Expériences de cultivation en recueillant des informations pour Minghui

Huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Yi Su, pratiquant en Chine


Extrait :

J'ai découvert en travaillant avec les documents de Falun Gong et en peaufinant les articles écrits par mes compagnons pratiquants que lorsque je reste calme, je suis très efficace dans tout ce que je fais. Une fois, une pratiquante m’a donné les documents qui exposaient les activités criminelles d’un centre local de lavage de cerveau, car elle ne pouvait plus travailler là-dessus. J'en ai parcouru plusieurs pages, je ne me suis pas précipité pour écrire et je me suis calmé au lieu de devenir excité ou impatient. Je me suis concentré sur la lecture du document et je me suis soudainement rendu compte que mon environnement est devenu très tranquille, comme s’il n’y avait rien d'autre, seulement moi qui se concentrais sur la lecture du document. Je l’ai lu deux fois avant de commencer à structurer l'article. J'ai fait des sous-titres, tels que « le tabassage », « le gavage barbare » et « le supplice des drogues et la torture mentale » qui ont juste traversé mon esprit comme si je regardais un film. Je me suis rendu compte que le Maître m'aidait, ainsi j'ai choisi et organisé le matériel selon les sous-titres et j’ai rapidement fini de l’écrire. Je l'ai soumis à Minghui, et il a été publié.

--de l'auteur

Salutations au Maître vénérable et bienveillant !

Salutations aux compagnons pratiquants !

Je suis un ancien pratiquant de 72 ans qui a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1996. Pendant mes quinze ans de pratique, la miséricorde du Maître et la vertu majestueuse de Dafa m’ont permis de parcourir fermement mon chemin de cultivation jusqu'à aujourd'hui en dépit de nombreux conflits et difficultés. Je pourrais parler de nombreux états d’éveil et expériences, mais vu que le temps est limité, je ferai un partage concernant comment je fais bien les trois choses, en particulier pendant les sept dernières années que j’éditais les articles de Minghui.

Prendre l'initiative pour soumettre des articles à Minghui

Un jour en 2004, une pratiquante à la retraite a déménagé d'une autre ville dans mon canton. Elle m'a dit que son fils avait été arrêté par la police locale et envoyé au camp de travaux forcés. J'ai réfléchi à cela et j’ai découvert que dans le canton où avait travaillé son fils, il n’y avait que lui et son épouse qui pratiquaient le Falun Dafa. Ils n’avaient aucune possibilité d'envoyer rapidement l'information sur cette persécution au site de Minghui et c’est seulement les pratiquants d'autres cantons qui pouvaient les aider. Tandis que je réfléchissais, la pensée « disciples de Dafa sont un seul corps » («Commentaire du Maître sur un article d’un élève ») clignotait dans mon esprit. Je l'ai compris comme une indication du Maître qui me disait que la pratique de Falun Dafa n'a pas de frontières, que ce soit pour une localité ou une nation. Par conséquent, j'ai soumis à Minghui un article sur la persécution du fils de cette pratiquante et il a été publié.

Puis, j'ai appris d’un pratiquant local, l'histoire d'une femme dans leur village qui a changé son attitude envers le Falun Gong. Cette femme accusait et calomniait le Falun Gong pendant un certain moment  et en conséquence elle a eu une tumeur cérébrale. Les pratiquants lui ont parlé du Falun Gong et de la persécution sans précédent. Elle les a écoutés et elle a compris qu'elle avait reçu une rétribution pour ses méfaits et elle voulait réparer les torts. Elle a récité « Falun Dafa est bon »  et « l’Authenticité-Bienveillance-Tolérance sont bons ». En peu de temps, elle a récupéré de sa tumeur cérébrale et elle croyait qu'elle avait été récompensée pour son soutien de Dafa. Comme cette histoire s’est propagée, beaucoup de gens ont connu la bonté du Falun Gong. Alors, j'ai envoyé à Minghui un article à ce sujet et, il a été publié.

En pensant à la soumission des articles à Minghui, je me suis rendu compte que j'ai dû prendre l'initiative et soumettre les histoires de pratiquants au site de Minghui. Je croyais que c’était probablement mon chemin de cultivation arrangé par notre Maître bienveillant. 

En 2005, notre secteur a formé une équipe centrale de coordination et j'ai été chargé de la soumission des articles à Minghui. Nous croyions que c'était arrangé pour nous par le Maître.  Fournir des informations à Minghui est une exigence de Dafa. J'étais certain que je devrais être impliqué dans cette activité.

Abandonner de l'égoïsme en écrivant des articles

En 2005, les pratiquants de mon canton ont commencé à exposer activement les malfaiteurs de la police locale et tous ceux qui étaient impliqués dans la persécution de Falun Gong. La plupart des pratiquants n’ont pas reçu d’éducation de haut niveau et certains n'ont reçu aucune éducation. Par conséquent, j'ai dû aider beaucoup de gens à écrire des articles exposant les crimes du régime communiste commis contre le Falun Dafa. Je m’inquiétais d’être dénoncé car certains pratiquants auraient pu mal cultivé la parole. Par conséquent, j'ai proposé que le pratiquant A recueille les documents, que j'écrive des articles sur la base de ces document et qu'un autre pratiquant les soumette à Minghui.

