Sur le chemin du retour à la maison
De la huitième conférence de partage par Internet des pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un disciple de Falun Dafa dans le nord-est de la Chine


La joie d'obtenir Dafa

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2004. Un peu auparavant, j'ai eu des symptômes de maladies alors que je voyageais avec mes collègues de travail, alors j'ai psalmodié sincèrement: «Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon», et j'ai eu une amélioration immédiate dans mon corps. Cela a eu un très grand impact sur moi. J'avais grandi sous influence athée et j'avais étudié la science. Comme un miracle m'arrivait personnellement, j'ai senti l'existence de phénomènes surnaturels. J'étais excité! Quand je suis revenu à la maison, j'ai commencé à méditer en tailleur. Quand je suis allé au travail, je me suis immédiatement dirigé vers un pratiquant de Dafa avec qui je n'étais pas très familier et je lui ai demandé: «As-tu des livres sur le Falun Dafa? Pourrais-tu m'en prêter un?» Il m'apporta une copie du Zhuan Falun le jour suivant. Après être retourné à la maison, je finis le livre sans une pause, je regrettai de ne pas l'avoir lu plus tôt. J'appris aussi les exercices.

Le premier jour où j'ai médité, même si mes jambes souffraient terriblement et que de la sueur coulait à cause de la douleur, je pensais que j'avais obtenu le Fa très tard et que je devais avancer vigoureusement pour rattraper les autres pratiquants. À chaque fois que la douleur devenait insupportable, je psalmodiais les mots du Maître: «C’est difficile à endurer, mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire, mais on peut le faire.» (Zhuan Falun) En même temps, je me disais à moi-même: «Une seconde de plus, une seconde de plus...» Je pensais que si je baissais mes jambes aujourd'hui à cause de la douleur, ça serait encore plus difficile le lendemain. Avec l'aide du Maître, je pus garder mes jambes croisées durant une heure dès la première journée. Je souffrais tellement à la fin de l'heure que ça me prit un long moment avant d'abaisser mes jambes. Même en faisant ainsi, la douleur était difficilement supportable. Après des douleurs quotidiennes, mon corps commença à se sentir léger et dans un état de grâce.

À partir de ce jour, je m'immergeai dans la joie de Dafa et jouis d'un état sans maladie. Avec l'aide des compagnons de cultivation, je finis de lire tous les écrits du Maître dans un court laps de temps. Ma vision du monde changea. Dès l'enfance, j'avais commencé à chercher le sens de la vie. Je ne savais pas pourquoi nous étions ici, mais j'avais désormais trouvé une réponse. J'avais trouvé un chemin pour retourner à la maison et ma joie était au-delà des mots. J'ai déterminé que je voulais bien cultiver, retourner à ma vrai nature et suivre le Maître jusqu'à la maison. Durant ces sept dernières années, j'ai marché fermement sur le chemin de la cultivation.

Marcher sur le chemin de la cultivation

J'ai obtenu Dafa après le début de la persécution. Je commençai immédiatement la cultivation de la rectification du Fa. En plus de bien se cultiver, les pratiquants doivent aussi sauver les êtres. Ceci est notre mission. J'ai distribué des documents clarifiant la vérité chaque jour autant que je pouvais et je me sentais chaud et rempli d'énergie. Je ne me sentais pas fatigué, peu importe la distance que je marchais ou le nombre de marches que je devais grimper dans un immeuble. Je préparais bien mes documents de clarification avant mes voyages d'affaires et renforçais l'énergie avant de les distribuer. Je voulais que tous ceux qui les recevraient puissent être sauvés et éliminer l'interférence des facteurs pervers qui empêchent les gens de ce monde d'apprendre la vérité.

