Former un seul corps pour sauver plus de gens
De la huitième conférence de partage d'expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de la province du Anhui en Chine


Je voudrais débuter en exprimant ma gratitude envers le Maître. J'ai commencé à pratiquer en 1997 et j'ai par conséquent obtenu beaucoup de sagesse. Même si je n'ai que deux ans d'éducation à l'école primaire. J'ai pu passer d’illettré à savoir lire et être capable d'utiliser un ordinateur pour préparer des documents de clarification de la vérité, incluant des DVD. Je voudrais partager comment j'ai commencé à pratiquer, étudier le Fa, présenter le Fa aux autres personnes et conduire les pratiquants à former un seul corps pour sauver plus d'êtres.

1.Quand j'ai commencé à cultiver, mon corps a été purifié

Un bon ami à moi m'a recommandé Dafa en septembre 1997. J'ai ainsi acheté le Zhuan Falun et d'autres livres de Dafa. Après avoir lu les livres, j'ai commencé la cultivation et me suis discipliné moi-même dans le but de devenir une meilleure personne. Au début, j'avais même de la difficulté à m'asseoir en demi-lotus, avec une jambe croisée pour la méditation. Après un mois, en voyant que de nombreux pratiquants âgés étaient capables de croiser leurs deux jambes dans la position du lotus, je suis devenu déterminé et je me suis forcé à croiser les jambes. C'était très douloureux et j'avais l'impression que mes jambes allaient se briser. J'ai commencé donc à réciter les mots du Maître dans Zhuan Falun. «C'est difficile à endurer mais on peut l'endurer, c'est difficile à faire mais on peut le faire.». Par la suite, j'ai senti la circulation dans mes pieds comme si un compresseur était en bas de mon pied et qu'il soufflait de l'air en dehors de mon corps.

Un mois après avoir commencé la pratique, Maître m'a aidé à purifier mon corps et toutes mes maladies précédentes sont à nouveau apparues, de la migraine à la fièvre jusqu'à la douleur dans les os dans tout mon corps. Plus tard, j'ai saigné du nez, de la bouche, de la peau, je savais que c'était l'élimination du karma et je n'ai pas eu peur. J'ai continué à faire les cinq séries d’exercices et tout est retourné à la normale le cinquième jour.

Je savais que le Maître avait éliminé beaucoup de karma pour moi et souffert beaucoup pour moi. J'avais précédemment une maladie cardiaque, de l'hépatite, de la gastro-entérite et des calculs rénaux. Même si j'étais seulement dans la quarantaine, ces maladies me gênaient énormément et même mon visage était violacé. Toutes ses maladies ont disparu et même mon hépatite est passée de positive à négative. Ceci est miraculeux puisque je ne connais aucun médicament pouvant changer l'hépatite B de positive à négative. Je suis déjà dans la soixantaine et ma santé est beaucoup mieux qu'avant que je ne pratique. Beaucoup de gens ont dit que j'ai l'air énergique, comme si j'étais toujours dans ma quarantaine.

De septembre 1997 à avril 1999, j'ai fait les exercices pendant deux heures le matin et étudié le Fa chaque jour dans l'après-midi. J'allais aussi le dimanche présenter le Falun Gong à d'avantage de gens. Je mettais des affiches du Falun Gong dans des endroits où il y avait beaucoup de monde et je faisais la démonstration des exercices avec d'autres pratiquants. Nous apprenions les exercices à quiconque venait et montrait de l’intérêt. Je collectais aussi des cassettes vidéos montrant la popularité du Falun Gong à Changchun, Dalian, Beijing et Shenyang et j'ai demandé à la télévision du comté de les montrer pendant six soirs. De plus en plus de gens ont découvert le Falun Gong et plus de deux cents personnes pratiquaient à mon site d’exercice en groupe.

2.La persécution

Quand le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong en juillet 1999, de nombreux pratiquants étaient désorientés sur ce qu'il fallait faire mais nous savions qu'il n'y avait rien contre suivre le principe de Vérité-compassion-tolérance.

Durant l'année 2000 à 2001, nous n'avions pas accès aux articles du Maître et tout ce que nous entendions étaient les campagnes de diffamation du PCC. Tardivement en 2001, un pratiquant d'une autre région est venu et nous a raconté les choses qu'ils faisaient pour valider le Fa. Il a amené aussi des dépliants de clarification de la vérité et les nouveaux articles du Maître. Nous étions très contents et nous avons distribué des photocopies des dépliants dans les cinq villes où la persécution était la pire. On n'y a pas trop pensé et on espérait simplement que les gens guérissent de l'empoisonnement fait par la propagande des médias du PCC.