Le pratiquant A a amené les premiers documents assez rapidement. J'ai écrit une ébauche et après j’ai vérifié l'information, une tâche qui ne pouvait pas être accomplie par d’autres pratiquants. Les pratiquants qui enduraient la persécution m’ont donné sans rien cacher leurs vrais noms, adresses et les faits de la persécution, y compris le temps, l'endroit, les moyens de la persécution, ainsi que les noms de policiers pervers et malfaiteurs. Les pensées droites des pratiquants m'ont profondément impressionné. J'ai trouvé que j'avais toujours peur, j’étais égoïste et que je considérais ma sécurité en premier lieu. Ceci m'a incité à accomplir toutes les tâches moi-même - collecter les informations, écrire l'ébauche, vérifier l'information avec les pratiquants et finaliser l'article. En finalisant les articles, j’ai pu me débarrasser de ma peur.

Exposer les mauvaises actions de la police locale sur Minghui était un moyen efficace de faire peur aux persécuteurs locaux et de sauver les êtres. Par exemple, un jour un pratiquant a été dénoncé quand il clarifiait la vérité sur le Falun Gong et distribuait des documents d’information et il a été amené au commissariat de police local. La police a trouvé des documents de la clarification de la vérité dans son sac. Deux policiers avaient l’air effrayé, ils ont jeté un œil sur les documents et ont dit : « Vérifie si mon nom y est mentionné. » Dans moins que deux heures, ce pratiquant est rentré à la maison.

Un autre policier a dit à un pratiquant : « Je ne t’ai pas persécuté, n’est-ce pas ? Quand tu vas cultiver jusqu’à un niveau élevé et verra ton Maître, dis-lui quelques gentils mots à mon sujet. »

Depuis 2005, notre environnement local s'est énormément amélioré. Les pratiquants ont compris le sens de « l’apparence provient de l’esprit » ce qui signifie que notre environnement est créé par nous-mêmes et qu’il change en suivant notre mentalité.

Écrire des articles avec un cœur pur

Quand je peaufinais les articles basés sur les documents fournis par des compagnons pratiquants, souvent ces documents n’étaient pas triés. Certaines informations étaient bonnes à partager, mais trop courtes. Je me suis dit de me calmer et de ne pas m’irriter. Puis, j'ai constaté que quand je devenais vraiment calme, j'identifiais beaucoup d'attachements qui devraient être abandonnés, y compris avoir peur d'avoir des ennuis, avoir de l’impatience, se plaindre au sujet d'autres pratiquants, se mettre au-dessus d’autres compagnons pratiquants, considérer moi-même comme  infaillible, etc. J'ai graduellement éliminé ces attachements en peaufinant et écrivant des articles. Mon xinxing s'est amélioré et mon niveau de cultivation s’est élevé.

J'ai découvert en travaillant avec les documents de Falun Gong et en peaufinant les articles écrits par mes compagnons pratiquants que lorsque je reste calme, je suis très efficace dans tout ce que je fais. Une fois, une pratiquante m’a donné les documents qui exposaient les activités criminelles d’un centre de lavage de cerveau local, car elle ne pouvait plus travailler là-dessus. J'ai pensé que ma campagne de pratique était très occupée et devait s’occuper de beaucoup de choses, ainsi je devais la remplacer.  J'ai pensé à réorganiser l'article aussitôt que possible et à exposer rapidement ces activités criminelles.

J'en ai parcouru plusieurs pages, je ne me suis pas précipité pour écrire et je me suis calmé au lieu de devenir excité ou impatient. Je me suis concentré sur la lecture du document et je me suis soudainement rendu compte que mon environnement est devenu très tranquille, comme s’il n’y avait rien d'autre, seulement moi qui se concentrais sur la lecture du document. Je l’ai lu deux fois avant de commencer à structurer l'article. J'ai fait des sous-titres, tels que « le tabassage », « le gavage barbare » et « le supplice des drogues et la torture mentale » qui ont juste traversé mon esprit comme si je regardais un film. Je me suis rendu compte que le Maître m'aidait, ainsi j'ai choisi et organisé le matériel selon les sous-titres et j’ai rapidement fini de l’écrire. Je l'ai soumis à Minghui, et il a été publié.

Sincèrement, mon niveau d’éducation et mes capacités ne me permettaient pas de restructurer un si long article dans des sections avec des sous-titres. Mais le Maître bienveillant a vu le cœur pur d’un disciple. Il m'a donné la sagesse, ainsi j’ai pu rédiger un bon article sur la persécution. Je n’avais que le souhait de finir cet article aussitôt que possible. Selon ma compréhension, tout a été fait par le maître.

« La cultivation dépend de soi, le gong dépend du maître » (Zhuan Falun)

Malgré mes quinze ans de cultivation, j’ai toujours des attachements humains qui doivent être éliminés. Pour le faire, je dois étudier le Fa diligemment et bien faire les trois choses. Je devrai éliminer tous les attachements en me cultivant.  Pour moi cela signifie aider le Maître dans la rectification de Fa.

Pour finir, je voudrais encourager mes compagnons pratiquants, ainsi que moi-même en citant l’article du Maître « Que signifie « aider le Maître à rectifier la Loi » ? »

L’expression « aider le Maître à rectifier la Loi » n’est pas juste un grand propos creux. Bien que je n’ai abordé que quelques problèmes, il y a en fait beaucoup d’autres exemples de ne pas parvenir à croire en la Loi. En tant que disciple de Dafa, l’attente de dizaines de millions d’années …; en tant qu’élève votre unique véritable vœu pour venir dans ce monde …; en tant que Maître, pouvoir ou non au cours de la rectification par la Loi vous sauver vous et les êtres, la réussite ou l’échec de tout cela, tout se décidera dans ce kalpa.»

Merci Maître ! Merci compagnons pratiquants !


Traduit de l’anglais en Suisse

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/9/129997.html

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/23/249114.html