Avec l'avancée de la rectification de Fa, j'ai appris que la plénitude parfaite n'est plus le seul objectif ou problème pour un disciple de Dafa. La tâche la plus importante est de sauver les êtres. Je suis sorti pour dire aux gens la vérité sur le Falun Dafa, leur apporter les merveilles du Falun Dafa, exposer la persécution et persuader les gens de quitter le Parti communiste chinois (PCC). Avant d'obtenir Dafa, j'étais une personne fière et j'approchais difficilement les autres gens. Mais Dafa a changé mon caractère. Avec une étude constante du Fa, j'ai réalisé l'immense compassion du Maître. Pour nous donner à tous le salut, le Maître a enduré des choses au-delà de notre imagination et je suis souvent en larmes. À chaque fois que je rencontre des gens prédestinés, je veux les approcher. Si je leur parle du temps et des désastres naturels, des traumatismes créés par l'homme ou de la corruption du PCC, la plupart des gens sont d'accord avec moi. À partir de cette base, je leur raconte que le Falun Dafa s'est propagé dans le monde entier et je leur parle de la persécution brutale lancée par le PCC. Pour ceux qui acceptent, je leur demande de quitter le PCC. Pour ceux qui hésitent, je leur parle de «la rétribution du bien et du mal». Je leur parle aussi de la pierre gravée datant de 200 millions d'années disant «Éliminer le PCC». Je leur explique que c'est un phénomène céleste, qu'il faut suivre la volonté du Ciel pour être sauvé. Je leur crée également un pseudo à utiliser pour démissionner du PCC, et la plupart d'entre eux sont d'accord. Pour ceux qui restent hésitants, je leur dis que c'est pour leur propre bien-être et leur conseille que la prochaine fois qu'ils entendent de nouveau parler de ça de le faire pour leur salut futur.

J'ai cultivé en éliminant de nombreux attachements humains durant ce processus. Quand je n'étudiais pas bien le Fa, mon état n'était pas bon. Quand j'avais peur, les gens dans la société refusaient de quitter le PCC. Quand je voulais seulement finir la tâche, je remarquais que mes mots manquaient de la puissance du Fa et il était également difficile de convaincre les gens de quitter. J'ai remarqué récemment que lorsque j'étais impatient, sans expliquer clairement la situation, il était aussi difficile de convaincre les gens de quitter. C'est un acte tellement sacré. Si on ne le fait pas bien, non seulement nous ne pouvons pas sauver les gens, mais nous pouvons aussi les blesser. Nous devons éliminer tous les sentiments humains. Seulement quand nous étudions bien le Fa et que nous nous cultivons bien, pouvons-nous sauver les gens. Quand nous étudions bien le Fa, et cultivons en éliminant les attachements humains, il n'est pas difficile de sauver les gens. Le Maître a tout arrangé, le Maître a tout fait, mais le Maître nous laisse l'opportunité d'établir notre vertu majestueuse. Si nous abandonnons l’ego, sans peur ni attachements, nous serons témoins des êtres et de leur joie lorsqu'ils auront compris la vérité et seront sauvés.

Enlever les attachements au renom et au profit

J'ai trébuché seul dans le processus de cultiver le xinxing et éliminer les attachements. Quand je rencontrais des difficultés, parfois je trouvais mes lacunes en me comparant au Fa. Je regardais aussi à l'intérieur quand je rencontrais des conflits, et je fus apte à découvrir en moi les attachements au renom et au profit. Je veux éliminer ces sentiments humains, mais parfois j'ai l'impression que c'est fait seulement superficiellement, comme si je n'étais pas passé au travers d'une cultivation individuelle vigoureuse. Pendant la période de la rectification du Fa, je me suis parfois occupé des trois choses comme si c'étaient des tâches. J'étais affairé, il semblait que j'étudiais le Fa chaque jour, j'émettais les pensées droites au moins sept fois et je clarifiais la vérité aux êtres. Je me sentais bien et il semblait que rien de ce qui me concernait n'était faux. Parce que je ne m'étais pas vraiment cultivé moi-même durant une longue période, mon esprit vagabondait lors de l'étude du Fa. Je somnolais lors de la méditation, mes paumes s'abaissaient lorsque j'émettais la pensée droite et je ne pouvais convaincre les gens lorsque je leur clarifiais la vérité sur le Falun Dafa. J'étais capable de mentionner les lacunes d'un autre pratiquant immédiatement, mais je n'arrivais pas à trouver mes propres problèmes sur le moment. J'utilisais le Fa pour mesurer les autres, tandis que je ne regardais pas en moi et ne me cultivais pas authentiquement. J'étais coincé dans cet état durant un long moment.

J'étais qualifié en tant qu'ingénieur vétéran, mais il n'y avait aucune possibilité de carrière. Les autres n'étaient pas non plus engagés, mais ils avaient plus de chances puisqu'ils étaient jeunes. J'étais sur le point de prendre ma retraite, mais y avait-il une chance pour moi? Je ne l'avais pas proclamé et je ne m'étais pas non plus battu pour la position. Mais c'était là tout au fond de moi et ressortait de temps en temps. Je savais que cette pensée n'était pas juste. C'était un attachement au renom et au profit. C'était quelque chose dont je devais me débarrasser. Je continuais d'essayer de le maîtriser, mais il resurgissait aussitôt. Avec une étude constante du Fa, le Fa du Maître me vint à l'esprit:

«Nous, les pratiquants, nous disons qu’il faut laisser les choses se faire naturellement; ce qui est à vous, vous ne le perdrez pas et ce qui n’est pas à vous, vous ne l’aurez pas, même si vous luttez pour l’avoir. Bien sûr, ce n’est pas non plus absolu. Si c’était absolu, la question de commettre des méfaits ne se poserait pas pour les gens; autrement dit, il peut y avoir aussi des facteurs d’instabilité. Cependant, comme personnes qui pratiquent le gong, nous avons normalement les Corps de Loi du Maître qui s’occupent de nous: si d’autres veulent s’emparer de ce qui vous appartient, ils n’y parviendront pas. C’est pourquoi nous disons qu’il faut suivre le cours naturel des choses; parfois, vous croyez que quelque chose est à vous, les autres vous disent aussi que c’est à vous, mais en fait cela ne vous appartient pas. Vous êtes peut-être convaincu que cette chose est à vous mais finalement elle ne l’est pas: c’est à travers cela qu’on voit si vous pouvez ou non vous détacher; si vous n’êtes pas capable de l’abandonner, alors c’est un attachement, et on utilise ce moyen pour vous faire abandonner l’attachement à vos intérêts personnels, voilà ce qu’il en est.» (Zhuan Falun)

C'était comme si le Fa me parlait directement. Après tant d'années de cultivation, j'avais toujours un cœur aussi sale de poursuivre le profit, comment donc aurais-je pu être qualifié de disciple de Dafa de la période de la rectification du Fa? Si je ne me cultive pas bien, comment puis-je sauver les autres? J'avais très honte de moi. Après avoir étudié le Fa à de nombreuses reprises, je me sentais léger, physiquement et mentalement. Cet attachement au profit a disparu. Tant que vous réalisez que vous avez cet attachement et que vous voulez l'éliminer, le Maître vous aidera. En même temps, il est vérifié que «La cultivation dépend de soi, le gong dépend du maître» (Zhuan Falun) est la vérité absolue. Tant que vous avez cette pensée, le Maître vous aidera à enlever cette substance. Quand le Maître a découvert que je voulais me débarrasser de l'attachement au profit, le Maître a enlevé cette substance dure comme la roche. Je réalisai aussi que l'attachement fondamental des êtres humains était celui au renom et au profit, qui est aussi lié à de nombreux autres attachements. Si vous avez toujours cet attachement, vous marchez seulement sur le chemin arrangé par les forces anciennes. Vous n'êtes pas un disciple de Dafa, donc peu importe le nombre de choses que vous faites durant la rectification du Fa, cela sera fait par l'homme et il n'y aura aucune vertu. Nous sommes des pratiquants, alors nous devons cultiver notre cœur, abandonner les attachements dans ce monde humain et atteindre le règne de vrais pratiquants. C'est comme le Maître l'a enseigné:

«Mais puisque vous devez rester parmi les gens ordinaires jusqu'à ce que votre cultivation et pratique atteigne la plénitude parfaite, vous devez atteindre l'état où vous possédez quelque chose mais n'y accordez pas d'attention, faites quelque chose mais sans y être attachés.» («Enseignement de la loi donné à Manhattan»)

Après avoir éliminé cet attachement au profit profondément ancré, mon corps devint léger et je fis l'expérience des merveilles de la cultivation.

S'élever dans la cultivation en sauvant les êtres

J'ai pris ma retraite cette année, et avant ma retraite, je fis le vœux que j'utiliserais la majorité de mon temps pour l'étude du Fa et sauver les êtres. Je demandai au Maître de me laisser rencontrer plus de pratiquants aux alentours pour que je puisse former un groupe d'étude du Fa. Le Maître m'aida à rencontrer beaucoup d'autres pratiquants et nous passions notre temps à faire les trois choses. Nous étudions le Fa le matin, et après avoir émis la pensée droite à midi, nous allions dans des endroits où les gens se rassemblent pour distribuer des DVD de Shen Yun et clarifier la vérité sur le Falun Dafa. Cela nous aida à éliminer de nombreux attachements humains. Quand nous sortîmes pour la première fois, je vis une pratiquante parler à tous les gens qu'elle rencontrait. Elle était complètement exposé à la foule. Je sentais que ce n'était pas sécuritaire et j'émettais sans cesse les pensées droites derrière, au lieu de continuer à distribuer des DVD de Shen Yun.

