Le centre de production de documentation de ma famile fonctionne depuis onze ans

De la huitième conférence Internet d'échange et de partage pour les pratiquants en Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Weiming de la province du Shaanxi en Chine


Salutations respecté Maître !

Salutations compagnons de pratique !

J'ai acheté mon premier ordinateur et ma première imprimante en 2000. J'étais avant ça un analphabète des ordinateurs mais maintenant je peux éditer, imprimer et afficher des documents. Après avoir appris comment me connecter au site Minghui (version chinoise de Clartés et Sagesse), j'ai commencé a compiler des rapports de persécution. Je les soumettais à Minghui, téléchargeais la version Internet et ensuite je les imprimais et les distribuais. Les compagnons de pratique travaillant pour Minghui m'aidaient à éditer les rapports.

Le centre de production de documents de clarification de la vérité de ma famille fonctionne depuis onze ans sans interruption, parce que nous avons une foi solide en Maître et en Dafa et que nous avons formé un seul corps avec le site Internet Minghui. En plus de l'étude de la Loi, nous lisons Clartés et Sagesse, nous distribuons des documents et nous comprenons clairement notre direction dans la validation de Dafa. Nous avons eu une nouvelle compréhension de ce que le Maître nous a enseigné à propos de comment une grande voie n'a pas de forme et nous avons avancé sur nos chemins pour jouer notre rôle dans la validation par la Loi.

I. La pensée droite

J'ai commencé à cultiver en mars 1999. Après que la persécution eut commencé, j'étais en charge de la compilation des faits à propos des cas locaux de persécution, imprimant et coordonnant la distribution. Tant que nous gardons la Loi dans nos cœurs, aucune tribulation ne peut nous arrêter. Quand les neuf commentaires sur le Parti communiste sont sortis, certains compagnons de pratique ont pensé que ça se mêlait de politique. Mais puisque le Maître l'a affirmé, je n'avais aucun doute. Nous avons produit en grande quantité les Neuf commentaires et les avons largement distribués et ils ont été d'un grand secours pour sauver les êtres.

Je me souviens à l'époque où la perversité sévissait au plus fort, mon enfant m'avait aidé à faire plusieurs petites bannières. Nous avons accroché des sacs de sable au bas et nous avons ensuite accroché ces bannières à des arbres. Nous avons aussi fait de longues bannières qui avaient plusieurs mètres de long. Nous les avons accrochées à des ponts ou de hauts édifices, ce qui a grandement choqué la perversité.

La perversité est très effrayée par les centres de production de documents parce que nous sommes étroitement connectés avec le site Minghui (Clartés et Sagesse). Nous imprimons les nouveaux écrits du Maître, de l'information au sujet des disciples de Chine continentale, Dafa se propageant dans le monde et nous distribuons l'information aux pratiquants pour sauver les êtres. La perversité surveille de près nos centres de production de documents et plusieurs d'entre eux ont été détruits par la perversité dans les temps les plus difficiles. Les compagnons de pratique étaient inquiets que notre centre puisse être la prochaine cible.

« ...un cœur sans agitation, peut dominer dix mille agitations. » (« Éliminer le dernier attachement » de Points essentiels pour un avancement diligent - II)

Rien ne peut nous affecter et nous devons faire tout ce que nous avons à faire. Certains compagnons de pratique qui ont pris contact avec nous ont été arrêtés et la perversité a fait pression sur eux pour qu'ils révèlent d'où les documents de clarification de la vérité venaient. Aucun d'entre eux n'a dit quoi que ce soit. Le Maître a dit dans le Zhuan Falun,

« Si vous êtes quelqu’un qui cultivez et pratiquez véritablement, notre Falun vous protégera. Je suis enraciné au plus profond de l’univers; si quelqu’un était capable de s’en prendre à vous, c’est à moi qu’il s’en prendrait et pour le dire carrément, il s’en prendrait à l’univers. »

Les mots du Maître nous ont donné de la force. Nous avons regardé à l'intérieur et nous avons trouvé que notre corps uni avait des problèmes avec notre étude de la Loi en groupe, que nous n'étions pas concentré lors de l'émission de la pensée droite et que nous avions des conceptions humaines quand nous faisions du travail de Dafa. Nous avions des attachements à faire les choses, nous avions parfois peur et nous avions omis de voir la validation de Dafa comme la chose la plus sacrée et importante de l'univers.

