Se fondre dans le Fa tout le temps
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une pratiquante de Mongolie intérieure


Un pratiquant de notre groupe a dit que nous devrions avoir un partage d'expérience parce que l'un de nous semblait être possédé. Nous nous sommes réunis tous ensemble et nous avons commencé à émettre de fortes pensées droites. Dès que nous avons eu fini, la personne dont on avait dit qu'elle était possédée par un animal a sursauté et m'a maltraitée verbalement. Je me suis sentie très embarrassée parce que cela se produisait devant de nombreux pratiquants. Je transpirais abondamment. Cependant j'ai maintenu mon xinxing et j'ai rejeté tout ce qui sortait de la bouche de ce pratiquant. En même temps, j'ai regardé à l'intérieur et j'ai trouvé mes attachements à me sentir supérieure aux autres et aussi, à être arrogante et entêtée. Quand j'étais entrée dans la salle et que j'avais vu cette personne, j'avais montré mon aversion à son égard et je m'étais sentie supérieure à elle. Après mon retour à la maison, j'ai encore regardé à l'intérieur et j'ai trouvé que ce que je laissais paraître, c'est que j'étais très diligente, mais mon champ d'énergie avait été déformé. C'était le cœur même de mon être vaniteux, impatient et égoïste. Quand je me sentais offensée, je me rabattais sur les autres instantanément. J'ai été vraiment choquée de découvrir cela. Je remercie Shifu d'utiliser ces occasions pour me permettre de voir cette non droiture cachée profondément à l'intérieur de moi.

--- De l'auteur

Salutations au bienveillant Maître! Salutations aux compagnons pratiquants du monde entier!

Je pratique le Falun Gong depuis 13 ans, pendant lesquels j'ai fait l'expérience de bonheurs et de difficultés. La plus précieuse de toutes a été que je suis devenue de plus en plus mature et que je me suis éveillée à la vraie signification de la vie. En cultivant la Grande Loi de l'Univers, la Loi de Bouddha, ma vie est devenue plus noble et je suis en train de marcher vers la vie éternelle.

J'aimerais prendre cette occasion de partage d'expérience sur internet pour faire un compte-rendu au Maître et partager avec les compagnons pratiquants mes expériences de cultivation des deux dernières années.

  1. Valider le Fa à domicile et faire des projets de rectification par la Loi

Pour le bien de mon enfant, je suis retournée à la maison d'un endroit qui se trouvait à plus de mille kilomètres de là, pour aller vivre avec mes beaux-parents, alors que mon mari, lui, est resté là-bas.

Dans les premiers jours, après être retournée à la maison, ma belle-mère, qui était une nouvelle pratiquante, a commencé à s'inquiéter à mon sujet. Si je n'arrivais pas à la maison à l'heure où elle m'avait dit de rentrer, elle me réservait un accueil glacial et se plaignait sans fin. La situation m'a incitée à développer un attachement. J'ai développé une mentalité de peur quand j'avais à demander à ma belle-mère un congé et quand je la voyais à mon retour à la maison. J'avais besoin parfois de voyager de bonnes distances pour me coordonner avec les autres pratiquants. Cela devait impliquer beaucoup de discussions, et ainsi, quelques fois j'étais très fatiguée. Ce qui plus est, comme je devais faire face à de nombreuses incertitudes, il m'était difficile d'arriver à l'heure. Lors de mon retour à la maison, je devais écouter le harcèlement de ma belle-mère. Je ne pouvais m'empêcher d'avoir du ressentiment parce que je faisais la chose la plus droite. Pourquoi ne pouvait-elle pas comprendre?

Cependant, je suis une pratiquante qui aide le Maître à rectifier la Loi. En ce moment historique, quand le nouvel univers est en train d'être créé et que le vieil univers existe encore, je savais que j'endossais une grosse responsabilité. Peu importe s'il s'agissait de partager dans le but de s'améliorer comme un seul corps ou d'être impliquée dans des projets de rectification par la Loi, j'avais besoin de suffisamment de temps. Dans cet environnement familial, comment pouvais-je faire les choses qu'un pratiquant avait à faire?

