'améliorais et la situation s'est allégée. Cependant la charge de travail est devenue très lourde et je devais travailler beaucoup dans l’équipe du matin et du soir. Dans le passé, je pensais que c'était une interférence, ce qu'on ne pouvait pas nier. Alors, je l'analysais avec des pensées humaines. Plus je pensais, plus je devenais fâché, ce qui m'a fait avoir des pensées négative par rapport au directeur.

Récemment, j'ai lu beaucoup d'articles sur la vraie cultivation et je me suis rendu compte que mon comportement m'empêchait de regarder en moi et que cela interférait avec les trois choses que je faisais. C'était un problème très grave. Si je ne me cultivais pas véritablement, peu importe à quel point j'avais bien fait pour Dafa, c'était comme si une personne ordinaire l'avait fait. J'ai agi comme une personne ordinaire, ce qui signifiait que je devais suivre et être régi par les principes des personnes ordinaires. J’ai raisonné que le directeur me donnerait vraiment une charge de travail lourde et ainsi, il l'a fait. Si j'avais traité la question avec les pensées droites d'un pratiquant, mon xinxing se serait élevé et les principes des personnes ordinaires n’auraient pas pu me gouverner. Même si le directeur avait voulu m'assigner une charge de travail lourde, il n'aurait pas pu. Par conséquent, toutes les difficultés que j'ai rencontrées ont été le résultat de mes pensées, qui n'étaient pas droites. Ce n'est que lorsque j'allais laisser tomber les pensées humaines et les principes humains que la situation allait changer.

En plus, le directeur était très consciencieux dans son rôle de leadership et il a imposé des critères très élevés pour son personnel. Les gens se sont souvent plaints que ce directeur voulait voir les personnes souffrir. Parfois, j’ai suivi et je me suis plaint aussi. Au niveau humain, un chef de département a torturé son personnel et n’a montré aucune considération si la charge de travail était trop lourde pour le personnel. C'était une indication qu'il était consciencieux en essayant de faire de son mieux pour accomplir le quota assigné par son supérieur. Il voulait gagner la reconnaissance des directeurs généraux de son niveau. Récemment, j'ai pensé à comment l'état du travail des directeurs généraux est très semblable à notre état de cultivation. Au cours des années, j'ai eu un attachement fort à chercher la renommée et je voulais toujours être reconnu par les autres au travail. Je prêtais particulièrement attention aux avis des autres personnes sur moi, comme je le faisais dans ma pratique de cultivation. Cela ne se voyait pas à la surface, parce que c'était enterré profondément dans mon cœur. Je ne me sentais pas à l'aise si les autres n'étaient pas gentils avec moi et ne faisaient pas attention à moi, bien que je ne le disais pas. J'ai prêté trop d'attention à moi, ce qui n'était rien d'autre que de l'égoïsme. D'un autre angle, si je prêtais trop attention à moi, je négligeais les sentiments des autres et la cultivation, je n'équilibrais pas correctement le rapport entre les êtres vivants et moi, ou le rapport entre la rectification par la Loi et moi.

D'autre part, si ce que les directeurs généraux voulaient était le temps des gens, ce n'était pas une affaire, puisque les personnes ordinaires passaient leur temps disponible en loisirs de toute façon. Cependant, si cela interférait indirectement avec le temps des pratiquants, cela aurait été involontairement un péché, car cela aurait interféré avec la capacité des pratiquants à valider la Loi. Je me suis rendu compte que si un pratiquant ne se cultivait pas bien, il ou elle allait apporter des pertes au salut des êtres. Si un pratiquant fait tout avec droiture, il/elle restreindra ou même éliminera les mauvais facteurs dans l'environnement autour et fera bien dans le salut des êtres. Nous devons donc être très diligents dans notre cultivation.

Traiter le nouveau travail avec rationalité

Dans mon nouveau travail, toute ma connaissance passée et l'expérience professionnelle étaient inutiles, ainsi j'ai dû commencer à partir de zéro. Avant la pratique du Falun Gong, j'aurais mis tout mon énergie dans mon travail, puisque j'étais un perfectionniste et tout ce que je faisais devais être meilleur que n'importe qui, et je ne m’inquiétais pas du nombre d'heures et des efforts qu'il me fallait. Cependant, après la pratique du Falun Gong, je me suis rendu compte que le temps n'appartenait plus seulement à moi. Naturellement, quand je dis que ma pensée avait changé, cela ne signifie pas que je pouvais faire mon travail mécaniquement : Je devais encore le bien faire. Ce qui avait changé était ma mentalité, et ce qui avait été éliminé était mes pensées humaines. Je me suis rendu compte que moins de pensées humaines il y a, plus le travail est efficace et le résultat meilleur. D'ailleurs, la réalisation d'un meilleur travail avec ce genre de mentalité pouvait également valider la Loi. D'autre part, peu importe à quel point j'avais bien fait dans le passé, je ne validais que moi-même.

J'ai également découvert que chaque fois que j'avais eu de bons résultats et que j’avais été reçu des honneurs avant de devenir un pratiquant, mes collègues étaient fâchés contre moi. À cette époque, je pensais qu’ils étaient jaloux. Maintenant, je comprends que j'ai peut-être pris quelque chose qui ne m’appartenait pas. Si tel était le cas, alors je devais vraiment des choses aux autres. Cela expliquait pourquoi ils étaient fâchés contre moi.