En réalité le Maître nous avait donné plusieurs indices en ces temps les plus difficiles. Je pouvais sentir que le Maître était toujours à mes côtés. Plus notre pensée droite était forte, plus nous étions en sécurité. En d'autres termes, la pensée droite est la garantie de notre sécurité. Si nous laissons notre pensée droite vaciller après avoir entendu certaines rumeurs, les forces anciennes pourraient exploiter cette faille. J'ai pris ces rumeurs qui passaient comme des tests pour ma résolution. Bien entendu nous devrions être prudents en ce qui a trait à notre sécurité mais nous devrions partager avec les compagnons de pratique qui répandent de telles rumeurs afin de repousser par la cultivation la peur et l'interférence. Nos efforts à distribuer des documents et à clarifier la vérité ne pourront jamais être arrêtés.

Par exemple, le Parti communiste chinois (PCC) a tenu l'exposition mondiale d'horticulture cette année dans notre région et a arrêté plusieurs disciples. Il y avait des rumeurs qui prétendaient que la perversité déclarait qu'ils tireraient sur les pratiquants s'ils étaient trouvés à distribuer des documents de clarification de la vérité. Ceci a interféré avec certains compagnons de pratique. Certains ont dit « Arrêtons de distribuer les DVDs des Neufs commentaires. Attendons et arrêtons la clarification pour un temps. » Je n'ai jamais bronché et j'ai pensé, « Si nous faisions ça, combien d'êtres perdront leur chance d'être sauvés au cours de ces quelques mois? » Si nous marchions sur le chemin arrangé par les forces anciennes, ils nous attaqueraient sauvagement. Nous devrions bien étudier la Loi, renforcer notre pensée droite, clarifier continuellement la vérité, faire plus pour valider la Loi et sauver plus d'êtres.

Je ne tiens absolument pas compte de ces « jours politiquement sensibles. » Avec le Maître et Dafa ici, je fais les choses les plus droites et personne n'ose me toucher. Une fois quand la perversité est venue sur mon lieu de travail et voulait m'emmener au centre de lavage de cerveau, mes patrons l'ont arrêtée sans que je m'en aperçoive. Bien sûr, c'était en fait le Maître qui dissipait la tribulation. Les difficultés ont été dissoutes les unes après les autres par la pensée droite. J'étais anxieux quand plusieurs centres de production de documentation avaient été détruits par la perversité. J'ai essayé de produire autant de documents que possible pour fournir la région. Quand une région avait besoin de matériel, je dormais moins pour que le matériel soit prêt. Plusieurs fois je n'ai dormi que 1 ou 2 heures par nuit mais j'étais plein d'énergie le lendemain.

II. Ce n'est pas comme apprendre une technique ordinaire

J'étais un illettré des ordinateurs au début. Mon enfant m'a enseigné à plusieurs reprises mais j'oubliais toujours quelque chose. J'ai finalement écrit les étapes en détail et graduellement j'ai pu imprimer des documents de clarification de la vérité. J'ai aussi appris comment éditer, faire de la mise en page, graver des disques, faire des cartes, etc.