En étudiant la Loi diligemment, particulièrement en ayant étudié le principe de la Loi du Maître de «regarder à l'intérieur», je me suis éveillée au fait que l'attitude de ma belle-mère démontrait que le problème reposait sur moi. Bien que ce je faisais était droit, j'avais échoué dans le fait de ne pas tenir compte de ses sentiments. J'attendais d'elle qu'elle se conforme à mes critères, en lui disant, «vous devez faire ceci ou cela.» Un jour, j'étais en train de coordonner une action pour engager un avocat pour secourir un compagnon pratiquant qui était détenu et je suis retournée à la maison avec trois heures de retard. Aussitôt que je suis arrivée à la maison, elle est entrée dans une colère noire et on pouvait entendre son langage grossier dans l'immeuble tout entier. J'ai dit: «Étudions la Loi!» Elle a dit en colère: «Je n'étudierai pas la Loi! Est-ce que tous les pratiquants sont comme toi?» Voyant qu'elle tremblait de rage, je me suis calmée. Je ne l'ai pas poussée à étudier la Loi, mais j'ai commencé à regarder à l'intérieur de moi. J'ai admis que c'était ma faute de ne pas avoir surveillé l'heure. Aussitôt que j'ai regardé à l'intérieur, ma belle-mère s'est calmée instantanément. Je me suis excusée auprès d'elle et j'ai expliqué la raison pour laquelle j'étais arrivée si tard à la maison. Elle n'était plus en colère du tout. Elle a dit: «Tu aurais pu téléphoner. Après tout, il y a de mauvais types dehors. J'étais si inquiète!»

Il y eu encore beaucoup de tels incidents entre ma belle-mère et moi, lesquels se sont tous résolus, un fois que je commençais à regarder à l'intérieur pour savoir pourquoi j'avais échoué à bien faire. Quelques fois, je ne tenais pas compte de ses besoins parce que j'étais occupée, alors quand je n'étais pas occupée je l'aidais avec le travail ménager et maintenant elle fait de son mieux pour me soutenir. En validant la Loi, peu importe quand j'ai à sortir, ou quand je rentre ou quand parfois je reste à l'extérieur plus longtemps que prévu, elle coopère avec moi sans réserve. Elle a dit: «Je dois seulement faire le travail ménager. Quel que soit le travail de Dafa que tu fais, il inclut ma part.» Maintenant les choses à la maison vont très bien. Je peux valider la Loi comme je le souhaite. Je suis sincèrement reconnaissante envers ma belle-mère de son soutien désintéressé.

  1. Se rappeler de notre mission de sauver les êtres sensibles tout le temps

Après être retournée dans ma ville natale, j'ai trouvé un vrai bon travail avec l'aide de mes collègues et de mes compagnons pratiquants. C'était un travail vraiment relaxant avec un bon salaire, et qui me permettait d'avoir amplement du temps pour clarifier la vérité à propos du Falun Gong et de distribuer des documents de clarification aux êtres. Peu importe où je devais aller, je pouvais clarifier la vérité aux gens ayant des relations prédestinées. Je pouvais aussi distribuer de main à la main des dépliants de clarification de la vérité et des DVD en tout temps.

J'avais toujours avec moi des affiches auto-adhésives, des dépliants et des amulettes (*) alors je pouvais ainsi prendre les mesures appropriées, suivant la situation du moment. En faisant toute sorte de travail de clarification de la vérité, je n'avais jamais peur, ni d'inquiétude, mais une compassion illimitée: «Je suis ici pour vous sauver. Ceux qui prennent les documents de clarification de la vérité, je vous en prie, ne manquez pas cette précieuse opportunité.»

Un jour, je me suis rendue dans un secteur résidentiel assez chic pour y distribuer des DVD de Shen Yun. J'ai laissé un DVD dans chaque appartement et je me suis rendue ainsi jusqu'à l'étage le plus élevé. En descendant, j'ai vu un homme descendre les escaliers, avec un DVD à la main. J'étais calme et je n'avais pas peur. Il m'a demandé: «Qui y a-t-il dans le DVD?» Je lui ai dit: «Un spectacle de la culture traditionnelle chinoise. C'est très divertissant!» Alors il a demandé: «Est-ce que toutes les familles en ont un?» Je lui ai dit: «Oui, c'est exact!»

