Purger l'athéisme de nos subconscients pour véritablement respecter notre Maître et le Fa

[Site Clartés et Sagesse]

Par un pratiquant de Falun Dafa en Chine continentale


Mes parents ont déménagé loin de la ville afin de prendre soin de l’enfant de mon frère. Ils n'ont pas eu l'opportunité de rencontrer des pratiquants locaux, aussi ai-je essayé de leur envoyer par email les poèmes de Hong Yin III l'un après l'autre après qu'ils aient été publiés cette année. Je n'ai pas envoyé les poèmes selon l'ordre d'origine, mais j'ai envoyé tout d'abord ceux dont je ressentais qu'ils pourraient davantage les aider, comme «N'argumentez pas» et «Qui a tort, qui a raison» parce qu'ils argumentaient souvent avec les autres. J'ai également supprimé certains des poèmes, comme ceux révélant la perversité du Parti communiste chinois (PCC) dont je pensais qu'ils les connaissaient bien, et qu'ils pourraient aussi les lire plus tard.

Au moment où j'envoyais l'e mail, ma fille de sept ans, qui était à mes côtés, m'a soudain demandé: «Maman, qu'est-ce que tu fais?» Je lui ai dit: «J’envoie des poèmes de Hong Yin III à Grand-mère et Grand-père.» Puis, elle a demandé: «Les as-tu tous envoyés?» J'étais stupéfaite. «Non, j'en ai retiré certains.» Elle a dit solennellement: «Tu ne peux pas faire comme ça.» J'ai réalisé que ce devait être le Maître qui me rappelait quelque chose à travers elle, aussi ai-je dit: «D'accord, je vais les leur envoyer correctement maintenant.» Elle a ajouté: «Et dans le bon ordre!»

En fait, elle ne savait pas que je n'avais pas envoyé les poèmes dans leur ordre d'origine. Le Maître devait me donner un indice à travers sa bouche. Ce n'est qu'à ce moment-là que j'ai réalisé que j'étais en train de modifier inconsciemment les enseignements du Maître d'après mes conceptions personnelles! Je pensais que j'étais ferme dans mon respect envers le Maître et dans la sauvegarde de Ses enseignements, mais j'ai presque perturbé les enseignements du Maître inconsciemment. Pourquoi avais-je fait cela?

En réfléchissant bien, j'ai trouvé que ces notions étaient enracinées dans l'athéisme cultivé par le Parti communiste chinois (PCC). Bien que je ne sois pas athée, je n'avais pas eu de respect envers le Fa suprême. Beaucoup d'histoires traditionnelles révèlent comment les gens des temps anciens avaient un profond respect lorsqu'ils parlaient de la Loi de Bouddha. Ils n'osaient même pas toucher les soutras bouddhistes, mais les gens d'aujourd'hui sont très désinvoltes lorsqu'ils parlent des êtres divins. L'athéisme fait aussi que les gens mettent plus l'accent sur la façon dont ils sentent ce monde physique. En décidant qu'un poème était plus important que d'autres pour mes parents, n'étais-je pas alors en train de juger des choses en me basant sur mes conceptions de ce monde? Comment une personne dans ce monde peut-elle pleinement percevoir l'immense pouvoir du Fa de Bouddha dans un autre monde?

C'est une leçon que je souhaitais partager avec mes compagnons de pratique. Merci.


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise: http://en.minghui.org/html/articles/2012/4/2/132510.html#.T336Atn_m7s
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2012/3/17/254298.html