Les cinq années de cultivation-pratique d'une femme médecin

De la huitième conférence de partage d'expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Xianyun, pratiquante de Chine


Je suis médecin et j'ai obtenu la Loi en 2006. Je tiens à partager mes expériences de cultivation au cours de ces dernières années.

Obtention de la Loi

J'ai entendu parler de Dafa en 1996. À l'époque, je pensais que c'était juste un autre qigong pour la guérison et la remise en forme, donc je n'y ai pas prêté attention.

Dix ans plus tard, j'ai eu le cœur à vouloir cultiver. Le Maître a commencé à veiller sur moi.

Bien que je n'avais pas encore commencé à étudier la Loi, j'ai connu de nombreux miracles. Je pouvais sentir que mon œil céleste s'ouvrait : je sentais que je montais un cheval ou conduisais une voiture qui se précipitait vers l'extérieur. Quand je fermais les yeux, je pouvais voir des choses comme des fleurs en train de s'épanouir dans une vidéo que l'on passe en marche avant rapide. « La surface rouge, d’abord plate, prend soudain du relief à partir du centre, elle ne cesse de s’ouvrir et de s’ouvrir. » (« Deuxième Leçon » du Zhuan Falun) Par la suite, le Maître a arrangé l'occasion pour moi d'obtenir la Loi.

Le 17 août 2006, j'ai rencontré mon ami, le pratiquant A, que je n'avais pas vu depuis de nombreuses années. Il avait été l'assistant local de Dafa, avait été condamné et avait perdu son emploi. Il avait subi des tribulations mais semblait être devenu plus mature. Après avoir dialogué avec lui pendant un certain temps, j'ai senti que le royaume d'un pratiquant est différent de celui des non-pratiquants. Cette pureté et magnificence m'ont donné envie d'apprendre et de pratiquer Dafa. Avec son aide, j'ai lu les conférences du Maître et j'ai constaté que je devenais meilleure de manière significative. Alors que je méditais, j'ai pu voir des divinités dorées et un temple bouddhiste avec de nombreux petits bouddhas. En regardant plus loin, j'ai vu que le sommet du temple de Bouddha devenait la tête d'une statue de Bouddha. En méditant, j'ai connu constamment les divers états décrits dans le livre Zhuan Falun, comme le hochement de la tête ou tourner d'un côté, mon corps se soulevait, etc. Mes maladies, telles qu'une rhinite allergique, une pharyngite chronique, et une hyperplasie des glandes mammaires ont toutes disparu.

J'ai passé tout mon temps libre à étudier la Loi. J'ai copié Hong Yin et Hong Yin II dans de petits carnets pour les avoir toujours sur moi en tout temps pour que je puisse réciter la Loi, à tout moment. Ce fut un temps merveilleux, parce que j'étais en mesure de me fondre complètement dans la Loi.

Cultiver le cœur

Une fois au cours d'une réunion du matin, les patrons assignaient des tâches à tout le monde. J'ai pensé, « Vous êtes les pires pour faire ce travail. De nos jours, les chefs ne sont pas de bons modèles. ». Tout d'un coup, la Loi du Maître m'est venue à l'esprit,

« Tandis que j'enseignais la Loi auparavant, j'ai discuté d'un principe, par exemple dans la culture du PCC il y a une façon de dire : 'Avant de conseiller aux autres de bien faire, vous devez en premier lieu faire bien vous-mêmes.' Alors après que quelqu'un ait fait quelque chose de mal et que les autres le lui fassent remarquer, il dit : 'Vous n'avez pas bien fait vous-mêmes. Ne me dites pas ce que je dois faire. Si vous voulez me dire ce que je dois faire, vous devez d'abord bien faire vous-mêmes.' » (« Enseignement de la Loi à la conférence internationale de Loi de l'ouest des États-Unis »)

J'ai immédiatement réalisé que la cultivation était pour se cultiver, pourquoi regarder les autres ? J'ai réalisé que c'était une conception humaine qui doit être éliminée. La nuit, dans un rêve, j'ai vu une personne dans ma chambre avec une cape sombre qui tentait de jeter sur moi certaines substances noires. J'ai senti que si j'étais touchée, je mourrais ou serais gravement blessée. Et, sans hésitation, j'ai levé les mains pour les bloquer et j'ai crié en même temps, « Shifu, aidez-moi, s'il vous plaît. » Au moment même où j'ai été en contact avec cela, j'ai entendu un bruit fort. Cette personne à la cape noire a explosé. Je suis sortie de la salle et je me suis envolée, j'étais tellement excitée. J'ai réalisé que c'était un reflet fidèle de ce qui c'était passé tôt dans la journée. Les pratiquants devraient évaluer chaque pensée avec la Loi, et nous devrions éliminer tout ce qui ne peut être assimilé avec la Loi.

