Aider le Maître a rectifier la Loi et faire diligement ce qu'on doit faire
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Li Li, une pratiquante de la province du Hebei, Chine

Bonjour, Maître compatissant, honorable et estimé!

Bonjour, compagnons de pratique!

J’ai 59 ans, j’ai obtenu la Loi début 1998. Toutes mes maladies ont disparu après avoir pratiqué, et mon esprit et mon corps se sont grandement améliorés. Ces 13 dernières années, j’ai rencontré des hauts et des bas avec de nombreux tests. Chacun de mes pas était sous la protection bienveillante du Maître. Les mots ne suffisent pas pour exprimer me gratitude au Maître. Je rapporte plusieurs expériences à Maître, et les partage aussi avec les compagnons de pratique.

Je n’ai pas participé aux conférences de partage d’expériences précédentes parce que je pensais ne pas avoir quelque chose de correct à écrire ou ne pas avoir les compétences à écrire, ce que je regrette beaucoup. C’est la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine et je ne vais pas de nouveau manquer cette opportunité.

Au cours de ces dix dernières années de cultivation et pratique, j’ai appris mes responsabilités et ma mission, et je me suis complètement dévouée à faire ce que j’étais supposée faire. C’est grâce à la protection bienveillante du Maître et de Dafa que j’ai réussi à traverser ces hauts et ces bas.

1. Établir un site familial de production de documents et marcher continuellement à travers huit ans de hauts et de bas

Fin de l’année 2002, nos ressources locales de documents de clarification de la vérité étaient très limitées et, nous ne pouvions pas lire souvent les textes et conférences récents du Maître. Parfois cela prenait longtemps pour les obtenir du fait que les copies nous étaient fournies de l’extérieur. Mon enfant a un ordinateur à la maison et je voulais l’utiliser mais je ne l’ai jamais utilisé, bien que je voulais apprendre à m’en servir. Un jour un pratiquant d’une autre banlieue m’a téléphonée et m’a demandé s'il pouvait me rendre visite. J’ai compris qu’il allait m’apprendre comment utiliser l’ordinateur. J’étais heureuse. Mon souhait allait se réaliser. Je savais que c’était un arrangement du Maître. J’ai appris les bases et je me suis fait des notes que je mettais en pratique régulièrement. À ce moment nous utilisions la connexion internet sans fil, c’était très lent et sans aucune sécurité. Après être rentrée à la maison, je ne pouvais pas me connecter à l'internet. Quand mon fils a appris que j’allais me connecter à Minghui (version chinoise du site Clartés et Sagesse), il a pris peur et n’a pas voulu me laisser faire. Mon mari avait aussi peur et a aussi refusé. L’interférence était sévère. Ma pensée était que j’ai obtenu la Loi et j'en ai eu tellement de bienfaits. Maître m’a tellement donné - je devais le faire même si cela semblait dangereux en surface; personne ne pouvait interférer. Je leur ai dit: «Mes maladies sont toutes parties après que j’ai obtenu la Loi. De quoi dois-je avoir peur? Je suis allée sur internet et j’ai imprimé quelque chose pour le lire. Ne m’arrêtez pas car je dois le faire.» Après cela, avec leur accord, j’ai acheté une petite imprimante à injection.

Graduellement, j’ai appris comment me connecter, télécharger des dossiers et imprimer. Ma maison est devenue un petit magasin d’impression qui me fournissait à moi et aux pratiquants autour de moi des magazines quotidiens, des documents de clarification de la vérité, et des textes et des conférences du Maître. Je travaillais pendant la journée, et la nuit, mon mari regardait la télévision ou bien faisait autre choses. Mon enfant était au pensionnat alors je me connectais, téléchargeais et imprimait des documents, et je faisais aussi le meilleur usage de mon temps pour étudier la Loi.