Le processus d'édition de documents est un processus pour élever le xinxing. En premier j'étais déprimé quand j'échouais et je me sentais heureux quand les choses allaient bien. Parfois je pensais que j'étais remarquable étant donné mon âge et j'entretenais un attachement à la célébrité. Ces attachements humains doivent être rapidement mis de côté par la cultivation, sinon les documents que je produis alors que j'entretiens de tels attachements vont affaiblir l'effet de sauver les êtres. En réalité, toutes les aptitudes sont données par le Maître. Parfois mes documents édités n'étaient pas publiés sur Minghui et j'en étais chagriné. Maintenant je me sens tellement embarrassé quand je pense à mon attitude dans le passé. J'ai appris maintenant à regarder à l'intérieur quand je ne fais pas bien et à trouver les attachements auxquels je n'ai pas encore renoncés et faire mieux la prochaine fois. Mon cœur reste serein quand j'ai une ample pensée droite.

Le Maître nous a enseigné,

« A travers la situation de la rectification de la loi nous pouvons voir dans le passé même chaque brin d’herbe et chaque arbre étaient contrôlés par les vies perverses, même les particules de l’air étaient contrôlées par elles, il était même difficile pour vous de respirer. Tandis que maintenant il n’en est pas ainsi, en plus les gens sont en train de se réveiller, il n’y a plus autant de diables pourris contrôlant les hommes, quel grand changement. » (« Expliquer la Loi lors de la Conférence de Loi de l’Ouest des États-Unis au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003 (Deuxième partie) »)

J'ai une profonde compréhension de la signification de l'enseignement du Maître dans la production de documents. Au cours de ces deux années, la perversité sévissait à l'extrême. Je devais émettre la pensée droite dès que je mettais en marche l'imprimante sinon la perversité interférait avec le travail en arrière plan. Avant que le Maître nous enseigne comment émettre la pensée droite, j'avais une pensée très simple « peu importe quelle mauvaise chose essaie de m'empêcher d'imprimer, je ne vais pas le permettre. Ce que je fais est la chose la plus juste de l'univers. Mon Maître me protège et rien ne peut interférer ! »

Après, j'écoutais la Loi pendant que j'imprimais. Quand mon xinxing était bon, l'impression allait bien. Quand mon état de cultivation n'était pas bon, l'imprimante s'arrêtait toute seule, comme si le Maître me donnait un indice. Apprendre comment utiliser un ordinateur, comment éditer et comment imprimer, tout cela, c'est pour valider la Loi. Quand mon xinxing s'améliorait, des miracles se produisaient.

J'avais l'attachement à compter sur mon enfant pour résoudre des problèmes techniques. Ensuite j'ai réalisé que ce n'était pas correct, alors j'ai commencé à apprendre de mon enfant. Je mettais l'imprimante en pièce quand des problèmes survenaient. Graduellement j'ai appris comment réparer des problèmes simples et j'ai éloigné par la cultivation l'attachement à compter sur mon enfant. Je croyais toujours qu'il s'agissait de problèmes techniques mais en réalité j'avais oublié de regarder à l'intérieur. Mon enfant me rappelait toujours de regarder à l'intérieur. J'ai découvert que tous les problèmes sont reliés à nos attachements humains et sont des opportunités pour la cultivation.

II. Étudier et cultiver

J'ai suivi les recommandations du site Internet Minghui d'avoir une connexion à une seule ligne quand on distribue des documents et je ne me suis jamais relâché sur les mesures de sécurité. En distribuant des documents, nous partageons aussi des expériences de cultivation. Si je trouve qu'un compagnon de pratique ne parle pas selon les critères du Fa, je regarde d'abord en moi pour voir si je n'aurais pas ce problème aussi et ensuite je lui indique le problème avec compassion. Si nous avons des questions pour lesquelles nous ne possédons pas de réponses immédiates, je considère comment le Maître parlerait d'un tel sujet. Nous prenons la Loi pour maître. Chacun de nous est un coordinateur et personne ne sert de modèle aux autres.

Le compagnon de pratique B ne lisait pas l'hebdomadaire Minghui et disait qu'étudier la Loi était suffisant. J'ai partagé avec le compagnon de pratique A, espérant qu'elle puisse partager un peu plus avec le pratiquant B. Je leur ai dit que le Maître avait créé le titre Hebdomadaire Minghui. Chaque numéro est comme une petite conférence de Fa et ça peut grandement aider notre cultivation. Le compagnon de pratique B a commencé à lire l'hebdomadaire Minghui après ça et l'a trouvé très utile.