J'ai emprunté les éditions 2003 à 2006 de l'Hebdomadaire Minghui des compagnons de pratique et j'ai commencé à les lire. Les articles de partage d'expériences m'ont été très utiles. J'ai eu une pensée : « Ne serait-ce pas merveilleux si je pouvais accéder au site Web de Minghui et lire tous les nouveaux articles chaque jour et rattraper la rectification par la Loi ! » Le Maître a vu mon cœur. Peu de temps après cela, j'ai trouvé le logiciel et j'ai pu accéder facilement au site web. J'ai été en mesure d'accéder au site, même pendant les moments les plus critiques lorsque les restrictions étaient les plus sévères. Je suis capable de lire toutes les nouvelles conférences de Maître et d'imprimer les brochures.

Avant ma cultivation, j'étais une personne très égoïste. Le Maître a dit,

« Le bouddhisme parle du cycle des rétributions karmiques et c’est arrangé selon votre karma; peu importe vos compétences, si vous n’avez pas de De, vous n’aurez peut-être rien dans cette vie. Vous constatez qu’untel est un incapable, mais il a beaucoup de De, il devient un haut fonctionnaire et fait fortune. Les gens ordinaires ne peuvent pas voir cela, ils pensent toujours qu’ils doivent faire ce qui correspond selon eux à leurs compétences. C’est pourquoi ils se battent et se disputent toute leur vie, le cœur écorché vif; ils se sentent très amers et à bout, ils pensent que c’est injuste. Ils ne peuvent ni bien manger ni bien dormir et sombrent dans le désespoir; quand ils deviennent vieux, leur corps est complètement délabré et toutes sortes de maladies apparaissent. » (Septième Leçon de Zhuan Falun)

Je vais suivre les principes de l'« Authenticité-Compassion-Tolérance. » Je sais que tout ce qui se produit dans ce monde a une raison d'être. Toutes les souffrances et le malheur sont causés par nos propres actions. Si nous sommes confrontés à un conflit, nous devrions toujours chercher dans un premier temps à nous corriger. Maintenant, tous mes amis savent que je suis une pratiquante de Falun Dafa. Ils ont pu voir la magnificence de Dafa en témoignant des changements en moi. Ils ont quitté le Parti communiste chinois (PCC) et ses organismes affiliés.

Tribulations

Lorsque j'ai obtenu la Loi, ma mère a également commencé à étudier la Loi et pratiquer les exercices. Cependant, elle n'était pas en mesure de croire fermement en Maître et en la Loi, et en outre, elle n'était pas capable d'éliminer son attachement à la guérison de ses maladies. Alors elle est allée voir des sorcières pour guérir de ses maladies, et elle a attiré des esprits animaux. Pendant cette période, elle n'était pas mentalement stable et ne pouvait pas s'endormir le soir.

Mon oncle et ma tante sont venus à l'hôpital pour émettre des pensées droites avec moi. Plus tard, nous avons demandé à un compagnon de pratique de nous aider à prendre soin d'elle. Peu de temps après, ma mère a entièrement récupéré. Sans l'aide et la protection du Maître, ma famille et moi n'aurions pas réussi à traverser cette tribulation. A cette époque, je n'avais obtenu la Loi que depuis quelques mois. Je ne savais pas comment gérer les différentes choses de la bonne façon. Mais je n'avais qu'une seule pensée : « Rien ne pouvait changer ma détermination à cultiver. »

Je courais entre l'hôpital, mon travail, et ma famille. Ma belle-mère qui souffrait de la maladie d'Alzheimer, est également revenue à ce moment-là. J'ai ressenti une forte pression. Une fois, sur mon chemin du retour de l'hôpital, un gros camion est passé si près près de moi qu'il a secoué ma moto. J'ai pensé : « Shifu, si je meurs comme ça, tout serait fini. » J'ai immédiatement senti que la pression sur mes épaules avait été soulevée. J'ai pleuré car je savais que notre Maître bienveillant endurait le karma pour moi, encore une fois de plus. Grâce à cette tribulation, je m'améliore plus selon la perspective de la Loi.

Lorsque je suis entrée dans la Loi au début, c'était la personnalité noble du pratiquant A qui m'avait fortement attirée. J'ai développé une forte dépendance de lui, et je l'admirais. Je lui demandais conseils sur tout. Plus tard, j'ai entendu dire qu'après avoir été « transformé » par la perversité en prison, il a également aidé à « transformer » d'autres pratiquants. Bien qu'il soit rentré chez lui, il avait encore des problèmes dans sa cultivation.

