Croire fermement dans le Maître, valider Dafa, abandonner les attachements et sauver les êtres
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une pratiquante de la Mongolie intérieure


À ma grande joie, j'ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. En réfléchissant à mes 13 années de cultivation, j'ai personnellement ressenti la grande compassion du Maître et à quel point le Falun Dafa est extraordinaire. Des miracles se sont produits sur mon chemin de cultivation. Protégée par le Maître et avec l'aide des compagnons de cultivation, j'ai graduellement abandonné toutes sortes de désirs et d'attachements et j'ai surmonté une épreuve après l'autre. Je suis chanceuse de pouvoir participer à la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine. C'est une occasion d'apprendre des pratiquants à travers le monde. Merci au Maître et aux compagnons de cultivation!

Marcher sur le chemin de retour à son origine

Quand j'étais jeune, j'aimais aller jouer dans les temples. J'aimais voir les statues de Bouddha, les peintures murales et écouter les mythes. J'étais faible depuis mon enfance et je souffrais de beaucoup de maladies. Mon estomac me faisait toujours mal et la douleur était insupportable. J'avais également des migraines à distance de seulement quelques jours.

J'ai deux tantes. Ma tante aînée possède des pouvoirs paranormaux et était capable de traiter les maladies incurables. Mais elle était impuissante face à ma maladie. Le médecin avait dit que je souffrais de la maladie de Ménière et de problèmes cardiaques. L'hôpital a essayé toutes sortes de traitements. Mon mari est médecin et mon fils est chirurgien du cerveau. Pourtant ni l'un ni l'autre n'ont pu guérir mes maladies. Je suis allée aux temples pour faire des offrandes et je suis même allée au Tibet pour prier Bouddha.

En dépit de ma situation difficile, j'ai toujours enseigné aux autres le qigong et traité leurs maladies. Tandis que d'autres personnes récupéraient des douleurs au dos, mes propres muscles du dos étaient blessés et ne pouvaient être traités. Quand ceux que je traitais pour l'insomnie récupéraient, j'avais à mon tour des troubles du sommeil toute l'année. Si le Maître ne m'avait pas sauvée, j'aurais probablement échangé ma vie pour les maladies de ces malades du cancer que je soignais.

Avant de pratiquer le Falun Dafa, j'avais l'intention d'aller à l'étranger enseigner le qigong et toutes les formalités avaient été remplies. À la dernière minute, j'ai pris 500 yuans et je suis sortie pour faire quelque chose. En sortant de la maison, j'ai rencontré une personne vendant du tofu. Avec les 500 yuans, j'ai pris un billet de 5 dollars pour acheter un morceau de tofu. Cependant, plus tard, je n'arrivais plus à trouver le reste de l'argent. Pour finir, j'ai manqué l'heure pour quitter le pays.

L'année suivante, peu de temps après avoir commencé à pratiquer Dafa, beaucoup de personnes sont venues chez moi pour apprendre la pratique. Je voulais leur donner une copie du Zhuan Falun. Une fois, je suis allée vers l'étagère pour chercher quelque chose, et inopinément j'ai trouvé ces 500 yuans, là sur l'étagère. J'ai ouvert l'enveloppe et j'ai compté l'argent à l'intérieur. Il manquait 5 yuans. J'ai passé l'argent à mon fils, et il a acheté beaucoup de livres de Zhuan Falun.

On faisait tous les exercices et étudiait le Fa ensemble et nous écoutions les conférences du Maître. Aucune parole ne peut décrire la joie et l'excitation que j'ai ressentie à ce moment-là. Le Maître a dit:

«Pour un tel grand événement est-il possible qu’il n’y ait pas eu dans l’histoire d’arrangement dans tous les domaines? En réalité tout ce que j’ai fait, a été bien arrangé il y a d’innombrables années, donc rien n’est accidentel il en est de même pour ceux qui ont obtenu la Loi, mais la forme de sa manifestation est la même que la forme des gens ordinaires.» («Réveillez-vous en sursaut» dans Points essentiels pour un avancement diligent)

Le Maître a changé toute ma vie

J'avais trouvé la chose la plus importante dans ma vie – Dafa. En ouvrant le précieux livre, la première chose que j'ai vu était le Maître. Il souriait et mes yeux se sont remplis de larmes. Le Maître a dit:

«Contrairement à ceux qui cultivent en s’élevant dans une seule grande voie, elles prennent des chemins de traverse. Quand elles cultivent cette méthode-ci, cette méthode-là les perturbe; quand elles cultivent celle-là, celle-ci les perturbe; tout les perturbe et elles ne sont plus capables de cultiver.» («Première leçon» dans Zhuan Falun)