3. Pensées droites et actions droites

Après que Maître ait publié le poème «Dépêchez-vous d'expliquer» en août 2002, on a commencé à parler à plus de gens dans mon comté des faits sur le Falun Gong. Deux pratiquants ont été signalés à la police et des officiers ont trouvé des documents de clarification durant une fouille. Quand les officiers leur ont demandé d'où venaient les documents, au début, les deux pratiquants n'ont pas répondu. Mais après avoir été torturés, ils leur ont dit que je leur avais donné les documents. La police m'a arrêté ce soir-là et m'a gardé dans un centre de détention local.

Des officiers de police de la division de la sécurité politique m'ont interrogé à de nombreuses reprises et m'ont privé de sommeil. Je leur ai dit qu'ils persécutaient des gens innocents et bons et que leur mauvaises actions leur causeraient une rétribution. Ces agents ont dit aux fonctionnaires sur mon lieu de travail qu'ils n'étaient pas capable de me «transformer», puisque à mon tour j'essayais de leur présenter le Falun Gong. Les fonctionnaires sur mon lieu de travail savaient que j'étais une bonne personne et ont payé une caution pour moi dans les jours qui ont suivi. En suivant les ordres d'en haut, les gens sur mon lieu de travail ont établi une équipe qui a essayé de me «transformer», pour que j'abandonne la pratique. Mes compagnons de travail savaient qu'après avoir commencé la pratique du Falun Gong, ma santé s'était améliorée, ce qui a économisé à mes employeurs beaucoup d'argent. Ils savaient aussi que je me préoccupais toujours des autres. La police a décidé par la suite de m'envoyer dans un camp de travaux forcés pour un an. J'ai demandé au Maître de m'aider pour empêcher que je sois persécuté par les forces anciennes. À la fin, les fonctionnaires du camp de travail ont décidé de me restreindre à des activités à l'extérieur du camp de travail au lieu de me détenir la-bas.

4. Ramener les pratiquants à Dafa

De nombreux pratiquants ont eu peur quand la persécution a commencé. J'ai trouvé de nombreux pratiquants ainsi que certains qui n'avaient pas encore agi et j'ai formé un groupe d'étude du Fa chez moi. Plusieurs d'entre nous sommes sortis ensemble pour clarifier la vérité et demander aux gens de quitter le PCC. Nous avions sept pratiquants au départ et cinq nous ont rejoints par la suite. Pendant que j'aidais les pratiquants, j'ai compris vraiment l'importance d'être patient. Cela était vrai quand je présentais Dafa aux gens où quand je ramenais les pratiquants sur le droit chemin. Maître a dit:

«Si à la fin la personne n’arrive pas à réussir sa cultivation, alors il n’y aura rien et il n’y aura pas de corps cosmique pour lui dans le futur, il n’y aura plus non plus de place pour lui; tout ce qu’il représentait cessera d’exister et il sera exactement comme une personne ordinaire.» Enseignement de la Loi donné à la conférence de Loi marquant le dixième anniversaire de la création du site Internet Minghui»)

J'ai compris alors qu'une personne ordinaire, qui connaît la vérité, pourra être capable de pratiquer quand le Fa rectifiera le monde humain. Mais si un pratiquant ne fait pas bien pendant cette période de temps, lui ou elle n'aura pas d'autres opportunités pour pratiquer.

En 2006, une pratiquante âgée a adopté soudainement une religion. Comme son fils faisait face à une promotion dans l'armée, les fonctionnaires ont dit que si sa mère continuait à pratiquer le Falun Gong, non seulement sa promotion serait annulée mais il pourrait être congédié du travail. Par conséquent, la famille entière a fait pression pour qu'elle abandonne le Falun Gong. Il y avait une image de Mao dans sa maison qui faisait environ un mètre de large. Je savais que c'était le spectre pervers qui les contrôlaient et je suis allé chez eux à trois reprises. Elle n'a pas accepté d'enlever cette image. De plus, elle n'est plus entrée en contact avec d'autres pratiquants. Elle est restée dans cette religion durant deux ans et un jour elle s'est brisée la jambe alors qu'elle allait à un temple. Elle a développé aussi du diabète. Quand je suis allé lui rendre visite pour la quatrième fois, sa famille a accepté finalement d'enlever la photo de Mao. J'ai aidé aussi sa fille et son mari à quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées. Je lui ai donné les nouvelles conférences du Maître pour qu'elle les lise et j'ai étudié le Fa, fait les exercices et clarifié la vérité avec elle. Elle est retournée à sa pratique il y a trois ans et sa fille aussi a commencé à pratiquer. Même si la pratiquante a plus de soixante dix ans, elle distribue des documents de clarification de la vérité aux gens et parfois elle doit marcher plusieurs heures dans la soirée. Elle étudie trois à cinq conférences du Fa chaque jour et parle aussi aux autres face à face des faits sur Dafa.