En 2006, plus de trente pratiquants ont été arrêtés dans notre région. Une douzaine d’entre eux ont obtenu une lourde condamnation ou ont été emmenés dans des camps de travaux forcés. Une autre douzaine était détenue au centre de rééducation. Les sites de production qui faisait nos documents de clarification de la vérité ont été détruits et la production a cessé. Le canton et les régions rurales alentours ont perdu leur source de documents, la perversité était oppressive et l’horreur remplissait l’air dans notre petite région. Pour sauver tous les êtres, j’ai résolument pris la responsabilité de faire l’impression des documents. Je pensais faire ce que Maître demandait. Les forces anciennes ne se sont pas opposées à ma clarification de la vérité et au salut des êtres, et j’avais le Maître et la Loi dans mon cœur. J'ai fourni des magazines quotidiens et des documents à plus de 20 pratiquants. Parfois je donnais à plus de 40 pratiquants les textes de Maître et les documents de clarification de la vérité. Comme le nombre a augmenté, il est devenu évident que je n’avais pas les compétences pour résoudre des problèmes tels que les pannes d’ordinateur, les interruptions, etc. Que devais-je faire? Je suis devenu très anxieuse et plus j’étais anxieuse, plus les choses étaient faites lentement. Je n’avais plus d’encre de couleur puis l’imprimante s’est cassée et puis c’est ensuite l’ordinateur qui a cessé de fonctionner. C’était des interférences perverses. J’ai réalisé qu’être anxieuse était aussi un attachement que je devais abandonner. Je me suis assise et je me suis adressée à l’ordinateur et à l’imprimante. En même temps, j’ai demandé au Maître de renforcer mes pensées droites. J’étais seule, et je devais installer le système et réparer l’imprimante moi-même, ce que je n’avais jamais fait auparavant. J’ai essayé d’utiliser la disquette pour réinstaller le système. À ma surprise, j’ai réussi pas à pas. À chaque instant, je sentais que Maître me guidait. J’ai cliqué sur la souris de façon intentionnelle, mais cela a donné le bon résultat. J’en ai eu des larmes aux yeux.

Petit à petit, j’ai appris à réparer les problèmes des machines et à réparer l’imprimante en suivant le manuel. Parfois les machines se rectifiaient elle-même après que j’ai émis des pensées droites. Parce que mon cœur pour fabriquer des documents de clarification de la vérité, pour valider la Loi et pour sauver les êtres était très pur, Maître élargissait ma sagesse. J’ai appris des systèmes d’installation et à réparer les appareils. Peu à peu, j’ai appris les choses sans professeur. C’était comme un miracle. Plus tard j’ai aussi appris d’autres pratiquants comment éditer et formater des dossiers, graver des disques, faire des étiquettes, et imprimer de l’information de clarification de la vérité sur des billets. Un pratiquant et moi avons fait des livres des Neuf Commentaires sur le Parti Communiste, et aussi des livres de Dafa. J’avais alors 50 ans et il était étonnant que je puisse accomplir un tel travail technique. Cela aurait été inimaginable si ça n’avais pas été pour le Maître et pour Dafa. J’ai cultivé la parole et ne me suis jamais fait valoir. Un pratiquant a donné mon nom sous la persécution. J’ai été arrêtée et mon domicile a été mis à sac. La police ne croyait pas que j’étais capable de faire des documents et elle n’a pas trouvé le site de production de documents.

Avec le support financier des pratiquants, j’ai ajouté une imprimante laser et une nouvelle imprimante à injection, qui m’ont aidée à faire les choses beaucoup plus vite. J’ai demandé à partir plus tôt à la retraite. J’ai obtenu moins de 10000 pour un an, mais je pense que c’est important car j’ai assez de temps pour étudier la Loi et pour valider la Loi. J’effectue mes tâches ménagères et les autres choses de la vie quotidienne ordinaire. Je passe mon temps libre à acheter des documents, à aller sur internet, à imprimer et à graver des disques. La télévision et les divertissements ne font pas parti de ma vie. Mon but est de faire ce que je suis supposée faire, sauver les êtres et remplir mes vœux préhistoriques. Il y a beaucoup de choses pour lesquelles je n’ai pas de temps et je peux seulement faire de mon mieux. J’apporte mon support aux pratiquants locaux, je les aide à réparer leur ordinateur, à faire des installations de systèmes, et à remettre en état les imprimantes. J’aide aussi à mettre en place des sites de production et des groupes d’étude de la Loi, j’encourage les gens à quitter le Parti communiste chinois (PCC), je communique de l’information, j’installe des documents sur des lecteurs MP3, etc. Je suis tellement occupée que parfois je saute le repas du midi quand mon enfant n’est pas à la maison. Quand mon mari est sorti du village, je ne prends pas de pause de toute la journée. Je mange des repas très simples et je grave des cd la nuit. Chaque semaine je fourni à temps aux pratiquants assez de documents. Quand les nouvelles conférences du Maître sont publiées, je les télécharge et les imprime directement, afin que les pratiquants puissent les lire tout de suite.

Avec la protection bienveillante du Maître, mon site familial de production a joué son rôle de sauver les gens pendant ces huit dernières années. Même pendant l’année la plus perverse, j'ai continué à opérer régulièrement.

