Cultiver diligemment et effectuer nos voeux préhistoriques

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Heilongjiang, Chine


Salutation révéré Maître ! Salutations compagnons de pratique !

L'année dernière juste avant la fête de mi-automne, j’ai installé un emplacement de production de documents dans ma maison. Cette année, de nouveau avant la fête de mi-automne, je veux rapporter mon progrès au Maître au cours des six dernières années pour le remercier de sa grâce.

Bien étudier la Loi est la clef pour passer les tests

Je me suis souvent sentie comme si les autres me considéraient comme une nouvelle pratiquante. Je me considérais moi-même comme étant l’une du dernier groupe de pratiquants et je n'ai pas progressé diligemment. J’étais constamment distraite par le travail journalier et les engagements.

Je faisais un travail exceptionnel au travail et je me suis toujours bien entendue avec mes collègues. Ceci m'a donnée beaucoup d'occasions de clarifier les faits de la persécution. J'ai souvent fait ceci sans mentionner directement que je pratiquais le Falun Gong. À une occasion, quelques collègues ont démissionné le Parti communiste chinois après leur en avoir parlé et j'ai entendu dire que quelques autres collègues disaient derrière moi que j'étais une pratiquante de Falun Gong. Je ne faisais pas beaucoup attention à ceci à ce moment-là. Rétrospectivement, je devais avoir essayé probablement d'émettre des pensées droites afin de nier l’influence des forces anciennes. Après une année de pratique de Falun Gong, mon superviseur a voulu me faire de moi une employée à temps plein à cause de ma bonne performance au travail. Ma compagnie était gérée par le PCC et de devenir une employée à plein temps signifiait que mon salaire serait quadruplé et je serais éligible pour une promotion, une maison et mes enfants seraient également employés.

Ceci s'est justement produit naturellement et je n'ai jamais essayé de poursuivre ceci, ni de soudoyer quiconque pour l'obtenir. Mes collègues m'ont encouragée à remercier mon superviseur pour une telle grande opportunité. Mes notions humaines étaient fortes et je n’ai pas vraiment considéré que cette occasion pouvait avoir été arrangée, parce que j'étais une pratiquante de Falun Dafa. Je suis allée au bureau de mon superviseur pour exprimer ma gratitude. Les yeux baissés, il m’a demandé : « Quelqu'un a fait un appel anonyme disant que vous pratiquez le Falun Gong. Est ce vrai ? » La question est venue tellement soudainement que je n’ai pas été capable de donner une réponse efficace. Je lui ai dit que l'incident de l'auto-immolation de Tiananmen avait été mis en scène pour endommager la réputation des pratiquants et que le Falun Dafa était une pratique droite qui était calomniée et traitée injustement. J'ai quitté son bureau rapidement. Pendant que je m'éloignais, j'ai senti du regret de ne pas avoir suffisamment étudié la Loi et ne pas avoir passé ce test.

J'ai parlé à mon mari, qui n'est pas pratiquant, de ce qui s'est passé quand je suis arrivée à la maison. Il était furieux et il a insisté pour que j'abandonne la pratique. Je ne savais pas quoi faire, et je me sentais très triste. Je voulais avoir l'avis d'un compagnon pratiquant. J'ai pleuré dans mon cœur et demandé l'aide du Maître. J'ai soudainement compris, comme si le Maître avait directement mis la Loi dans mon esprit :

« C’est pourquoi nous disons qu’il faut suivre le cours naturel des choses ; parfois, vous croyez que quelque chose est à vous, les autres vous disent aussi que c’est à vous, mais en fait cela ne vous appartient pas. Vous êtes peut-être convaincu que cette chose est à vous mais finalement elle ne l’est pas : c’est à travers cela qu’on voit si vous pouvez ou non vous détacher ; si vous n’êtes pas capable de l’abandonner, alors c’est un attachement et cette façon de faire sera utilisée pour vous débarrasser de l’attachement à vos intérêts personnels, voilà ce qu’il en est. » (Zhuan Falun)

« Ce n’est pas grave si vous n’avez pas bien fait, la prochaine fois vous le ferez bien, cherchez un peu d’où vient la cause. » (Expliquer la Loi lors de la Conférence de Loi de l’Ouest des Etats-Unis au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003 (Deuxième partie)