5. Former un seul corps

Durant des discussions, nous partagions souvent nos compréhensions sur les trois choses à faire. Durant la veille du Nouvel an chinois et le matin suivant, une pratiquante est allée dans une région de résidence pour officiers de police et de fonctionnaires du comté et a distribué des documents de clarification de la vérité. Aussitôt qu'elle mettait les documents sur la porte, un jet de lumière dorée émanait de ses doigts. Elle a été très surprise par cela. Quand elle était sur le point de partir et a regardé en arrière le matériel émanait toujours de la lumière. Elle a dit que ce phénomène est apparu à de nombreuses reprises, à chaque fois quand elle abandonnait son ego et était désireuse de sauver les êtres. Elle a réalisé que le Maître l'encourageait de cette façon. Par la suite, d'autres pratiquants ont aussi vu des documents briller avec de la lumière. Je préparais habituellement les documents à la maison, pendant que les autres pratiquants sortaient pour les distribuer ou clarifier la vérité face à face. Beaucoup de gens dans les régions montagneuses aiment avoir des chiens ce qui nous a causé quelques inconvénients lors de la distribution des documents. Une pratiquante a dit qu'elle n'était pas effrayée que les chiens jappent. À la place, elle murmurait doucement: «Je suis ici pour sauver ton propriétaire. Coopère avec moi pour que toi et ton propriétaire soyez sauvés.» Le chien s'arrêtait alors de japper. Quand elle se déplaçait d'une maison à une autre, un chien sautait devant elle et arrivait à l'avance comme s'il allait discuter de cela avec l'autre chien. L'autre chien ne jappait pas non plus. Cela est arrivé à de nombreuses reprises. Quand elle a quitté un village, les chiens l'ont suivie comme pour dire au-revoir et elle leur a dit de rebrousser chemin. Trois d'entre eux sont partis, mais le premier chien est resté et la pratiquante lui a dit: «Merci beaucoup pour ton aide. Je dois visiter d'autres villages maintenant.» Le chien est parti. Le Maître a dit:

«Donc il y a des vies des niveaux élevés qui se réincarnent en animaux ou en plantes. Beaucoup de vies chez les êtres humains ne sont pas si simples, elles ne sont pas des vies ordinaires.» («Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa»)

Il y a une femme de 81 ans qui vient à mon site de pratique qui n'est jamais allée à l'école même un seul jour mais maintenant elle peut lire le Zhuan Falun. Elle lit environ trois leçons par jour. Quand elle mémorisait le Zhuan Falun, elle a vu que les mots dans le livre brillaient. Au fil des ans, elle est allée dans de nombreux endroits pour distribuer des documents, depuis des grandes rues jusqu'aux petites ruelles. Dans les hauts immeubles, elle montait jusqu'en haut et descendait en bas en distribuant les documents. Une fois lorsqu'elle mettait les documents à la porte, le résident a ouvert soudainement la porte de l’intérieur. La pratiquante a souri en lui donnant un livret, elle a dit: «Ceci vous apportera la paix.» Cette personne a souri aussi et a dit «merci.» Un jour, lorsqu'elle traversait la rue, un motocycliste a roulé sur son pied et elle est tombée à terre. Le conducteur a eu peur et lui a offert de l’amener à l'hôpital. Elle s'est levée du sol et a dit: «Je vais bien puisque je suis une pratiquante de Falun Gong. Vous pouvez partir maintenant.» Par contre, la personne qui était à l'arrière de la motocyclette ne pouvait pas se lever. Cette pratiquante a dit: «Si je ne pratiquais pas le Falun Gong et si le Maître ne me protégeait pas, je serais vraiment en danger à cet âge.» Malgré ses 81 ans, elle n'avait aucune ride sur son visage, avait une peau brillante et elle a toujours toutes ses dents.