2. Avec des pensées droites et des comportements droits, la perversité ne peut pas exister

J’ai cultivé et je suis devenue mature sous la protection bienveillante du Maître pendant plus de dix ans de cultivation et pratique.

En 2003, j’étais occupée à apprendre des techniques d’ordinateur et à achever des travaux. Je ne savais pas comment cultiver et je ne me cultivais pas moi-même. J’étudiais rarement la Loi et je plaçais la Loi à la seconde place. Maître m’a donné des rappels de nombreuses fois, mais je n’y ai pas prêté attention. J’ai été arrêtée en août 2004, je suis finalement devenue diligente après avoir été relâchée. Le Maître a prévenu les disciples dans beaucoup de lectures d’étudier la Loi, étudier la Loi, étudier la Loi. J’ai écouté le Maître et j’ai passé plus de temps à étudier la Loi. J’étudiais une leçon du Zhuan Falun par jour, et j'étudiais les autres conférences du Maître quand j’avais le temps. Je les ai toutes lues en un mois. Puis j’ai appris le Zhuan Falun par cœur. En étudiant la Loi, particulièrement en récitant la Loi de mémoire, j’ai trouvé des attachements, tels que la jalousie, la compétition, la plainte, la peur, ne pas accepter la critique, les sentiments pour les enfants, etc. J’ai continué à apprendre à regarder à l’intérieur et à me cultiver moi-même. Au cours de mon étude continuelle de la Loi, j’ai progressivement appris les principes de la Loi et j'ai obtenu une compréhension claire. Mes pensées droites ont été renforcées, et je suis devenue plus mûre dans ma cultivation.

Au début de l’année 2009, le site de production de document était au domicile d’une pratiquante. Un jour en mai, elle a entendu dire que quelqu’un l’avait dénoncée, en disant que les gens du canton lui donnaient des documents. Son nom a été mentionné, quelqu’un de sa famille l’a aussi entendu dire lors d’une réunion au département de la police. Elle s’est sentie mal à l’aise et elle a demandé à déménager tout le matériel chez quelqu’un de sa famille qui n’était pas pratiquant. J’ai pensé que ce n’était pas très vigilant. Si on faisait ainsi, tout serait exposé, je lui ai dit que j’allais trouver une solution dès que possible. La perversité a envoyé quelqu’un pour la poursuivre dans l’après-midi. Que devions nous faire? Les équipements, les papiers, les disques et les recharges d’encre étaient là. Le papier avait une valeur de plus de 2000 yuans. Je me sentais perdue, mais je me suis immédiatement rappelée que j’étais une pratiquante. J’avais Maître et la Loi. La perversité ne pouvait pas me perturber. Je me suis rappelée la Loi que Maître nous a enseignée:

«[…] Si vous pouvez réellement avoir une pensée très droite face aux difficultés, sous la persécution perverse, devant les interférences, une seule phrase que vous prononcez avec une pensée droite résolue peut faire se dissoudre immédiatement la perversité, (applaudissement) elle peut faire que les individus utilisés par la perversité fassent demi-tour et s'enfuient, de sorte que la persécution de la perversité envers vous s'évapore et se disperse comme les nuages et la fumée, que l'interférence de la perversité envers vous disparaisse sans laisser de trace. [...]» (Enseignement de la Loi à la conférence internationale de Loi de l'ouest des États-Unis (questions et réponses)

Nous ne savions pas quelle était notre faute. Nous avons déménagé le matériel du site de production immédiatement. La nuit, des équipements ont été déménagés chez un pratiquant, afin que nous puissions continuer à travailler là-bas. Le reste a été déménagé chez un voisin qui connaissait la vérité. Tout a été déménagé en sécurité et doucement. Les autorités ont suivi la pratiquante pendant trois jours, mais rien n’est arrivé. Après deux mois, la pratiquante m’a demandé de réinstaller le site de production chez elle. Elle avait pris soin de toute l’impression, alors j’ai ramené tout chez elle. Puis, en octobre, elle est soudainement morte dans un accident de voiture. Que devions nous faire? J’ai déménagé tout l’équipement et toutes les choses stockées dans d’autres endroits chez moi. Il y avait beaucoup de choses. Pour des raisons de sécurité, je l’ai fait moi-même. Mes voisins se connaissent presque tous, mais le quartier où je devais aller avait 22 surveillants. J’ai utilisé un petit tricycle et une bicyclette pour tout déménagé. Parfois je croisais des connaissances où des voitures de patrouille de police, mais dès que j'arrivais à la maison, dans la plupart des cas il n’y avait personne alentour. Je me trouvais sur la liste noire de la police. Ils connaissaient ma nouvelle adresse. Je croyais fermement en Maître et en Dafa et j’ai pensé que je faisais la chose la plus droite dans l’univers. Je voulais le faire bien, faire les trois choses, et bien me cultiver moi-même. Au cours du processus, je l’ai fait ouvertement, comme s’il n’y avait personne d’autre. Les gens pensaient que je déménageais. Quand je déplaçais tout mon matériel et les lourdes boîtes de papier, il n’y avait pas d’étrangers. J’ai rapidement et efficacement mis en place le nouveau site de production. C’était très facile et j’ai senti quelque chose de sacré d’indescriptible.

