Le Falun Dafa m'a donné une nouvelle vie (2e partie)

De la Huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Xian Zhi, pratiquante du Nord-Est de la Chine


(Suite de : http://www.vraiesagesse.net/news/1112/24/E129679_20111124_fr.html)

Extrait : Je n'ai pas su bien prendre soin de mon xinxing et ne savais pas que je devais sauver les êtres vivants parce que je n'avais pas un environnement de groupe d'étude de Fa. Toutefois, si les gens racontaient des choses négatives à propos du Falun Gong, je leur disais que le Falun Gong n'est pas comme ce qui est dit à la télévision. Auparavant , j'ai été très malade pendant trois ans et c'est le Falun Gong qui m'a sauvée. À quiconque disait que le Falun Gong était mauvais, je leur lisais un paragraphe de Zhuan Falun . Ils étaient gênés et me disaient de faire attention à la sécurité.

Écrit par l'auteure

(suite)

Prendre du retard tandis que les attachements s'accumulaient et recevoir de multiples indices du Maître

Les choses ont soudainement changé. Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a commencé sa campagne pour réprimer et calomnier Dafa et le Maître. Beaucoup de pratiquants ont été arrêtés. A cette époque, j'enseignais les exercices du Falun Dafa aux nouveaux pratiquants dans un village. Cependant, ils ont cessé de pratiquer une fois que la persécution a commencé, parce qu'ils ne pouvaient pas comprendre la situation. Le chef du village signalait aux forces de l'ordre les noms des pratiquants. Je logeais chez une compagne de pratique quand il est venu pour me « parler ». Je lui ai dit comment j'avais souffert misérablement pendant trois ans et c'est seulement en pratiquant le Falun Gong que mes maladies ont disparu. Je lui ai également dit que tout ce qui est dit à la télé sur la pratique n'était pas vrai. J'étais une bénéficiaire de Dafa. J'avais mes propres expériences et Dafa m'avait donné une seconde chance dans la vie. Il est parti après être resté assis un peu plus longtemps.

Peu de temps après, mon fils a déménagé son entreprise dans une autre ville et je suis allée avec lui. Là, je ne connaissais aucun pratiquant. Certains avaient été arrêtés et les autres ne sortaient pas pour les exercices. Je devais étudier la Loi et pratiquer les exercices seule. Depuis que j'avais récupéré de mes maladies, je pensais retourner au travail, ainsi mes enfants n'auraient pas à subvenir à mes besoins. Par la suite, j'ai ouvert un magasin. Quand il y avait du travail à faire, je le faisais. Quand il n'y avait pas de travail à faire, j'étudiais la Loi ou pratiquais les exercices. Je n'ai pas bien pris soin de mon xinxing et ne savais pas que je devais sauver les êtres vivants parce que je n'avais pas d'environnement de groupe d'étude de Fa. Toutefois, si les gens racontaient des choses négatives sur la pratique, je leur disais que le Falun Gong n'était pas comme ce qui est dit à la télévision. Auparavant, j'avais été très malade pendant trois ans et c'était le Falun Gong qui m'avait sauvée. À quiconque disait que le Falun Gong était mauvais, je leur lisais un paragraphe du Zhuan Falun. Ils étaient alors gênés et me disaient de faire attention à la sécurité.

Un jour, deux dames m'ont dit : « Cette personne ressemble à une pratiquante. Elle se comporte stupidement. » Je savais que le Maître m'éprouvait pour voir si j'avais le courage de valider la Loi. Je leur ai dit : « Je suis une pratiquante de Falun Gong. Ai-je l'air bizarre ? » Bien qu'à cette époque, j'ignorais que l'incident de l'auto-immolation de Tiananmen était une mise en scène par le Parti communiste chinois (PCC), je leur en ai quand même parlé. Je leur ai dit que je savais seulement qu'un vrai pratiquant ne se serait pas suicidé puisque le Maître a clairement indiqué, « Par conséquent, commettre le suicide est un péché. » (« Conférence de Sydney ») Les pratiquants ne veulent même pas tuer les moustiques et les mouches, pourquoi tuer leur propre enfant ? Aussi ce que Wang Jindong, l'un des auto-immolés, a dit n'était pas de Dafa. Après avoir entendu mes explications, les deux femmes sont parties.