Quand une pratiquant distribuait des documents de clarification de la vérité en 2008, quelqu'un la signalée à la police et plusieurs fourgons de policier ont été envoyés pour l'arrêter. Les agents de police l'ont mise en détention et lui ont demandé d'où le matériel provenait mais elle a refusé de répondre. Les agents de la division de la sécurité domestique l'ont menacée de l'envoyer dans un camp de travaux forcés mais elle n'a pas été perturbée. Quand les agents lui ont demandé pourquoi elle pratiquait le Falun Gong, elle leur a raconté beaucoup de faits qu'ils ne savaient pas. Nous, les pratiquants locaux, nous avons envoyé la pensée droite chaque jour pour la sauver. Avec l'aide du Maître, elle a été relâchée un mois plus tard. Même durant sa détention, six personnes ont été d'accord pour quitter le PCC et ses organisations affiliées après qu'elle leur ait eu clarifié la vérité. Le jour où elle est retournée chez elle, nous lui avons rendu visite. Plusieurs espions étaient autour de sa maison, mais ils ne nous ont pas vus. J'ai toujours cru qu'il fallait aider les pratiquants quand ils en avaient besoin le plus. Peu après, cette pratiquante a pu aller de l'avant et continuer à faire les trois choses.

6. Faire plus de projets de Dafa pour sauver les gens

Après avoir commencé à aider les gens à quitter le PCC en 2005, j'ai rendu visite à beaucoup de gens et je leur ai dit les faits sur Dafa et la persécution. J'ai collecté une liste de noms de gens ayant accepté de donner leur démission et je l'ai donnée à un pratiquant dans la capitale provinciale pour une publication en ligne. Cela n'était pas pratique parce que les tickets de trains seuls coûtait plus de 100 yuan par voyage. Après avoir acheté un ordinateur et une imprimante en 2005, j'ai invité ce pratiquant à venir et à me montrer comment l'utiliser. Maître m'a aidé à gagner plus de sagesse. De cette façon, un site familial de production de documents a été établi où l'on prépare des documents de clarification de la vérité et des DVD et où l'on soumet les annonces des gens ayant quitté le PCC.

Les documents de clarification de la vérité que je préparais contenait plusieurs sujets. Ils exposaient la persécution cruelle, parlaient d'amélioration typique de la santé après qu'une personne ait commencé Dafa, expliquaient pourquoi quitter le PCC apporte aux gens la paix et la sécurité aussi bien que des cas de rétribution après que quelqu'un ait persécuté Dafa. Au cours des années passées, j'ai distribué ces documents au comité judiciaire et politique, au bureau 610 et à la division de la sécurité domestique.

Je sors souvent pour clarifier la vérité dès que j'en ai la possibilité. Quand j’achète des objets de première nécessité et des vêtements, je change souvent de magasins pour que davantage de gens apprennent la vérité. Quand des gens viennent me rendre visite, je leur raconte toujours les faits pour que personne ne soit laissé derrière.

Nous étudions le Fa en groupe chaque semaine. Nous avons par la suite été harcelés par la police et nous avons dû changer pour un autre endroit. Nous avons maintenant l'étude du Fa une fois toutes les deux semaines. Cependant, de nombreux pratiquants étudient eux-mêmes chaque jour. Nous savons que sans la guidance du Fa nous ne pouvons pas nous cultiver nous-mêmes sans parler de sauver les autres gens.

7. Une vraie scène

Une fois quand j'étais étendu sur le lit, je me senti léviter et je me suis vu voler dans le ciel. J'ai vu beaucoup de Bouddhas et de divinités et ils étaient tous assis sur des pétales de lotus, flottant. Je me suis arrêté au milieu et j'ai regardé en bas. Les maisons là-bas étaient très belles, j'ai pensé à rentrer alors je suis revenu.

Plusieurs jours plus tard, je suis à nouveau sorti. Cette fois-ci, j'ai voyagé dans un endroit et j'ai vu beaucoup de personnes pratiquer le Falun Gong. Ils se tenaient en rangées et faisaient la première série d’exercices. Leurs mouvements étaient très précis et synchronisés.

Je me suis envolé aussi à de nombreuses reprises après cela. Quelquefois, je chantais Falun Dafa Hao (Falun Dafa est bon) pendant que je volais et je pouvais même bouger plus rapidement. Cette fois-ci, j'ai vu des fleurs géantes - d'environ un mètre de diamètre - dans de nombreuses couleurs. J'ai vu aussi plusieurs dizaines de jeunes filles célestes jouant du pipa. C'était vraiment étonnant. Je savais que c'était le Maître qui m’encourageait à faire mieux et à remplir mes vœux.


Traduit de l'anglais au Canada

version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/15/130142.html
version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/30/249039.html