Quelque fois les barrières électroniques dans les secteurs résidentiels étaient fermées. Cependant, quand j'avais fini une section et que je voulais me déplacer à une autre, quelqu'un était là pour ouvrir la porte, alors je le suivais, tout simplement.

Pendant cette période spéciale et historique, les pratiquants ont reçu une mission spéciale: sauver les êtres. Pendant le processus de clarifier la vérité pour les sauver, mon esprit et mon corps se sont élevés continuellement. À un moment, j'ai senti réellement la «Compassion». Sur mon chemin pour distribuer les documents de clarification de la vérité, mes larmes ont recouvert mon visage et la chanson «Venu pour vous» est apparue dans mon esprit à plusieurs reprises:

«Venant de loin, encore et encore, je viens pour vous , je viens avec amour pour vous. Précieux peuple de Chine, je vous en prie, écoutez ma voix sincère, magnifique Falun Dafa, Falun Dafa Hao!»

3.- Cultiver pendant la coordination

Au commencement après mon retour, je ne connaissais pas beaucoup de pratiquants de la localité. Devenir la coordonnatrice a été vraiment accidentel. Un jour, j'étais chez le pratiquant A. Le pratiquant A avait accepté de rencontrer un couple qui avait été détenu dans la même prison que lui. À ce moment-là, l'état de la cultivation du couple n'était pas très bon. L'homme a dit quelque chose comme: «Je ne vais plus continuer la cultivation.» Avec l'appui compatissant du Maître, mon partage avec eux les a aidés à s'éveiller. Le pratiquant A, que je connaissais déjà, a dit: «Je ne savais pas que tu étais aussi convaincante.»

Le pratiquant B, avec qui j'avais coopéré quelques fois, avait joué un rôle important pour améliorer le corps uni des pratiquants locaux. Le pratiquant B m'a présentée aussi à plusieurs pratiquants qui avaient besoin de partager un peu et d'être encouragés. J'en suis venue à connaître davantage les pratiquants locaux. J'ai développé une plus profonde compréhension au sujet de l'importance de sauver les êtres et de la nécessité d'améliorer l'état de cultivation d'un pratiquant. Si nous échouons à bien nous cultiver, comment pouvons-nous sauver les êtres? Dès lors, en rappelant aux compagnons pratiquants d'améliorer leur état de cultivation et en gardant à l'esprit la responsabilité et la mission dont nous sommes chargés, nous avons compris que nous devions accorder plus d'attention à notre propre cultivation-pratique.

Le processus de partager avec les pratiquants, à différents niveaux de cultivation, était vraiment le processus de se cultiver soi-même. Un jour, le pratiquant B et moi étions en train de partager avec une groupe d'étude de la Loi. Un pratiquant a dit: «Je n'aime pas la manière avec laquelle vous parler, ni votre ton. Je préférais écouter le pratiquant B.» Je n'avais pas rencontré une telle réaction auparavant, alors, je me suis sentie très embarrassée et de plus, j'étais jalouse du pratiquant B. Cependant le sentiment de gêne n'a pas duré longtemps et j'ai rapidement regardé à l'intérieur. J'ai trouvé mon attachement à être hypersensible, peu disposée à laisser les autres parler et la jalousie. Sur le chemin du retour à la maison, je n'ai pas pu m'empêcher de rire: «Évidemment! Je me cultivais moi-même plutôt que de partager avec les autres pratiquants.