Ma voisine a entendu ce que j'avais dit et a suggéré que je cesse de parler aux gens de ce sujet. Je savais qu'elle essayait juste de me protéger. Je savais aussi que j'avais la protection du Maître et personne ne pouvait me faire du mal. Dans la nouvelle ville, je n'avais aucune information au sujet des pratiquants ni du Maître, et je n'ai pas réalisé que je devais sortir pour clarifier la vérité

Une pratiquante de la capitale de notre province m'a appelée. Elle m'a dit qu'elle voulait se rendre à Pékin pour valider la Loi. Elle m'a demandé si je voulais la rejoindre. Par peur, j'ai dit non. J'étais très triste après avoir raccroché le téléphone. Cette nuit-là, j'ai continué à pleurer durant les exercices. Je sentais que je n'étais pas digne d'être sauvée par le Maître. Dafa m'a donné tellement, mais je ne pouvais même pas dire un mot juste pour Dafa. Étais-je encore une pratiquante ? Plus tard, cette pratiquante et ma sœur sont allées à Pékin et elles ont été arrêtées. Ma sœur a été détenue pendant plus d'un an. Après sa libération, elle est venue chez moi. Elle a apporté les nouveaux articles du Maître, des banderoles de clarification de la vérité et la formule pour l'émission de la pensée droite. Je suis sortie vers 21h00 ce jour-là et j'ai suspendu toutes les banderoles. Je savais que le Maître m'avait protégée.

Je n'émettais pas sérieusement la pensée droite, alors je ne l'ai fait qu'à quelques reprises, puis j'ai arrêté. Peu à peu, il y a eu plus d'interférences et j'ai commencé à flancher dans ma cultivation puisque je ne faisais pas attention à mon xinxing. Pour finir, je n'ai pas été assez sérieuse au sujet de ma cultivation et j'ai cessé de faire les exercices pendant un certain temps. Un matin, quand je me suis réveillée, j'ai vu un Falun doré en rotation devant mes yeux. Je pouvais clairement voir l'intérieur des quatre symboles de Taiji. Ils tournaient dans les deux sens. Je me suis dit, « N'est-ce pas un Falun ? » Il était si beau, rayonnant de lumière dorée. Je me suis tenue en haute estime puisque je pouvais toujours voir le Falun après avoir cessé de pratiquer les exercices pendant plusieurs jours. Je ne savais pas que le Maître me donnait un indice pour que je persiste dans ma cultivation.

Plus tard, ma fille a eu un enfant avec une maladie congénitale. J'ai dit à ma fille que je pouvais prendre soin du bébé. J'ai joué Pudu / Jishi pour le bébé et sa maladie a été guérie miraculeusement. Je surveillais le bébé tandis que je prenais soin de mon magasin. J'étais tellement occupée que je n'avais pas le temps d'étudier la Loi ou de faire les exercices. Peu à peu, j'ai pris du retard, mais j'avais encore Dafa dans mon cœur. Bien que je ne faisais pas les exercices ni n'étudiais la Loi, je m'assoyais en méditation pendant une demi-heure avant d'aller dormir tous les soirs. Cela a duré pendant deux ans. Pour finir, je me suis arrêtée de faire la méditation avant d'aller dormir et je suis devenue complètement une personne ordinaire.