En lisant ces paroles, j'étais un peu inquiète et j'ai fermé les yeux, ayant peur de continuer à lire. Puis, j'ai entendu une voix me disant: «Continue à lire!» J'ai tout de suite lu:

«Nous allons remettre de l’ordre dans tout cela, garder ce qui est bon et supprimer ce qui est mauvais, nous vous garantissons qu’à l’avenir vous serez capable de cultiver et de pratiquer, mais il y a une condition: c’est que vous soyez réellement là pour étudier la Grande Loi.» («Première leçon» dans Zhuan Falun)

Dès lors, je ne pouvais plus être séparée de Dafa et du Maître. Le Maître a tout enduré pour moi. Il a épuré mon corps à plusieurs reprises, éliminant mon karma. Les maladies incurables qui m'infestaient ont disparu. Mon visage jaunâtre et mince est devenu rose. Mon corps faible est devenu fort et ma nature innée perdue s'est réveillée.

Une nuit quand je dormais, ma conscience principale a quitté mon corps et s'est envolée au ciel. Un démon est apparu et me pourchassait. J'ai crié: «Maître!» et le démon a immédiatement disparu. Je suis revenue tranquillement dans mon corps.

Au début, j'avais peur quand je livrais des documents aux autres pratiquants. Le Maître m'a donné des conseils dans un rêve. Il y avait beaucoup de personnes dans les rues. Il y avait beaucoup de voitures et de choses qui n'étaient pas visibles à l’œil nu, dérivant dans le ciel, bloquant le chemin que je devais prendre. Tant que je disais le mot «désagrégez-vous», ces choses disparaissaient immédiatement. Il y avait seulement quelques personnes dans les rues et tout était très tranquille. Je pouvais aller partout où je voulais. Quand je me suis réveillée, les scènes de mon rêve se sont produites dans la vie réelle. Quel que soit le nombre de personnes qui étaient dans la rue, chaque fois que je disais «ne bougez plus», elles tournaient la tête dans une autre direction et se tenaient tranquilles. Je passais devant elles et elles ne me voyaient pas. Après les avoir dépassées, je les libérais du charme. J'ai vu que quand je levais la main pour émettre les pensées droites, même avant de lever la main, la perversité était déjà éliminée.

Partout où j'allais, je propageais la vérité sous différents angles au sujet de Dafa selon la situation du moment. Tout le monde aimait se rassembler autour de moi et écouter ce que je disais. Ils changeaient leur pensée selon mes pensées. J'ai compris que tout ceci était fait par le Maître. Son Fashen amenait les personnes prédestinées vers moi.

J'ai sept frères et sœurs. Il y a presque 200 personnes dans ma famille de quatre générations. Tout le monde savait que j'étais une fille respectueuse de ses parents et une épouse et une mère vertueuses. J'ai travaillé dans l'éducation pendant 30 ans et j'ai beaucoup d'étudiants. Ils m'ont offert beaucoup d'occasions de clarifier la vérité et de persuader les gens à quitter le Parti communiste chinois.

Permettre à la parenté du Maître d'obtenir le Fa et de commencer la cultivation

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1998. Jusqu'ici j'ai cultivé et pratiqué depuis plus de dix ans. Mon mari, qui n'est pas un pratiquant, soutient beaucoup ma pratique. À mesure que de plus en plus de gens venaient chez nous pour apprendre les exercices et pour étudier le Fa, nous avons libéré trois grandes pièces que nous réservions pour le mariage de notre fils et les avons utilisées comme salles pour la cultivation. Nous avons même acheté une télévision et un lecteur de DVD en couleur. Mon fils a acheté un magnétophone et plusieurs copies du Zhuan Falun pour les nouveaux pratiquants des régions rurales. Nous avons fourni le logement et la nourriture à ces pratiquants. Tous les jours, il y avait au moins 20 à 30 personnes écoutant les conférences du Maître et parfois il y avait jusqu'à 70 ou 80 personnes. Ces personnes semblaient être mes amis et mes parents, mais réellement tous étaient des parents du Maître, qui avaient attendu le Falun Dafa et attendaient d'être sauvés.

