M'améliorer en aidant les compagnons de pratique - Accomplir mes vœux et responsabilités en tant que disciple de Dafa
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site clartés et Sagesse]

Écrit par Hong Weizheng, un pratiquant Falun Dafa de la province du Hubei


J'ai obtenu la Loi en janvier 1999. Suite à un manque de diligence dans l'étude de la Loi je n'ai pas bien mené ma cultivation. Pourtant, peu importe comment ma pratique a été difficile, je n'ai pas abandonné. J'aime aider les autres, ce qui est facilement accepté dans la société des gens ordinaires, mais cela peut mener à des problèmes dans la cultivation. Aider les autres dans la société des gens ordinaires n'implique pas les autres dimensions, mais faire cela dans le xiulian est une histoire complètement différente à cause des interférences des autres dimensions.

- de l'auteur

Bonjour au Maître! Bonjour aux compagnons de pratique!

J'ai obtenu la Loi en janvier 1999. Suite à un manque de diligence dans l'étude de la Loi je n'ai pas bien mené ma cultivation. Pourtant, peu importe comment ma pratique a été difficile, je n'ai pas abandonné. Le Maître ne m'a jamais abandonné et il m'a protégé. J'aimerais dire merci au Maître pour son salut bienveillant!

Pendant la dernière Conférence de partage d'expériences sur Internet pour les pratiquants en Chine, j'ai seulement écrit un petit mot sur mes expériences de cultivation pour nos conférences de Loi locales. Je ne pensais pas que je cultivais bien et je pensais donc que je n'avais rien de spécial à partager. Je n'avais pas vécu des expériences miraculeuses comme certains autres disciples avec des pensées et des actions très droites. J'avais même vécu quelques mauvais états de cultivation qu'il me fallait rectifier.

Voici pourquoi j'hésitais à soumettre les articles sur mes expériences à Minghui.

Et pourtant, cette fois-ci je l'ai compris complètement différemment. Quand l'appel aux articles a été lancé pour la Huitième Conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine, j'ai compris que participer à des conférences de Loi fait partie de notre xiulian et notre façon de nous harmoniser avec la Loi. Cela ne sert pas à nous valider nous-mêmes, mais c'est un très bon moyen pour éliminer notre égoïsme et notre indifférence envers la rectification par la Loi, dans d'autres endroits dans le monde. En tant que disciples de Dafa, nous devrions travailler comme un groupe, n'importe où nous nous retrouvons, pour aider à percer le blocus internet de la censure en Chine. Pour cela, nous devrions participer aux conférences de Loi avec une compréhension profonde de ce que le Maître requiert de nous, vu de l'angle de la rectification par la Loi, plutôt que de les considérer comme un formalité. J'ai également compris que chaque pratiquant de Falun Dafa est responsable pour tout événement majeur pendant la rectification par la Loi.

Ceci est la première fois que je soumets un article de partage d'expériences pour la Conférence de partage d’expériences sur internet. J'aimerais partager à cette occasion grandiose mes expériences de xiulian avec mes compagnons de pratique et je voulais faire un rapport de mon état de cultivation au Maître.

1. Répandre la Loi

Avant ma pratique de Falun Gong, j'ai été ennuyé par plusieurs maladies. Je suis allé voir pas mal de médecins, mais aucun ne pouvait m'aider. Alors je suis allé chez plusieurs maîtres de qigong afin de trouver un traitement. Aucun des traitements n'a été efficace. C'était même pire, je faisais des choses bizarres en pratiquant le qi-gong. Ma famille était très effrayée. À l'aide d'une forte conscience principale, plus tard j'ai quitté les fausses pratiques de qi-gong que j'avais pratiquées. Les mauvaises substances ont alors été diminuées, mais je luttais toujours contre mes maladies pénibles.

En janvier 1999, j'ai eu la chance d'obtenir la Loi et le livre Zhuan Falun. Après avoir lu juste quelques sujets, j'ai compris que Zhuan Falun était complètement différent des autres livres de qigong. En plus, j'avais finalement compris les raisons pour lesquelles j'avais eu des problèmes en appliquant les autres pratiques de qigong. Pour cela, j'ai décidé de pratiquer le Falun Gong.