J'ai tout compris à ce moment-là et j'ai dit au Maître dans mon esprit : « Maître, je n’ai pas besoin de quoi que ce soit tant que j'ai Falun Dafa. »

Mon superviseur m'a appelée le même soir et il m'a dit : « Tout sera correct, si seulement vous dites que vous allez arrêter la pratique. Si non, ce sera un problème. Il y avait deux pratiquants de Falun Gong dans notre département. L'un d'entre eux n'est pas allé à l'hôpital pour son diabète et il est mort, et l'autre est devenu psychotique et a essayé de me couper avec un couteau. Pourquoi pratiquez vous? » J'ai répondu, « Je ne connais pas les deux personnes que vous avez mentionnées, mais je pense qu'il pourrait avoir été partiellement provoqué par la persécution du PCC et ils se sentaient qu’ils n’avaient aucun option. Mais s'ils avaient vraiment suivi les principes de Falun Dafa, ils n'auraient eu aucun problème. Si je ne savais à quel point le Falun Dafa est merveilleux, j'aurais justement été d'accord et j'aurais accepté la promotion. Mais maintenant, je ne peux jamais tourner le dos au Falun Dafa. »

J'ai décidé de démissionner le lendemain. J'ai emballé mes affaires personnelles et j'étais prête à quitter pour de bon. La personne des ressources humaines m'a dit : « Vous êtes idiote ! Seulement dire que vous arrêtez la pratique et vous obtenez un plein temps. Personne ne saura si vous pratiquez secrètement à la maison. » Je lui ai dit : « Je pratique l’Authenticité-Bienveillance-Tolérance et je ne peux pas mentir. La pratique est vraiment merveilleuse. » Elle a répondu : « Alors je ne peux pas vous aider. Votre superviseur a voulu que je vous dise de ne pas partir. Pourquoi ne pas feindre comme si rien ne s'était produit ?  » J'ai pensé à ce que le Maître a dit :

« Pour les disciples de Dafa dans n'importe quelle région, vous êtes fondamentalement l'espoir pour les êtres dans cette région d'être sauvés -- leur seulement espoir, en fait. »

J'ai compris que les personnes de mon lieu de travail étaient là pour moi, pour que je les sauve, ainsi je suis restée. J'ai strictement suivi les principes de la Loi dans ma vie quotidienne. J'ai chéri l'heure d'étude de la Loi et celle de faire les exercices, aussi bien que de clarifier les faits et aider des personnes à démissionner du PCC. Maintenant, presque tous mes collègues (plus de 100 personnes) ont démissionné le PCC et ses organisations affiliées. Ils sont bénis. À une occasion, il y a eu un accident de voiture grave impliquant trois de mes collègues et personne n'a été légèrement blessé. Une douzaine d'entre eux ont plus tard reçues des promotions.

Clarifier les faits pour sauver des personnes ; le Maître nous protège à chaque moment

En 2010, j'ai rejoint un groupe d’étude de la Loi et j'ai pu connaître plus de pratiquants. J'ai été impressionnée par la façon dont chacun était dévoué dans sa cultivation, et avec leurs conseils, j'ai commencé à faire des progrès réguliers dans ma propre cultivation. Je pense que l'étude de la Loi est importante et que c’est la chose, que certainement, chaque pratiquant devrait prendre au sérieux. C'est de cette façon que le Maître nous encourage à partager et pour faire continuellement de nouvelles percées.

Un jour particulier, j'attendais un autobus pour m’emmener au travail. Tandis que j'attendais, j'ai marché autour pour afficher des dépliants sur les bâtiments voisins. J'ai repéré un tableau d'affichage avec une voiture de police garée tout près. Je n’ai vu aucune personne dans la voiture, ainsi j’ai décidé d’afficher le dépliant. J'ai vérifié une fois de plus, et puis, juste avant d'afficher le dépliant, j'ai entendu un homme me dire : « Qu’est ce que vous affichez ? Laissez-moi regarder ! » J'étais sous le choc et mon esprit était tout embrouillé. Il avait plu et j'ai essayé de bloquer sa vision avec mon parapluie, mais il l'a poussé de côté et j'ai été forcée de reculer. J'ai dit : « Allez-y et lisez ! C'est pour sauver les gens. » L'homme s'est approché du dépliant et je me suis soudainement rappelée d'émettre des pensées droites pour éliminer les démons pourris qui essayeraient de l'influencer. Il m'a regardée et il a demandé : « Êtes vous une pratiquante de Falun Gong ? » Je n’ai pas répondu. Il a demandé : « Depuis combien de temps pratiquez-vous ? » Je me suis sentie nerveuse, mais, je me suis alors rappelée ce que le Maître a dit dans Hong Yin II « Qu'y a-t-il à craindre ? » :

« Si tu as peur,

elle t'attrapera.

