Mme Wu Hongyan de la ville de Handan, province du Hebei, illégalement soumise aux travaux forcés et sévèrement maltraitée

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hebei en Chine


Nom : Wu Hongyan (
武洪艳) Genre : féminin

Âge : 56 ans

Adresse : Ville de Handan, province du Hebei

Profession: Inconnue

Date de l'arrestation la plus récente : 6 juillet 2011

Date de la dernière arrestation: camp de travaux forcés pour femmes de la province du Hebei (河北省女子劳教所)

Ville : Handan

Province : Hebei

Persécution endurée : Privation de sommeil, travaux forcés, lavage de cerveau, condamnation illégale, passages à tabac, torture, détention

Mme Wu Hongyan, une pratiquant de Falun Gong de la ville de Handan, province du Hebei, avec les pratiquants Mme Gao Meiying et M. Zheng Zengchen, parlait avec des gens au sujet du Falun Gong le matin du 6 juillet 2011, au parc de Zhaoyuan, Handan. Les policiers du commissariat du district de Sijiqing dans la région de Congtai les ont arrêtés.

Le Département de la police du district de Congtai a illégalement condamné Mme Gao, Mme Wu et M. Zheng aux travaux forcés pour un an, 15 mois et 18 mois, respectivement. Le mari de Mme Wu est mort récemment et leur jeune enfant est maintenant seul à la maison.

Mme Wu a été envoyée au camp de travaux forcés pour femmes de la province du Hebei le 9 août 2011. Elle est détenue dans la section numéro 4. Le chef de la section a ordonné aux détenues criminelles de la battre parce qu'elle a refusé d'écrire les « trois déclarations. » Elles se sont également relayées pour la maltraiter physiquement et la tourmenter mentalement. On l'obligeait à ne pas bouger durant la journée et les détenues se relayaient la nuit pour la harceler et la priver de sommeil. Après avoir été forcée de se tenir debout pendant deux jours consécutifs, les jambes de Mme Wu étaient enflées et elle a développé de la stagnation du sang dans les pieds et souffrait d'un prolapsus du rectum. Elle était étourdie et se sentait malade.

Les gardes n'ont pas cessé de persécuter Mme Wu après l'avoir forcée à écrire les « trois déclarations. » En plus du lavage de cerveau à long terme et de la forcer à faire un dur labeur, les gardes ont ordonné aux détenues criminelles de maltraiter Mme Wu physiquement. Elles l'ont battue, lui ont ébouillanté le visage avec de l'eau chaude, l'ont saisie par les cheveux et lui ont frappé la tête contre un mur, l'ont étranglée avec leurs mains et l'ont fait dormir par terre.

酷刑演示:揪头发撞墙

Simulation de la torture : Saisir la pratiquante par les cheveux pour lui frapper la tête contre un mur

La persécution de Wu Hongyan a récemment escaladé. Les gardes ont confisqué ses lettres personnelles et ont menacé qu'ils annuleraient son droit aux visites familiales.

Camp de travaux forcés pour femmes de la province du Hebei:

Zhou Zhanquan, chef : +86-311-8393-9188

Feng Kezhuang, directeur adjoint : +86-311-8393-9177, +86-311-8393-9125, +86-13933840195


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2012/2/28/131800.html

Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2012/2/21/253323.html