Pendant la période de la cultivation personnelle, nous nous sommes améliorés à grandes enjambées. Tant que nous maintenions notre xinxing et persistions dans l'étude de Fa, chacun éprouvait des miracles. Certains ont vu les corps de Loi du Maître. D'autres, en prenant le Zhuan Falun, ont vu que chaque caractère était en or. Certains ont vu des rangées d'enfants originels assis au site d'exercices. Une fois, nous étions un groupe qui faisait l'exercice de méditation devant l'entrée d'un centre commercial dans la ville. Un grand camion est passé et quelqu'un dans le camion a allumé un grand pétard, puis l'a lancé dans le ciel au-dessus de nous. En fin de compte, c'était comme si le pétard avait des yeux. Il est retourné rapidement au camion et a explosé. Tous ceux qui ont étaient sous le choc et ils ont dit que le pétard ne pouvait pas blesser ceux qui cultivent et pratiquent. Mais nous savions tous que le Maître nous avait protégés contre le danger. Une autre fois, une forte pluie a commencée à tomber tout à coup tandis que nous faisions les exercices debout. Beaucoup de personnes se sont mises à l'abri d'un mur et nous avons continué la pratique. Chaque jour, les personnes qui se mettaient à l'abri étaient trempées, tandis que nous n'étions que très légèrement humide. Ces incidents dont nous étions témoins nous ont montré la nature miraculeuse de Dafa.

Les jours qui ont suivi le 20 juillet 1999

Le 20 juillet 1999, le régime ayant Jiang comme chef a lancé sa persécution contre le Falun Gong. Le soir, une dizaine d'entre nous étudiions le Fa comme d'habitude. Un pratiquant est accouru chez moi et nous a dit que la police avait arrêté une voiture pleine de pratiquants. Il a proposé que nous nous dispersions rapidement. Aucun d'entre nous n'était ému et après avoir étudié une leçon du Zhuan Falun, chacun a partagé ses compréhensions. Nous étions tous d'accord pour continuer à étudier le Fa le lendemain. Ils ont dit: «Les autorités n'ont aucune raison de nous empêcher de cultiver une voie juste. Le Maître et les divinités veillent sur nous!»

Le lendemain matin, à 5heures, nous avons fait nos exercices dehors comme d'habitude. Peu après, plusieurs policiers avec des caméras sont venus à notre site d'exercices. Mon mari et mon fils sont alors venus en courant et m'ont entraînée au loin. La police nous a suivis jusqu'à la maison, mais je suis restée très calme. Je leur ai dit les changements qui s'étaient produits chez moi après avoir commencé la pratique et je leur ai dit: «Le Falun Gong est innocent. Le Maître nous a enseigné à devenir de meilleures personnes en suivant les principes d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance et il n'y a rien de mal à ça. La société et nos familles bénéficient du fait que nous sommes des pratiquants de Falun Gong.» Je leur ai parlé tout le long jusqu'à ce que nous soyons arrivés chez moi. Je me suis tout à coup retournée et j'ai bloqué l'entrée. J'ai dit: «Il est interdit à quiconque de toucher le Falun Gong. C'est un péché d'arrêter des disciples de Dafa, et celui qui le fait en souffrira les conséquences.» Le policier a dit: «Nous ne vous arrêterons pas. Nous voulons juste vérifier des choses.» Ils sont entrés dans la maison, mais n'ont rien cherché ou confisqué. Ils ont seulement pris quelques brochures que j'avais préparées pour eux. Les autres policiers sont également allés aux domiciles de plusieurs autres pratiquants, mais n'ont pas pillé leurs maisons ni ne les ont arrêtés. Depuis lors, notre groupe d'étude de Fa a continué à étudier le Fa ensemble.

Une dizaine de pratiquants de notre région sont allés à la Place Tiananmen pour valider le Fa. Bien que la sécurité était très vive à la Place Tiananmen, on m'a permis d'y entrer sans être interrogée. Nous nous sommes assis et avons émis des pensées droites dans la salle principale puis nous sommes allés à Zhongnanhai pour émettre des pensées droites ainsi qu'afficher des messages. Nous n'avons manqué aucune session d'étude de Fa ou d'exercices. Chacun est allé et est revenu calmement. Nous avons continué à étudier le Fa ensemble chez moi tous les jours.

Le groupe d'étude de Fa qui n'a jamais vacillé

L'étude de groupe est un chemin de cultivation que le Maître a arrangé pour nous. Pendant plus de dix ans, notre petit groupe d'étude a fermement parcouru ce chemin et n'a jamais vacillé. Nos cœurs ne se sont pas émus en dépit de la persécution, ni les soi-disant jours sensibles. Notre petit groupe est inébranlable.

Chaque jour nous étudions une leçon du Zhuan Falun en alternant avec la lecture des nouveaux articles et conférences du Maître donnés dans divers endroits. Nous ne suivons pas une méthode rigide d'étudier le Fa. Parfois, une personne lit un petit paragraphe ou une question, et chacun suit à tour de rôle. D'autres fois, nous lisons tous ensemble. Ceci assure que tous les pratiquants, quelque soit l'âge ou le niveau d'éducation, chacun a l'occasion de lire les enseignements.