Toutefois, le Maître bienveillant ne m'a pas abandonnée. Une fois, une amie m'a emmenée à l'église sans me prévenir. Quand je lui ai demandé où elle m'emmenait, elle n'a pas voulu me le dire. Quand nous sommes arrivées à l'église, elle m'a donné une Bible. Une pensée m'est immédiatement venue à l'esprit : « Je pratique le Falun Gong. Pourquoi devrais-je venir ici ? » Tandis que quelqu'un marchait vers le podium, j'ai pensé aux paroles du Maître,

« Si vous ne lui aviez pas prêté une oreille, comment cela aurait-il pu pénétrer en vous ? » (« Sixième leçon » du Zhuan Falun)

À ce moment-là, mon portable a sonné. J'ai répondu au téléphone et je me suis dirigée à l'extérieur. C'était ma fille. Elle a dit qu'elle voulait juste me parler. Le Maître a vu que j'avais encore Dafa dans mon cœur, alors il m'a aidée. J'ai été très reconnaissante envers le Maître pour son aide.

A la fin de l'année 2007, les migraines que j'avais eu sont revenues. C'était si douloureux que je pouvais à peine manger et dormir. Après plus de dix jours, je ne pouvais pas le supporter plus longtemps. Même si je savais que c'était le Falun Gong qui avait guéri mes maladies, je suis quand même allée à l'hôpital pour des traitements d'acupuncture pour cinq jours. J'étais si loin de la cultivation-pratique qu'il est devenu difficile pour moi d'y retourner. Cependant, l'acupuncture n'a pas aidé. J'ai alors pensé à faire les exercices du Falun Dafa de nouveau. Après avoir fait les exercices, la douleur a cessé. Je savais que le Maître s'en était servi pour me réveiller afin que je revienne à Dafa. Depuis lors, je pratique les exercices chaque jour. Cependant, je ne pouvais pas me concentrer sur l'étude de la Loi avec un esprit calme, car je n'avais pas encore élevé mon niveau de xinxing.

A cette époque, deux membres de ma famille ont également commencé à pratiquer Dafa de nouveau. En 2008, la pratiquante A d'une autre ville a apporté les nouveaux articles du Maître et d'autres documents écrits de Dafa, y compris les Neuf Commentaires sur le Parti communiste. Nous les avons tous distribués. Plus tard, ma sœur nous a apporté d'autres documents de clarification de la vérité. En voyant les merveilleux livres et le matériel de Dafa, j'étais en admiration devant les pratiquants qui les avaient faits. Je regrette de ne pas avoir suivi les progrès de la rectification par la Loi et j'ai perdu beaucoup de temps. Je n'étais pas digne du salut bienveillant du Maître. Je dois faire preuve de diligence pour rattraper le temps perdu et bien marcher sur le chemin arrangé par le Maître, puisque je veux suivre le Maître jusqu'à notre place d'origine. J'ai demandé au Maître de renforcer ma détermination.

J'ai commencé à lire toutes les conférences de la Loi du Maître et j'ai compris que les disciples de Dafa de la période de la rectification par la Loi assument une grande responsabilité. Si nous voulons bien marcher sur notre chemin et sauver davantage d'êtres, nous devons bien étudier la Loi et émettre la pensée droite souvent. J'ai ensuite mémorisé Hong Yin et Hong Yin Volume II. J'ai aussi mémorisé la moitié des Points essentiels pour un avancement diligent.

Quand je suis revenue à Dafa de nouveau, j'ai aussi trouvé ma broche de Falun que j'avais égarée. Pendant la période où j'avais cessé de cultiver, je l'avais épinglée dans ma poche de manteau et rangé le manteau. Plus tard, je ne pouvais pas trouver la broche, quelque soit l'endroit où je cherchais. Je pensais que le Maître aurait pu l'avoir reprise après avoir vu que je n'étais plus une pratiquante, donc je ne méritais pas de l'avoir. Après avoir commencé à pratiquer de nouveau, j'ai regardé à l'intérieur de la poche de mon manteau et elle était là ! Je suis reconnaissante envers le Maître pour me l'avoir donnée de nouveau. Merci Maître ! Je chérirai la broche du Falun et Dafa davantage !