J'ai eu la pensée, à plusieurs reprises, d'arrêter d'échanger avec lui. Dans le passé, je me sentais en mesure de me détacher facilement du sentiment humain, mais je l'avais fait parce que mes sentiments avaient été blessés, et je devenais froide. Et au fond de mon cœur, j'avais toujours la nostalgie du soi-disant bonheur humain. J'avais encore un attachement caché à la luxure. Ces attachements m'ont conduite au bord du danger. Lorsque nous ne suivons pas ce que le Maître nous a enseigné, nous n'avons pas le pouvoir de la Loi. Mes sentiments envers le pratiquant A sont passés de l'admiration et de la gratitude au ressentiment et au désespoir, puis à l'indifférence d'aujourd'hui. Ce fut ma ferme croyance en la Loi et le Maître qui m'ont aidée à sortir de ce bourbier profond. Je récitais sans arrêt le Zhuan Falun et je lisais de nombreux articles de partage d'expériences. Le Maître a dit,

« Comme je l’ai déjà dit, l’humanité arrive aujourd’hui à un stade où tout se détériore, toute la société et toutes les choses dans l’univers entier sont en train de se corrompre les unes après les autres, tout ce qui arrive aux gens ordinaires est causé par eux-mêmes. Il est même très difficile de trouver une Loi juste, de suivre une Voie juste, des perturbations surgissent de toutes parts. » (Cinquième Leçon du Zhuan Falun)

Je savais que je devais éliminer l'attachement. J'ai persisté dans mon étude de la Loi et j'ai continué à essayer de l'éliminer, mais je sentais toujours que je ne l'avais pas éliminé complètement. J'ai commencé à douter de moi-même. J'ai ouvert le Zhuan Falun et j'ai lu ce que le Maître en dit,

« En fait, je vous dis, comme ils n’ont pas une pensée juste pour les guider, il ne leur est pas facile d’arrêter de fumer aussi simplement. En tant que pratiquant, essayez aujourd’hui de considérer cela comme un attachement à éliminer, et voyez donc si vous pouvez y renoncer. Je vous donne un conseil, si vous voulez vraiment cultiver et pratiquer, arrêtez dès maintenant de fumer, vous êtes assuré d’y parvenir. Dans le champ de notre stage, personne ne pense à fumer; si vous voulez arrêter, c’est garanti, vous y arriverez; quand vous rallumerez une cigarette, elle n’aura pas bon goût. » (Septième Leçon du Zhuan Falun)

Je ne pouvais cesser de pleurer. N'était-ce pas le Maître qui m'encourageait à abandonner mon attachement aux sentiments humains ? J'ai senti l'élimination de la mauvaise substance qui m'avait hantée depuis longtemps, et je me suis sentie légère physiquement et mentalement.

Tant que nous étudions la Loi avec notre cœur et suivons les critères du Fa pour chercher à l'intérieur, nous serons en mesure de surmonter les défis et les tribulations.

Dire aux gens les faits au sujet de Dafa

J'avais un fort désir : « Je veux dire à plus de gens les faits à propos de Dafa. »

Grâce à l'étude de la Loi et à mon amélioration, je peux maintenant valider Dafa avec sagesse. Pour les gens qui ne connaissent pas encore la vérité, je commence d'abord par leur raconter les faits à partir du point de vue d'une tierce personne pour les aider à comprendre la méchanceté du PCC et, ainsi, les aider à quitter le PCC. Je leur dis alors que le Falun Dafa est bon. Pour ceux qui sont sévèrement empoisonnés, je ne cherche pas à trop précipiter les choses. Je choisis le bon matériel ou je leur envoie, comme suivi, des lettres de clarification de la vérité pour leur donner la chance d'apprendre la vérité. J'ai eu une manager qui, après la retraite, a commencé à se concentrer sur la danse et la remise en forme. Il y a trois ans lorsque je lui ai dit les faits à propos de Dafa, elle ne semblait pas être intéressée et a dit : « Je ne m'y oppose pas, ni ne le soutiens. » Il y a quelques mois, je l'ai revue. Quand je lui ai parlé de l'incident de l'auto-immolation de Tiananmen, elle a dit, « S'ils n'étaient pas en train de se suicider, pourquoi avoir été si bêtes de se brûler ? » Je lui ai alors demandé, « Pourquoi les journalistes ont-ils été en mesure de capter toute la scène sur un caméscope ? N'avez-vous pas l'impression que c'était comme un film ? » Elle a compris soudainement, « En effet, ils en ont fait tout un spectacle. » Elle a immédiatement décidé de quitter le PCC, et a appris les cinq exercices et m'a emprunté le Zhuan Falun.