J’ai acheté tous les documents moi-même. Je l’ai fait ouvertement et transporté des voitures pleines sans crainte. Je n’ai rencontré aucun problème ces huit dernières années.

J’ai réalisé que les pensées droites viennent de la Loi, et que quand on étudie bien la Loi, que l’on cultive diligemment et solidement, que l’on croit fermement en Maître et en la Loi, que l’on fait bien les trois choses, que l’on se cultive bien soi-même, la perversité s’éloigne de nous.

Participer au groupe d’étude de la Loi et être plus diligente dans ma cultivation et ma pratique

Depuis début de 2010, j’ai participé aux études collectives de la Loi avec un grand groupe et deux petits groupes. À travers l’étude collective et nos partages d’expérience, mon xinxing s’est beaucoup amélioré et je suis plus diligente dans ma cultivation.

J’ai trouvé beaucoup de mes insuffisances et de mes déficiences grâce au groupe d’étude de la Loi et aux partages d’expérience.

Je n’étais pas déterminée dans mon étude de la Loi, le résultat n’était pas bon

J’étudiais la Loi la nuit et quand j’avais du temps libre dans la journée. Comme je n’avais pas de temps fixe, mon cœur n’était pas calme pendant l’étude de la Loi. La nuit, de temps en temps, j’allais sur internet et je téléchargeais des dossiers. Parfois, il y avait des dysfonctionnements et cela prenait de mon temps. Après réparation, il était tard la nuit et j’étais fatiguée et je m'assoupissais, je n’étais plus capable d’étudier la Loi. Parfois j’étudiais quand je me levais durant la nuit ou bien je trouvais un petit moment dans la journée. Je n’avais pas un temps fixe. Parfois, mon esprit vagabondait pendant l’étude de la Loi, et le résultat n’était pas bon. Des pratiquants ont un temps fixe dans la journée consacré à l’étude de la Loi, une heure le matin et une heure le soir, et ce plan est toujours suivi. Quand cela devient une règle, ça forme comme un mécanisme. Cela permet d’obtenir un cœur calme pendant l’étude de la Loi.

C’est la dernière étape de la rectification par la Loi, Maître a parlé très clairement de l’importance de l’étude de la Loi. En tant que disciple, je dois bien étudier la Loi et m’assimiler à Dafa.

En prenant exemple du schéma des autres pratiquants, j’ai fait le mien. Je fais les exercices à 3h50 chaque matin. Après l’envoi des pensées droites, j’étudie une leçon de Zhuan Falun. Je prends un quart d’heure à une demi heure de pause le midi et après je lis des magazines quotidiens et d’autres documents. La nuit, après avoir fini mes corvées ménagères, je vais sur internet et je télécharge des articles. J’étudie les autres conférences du Maître. Pendant la journée je participe aux études collectives de la Loi en groupe et au site de production. Quand je sors, je clarifie la vérité et encourage les gens à quitter le PCC. Parfois, j’aide les pratiquants qui n’ont pas été diligents à rattraper ou j’aide les anciens pratiquants qui ont des compréhensions déviées à reprendre leur cultivation.

Après avoir suivi un nouveau schéma pendant un temps, je pouvais étudier la Loi avec l’esprit calme et le résultat était très bon. Parfois quand je lisais le Zhuan Falun, je sentais chaque caractère très clairement et très tranquillement, comme passant à travers un miroir et entrant dans mon esprit. Je me sentais dans un espace immense et merveilleux. Cela est arrivé quand j’étudiais la Loi seule.