Les expériences terribles que j'avais connues avec les autres pratiques de qigong avaient fait que les membres de ma famille étaient fortement contre la pratique du qigong. Donc, au début, ils s'opposaient fermement contre ma décision de pratiquer le Falun Gong, car ils pensaient que ce serait encore une autre sorte de faux qigong. J'ai montré le Zhuan Falun à mon père et je lui ai dit que ce livre était complètement différent des autres livres de qigong. Comme il se souciait de moi, il a décidé de lire lui-même le livre pour savoir de quoi il parlait. Après avoir fini la lecture des trente premières pages, il a arrêté de fumer, avec un mauvais goût dans la bouche. Après quatre-vingt pages, il a arrêté de boire de l'alcool. Il m'a demandé pourquoi il ne buvait plus et ne fumait plus, car avant cela lui avait été trop difficile à les quitter. J'ai lui ai dit que c'était une grande nouvelle et qu'il avait sûrement une relation prédestinée avec le Falun Dafa. Depuis ce moment-là, il n'est plus intervenu dans ma cultivation. Il a même commencé à pratiquer le Falun Gong lui-même.

Quoique j'avais commencé à cultiver le Falun Dafa à cause de mes maladies, je n'avais pas l'attachement à traiter les maladies. Je savais qu'il me fallait être une bonne personne, me cultiver et avoir de la compassion. En moins d'un mois de pratique, j'ai éliminé avec succès beaucoup de mes mauvaises habitudes. En voyant de grands changements en moi, ma femme a également commencé la pratique du Falun Gong, ainsi que mon frère cadet, sa femme, mon cousin et mes beaux-parents. Tous pratiquent depuis.

Ma famille a vécu la beauté du Falun Dafa. J'espère vraiment que plus en plus de gens pourront connaître les bénéfices du Falun Dafa. En plus, je savais que en tant que disciple du Falun Dafa, je devrais répandre la Loi et aider plus de gens à l'obtenir. Avec ma femme, nous avons fait de notre mieux pour répandre la Loi. En général, elle prenait soin de notre magasin toute seule, me libérant ainsi pour participer à la rectification par la Loi avec d'autres pratiquants. Nous avons invité les pratiquants d'un ville près de chez nous pour avoir une pratique en groupe et pour faire des panneaux qui représentent les exercices. Nos panneaux ont été bien reçus par les résidents de notre coin. Nous sommes allés dans plusieurs villages à bicyclette pour y introduire le Falun Gong aux habitants. Quand il y avait des gens qui voulaient apprendre Falun Gong, nous y avons commencé un nouveau site de pratique. Dans une période de trois ou quatre mois, nous avons établi six sites de pratique en groupe. Suite à cela, pas mal de gens ont commencé à pratiquer le Falun Gong. Nous nous sommes également élevés pendant ce processus de rectification par la Loi. C'était une expérience inoubliable.

2. Valider la Loi

Le 20 juillet 1999, le PCC a commencé la persécution de Falun Gong. J'ai été arrêté à 14 heures, le jour même. J'ai été forcé à regarder des programmes de télévision qui diffamaient le Falun Gong. On m'a dit que je ne pouvais plus pratiquer le Falun Gong, mais je n'avais pas peur. Je leur ai dit combien le Falun Gong était bien et qu'il n'y avait rien de mauvais à la pratique et que notre Maître nous enseigne d'être de bonnes personnes. Je disais que peut-être le gouvernement ne comprenait pas ce qu'était le Falun Dafa. Ils m'ont demandé si j'allais continuer la pratique du Falun Gong si le gouvernement nous le défendait. J'ai répondu avec confiance que j'allais certainement continuer, car c'était une pratique formidable. J'ai été relâché la même nuit, ce qui était probablement dû à ma croyance ferme dans le Falun Gong et à la protection du Maître. Quand je suis retourné chez moi, mon corps était tout léger et confortable, un magnifique sentiment que je n'avais jamais expérimenté auparavant. Je crois que c'était le Maître qui m'encourageait.

Dans «Dafa est indestructible» dans les «Points essentiels pour un avancement diligent»

le Maître a dit:

«Pourquoi les disciples de Dafa sont-ils cruellement tourmentés par la perversité, c'est parce qu'ils persistent dans la croyance droite envers Dafa, c'est parce qu'ils sont une particule dans Dafa.»