Établir un centre familial de production de documents et éliminer les attachements humains

Chaque jour, je faisais les trois choses avec les autres pratiquants. Mon emploi du temps était serré. Nous comptions sur ma sœur pour amener la documentation de clarification de la vérité de loin, et puis mes parents et moi sortions pour les distribuer. Les documents partaient rapidement. En outre, ma sœur devait payer plusieurs centaines de yuans pour chaque voyage. Cet arrangement était trop coûteux, dangereux et prenait beaucoup de temps. Ma sœur m'a suggéré de mettre en place un centre de clarification de la vérité à mon domicile. J'ai refusé de le faire à cause de la peur. Je lui ai donné beaucoup d'excuses comme ne pas avoir de place pour stocker les documents et les livres, ne pas vouloir inquiéter mon fils, etc J'ai fini par dire : « Tout ça, c'est peut être des pensées humaines ! » Ma sœur a répondu, « Oui, tu as raison. Effectivement. » Je ne pouvais pas le faire puisque mon xinxing n'était pas à ce niveau. Je sentais qu'il y avait beaucoup de difficultés. Un jour, la pratiquante A nous a donné 2000 yuans. Elle a dit qu'un pratiquant avait donné l'argent pour que nous achetions une imprimante. Je sentais que j'avais un travail de jour, donc je n'avais pas le temps de prendre soin d'un centre de production de documents et livres de Dafa. Quelques jours plus tard, comme je continuais à faire les trois choses, mon xinxing s'est élevé. J'ai appelé la pratiquante A pour lui dire que je voulais mettre en place un site de production de matériel de Dafa dans ma maison. Je lui ai demandé de ne pas retourner dans sa ville avant de m'avoir enseigné à le faire. Lorsque les documents ont été en cours d'impression, j'étais si heureuse. J'aurais dû le faire plus tôt pour réduire la lourde charge sur les autres pratiquants.

Je travaillais pendant la journée et produisais des documents de clarification de la vérité durant la nuit. Cela a fonctionné très bien au début. Plus tard, les problèmes ont commencé à apparaître. J'émettais constamment des pensées droites, mais il n'y avait aucune amélioration. Je devais rester debout près de l'imprimante toute la nuit afin que je puisse être concentrée durant la production des documents. Je ne pouvais faire que 30-50 brochures par nuit. Je savais que je devrais chercher à l'intérieur chaque fois qu'il y avait un problème. J'ai essayé de trouver mes lacunes. J'émettais constamment des pensées droites pour éliminer les facteurs pervers dans d'autres dimensions qui interféraient avec ma production de documents de clarification de la vérité pour sauver les gens.

Le Maître nous a dit :

« Savez-vous ? Tant que vous serez un pratiquant, quel que soit l'environnement, les circonstances, toute affaire ennuyeuse et fâcheuse que vous rencontrerez, voire même le travail pour Dafa, que ce soit ce que vous croyez le meilleur ou le plus sacré, j'en profiterai pour éliminer votre esprit d’attachement et révéler votre nature de démon afin de la supprimer. Car c’est votre élévation qui compte avant tout. » (« Une nouvelle compréhension » de Points essentiels pour un avancement assidu)