Mon père est très têtu, et il a été profondément empoisonné par le PCC. J'ai essayé de ne pas avoir de conflits directs avec lui en lui parlant de Dafa et de la persécution. Dès qu'il présente une résistance, je m'arrête et je cherche à l'intérieur. Dans l'intervalle, j'ai aussi essayé d'éliminer toutes les conceptions préconçues que j'ai développées et j'ai essayé de toucher son cœur avec ma compassion.

Au début, dès que je commençais à parler de la méchanceté du PCC, mon père se fâchait et disait que je devenais politique. Une fois, je n'ai pas pu me retenir et je voulais argumenter avec lui, alors je suis allée dans une autre pièce immédiatement pour émettre la pensée droite. Je pensais qu'il était si têtu que je ne voulais pas lui parler davantage. Alors que j'émettais la pensée droite, la Loi du Maître m'est venue à l'esprit, « La compassion peut faire fondre Ciel et Terre en printemps Les pensées droites peuvent sauver les gens de ce monde. » (Hong Yin II) Je me suis soudain rendu compte que j'avais une forte mentalité compétitive. N'était-ce pas une occasion pour moi de m'améliorer ? Quand je suis sortie de la salle, mon sourire paisible du fond de mon cœur a ému mon père.

Mon père est médecin. Il souffrait de diabète et d'hypertension artérielle. J'ai commencé de ce point de vue et lui ai parlé des effets miraculeux de pratiquer le Falun Gong en termes de guérison des maladies et du maintien et de la remise en forme. Je lui ai dit, « Tu es mon père. En tant que fille, t'ai-je déjà menti ? Toi et moi sommes tous deux médecins. Nous connaissons tous les effets de la science médicale actuelle pour ce genre de maladie. » Après un effort d'un an, mon père a finalement été touché. Grâce à son étude de la Loi et sa pratique des exercices, ses maladies ont été guéries, et il est devenu en très bonne santé. Je suis tellement reconnaissante envers le Maître. Les collègues et les amis ont tous été les témoins du changement chez mon père, ce qui a contribué à propager la vérité sur Dafa. Comme résultat de ma pratique, il y a six membres de ma famille et amis qui ont commencé à pratiquer Dafa.

Miracles

Ma fille est intelligente, mais elle a peur des défis, de sorte qu'elle ne faisait pas très bien à l'école. Mais il s'est trouvé qu'elle a été admise à la meilleure école secondaire de premier cycle. Ma famille sait que c'est grâce à la bonne fortune apportée par Dafa. Ma fille se débattait avec les maths, alors nous avons embauché un tuteur en mathématiques pour l'aider pendant un an, mais cela n'a pas aidé. J'en ai discuté avec elle, « Nous allons arrêter l'embauche d'un tuteur, et au lieu de cela, nous allons étudier une leçon de la Loi chaque jour. » Juste comme ça, nous avons étudié la Loi ensemble pendant plus d'un an. Elle n'a pas eu à passer plus de temps sur son travail scolaire, mais elle s'est améliorée de façon significative et s'est classée parmi les dix premières de sa classe.

Ma fille a reçu 100% dans la récente unité de mathématiques, elle était la première de sa classe. Je lui ai dit, « Voici l'honneur que les divinités t'ont donné. » J'ai une amie qui est policière. Elle a entendu parlé de la situation de ma fille et a été stupéfaite. Elle croit également en Dafa et étudie la Loi avec son enfant tous les jours. Elle a déjà aidé trois membres de sa famille à obtenir la Loi.

Quand ma fille était petite, une fois lorsqu'elle mangeait de la soupe, quelques os brisés dans la soupe sont restés coincés dans sa gorge. Cela nécessite généralement qu'une endoscopie médicale électronique soit faite pour les extraire. Alors je lui ai dit : « Demande au Maître de t'aider. » J'ai passé une conférence du Maître pour elle. Environ 40 minutes plus tard, j'ai entendu ma fille crier joyeusement : « Maman, ça va mieux maintenant. J'ai avalé l'os. » Elle a senti un courant chaud dans son ventre, et tout est rentré dans l'ordre.

Je crois comprendre que la meilleure façon de remercier le Maître, c'est de faire les trois choses, clarifier la vérité au sujet de Dafa, sauver les êtres vivants, et aider le Maître dans la rectification par la Loi.


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/14/130092.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/4/248925.html