Quand les pensées sont droites,

la perversité s'écroule ».

Je me suis calmée et je lui ai dit : « J'ai commencé à pratiquer après que le PCC a lancé sa persécution et j’ai continué à pratiquer, parce que ce que j'ai éprouvé, était si merveilleux. » Il m'a conseillée : « Vous êtes jeune, ne pas faire quelque chose qui blessera votre futur. » Je lui ai dit : « Ce n'est pas possible ! Ne pas croire aux mensonges du PCC. L'auto-immolation de Tiananmen a été mis en scène pour calomnier ceux qui pratiquent le Falun Gong. Le Falun Gong est une pratique avancée de cultivation de soi, semblable au bouddhisme. Il interdit de tuer. Le suicide est un crime encore plus grave. » Pendant que je parlais, j'ai vu une voiture de police venir tout près. J'ai émis des pensées droites et je me suis déplacée d’un côté. J'ai vu quatre soldats entrer dans une voiture noire, juste à côté de la voiture de police. J'ai senti que la perversité s’était rassemblée et j’ai remerciée le Maître de me protéger. J'ai dit à l'homme : « Monsieur, le temps est court, pourquoi ne pas démissionner le PCC et ses organisations affiliées et vous sauvez. » Il a dit qu'il était un membre de la ligue de la jeunesse et un bouddhiste, et il ne pensait pas qu'il était nécessaire de démissionner. Je lui ai dit qu'il devait démissionner de n'importe quelle organisation athée, afin d'avoir vraiment la bénédiction et la protection du Bouddha. Il a finalement été d'accord. À ce moment-là exactement, mon autobus est arrivé.

Je suis montée dans l'autobus, remerciant le Maître de m'avoir protégée de ce qui aurait pu être une situation très dangereuse. J'ai également regardé en moi et j'ai vu que j'avais eu l'attachement de me battre avec l'homme que j'avais rencontré au panneau d’affichage. Je n'avais pas bien étudié la Loi et la perversité avait exploité mes lacunes. Je me suis promise que j'étudierais une leçon par jour. J’ai gardé cette promesse et j’ai même régulièrement copié Zhuan Falun dans un petit cahier, de sorte que j'ai pu mémoriser la Loi. Ceci a fait que ma cultivation est devenue plus solidement fondée sur la Loi et que je peux regarder en moi quand les choses se produisent et baser mes actions sur la Loi.

Le Maître livre ce que j'ai besoin

Peu avant la fête de la mi-automne de l'année dernière, j'ai parlé à mon mari au sujet d'acheter une imprimante. Il s'est rendu compte que j'avais l'intention de l'employer pour imprimer des documents pour aider à clarifier les faits de la persécution et il a refusé. Plusieurs jours plus tard, une pratiquante est venue à ma maison et m'a demandée si elle pouvait m'apporter son imprimante à ma maison. J'ai accepté et j'ai remercié le Maître de me donner de ce que j'avais besoin. Quand l'imprimante est arrivée, j'ai pensé à ce que je devrais dire à mon mari. J'ai décidé de ne rien dire. Quand mon mari est revenu à la maison, il a demandé avec un visage grincheux, « À qui appartient cette imprimante ? Débarrasse ça d'ici ! » J'ai essayé d'éliminer la perversité qui affectait ses pensées, et je lui ai dit : « C’est à une amie et elle est brisée. Pourrais-tu aider èa la réparer ? » Il a répondu : « Non, le fais-le toi-même ! » Il n'a plus jamais reparlé de l'imprimante après cela.

Quand mon mari n’était pas à la maison, j'imprimais l'Hebdomadaire Minghui aussi bien que d'autres documents. Peu de temps après, j'ai vu quatre fleurs d'Udumbara sur les fruits à ma maison. J'ai su que le Maître m’encourageait.