J'ai réalisé que j'avais un attachement à la quantité de documents que je pouvais produire. Lorsque l'ordinateur et l'imprimante ne fonctionnaient pas bien, je devenais impatiente et frustrée. Le Maître l'a vu et voulait m'aider à m'en débarrasser. Même si je travaillais toute la nuit, ce n'était pas productif. Je n'avais pas dormi pendant plusieurs nuits et mon corps ne pouvait plus gérer ça. Je sentais que j'étais faible et je transpirais abondamment pendant la journée. Il m'était déjà difficile de me concentrer lorsque j'étudiais la Loi au travail pendant la journée, et j'y arrivais encore moins quand j'étais endormie. Je voulais m'allonger, mais je ne pouvais pas faire ça dans mon magasin tout le temps. J'ai vraiment connu la misère que connaissent les pratiquants qui travaillent dans les centres de production de documents. Plus tard, j'ai entendu le propriétaire du magasin qui nous avait vendu l'imprimante, dire que des bourrages papier étaient un problème commun à l'imprimante que nous avions achetée. Notre distribution de documents impliquait de nombreux pratiquants plusieurs fois par mois, et chaque pratiquant distribuait souvent seul le matériel. L'imprimante ne pouvait suivre la demande de notre distribution. La pratiquante A a échangé son imprimante avec moi. J'étais si heureuse parce que le papier ne se bloquait pas dans la nouvelle imprimante et imprimait beaucoup plus rapidement. Je savais que je ne devrais pas être folle de joie. Je pouvais produire quatre à cinq fois plus de documents en un seul jour qu'auparavant. Quand j'ai commencé à imprimer l'« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009, » j'ai piétiné par inadvertance sur le cordon d'alimentation et il s'est débranché et l'imprimante a cessé l'impression. Je ne savais pas quoi faire. C'était la conférence de Loi du Maître ! J'ai pensé : « L'appel interurbain vers la pratiquante A serait très coûteux. Pourquoi n'ai-je pas bien appris d'elle auparavant ? » Puis je me suis dit : « C'est la conférence de Loi du Maître. Cela ne peut pas être mesuré par l'argent. » J'ai appelé la pratiquante A, immédiatement. Suite à ses instructions, j'ai été en mesure de terminer l'impression. J'ai regardé à l'intérieur et me suis rendu compte que c'était à cause de mon attachement à être trop heureuse d'avoir d'obtenu une meilleure imprimante. J'ai réalisé que la production de documents de clarification a également été un processus visant à abandonner mes attachements. Tout a été causé par mon attachement. Merci Maître de m'avoir permis de réaliser cela.

Identifier les attachements lors de la distribution du matériel de clarification de la vérité

Chaque fois que je faisais le cinquième exercice de la méditation, j'avais souvent des visions d'élèves qui portaient leurs sacs à dos et marchaient ou roulaient en patins. Je me suis demandée pourquoi je voyais toujours des élèves. Avec cette pensée, j'ai vu une ligne de mots rouges en face de mes yeux. Je pouvais voir que le mot du milieu se lisait « enfants. » J'ai réalisé que le Maître me demandait de sauver les élèves et les enfants.

Dans un premier temps, j'ai senti que c'était dur. Puis j'y ai réfléchi, « N'est-il pas aussi difficile pour le Maître de nous donner des conseils et de nous sauver maintes et maintes fois ? Je dois le faire, surtout après qu'on m'ait eu dit de le faire. » J'ai imprimé de la documentation de la clarification de la vérité, des documents appropriés pour les enfants tels que « Le Secret du maintien des bonnes mœurs et les notes à l'école », « Histoire d'un oiseau », et « L'école verte ». J'ai aussi préparé du matériel pour les enseignants comme une « Lettre au secteur de l'éducation » et « Mots aux enseignants du fond de mon cœur. » J'ai d'abord laissé ces documents écrits de Dafa dans les paniers des bicyclettes des élèves et des enseignants et affiché des tracts à l'intérieur de l'école. Plusieurs fois, après que je venais d'afficher les tracts, les élèves sont allés les lire et ne les ont pas arrachés. Je suis allée à l'école à plusieurs reprises. Une fois, au moment du départ des élèves, j'ai commencé à émettre des pensées droites pour éliminer les facteurs dans d'autres dimensions qui interféraient avec le salut des êtres vivants à l'école. J'ai aussi demandé au Maître de me renforcer. Lorsque les élèves sortaient, je me dirigeais vers eux et leur remettais le matériel. Ils m'ont demandé ce que c'était et je leur ai dit que c'était bon pour eux. Ils l'ont tous accepté. À la porte de l'école, deux petits garçons ont couru vers moi. J'ai entendu quelqu'un dire : « C'est elle. » Je me suis retournée. Les deux garçons se sont arrêtés et étaient trop timides pour me parler. J'ai compris tout de suite qu'ils me demandaient des documents. J'avais remis tous mes documents de Dafa sauf le VCD de Shen Yun. J'ai donné à chacun une copie du fichier. Heureux, ils sont partis pour prendre le bus. Il y avait beaucoup de gens en face de l'école, y compris les enseignants et les parents, mais ils ont agi comme s'ils n'avaient rien vu. Je marchais à l'intérieur de l'école tout en émettant des pensées droites et distribuant les VCD de Shen Yun. Je savais que c'était à cause de Maître que j'étais en mesure de distribuer les documents sans aucun problème. Le Maître les rendait incapables de me voir.