Une autre compagne de pratique a dit une fois qu'un gardien au camp de travaux forcés la traitait bien en apparence. Elle avait manqué de reconnaître cela comme une truc des forces anciennes, alors elle souffrait toujours de difficultés. Je lui ai fait remarquer que le gardien utilisait l'amitié pour atteindre son quota de « transformation ». Nous devons nier cela et éloigner par la cultivation cet attachement à l'émotion humaine. Le Maître nous a enseigné,

« L’univers d’avant la fin de la rectification de la loi est justement ainsi, elles ne vont pas devenir bonnes toutes seules sans la rectification de la loi, comment est-il possible qu’elles deviennent bonnes sans la rectification de la loi ? Le poison, il est toxique, vous voulez qu’il n'empoisonne pas, il n’y arrivera pas. Donc, vu de ce point nous ne devons avoir aucune illusion quant aux forces perverses, y compris les gens mauvais parmi les gens ordinaires qui persécutent le Dafa. » (« Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi à Philadelphie aux Etats-unis 2002 »)

J'ai partagé avec elle que nous devons nier les forces anciennes, parce que ces pensées nous mèneraient à des difficultés inutiles et que ça équivaudrait à marcher sur le chemin arrangé par les forces anciennes. Nous nous sommes tous les deux améliorés par le partage de nos compréhensions mutuelles.

J'ai appris beaucoup au contact des compagnons de pratique. La compagne de pratique C est très active pour persuader les gens à renoncer au PCC et ses organisations affiliées. Elle parle très chaleureusement et avec charisme. Les gens adorent l'entendre parler et habituellement acceptent ses documents. Elle fait toujours ses au-revoir avec « Je vous souhaite du bonheur et de la sécurité ! » Un autre pratiquant, le pratiquant D, souvent m'accompagne à l'extérieur pour distribuer des documents. Une fois alors que nous étions à bord de l'autobus, une jeune femme m'a demandé si un certain arrêt approchait. Je lui ai dit pas encore. J'étais réticent à lui parler de se retirer du PCC et de ses deux organisations affiliées (aussi connues sous « les trois démissions »). Le compagnon de pratique D s'est assis à côté de moi de l'autre côté et parlant par dessus moi à la jeune femme et a demandé « Avez-vous entendu parler des trois démissions? » Elle a répondu non. Ensuite je lui ai parlé des faits et je l'ai aidée à démissionner du PCC et de ses organisations affiliées. Je l'ai vue me sourire après qu'elle soit descendue de l'autobus. Les êtres sont si heureux après qu'ils aient été sauvés, mais mes notions ont failli faire qu'elle rate l'opportunité d'être sauvée.

J'ai trouvé la différence entre le compagnon de pratique D et moi quand il était temps de sauver les gens. En regardant à l'intérieur, j'ai vu la pensée humaine de ne pas vouloir être rejeté et la peur de perdre la face. Je ne me suis pas souvenu que je sauve les gens et que j'accomplis mes vœux. Comme le Maître a dit,

« L’expression 'aider le Maître à rectifier la Loi' n’est pas juste un grand propos creux. »

(« Que signifie 'aider le Maître à rectifier la Loi'? »)

Ces moments critiques sont de vrais tests pour les pratiquants. J'ai besoin d'apprendre du disciple D quand vient le temps de la clarification de la vérité en personne.

J'ai toujours beaucoup d'attachements, tels que des émotions humaines, la compétition, la jalousie et divers désirs. Je dois me rappeler les mots du Maître et regarder à l'intérieur quand je rencontre des problèmes. En tant qu'un des pratiquants opérant un centre de production de documents et étant étroitement connecté avec le site Internet Minghui, je ressens une joie indescriptible et le sacré !

Merci Maître !

Merci compagnons de pratique!

Heshi!


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/13/130064.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/7/249476.html