Bien que le travail ne soit pas la cultivation, il fournit un environnement pour la pratique de cultivation. Dans cet environnement, nous devons donc évaluer les choses avec la Loi et ne pas aller aux extrêmes. Autrement, cela apportera une interférence inutile à notre travail et à notre cultivation.

Totalement nier les arrangements des forces anciennes

Quant à l'interférence par les forces anciennes, je pense que nous devons non seulement la comprendre par la Loi et émettre des pensées droites pour l'éliminer, nous ne devons pas également coopérer avec elles. Si je n'ai pas le temps pour étudier la Loi, j'étudie pendant le temps inoccupé au travail. Chaque jour, je prends un certain temps pour mémoriser la Loi et émettre des pensées droites. La durée n'est pas la question. Ce qui est important, est la persistance et la sincérité, pas le comportement mécanique. Si on me refusait le temps de faire les trois choses, je distribuais des documents de clarification de la vérité au sujet du Falun Gong pendant le travail de soirée ou je regardais en moi sous la forme d'écriture d'articles ou de partages. J'ai trouvé ceci tout à fait efficace.

Pendant la cultivation, nous devons également laisser tomber les pensées humaines. Je comprends à partir des principes de la Loi que le temps des pratiquants ne devrait pas être régi par les êtres humains, puisque les pratiquants sont protégés par le Maître. Par conséquent, je me suis rendu compte que le contrôle du temps des pratiquants n’était pas un acte humain, mais un tour employé par les forces perverses pour viser les pratiquants. Nous devons voir clair dans leur jeu et refuser de leur obéir. Tant que nous changeons de l'intérieur, la perversité est éliminée.

L'épisode suivant devrait expliquer mon raisonnement. Il y a quelques jours, je me suis rendu compte que mon jour de congé de week-end était dû depuis longtemps, mais la gestion ne m'avait pas accordé un jour de congé de week-end, me disant que je devais attendre jusqu'au 14. Au déjeuner, les pratiquants et moi, nous nous sommes éveillés au fait que c'était une interférence visant la conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine. Dans le passé, quand la date limite pour soumettre les articles de partage était proche, nous étions occupés à préparer beaucoup d'articles. Nous nous étions rendu compte que nous devions émettre des pensées droites pour éliminer l'interférence des forces perverses. En conséquence, après la pause de midi et avant que nous ayons émis des pensées droites, on nous a donné quelques jours de congé. Les pratiquants et moi nous ne pensions pas à nous, mais nous étions inquiets que les articles ne soient pas prêts avant la date limite.

Envisager les questions avec des pensées divines

Le Maître a parlé de « l'ouverture de l’œil céleste, » du « pouvoir de vision à distance » et du « pouvoir de connaître la destinée » dans la deuxième leçon du Zhuan Falun. Je me suis éveillé au fait que le Maître voulait que nous changions notre pensée humaine et les concepts humains, qui avaient été formés pendant plus de dizaines de milliers d'années. Une fois que nous entrons dans la porte de la cultivation, le Maître espère que nous pouvons sortir de l’humanité, de sorte que nous puissions envisager les questions avec notre Vision de sagesse et traiter les tribulations avec des pensées divines.

« Donc avec un corps humain aussi inférieur et impotent, dès que votre état d’esprit se conforme à quelque chose, cette chose va pouvoir vous manipuler. Autrement dit, dès que les vies de différents niveaux découvrent ce que vous voulez, à quoi vous vous attachez, et que cela s'accorde justement à elles, elles vont exercer un effet sur vous, voire vous dominer. Quand une personne n’est pas rationnelle, qu’elle s’emporte, les facteurs négatifs vont alors exercer des effets sur elle. Tous sont des êtres vivants, celui-ci est la malveillance, celui-ci le désir, celui-ci la haine, ce sont justement des choses différentes, alors chacun joue naturellement son rôle. » (« Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa »)

Je me suis éveillé au fait que je disais toujours que j'étais fatigué. Cela signifiait que je voulais être fatigué, ainsi, [cette matière] jouait naturellement ce rôle et me contrôlait. J'ai décidé de penser que je n'étais pas fatigué, j'ai voulu l'éliminer. Immédiatement, elle a été éliminée et je n’ai plus senti la fatigue.

J'ai également dû faire face à mon environnement de travail. Bien que les personnes ordinaires avaient une mentalité de désespoir par rapport à l'environnement, les pratiquants ne doivent pas penser de cette façon, mais penser droitement. Nous ne devons pas penser que l'environnement est fixe et ne peut pas être changé. Nous devons savoir que les pratiquants ont une énergie puissante. Nous ne craignons pas la fatigue ou les difficultés, et nous ne devons pas endurer la fatigue et les difficultés que nous ne devrions pas endurer et rechercher. C'est parce que notre mission est de nous bien cultiver, sauver les êtres vivants et aider le Maître avec la rectification par la Loi. Tout doit se conformer avec Dafa et ouvrir un environnement pour que les pratiquants sauvent les êtres vivants. En outre, tout a une vie, y compris l'environnement de travail, ainsi l'environnement de travail sera gardé s'il est en conformité avec la mission des pratiquants de sauver les êtres vivants. D'autre part, il sera éliminé pendant la rectification par la Loi s’il interfère avec Dafa et la mission des pratiquants de valider la Loi.

En un mot, la fatigue ne peut pas vaincre les pratiquants et le temps libre ne devrait pas inciter un pratiquant à glisser dans la mode du confort. C'est parce que nous sommes des pratiquants de Dafa.


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2012/1/13/130680.html

Version chinoise :http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/5/249511.html