J'émettais la pensée droite chez moi avant d'aller dans les dortoirs des élèves pour distribuer le matériel. Je suis allée dans les sept chambres pendant que les élèves étaient en classe. Je laissais le matériel sur leurs lits, les oreillers et dans leurs bureaux. Une fois, certains élèves jouaient à proximité, donc j'ai émis la pensée droite afin qu'ils aillent devant l'école. Quand ils ont couru devant, j'ai pu aller dans leurs chambres pour laisser les documents. J'ai terminé la distribution de tout le matériel rapidement.

Un jour, j'ai pensé que les enseignants devraient également être sauvés. Ils organisaient souvent des classes de tutorat pendant la pause d'hiver et d'été, de sorte que la grille de l'école était toujours ouverte. Je suis allée dans le bâtiment de l'école et j'ai laissé du matériel de clarification de la vérité sous la porte de chaque salle de classe. J'étais déjà allée à cette école à plusieurs reprises. Une fois quand je suis allée là-bas, deux élèves avec des banderoles rouges sur leurs épaules se tenaient de chaque côté de la porte de l'école. Je n'y ai pas trop pensé, sauf que personne ne devrait m'empêcher de sauver les êtres. J'ai continué à émettre des pensées droites tout en rentrant par la grille de la porte. Quand je suis entrée dans le bâtiment, j'ai vu un homme marchant dans le couloir. Il ne me voyait pas. Je suis passée devant lui et je suis montée à l'étage supérieur de l'école pour commencer à distribuer le matériel. J'ai laissé un paquet sous la porte de chaque salle. J'ai vu aussi certains enseignants dans une salle, mais ils ne m'ont pas vue. Au deuxième étage, je suis allée à l'endroit où j'avais terminé la dernière fois. Un des élèves debout à la grille est venu et m'a regardée avec surprise. L'homme au premier étage regardait également autour de lui, mais je marchais derrière lui et j'ai quitté l'école. Avec l'aide du Maître, j'ai distribué le matériel sans accroc. Je savais que tout cela était réellement effectué par le Maître.

Il me restait quelques documents, alors je suis allée dans une autre école où j'avais distribué des documents à plusieurs reprises auparavant. J'ai vu que deux élèves surveillaient l'entrée et une femme surveillait de l'intérieur du bâtiment. Après les avoir regardés un peu, je me suis dirigée chez moi. En rentrant chez moi je pensai, « Les critères sont les mêmes pour les deux écoles. Pourquoi y avait-il des résultats différents ? » En regardant à l'intérieur, j'avais eu de fortes pensées droites quand j'étais allée à la première école. Toutefois, mes pensées droites sont devenus moindres quand je suis entrée à la deuxième école. En tant que pratiquants, nous devons avoir de fortes pensées droites dans tout ce que nous faisons. Pour bien suivre le chemin arrangé par le Maître, nous devons avoir des pensées droites et un comportement droit en tout temps.