La perversité devenait de plus en plus frénétique dans la persécution des pratiquants Falun Gong. J'ai gardé une ferme croyance en Falun Dafa et j'ai toujours dit «Falun Dafa est bon» en toute circonstance. Je croyais que, en tant que disciples du Falun Gong, affirmer fermement «Falun Dafa est bon» et réaffirmer notre croyance en public était un fameux moyen pour valider la Loi.

Au début de février de l'an 2000, j'ai eu les symptômes d'une maladie. Mes selles étaient rouges et blanches et il me fallait aller souvent aux toilettes. Cela faisait extrêmement mal. À cette époque, je ne pensais pas que c'était une mauvaise chose, car je ne pensais pas que ce mal allait me tuer. Je ne pensais guère à aller visiter à un médecin. Pendant quatre mois, je suis resté au lit dans une grande douleur et sans pouvoir dormir. Un jour, j'ai été arrêté par la police et j'ai été mis dans un centre de détention. J'avais presque oublié la douleur pendant la journée, mais quand la nuit tombait, je souffrais énormément. Je suis allé aux toilettes et les autres détenus de ma cellule ont vu ma douleur. Ils avaient peur en voyant l'expression de ma douleur et ils ont voulu le dire à la police. J'ai réfléchi et je me suis dit que en tant que disciple de Dafa, je devrais être en bonne santé et que je ne voulais pas qu'ils aillent le signaler à la police. Je leur ai dit que bientôt j'allais être guéri. Le lendemain, j'ai guéri miraculeusement. Ils ont tous été témoin d'un miracle de Falun Dafa. Ils étaient étonnés. Quand plus tard, je leur ai clarifié la vérité, ils l'ont facilement compris. Certains d'entre eux ont même récité des articles Falun Dafa et ont pratiqué les exercices.

J'ai de nouveau été arrêté en mars 2001. J'ai fait une grève de la faim pour protester contre la persécution, et plus tard, j'ai été transféré au centre de réadaptation pour toxicomanes. De nombreuses personnes étaient détenues là-bas, mais il n'y avait pas trop de contrainte. J'ai compris que je devait valider la Loi et sauver les êtres, donc j'ai arrêté la grève de la faim. Alors j'ai proposé d'aller nettoyer les toilettes publiques. Les toilettes étaient très sales au début, mais elles étaient agréables et propres après avoir fini. Les toxicomanes étaient étonnés de ce que je faisais et cela a créé une image positive de Dafa dans leur esprit. Je leur ai clarifié la vérité et je leur ai parlé des principes de base qu'ils ont acceptés facilement. Les fonctionnaires responsables ont remarqué leur changement et ils se sont approchés de moi pour me parler. Alors, je leur ai clarifié la vérité sur Falun Gong également. Parfois, je leur parlais du Falun Gong en public. Ils n'avaient aucune aversion envers tout ce que je leur disais et ils acceptaient même mes mots. L'environnement du centre de réadaptation est devenu de plus en plus confortable pour nous pour valider la Loi et pour sauver les êtres. Pendant le temps des promenades à l'extérieur, j'ai pu rencontrer d'autres compagnons de pratique qui étaient également détenus là-bas. Nous avons échangé des idées sur comment sauver les êtres. Aussi longtemps que nous avons le cœur pour sauver les êtres, le Maître nous aidera.

3. Me mettre à niveau en aidant les compagnons de pratique

J'aime aider les autres, ce qui est également accepté dans la société des gens ordinaires, mais ce qui peut mener à des problèmes dans le xiulian. Aider les autres dans la société des gens ordinaires n'implique pas les autres dimensions, mais le faire dans le xiulian est une histoire complètement différente à cause de l'interférence des autres dimensions.

Une dame d'un certain âge qui pratique et que je connais avait des conflits avec son fils. Son fils a ignoré sa maman pendant très longtemps. Voyant cela, j'ai partagé ma compréhension avec elle et je lui ai dit que ce n'était pas un état correct et que, comme son fils était également un être, elle devrait s'approcher de lui pour lui parler. Elle a suivi mon conseil, mais son fils continuait de l'ignorer. Quand je l'ai appris, je lui ai demandé de regarder à l'intérieur pour trouver son attachement qui avait mené à cette situation. Après avoir entendu cela, elle est devenue très fâchée contre moi. Elle a crié: «Que puis-je faire d'autre? Veux-tu que je fasse des courbettes devant lui et que je le prie d'être gentil avec moi?» Elle était tellement en colère qu'elle n'a pas dormi de toute la nuit.