Après être rentré à la maison, j'étais épuisé, je savais que quelque chose clochait en moi. En cherchant à l'intérieur, je trouvai le cœur d'auto-protection. Normalement je n'avais pas peur, mais au moment critique, la peur profondément ancrée en moi sortait. Après avoir trouvé ce cœur, j'ai eu la pensée d'éliminer complètement la peur qui m’empêchait de clarifier la vérité et de sauver les êtres. Cette nuit-là, j'étudiai les écritures du Maître en lien avec:

«La peur peut conduire l’homme à faire des erreurs, la peur peut aussi faire que l’homme perde l’occasion prédestinée, la peur est une passe mortelle sur le chemin d’un être humain vers la divinité.» («Sortir d'une passe mortelle»)

Je sentis la substance de la peur se dissoudre. Quand je sortis le jour suivant, je me sentais à l'aise. J'étais touché par la quantité de gens qui me demandait un DVD de Shen Yun. Il y a tellement de gens qui ne connaissent pas la vérité et qui n'ont pas encore été sauvés à ce carrefour critique de l'histoire. Je me sentais tellement honteux de mes nombreux sentiments humains. En fait, le Maître a déjà pavé le chemin pour nous et il y a de nombreuses divinités droites qui nous aident dans les autres dimensions. Tant que nous éliminons nos cœurs humains et suivons l'arrangement du Maître, le chemin sur lequel nous marchons sera plus large et moins pénible.

Quand quelqu'un refuse de prendre le DVD de Shen Yun ou fait des commentaires étranges, je regarde immédiatement en moi pour voir si j'ai des pensées ou des sentiments qui ne s’alignent pas avec le Fa. Quand je découvre mes attachements humains comme l'euphorie, le manque de compassion ou le ressentiment, je me rectifie tout de suite en utilisant le cœur le plus pur pour m'occuper des tâches de Dafa. Seulement ainsi puis-je sauver les gens. En même temps, j'émets la pensée droite pour éliminer tous les êtres pervers et les facteurs dans d'autres dimensions qui interfèrent avec mon salut des êtres. Je découvre alors rapidement que les gens veulent prendre les DVD. Je remarquai également que je devenais plus paisible et content. Je gardais le sourire, que les gens prennent le DVD ou pas. C'est leur choix et le seul devoir que j'ai est de les sauver. S'ils ne le prennent pas cette fois-ci, peut-être était-ce une bonne base pour les sauver la prochaine fois. Je fus apte à bien traiter tout le monde et les tâches. Le nombre de gens qui ont été sauvés et qui ont pris des DVD augmente constamment.

Cet été fut anormalement chaud, je remarquai que certains pratiquants ignoraient la chaleur, sautaient des repas et omettaient de prendre de l'eau, et courraient dans les rues pour clarifier la vérité et persuader les gens de quitter le PCC face à face. Je ne pouvais pas les aider, mais je les admirais. En même temps, les substances qui craignaient la chaleur et les rayons du soleil, les souffrances et la fatigue furent dissoutes dans mes pensées. Inspiré par les compagnons de cultivation, je me rappelai les mots du Maître:

«Lorsqu’ils retourneront avec leur chariot plein

la multitude des dieux les recevra.» («Remué par la réflexion»)

Je vais avancer avec vigueur sur le chemin de la cultivation. Chaque jour que nous allons à l’extérieur, nous demandons au Maître de nous soutenir pour sauver plus d'êtres. Nous remarquâmes que nous pouvions conduire et marcher plus vite, en moins de temps. Nous sentions que nous pouvions obtenir le double de résultat en faisant la moitié moins d'efforts. Nous sentions que le temps était prolongé pour sauver les êtres. C'était le soutien et la protection du Maître. Nous nous sentions gratifiés quand nous voyions la joie des êtres lorsqu'ils obtenaient les DVD de Shen Yun, et nous nous sentions fiers de remplir nos vœux et de marcher sur le chemin du retour.

Quand nous avons étudié les deux lectures récentes du Maître «Qu’est-ce qu’un disciple de Dafa?» et «Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa», je ressentis l'importance de notre mission et de notre responsabilité historique en nous cultivant bien et en sauvant les êtres. J'eus aussi honte de moi pour mon manque de diligence et mes périodes de relâchement. Je suis plus déterminé à bien étudier le Fa, à ne pas me relâcher, à bien coopérer avec les compagnons de cultivation, à chercher à l'intérieur lorsque des conflits font surface, à bien me cultiver moi-même et à utiliser les pensées droites et les actes droits en suivant le Maître vers la maison!

Mentionnez-moi s'il-vous-plaît mes lacunes!


Traduit de l'anglais au Canada

version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/6/129879.html
version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/21/249185.html