Je suis aussi allée avec d'autres pratiquants pour distribuer des documents de clarification de la vérité durant la nuit. Une fois je suis allée avec deux pratiquants dans un quartier résidentiel. Il y avait des portes le long de la rue. Habituellement, nous étions deux pratiquants pour mettre le matériel sous les portes de chaque côté de la rue, tandis que le troisième pratiquant affichait des tracts sur les murs. De cette façon, nous couvrions le quartier dans cette rue d'un seul trait. Après l'avoir fait pendant un certain temps, je ne pouvais pas trouver les deux autres pratiquants. Il faisait très sombre. J'ai commencé à les chercher. Ensuite, j'ai vu deux personnes dans une autre rue et j'ai couru vers elles, sans savoir si c'était elles. Toutefois, les deux personnes ont disparu. Si je ne faisais que la distribution sur le côté de la rue qui m'avait été affecté, je ne manquerais pas l'autre côté. J'ai commencé à me plaindre, « Pourquoi est-ce comme ça ? » J'étais dans un mauvais état et j'ai rapporté le matériel à la maison. Plus tard, les deux pratiquants sont retournés sur les lieux pour terminer la distribution des documents. J'étais malheureuse et les ai critiqués. En fait, j'étais dans l'erreur. Cette nuit-là, quand je me suis assise en méditation, j'ai vu un balayeur portant des vêtements tordus. J'ai réalisé que le Maître faisait allusion à mes pensées tordues, et c'est pourquoi je ne travaillais pas bien avec les autres. Peu de temps après, j'ai vu un savon avec cinq trous. J'ai réalisé que j'avais des lacunes. Puis j'ai vu une règle se casser en deux et les deux morceaux se sont joints ensemble pour former une seule règle. J'ai réalisé que le Maître me disait de collaborer ainsi avec les autres pratiquants pour former un seul corps. Merci Maître, de me laisser voir mes nombreuses lacunes. Ceci m'a aussi aidée à comprendre que le Maître me surveillait et me protégeait tout le temps.

Distribuer des VCD des performances de Shen Yun

Au début, je sentais qu'il était difficile de distribuer les VCD de Shen Yun, parce que j'étais introvertie et je ne voulais pas parler aux étrangers. J'ai émis la pensée droite pendant un certain temps avant de parler à deux femmes âgées. Elles n'ont pas voulu prendre les VCD, alors je suis devenue bouleversée. Comme je persistais toujours dans la cultivation et l'émission de la pensée droite et l'amélioration de mon xinxing, je me suis améliorée peu à peu. Beaucoup de gens ont pris les VCD. Initialement, je pouvais distribuer 60 copies en deux heures et demie. La fois suivante, j'ai donné 70 exemplaires en moins de deux heures et demie. Ensuite, j'ai distribué 100 exemplaires en deux heures. J'ai rarement rencontré des gens qui ne voulaient pas prendre le VCD. Beaucoup de gens me remerciaient. Un chauffeur de taxi ne cessait de me remercier en me disant qu'il l'avait vu l'année dernière, aussi. Je lui ai souhaité bonne chance et il m'a remerciée. Je me suis dit de ne pas être folle de joie. Je savais que tout a été arrangé par le Maître. J'ai encore connu ce que le Maître a dit dans « La grâce entre Maître et disciples » de Hong Yin Volume II :

« Si les disciples sont emplis de pensées droites

Le Maître a le pouvoir de changer la décision du Ciel »

Une femme de soixante-dix ans est libérée de ses maladies après avoir pratiqué Dafa pendant un mois

Une femme âgée de soixante-dix est restée clouée au lit pendant trois ans en raison de ses maladies, de sorte que son mari de 75 ans devait prendre soin d'elle. Le Maître m'a conseillée par indices de clarifier la vérité à leur fille. Je lui ai parlé du Falun Dafa et de mes expériences positives. Elle a dit, « Je vais vous donner l'adresse de ma mère. S'il vous plaît dites-lui cela. » Je suis ensuite allée voir ses parents. Dans un premier temps, ils ne voulaient pas écouter ce que j'avais à dire. Puis j'ai commencé à parler un peu de la Loi du Maître à la femme âgée. Elle ne savait pas lire, je lui ai donné un lecteur MP3 avec les conférences du Maître. Quand elle a entendu le Maître parler de « sans perte, pas de gain », elle a insisté pour me donner de l'argent pour payer le lecteur MP3. Elle a également voulu faire les exercices du Falun Gong, mais elle ne pouvait ni se tenir debout ni s'asseoir par elle-même. Je lui ai dit que tant qu'elle était sincère, le Maître allait l'aider, puisque Dafa est miraculeux. Elle s'est alors appuyée sur une commode et a commencé à faire les exercices. Chaque jour, elle est devenue de plus en plus forte et en meilleure santé. Petit à petit, elle a été capable de s'asseoir par elle-même, puis de se tenir debout sans s'appuyer contre la commode. En un mois, elle a été capable de marcher sans canne et n'avait plus besoin de prendre de médicaments. Quand je lui ai rendu visite de nouveau, elle est allée dans la cour pour me cueillir des cerises, des concombres et des tomates. Elle n'arrêtait pas de me remercier, mais je lui ai dit, « Si vous voulez remercier quelqu'un, s'il vous plaît remerciez le Maître. C'est le Maître qui purifie votre corps. » Elle a dit, « Merci Shifu ! » Elle m'a dit que le Maître lui avait glissé qu'elle avait obtenu quelque chose de très précieux. Ses enfants ont également assisté aux miracles de Dafa et ont parlé aux gens au sujet du Falun Dafa.