Les pratiquants sont venus à ma maison voir les fleurs. L'un d'entre eux avait la grippe. Quand nous avons étudié la Loi ensemble l'après-midi, j'ai commencé à éprouver le vertige et un mal de gorge. J'ai su que ma mentalité manquait quelque chose et j’ai immédiatement regardé en moi. Quand les gens sont venus voir les fleurs, je me suis rendue compte que mon attachement de me faire valoir avait émergé. Quand j'ai émis des pensées droites plus tard, j'ai eu seulement une pensée : « Nier les arrangements des forces anciennes et marcher seulement le chemin que le Maître a arrangé. Mes attachements seront rectifiés dans la Loi. Je ne laisserai pas les forces anciennes d’employer ceci comme excuse pour me persécuter. » En soirée, mes symptômes avaient disparu.

Une autre nuit, mes dents faisaient très mal. Je me suis rappelée ce que le Maître a dit dans Expliquer la Loi lors de la Conférence de Loi de l’Ouest des Etats-Unis au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003 (Deuxième partie) :

« A part les nouveaux élèves, Maître depuis le 20 juillet 1999 n’a créé pour vous aucun test de type de Xiulian personnel, car votre Xiulian personnel s’oriente complètement vers le salut des êtres et la validation de Dafa.» Je me suis assise avec mes jambes en lotus et j'ai réfléchi où mes pensées avaient dévié de la Loi, et quel était mon attachement. J'ai émis des pensées droites. Quinze minutes plus tard, ma dent a cessé de faire mal.

Clarifier la vérité de Falun Dafa par le téléphone et saisir chaque moment de sauver les êtres vivants

L'année dernière, un pratiquant m'a enseigné comment utiliser un téléphone portable qui peut faire jouer des messages enregistrés et il m'en a prêtée un. Sur mon chemin à l'étude de la Loi, j'ai fait mes premiers appels. La plupart des personnes ont raccroché après seulement quelques mots. Au moment que je commençais à perdre confiance, j'ai appelé un homme qui a écouté l'enregistrement en entier de quatre minutes. C'était également la première fois que j'écoutais l'enregistrement en entier. J'étais si émue que j'ai pleuré. J'ai demandé le conseil des autres pratiquants pendant l'étude de la Loi, puisque tant de personnes avaient simplement raccroché. Ils m'ont dit que même si une personne écoute seulement un seul mot, ce mot élimine la perversité derrière lui et le prépare à écouter d'autres pratiquants à l'avenir.

Plus tard, j’ai acheté le même genre de téléphone. Un autre pratiquant m'a enseigné certains des dispositifs plus avancés, comme la façon de changer le numéro IMEI, comment ajouter la musique de fond et les nouveaux numéros de téléphone. J'ai écouté très attentivement, parce que je pensais à tous les pratiquants plus âgés que je pourrais aider, puisqu'ils utilisent ces téléphones pour clarifier la vérité et ils ne sont souvent pas très familiarisés avec les ordinateurs. Puisque je ne pouvais pas utiliser le téléphone à la maison, j'apportais mon ordinateur portable avec moi et je changeais le numéro IMEI dans l'autobus la nuit. Plus tard, un pratiquant m'a enseigné comment changer le numéro IMEI sur un téléphone portable, ce qui a beaucoup facilité mon travail.

J'ai essayé de maintenir mon attitude pure et droite quand je faisais des appels pour clarifier la vérité. J'ai émis des pensées droites pendant que je faisais des appels. Au début, peu de personnes écoutaient. Mais graduellement, de plus en plus de gens sont restés et ils ont écouté l'enregistrement en entier. J'ai introduit à d'autres pratiquants les enregistrements qui étaient les plus efficaces. Ils ont également utilisé les enregistrements et notre succès pour tous a augmenté.

Je suis fréquemment allée sur le site Web de Minghui pour télécharger de nouveaux enregistrements et pour les transmettre aux téléphones portables des autres pratiquants. Pour donner la chance aux êtres vivants d'entendre toute la vérité dans un message, j'ai fusionné 7 minutes d’enregistrements dans un simple message et l'ai donné à chacun. L'enregistrement avait une tonalité compatissante et paisible. Il comprenait tout, de l'auto-immolation à la façon dont le Falun Gong avait été popularisé dans le monde entier et il donnait plusieurs raisons de démissionner du PCC. Beaucoup de personnes ont écouté l'enregistrement en entier et les résultats étaient très bon. Nous avons enregistré les numéros de téléphone de ceux qui avaient tout écouté, de sorte que nous puissions plus tard les appeler et les aider à démissionner du PCC.