A midi, le jour du festival chinois de la lune d'automne en 2011, le pratiquant B m'a téléphoné et m'a dit que le groupe d'étude la Loi avait besoin de se rencontrer et de partager des expériences, puisque l'un des pratiquants était possédé par un animal. Nous nous sommes réunis tous ensemble et nous avons commencé à émettre de fortes pensées droites. Dès que nous avons eu fini, la personne dont on avait dit qu'elle était possédée par un animal a sursauté et m'a maltraitée verbalement. Je me suis sentie très embarrassée parce que cela se produisait devant de nombreux pratiquants. Je transpirais abondamment. Cependant j'ai maintenu mon xinxing et j'ai rejeté tout ce qui sortait de la bouche de ce pratiquant. En même temps, j'ai regardé à l'intérieur et j'ai trouvé mes attachements à me sentir supérieure aux autres et aussi, à être arrogante et entêtée. Quand j'étais entrée dans la salle et que j'avais vu cette personne, j'avais montré mon aversion à son égard et je m'étais sentie supérieure à elle. Après mon retour à la maison, j'ai encore regardé à l'intérieur et j'ai trouvé que ce que je laissais paraître, c'est que j'étais très diligente, mais mon champ d'énergie avait été déformé. C'était le cœur même de mon être vaniteux, impatient et égoïste. Quand je me sentais offensée, je me rabattais sur les autres instantanément. J'ai été vraiment choquée de découvrir cela. Je remercie Shifu d'utiliser ces occasions pour me permettre de voir cette non droiture cachée profondément à l'intérieur de moi.

Sur le chemin du retour, le pratiquant B a souri et il a dit: «C'est un jour de congé aujourd'hui et tu a reçu un gros cadeau!» C'était vrai – j'avais vraiment reçu un gros cadeau. En arrivant à la maison, je me sentais extrême paisible et j'ai été capable d'être dans un état de tranquillité aussitôt que je me suis assise pour émettre de fortes pensées droites et faire les exercices.

4.- Exposer la perversité

Maître a commenté sur l'article d'un pratiquant: «Exposer aux gens de la localité la perversité qui se produit» et le site Minghui (version chinoise de Clartés et Sagesse) a aussi publié beaucoup d'articles au sujet d'exposer localement les faits de la persécution. Ceci nous montrait à quel point il était nécessaire et urgent d'exposer la persécution des pratiquants locaux. Cependant, nous n'avions pas bien fait à ce sujet. Les pratiquants locaux étaient inquiets que, si la persécution qu'ils avaient subie était révélée, cela puissent leur causer des problèmes encore pire. Après avoir appris la signification de faire ceci, j'ai trouvé plusieurs pratiquants qui avaient été torturés et je leur ai dit d'écrire des articles. Exposer ce que la perversité faisait, c'était aussi sauver les gens. Depuis les articles exposant les faits de la perversité locale ont été publiés sur le site Minghui. Maintenant dès qu'un pratiquant est persécuté, nous écrivons sur ce sujet immédiatement. Nous faisons les suivis de nos reportages aussi bien que des scripts téléphoniques. Les pratiquants de Minghui ont transformé ces scripts en dossiers audios, ce qui nous a aidés. Un policier qui était un instrument de la persécution des pratiquants a rencontré un pratiquant un jour, et il lui a dit: «Vous avez publié mes actes sur internet et la description était vraiment honteuse.» Le policier paraissait très abattu. En fait ce qu'il avait dit à propos de «honteux» se référait aux choses qu'il avait faites.

5.- Être extrêmement reconnaissante

Comme ma cultivation pratique change de niveau, je comprends clairement que je suis une des vies les plus chanceuses dans ce cosmos. Je serai à jamais extrêmement reconnaissante envers Maître pour son salut compatissant et laborieux. Pendant la période où j'étais dans le labyrinthe sans fin, incluant mes vies précédentes, j'ai commis de nombreuses mauvaises actions. Je suis vraiment chanceuse d'avoir rencontré Shifu qui a non seulement, résolu mes dettes karmiques, mais m'a aussi accordé la beauté illimitée.

L'univers et le firmament cosmiques sont recréés. En ce moment historique, ce n'est qu'après avoir continué à être diligente et à faire les trois choses bien que je serai à la hauteur du salut compatissant et laborieux du Maître.

(*) Amulettes – En Chine, les pratiquants quelques fois clarifient la vérité en donnant aux gens quelque chose de petit à porter ou à chérir, avec quelques mots leur rappelant la bonté de Dafa.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2012/1/13/130682.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/30/249580.html