Au cours des trois ans où elle était clouée au lit, elle m'a dit qu'elle pleurait tous les jours, « Dieu, s'il vous plaît sauvez-moi. Si vous me guérissez de mes maladies, je vais me prosterner devant vous trois fois par jour. » J'avais aussi souffert des douleurs similaires auparavant, mais le Maître nous avait sauvées et nous a donné une seconde chance à la vie. Plusieurs personnes à qui j'ai parlé ont lu le Zhuan Falun et certains ont commencé la cultivation.

Il y a quelques jours, je suis allée prendre soin de quelques affaires à la capitale de ma province. Je pense que partout où je vais, je dois sauver les gens. J'ai émis la pensée droite et j'ai demandé au Maître d'organiser pour moi de rencontrer les personnes prédestinées. Sur mon chemin, j'ai rencontré huit personnes d'autres régions également en route vers la capitale pour affaires. Je leur ai parlé de la magnificence de Dafa et leur ai donné des amulettes de Dafa et des documents de la clarification de la vérité. Ils ont tous accepté avec joie. Je suis reconnaissante pour les arrangements ingénieux du Maître. Je n'ai fait que les choses au niveau de la surface. En fait, tout a été fait par le Maître.

Pendant toutes ces nombreuses années, tous les mouvements des exercices suivent le mécanisme. C'est si merveilleux que mes mains se déplacent avec un fort flux d'énergie. Je peux sentir le mouvement du Gong et du Falun en tout temps. J'aime faire les exercices, qui sont une joie pour moi. Je sens que je suis la personne la plus chanceuse au monde.

Au début, ce n'était pas si merveilleux. Je sentais beaucoup de douleurs et je devais l'endurer de toutes mes forces. Je savais que pour éliminer le karma je devais souffrir des épreuves. « C’est difficile à endurer, mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire, mais on peut le faire. » (« Une personne de grande prédisposition spirituelle » de la « Neuvième leçon » du Zhuan Falun). Comme je continuais à pratiquer les exercices et cultiver mon xinxing, j'ai pu six mois plus tard, m'asseoir pendant deux heures. Une fois, j'ai fait les exercices dans une salle très froide, et je transpirais beaucoup. J'ai également étudié une conférence du Zhuan Falun, les jambes en double lotus. Tout cela est dû à la grande puissance de Dafa.

Lorsque la Septième conférence de partage d’expériences par Internet a demandé aux pratiquants de soumettre des articles, on m'a donné beaucoup de conseils pour écrire un article, mais en raison de mon éducation limitée, je ne pouvais l'écrire moi-même. Je ne pouvais pas demander à aucun de mes enfants non plus. Donc, mon article a traîné pendant longtemps, mais n'a toujours pas été fini. Je me suis dit que je devais le faire plus tôt l'année suivante. En vertu de conseils répétés du Maître et de son aide, j'ai pu finir cette fois-ci. J'ai perdu beaucoup de temps au cours de ma cultivation. Je ne suis pas digne du salut bienveillant de Maître. Ma vie m'a été donnée par Dafa. Je vais utiliser toute ma vie pour valider Dafa, sauver les êtres, et suivre fermement la dernière étape de la voie arrangée par le Maître. Merci d'être bienveillant en m'indiquant mes lacunes.


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/5/129867.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/11/248922.html