Il y a deux personnes dans notre groupe d'étude qui sont illettrées et ne peuvent même pas écrire leur propre nom. Tout d'abord, nous avions une dame qui écoutait les autres personnes lire, puis on lui a enseignée à lire, phrase-par-phrase. Après, elle a commencé à lire ainsi avec tout le monde et finalement elle a pu lire toute seule graduellement, jusqu'à ce qu'elle puisse lire le livre en entier. Maintenant tout le monde dans notre groupe peut lire le Zhuan Falun en entier, sans manquer un caractère.

Notre groupe d'étude de Fa se réunit chaque année le 25 avril et le 13 mai. Nous partageons nos compréhensions sur le Fa et le soir nous sortons ensemble pour clarifier la vérité et accrocher des bannières pour commémorer ces jours-là.

Nous émettions souvent des pensées droites ensemble, visant différentes situations dans les régions locales. Une fois, le commissariat de police avait organisé un stand dans la rue diffamant Dafa. Nous nous sommes tous réunis pour émettre des pensées droites. Une demi-heure plus tard, nous sommes sortis pour émettre des pensées droites à proximité. En conséquence, le ciel clair s'est tout à coup assombri et il a commencé à pleuvoir, et l'exposition n'a pas pu continuer. Les policiers ont rapidement tout emballé et sont partis. Après cela, ils n'ont plus jamais organisé de telles expositions.

Le 29 avril 2007, le secrétaire de la commission politique et juridique a diffamé Dafa à la télévision. Cet après-midi-là, tout le monde de notre groupe d'étude a émis des pensées droites en faisant face à la station de télévision. Le lendemain, la station a de nouveau diffusé une émission diffamant Dafa. Nous avons émis de fortes pensées droites pour éliminer les éléments pervers et la télédiffusion s'est immédiatement arrêtée.

Au mois de mai cette année, les autorités ont répandu leur propagande sur le Falun Gong, visant les écoles secondaires et primaires. Ils ont utilisé des brochures et des panneaux d'affichage pour atteindre leur objectif. Nous avons émis des pensées droites en apprenant ceci et avons clarifié la vérité et envoyé de l'information aux bureaux des fonctionnaires du département d'éducation et de propagande. Quelques pratiquants sont allés au bureau du directeur de l'école pour clarifier la vérité au sujet du Falun Gong. Quelques jours plus tard, les panneaux d'affichage ont disparu.

«Le bien ou le mal surgit d’une seule pensée»

Un jour, mon mari et moi sommes allés au supermarché pour acheter des choses et tandis que nous marchions sur la route, une fourgonnette m'a frappée par derrière. Ma tête a frappé la vitre avant du véhicule. Cette pièce en verre a éclaté en morceaux. J'ai été projetée et je suis retombée au sol trois à quatre mètres plus loin. J'étais stupéfiée par ce qui s'était produit et ne voyait rien devant. Immédiatement, je me suis rappelée les paroles du Maître «le bien ou le mal surgit d’une seule pensée» («Quatrième leçon» dans le Zhuan Falun), je suis une disciple de Dafa! Mon mari est venu et a voulu m'aider à me relever, mais je ne l'ai pas laissé me relever. Je me suis lentement levée toute seule. J'ai vu le conducteur là, trop ébranlé pour dire quoi que ce soit. Mon mari était inquiet et a dit: «Pourquoi restez-vous là? Amenez vite la victime à l'hôpital.» Le conducteur est revenu du choc et s'est excusé profusément. Je lui ai dit de ne pas avoir peur et que je n'avais pas besoin d'aller à l'hôpital, car je pratique le Falun Gong. Je lui ai demandé de partir et nous sommes rentrés à la maison. Un moment plus tard, le conducteur de la fourgonnette est venu derrière nous en courant. Il a insisté pour m'amener à l'hôpital, mais je lui ai assuré que j'allais bien. L'autre type avec lui a dit: «Vous êtes vraiment une bonne personne.» Je lui ai dit que notre Maître m'a enseigné à être une bonne personne et je leur ai demandé de se rappeler que «Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon».

Cet incident m'a fait réaliser encore plus que ma vie présente est entièrement utilisée pour valider le Fa. Tant que nous agissons selon le Fa, que nous croyons dans le Maître et dans le Fa et faisons bien les trois choses, nous pourrons accomplir nos missions historiques.

Merci Maître! Merci compagnons de cultivation!


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/25/130325.html
Version chinoise:
http://minghui.ca/mh/articles/2011/12/10/249498.html