Pendant l’étude de la Loi de groupe, mon xinxing s’est vraiment élevé

Au début de 2010, une pratiquante a fait des commentaires sur moi à d’autres pratiquants derrière mon dos. C’était fabriqué et cela a détérioré la relation comme celle d’une personne ordinaire. Les autres me l’ont dit et j’étais très malheureuse. Je ne lui ai plus parlé et j’ai bloqué son numéro sur mon téléphone portable. Je devenais fâchée chaque fois que je la voyais. Au cours des partages à notre groupe d’étude, les pratiquants m’ont dit que je devrais regarder à l’intérieur, qu’un disciple de Dafa devait inconditionnellement regarder à l’intérieur, mais je ne le faisais pas. Je cherchais à l’extérieur, disant que cette autre personne n’aurait pas dû faire ceci ou cela, et qu’elle avait tel et tel attachement et je faisais des divisions, etc. Pendant un certain temps, j’ai senti que je n’étais pas en train de cultiver, et que mon état de cultivation était très mauvais. L’ordinateur ne coopérait pas, l’imprimante avait des problèmes et mes réparations ne marchaient pas, et ça n’imprimait pas. Émettre des pensées droites n’aidait pas. Je l’ai emmené dans un autre village pour la faire réparer, mais en vain. Pour finir, j'ai dû m’en procurer une nouvelle. Cela m’a pris toute une semaine et beaucoup d’argent qui aurait pu être utilisé pour Dafa. J’ai réalisé que c’était le résultat de ne pas bien me cultiver moi-même. J’étais déterminée à abandonner ces attachements et à chercher inconditionnellement à l’intérieur. Rien de ce qu’un pratiquant rencontre n’arrive par hasard, c’est toujours pour notre cultivation.

J’ai trouvé que mon niveau avait baissé et rejoint celui d’une personne ordinaire. C’était très dangereux. Je ne m’étais pas éveillée après tous les rappels du Maître. J’ai entendu plusieurs fois des gens mentionner ce problème et je ne pouvais pas m’en débarrasser, ou si je m’en débarrassais, cela revenait. L’attachement venait et partait, partait et revenait. Je ne pouvais toujours pas m’en débarrasser. Je savais clairement que c’était une interférence de la perversité. Les pratiquants ont trouvé beaucoup de partages sur papiers traitant cette situation. Certains ont suggéré que je regarde la vidéo du Maître «Enseignement de la Loi aux pratiquants d'Australie». J’ai regardé deux fois la vidéo avec l’esprit calme. L’enseignement du Maître m’a touchée. Je me suis demandée: «Sous la grâce infinie du Maître et la lumière de la Loi de Bouddha, à quoi êtes-vous attaché dans cette opportunité de ce temps limité? Ne puis-je pas laisser aller une chose aussi banale? L'opportunité de cultiver arrangée par le Maître sera-t-elle toujours là? Une fois cette opportunité perdue ce sera perdue à jamais.» Tout dans la cultivation nous est relatée. J’étais déterminée à regarder à l’intérieur et à me cultiver moi-même. J’ai trouvé que j’avais beaucoup d’attachements - la compétition, me faire valoir, me plaidre, la jalousie, le sentiment d’injustice. J’ai été surprise de trouver tant d’attachements. Ils ont été enlevés trop tard, et je devrais totalement les supprimer en abandonnant mon égo.

Rapidement mon coeur s’est illuminé. Je ressentais «Si vous pouvez vraiment y arriver, vous découvrirez qu’après avoir passé sous l’ombrage des saules, il y a l’éclat des fleurs et un autre village à l’horizon!» [ Zhuan Falun ]Quand j’ai ensuite repensé à cet incident, je ne pouvais rien dire sauf, «J’ai des attachements que j’aurais dû éliminer. C’est parce que je n’ai pas bien cultivé.» La pratiquante a ensuite complètement changé d’attitude envers moi. Parfois, nous devions coordonner ensemble, et nous avons bien coopérer ensemble en sauvant tous les êtres.

L’étude de la Loi en groupe est une forme que Maître nous a laissé. Mon xinxing a beaucoup progressé en y participant. J’étais beaucoup plus concentrée en étudiant la Loi et j’ai pu me débarrasser de nombreux attachements. J’ai réalisé que quand nous étudions la Loi ensemble, nous communiquons ensemble. Cela nous aide à apprendre des autres et nous aide les uns les autres à découvrir nos insuffisances, à nous élever ensemble, et à former un seul corps. J’espère que tous les pratiquants participeront aux études de la Loi collectives.

J’ai beaucoup d’autres expériences et beaucoup d’autres insuffisances. Je clôture mon partage ici. Merci de corriger mes erreurs dans mon partage.

Merci Maître!

Merci compagnons de pratique!


Traduit de l’anglais en Belgique

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/15/130143.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/3/249408.html