Plus nous avons fait d'appels aux personnes, plus nous devenions confiants. Le coordonnateur du projet a continué à apporter d'autres pratiquants au projet. Nous leur avons patiemment enseigné comment tout faire, point par point. Nous les avons mis au courant des issues de sûreté telles que maintenir les appels courts et émettre des pensées droites tout en faisant l'appel.

Pendant les vacances du Nouvel An de 2011, beaucoup de personnes sont restées à la maison, ainsi les possibilités pour que des personnes répondent au téléphone et qu'elles écoutent ont ont augmentées. J'étais si contente pour ces êtres vivants éveillés. J'ai su qu'il était de ma responsabilité de leur permettre d’avoir une chance pour un bon futur. J'ai appelé une des personnes qui avait juste fini d’écouter l'enregistrement de 7 minutes. Je n’ai pas su quoi dire pendant que le téléphone sonnait et mon coeur battait rapidement. Il a répondu en disant : « Bonjour », et j'ai rapidement répondu en lui souhaitant une Bonne Nouvelle Année, tout en essayant de limiter mon énervement. J'ai commencé la conversation par lui dire au sujet des récents désastres naturels et provoqués par l’homme, et comment on pourrait les éviter. Ensuite, je lui ai parlé au sujet de l'auto-immolation de Tiananmen et la beauté de Falun Dafa, aussi bien que sa popularité autour du monde. Je lui ai également parlé de la cruauté du régime chinois, et pourquoi il devrait démissionner le PCC et ses organisations affiliées. Il a accepté de démissionner en quelques minutes. J'ai été très inspirée. J'ai appelé une autre personne. Je me sentais toujours nerveuse et cette deuxième personne n'a pas démissionné du PCC. Après la fin des appels, j'ai pensé : « Je fais la chose la plus droite au monde et personne n'est qualifié pour s'en mêler. J'ai le Maître et la Loi, et je n’ai aucun besoin d'avoir peur. » J'ai regardé en moi et je me suis rendue compte que j'étais trop zélée et attachée aux résultats après le succès avec le premier appel. Je parlais trop vite et ceci rendait naturellement l'autre personne nerveuse. Un pratiquant m'a dit : « Les êtres vivants sont empoisonnés par le régime pervers et sont inquiets qu'en démissionnant du PCC que cela puisse leur apporter des ennuis. Pour soulager leurs soucis, nous devrions leur dire que le processus est très sûr et n’affectera pas leurs travaux et leur vie. » Dès lors, j'étais sûre qu'en mentionnant ceci faisait que les résultats étaient très bons. Une fois, je parlais à une personne au sujet de la corruption du PCC, comment il persécute les personnes et comment nous pouvons déjà voir les signes de sa fin. La personne était d'accord avec moi, mais il n'a pas démissionné. J'ai regardé en moi et constaté que je n’avais pas mentionné la beauté du Falun Dafa, ni clarifié la vérité. Sans la puissance de la Loi, je ne pouvais pas sauver cette personne. Dès lors, j'ai toujours veillé à mentionner le Falun Dafa. Si quelqu'un refusait de démissionner, je leur disais de se rappeler toujours : « Falun Dafa est bon ! » « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bonne ! » Ils étaient toujours d'accord sur cela.

J'ai parlé aux fonctionnaires, aux ouvriers, aux paysans, aux étudiants et aux policiers. Je ne les ai pas distingués et j’ai mis mon esprit à les sauver. J'ai continué à apprendre de mes expériences. Je savais comment découvrir ce qui arrêtait les personnes de démissionner le PCC en quelques minutes, et comment briser cet empêchement. Parfois, je pouvais aider quelqu'un à démissionner en juste quelques minutes. Mais parfois, même après que 40 minutes, la personne ne démissionnait toujours pas. Les pratiquants à côté de moi ont aidé en émettant des pensées droites. Le plus souvent, la personne acceptait de démissionner puisque nous travaillions comme étant un corps.

Une fois, j’ai lu que chacun a une voix et des empreintes digitales uniques. De nos jours, les systèmes de reconnaissance vocale sont partout et les pratiquants en Chine ne devraient pas clarifier les faits en appelant des personnes directement. Une fois que la voix de quelqu’un est enregistrée, il est très facile de trouver la personne qui a fait l'appel. Après avoir découvert ceci, j'ai seulement commencé à employer les messages enregistrés. Un pratiquant m'a dit que, « Nous devrions en effet prêter l'attention à notre propre sûreté. En Chine, le sauvetage des personnes ne se font jamais complètement sans risque. Nous devons agir seulement selon la Loi et avoir des pensées droites. Nous devrions être responsables et prendre des précautions contre la perversité, et seulement alors nous pouvons être sûrs, parce que nous sauvons des personnes et faisons la chose la chose la plus droite dans l'univers. » Le Maître a dit dans l’Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de Boston en 2002 :

« Clarifier la vérité et sauver les êtres, les forces anciennes n'osent pas s’y opposer, l’important est que l'état d'esprit au moment de faire des choses ne leur permette pas de pénétrer par une faille. »

Un jour en août, j'ai fait cinq appels et quatre personnes ont fini d'écouter tout l'enregistrement de 7 minutes. J'ai senti que les êtres vivants attendaient vraiment pour être sauvés. Le Maître a dit :

« En tant que disciple de Dafa de la période de la rectification de la loi, la délivrance personnelle n’est pas le but de la cultivation et de la pratique, sauver les êtres était en effet votre grand voeu lorsque vous êtes venus, c’est aussi la responsabilité et la mission que l’histoire vous a confiées pendant la rectification de la loi. » (Abandonner le coeur de l’homme, sauver les gens de ce monde) En outre, « En réalité, les préparatifs sont faits, tout ce qui manque c’est que vous alliez faire les choses avec la pensée droite, mais vous n'avez justement pas cette pensée droite. » (Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa - Enseignement de Fa à la Conférence de Fa de Washington DC 2011).

J'ai su que le Maître arrangeait tout et il était mon travail de me sortir et de parler aux gens. Une fois, j'ai appelé à une femme et pendant que nous parlions, un homme a pris le téléphone. J'ai parlé des calamités fréquentes en Chine et comment le PCC a tué beaucoup de Chinois sous son règne. J'ai alors parlé de l'auto-immolation et la beauté de Dafa. Quand je lui disais au sujet de la corruption du PCC, je l’ai demandé de démissionner de sorte qu'il puisse vivre une vie sûre et heureuse. Il était d'accord. Je lui ai demandé de remettre le téléphone de nouveau à son épouse s'il souhaitait aussi que le reste soit sauf. Il l'a fait et j'ai parlé à son épouse et je l'ai aidée elle aussi à démissionner du PCC. Je me suis sentie contente, parce que je pouvais traverser l'interférence des forces anciennes et faire un grand pas sur la voie pour sauver des personnes.

Mon trajet entre le travail et la maison est long. Je apporte toujours des documents de Dafa avec moi et quand j’ai de la chance, je les distribue. Parfois les clients entrent et sont un peu perdus, cherchant des directions. J'ai compris que le Maître avait arrangé ceci. Je souris et je les laisse entrer, les aide et je réponds à leurs questions et j'émets des pensées droites pour éliminer la perversité derrière eux. Avec l’aide du Maître, je dirige la conversation vers la clarification des faits de la persécution et je leur offre de les aider à démissionner du PCC. Le plus souvent, ils sont d'accord. J'ai également clarifié les faits aux gens attendant l'autobus avec moi, ou les gens qui me demandaient des directions, ou les chauffeurs de taxi, d'habitude ils acceptent de démissionner le PCC.

Je suis toujours en retard comparée aux pratiquants qui sont très diligents dans leur cultivation. Je ne fais pas toujours bien pour aider les jeunes pratiquants et dans l'élimination de mes attachements au confort. Cependant, les miracles que j'ai éprouvés, continuent à m'encourager à être plus immuable et avoir confiance dans le Maître et dans la Loi. Je continuerai à regarder en moi et à trouver mes lacunes. Je continuerai à éliminer mes attachements et à améliorer mon xinxing. J'aiderai plus diligemment le Maître à rectifier la loi et mener à bien ma mission pour sauver les êtres vivants. Chérissons cette occasion sans précédent et progressons diligemment sur le chemin de la cultivation. Accomplissons les serments préhistoriques et retournons à la maison avec le Maître.

Veuillez m'indiquer s'il y a quoi que ce soit d'inapproprié.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/16/130161.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/21/249221.html