J'ai pensé en moi-même: «Je ne l'ai pas aidée, j'ai encore empiré les choses. Pourquoi? Est-ce que je la pousse de côté?» J'ai commencé à regarder en moi-même et j'ai trouvé mon attachement de faire les choses à un niveau superficiel. Quand j'ai vu le problème qu'elle avait avec son fils, cela ne m'a pas servi de miroir pour regarder à l'intérieur moi-même. Quand j'étais en train d'essayer de l'aider, j'avais le sentiment que j'étais supérieur à elle. Elle ne lisait pas du tout, alors qu'elle avait écouté les enseignements du Maître pendant les dix années précédentes, ce qui me faisait me sentir supérieur à elle. Effectivement, quoiqu'il se passe, même si je n'étais pas impliqué, il me fallait regarder à l'intérieur et m'élever moi-même. Après avoir compris cela, j'ai émis des pensées droites afin d'éliminer les barrières entre nous. Quand je l'ai vue le lendemain, nous avons parlé et tout allait bien.

Un compagnon de pratique qui avait obtenu la Loi peu de temps après que la persécution ne commence, montrait à un certain moment, des symptômes de maladie. Sa famille ne le supportait pas dans sa pratique du Falun Gong. Avec quelques autres pratiquants, je suis allé vers sa maison afin d'émettre les pensées droites. C'était la première fois que je visitais sa maison, donc j'ai apporté quelques collations pour ses petits-enfants, espérant que je puisse faire une bonne impression à sa famille.

Quand nous étions en route pour sa maison, nous avons émis des pensées droites afin d'éliminer l'interférence perverse et nous avons demandé au Maître de nous renforcer. Au moment où nous sommes arrivés, il y avait des invités chez lui. J'ai compris qu'il nous fallait leur clarifier la vérité et qu'il fallait les sauver afin de pouvoir rectifier l'environnement de sa maison. À travers la clarification de la vérité, les deux membres de sa famille et les invités ont compris ce qui se passait et ils étaient contents de quitter le Parti communiste chinois et ses organisations affiliées. Plus tard, j'ai parlé avec lui et j'ai émis les pensées droites avec lui. Le lendemain, trois autres pratiquants sont venus lui rendre visite. Ils ont vu qu'il se portait bien et nous étions tellement contents que nous avons commencé à lui parler beaucoup. Nous lui avons également rappelé un tas de choses. Le troisième jour, sa famille nous a appelés pour nous communiquer qu'il n'était pas en bonne condition. Quand j'ai entendu cela, j'étais très inquiet. Je me retrouvais devant la photo du Maître et je demandais au Maître de m'éveiller, puis je me suis assis pour regarder à l'intérieur. J'ai compris que je n'aurais pas dû me faire des soucis quand j'ai appris la mauvaise nouvelle. Toute mauvaise chose est uniquement un phénomène qui sert à nous tester. J'ai continué à regarder à l'intérieur et j'ai trouvé mon attachement à chercher des changements à un niveau superficiel. Durant ces derniers jours, nous étions allés chez lui tous les jours avec un attachement. Quand nous avons parlé avec lui, nous avons raconté, chacun à notre tour, ce que nous avions compris, tout comme nous déposions tout ce que nous savions sur lui. La raison que nous avons réussi la première fois était à cause du fait que nous avons émis les pensées droites pour sauver les êtres quand nous avons clarifié la vérité à ses invités.

Avec une compréhension plus approfondie de ce qui se passait, nous lui avons rendu visite une troisième fois. Cette fois-ci, nous n'avons pas été influencés par des phénomènes superficiels. Nous étions assis là paisiblement et nous avons discuté des attachements que nous avions pendant le processus de lui apporter de l'aide. Cette fois-ci, nous n'avons plus du tout parlé de sa maladie. Nous avons émis des pensées droites ensemble pour éliminer nos attachements et nous avons refusé de reconnaître l'interférence de la perversité de profiter de nos lacunes. Nous lui avons dit: «Tu as obtenu la Loi très tard, donc tu devrais étudier plus la Loi pour rattraper. N'importe quelle tactique que les forces anciennes vont employer, tout sera en vain. S'il te plaît, ne les prend pas au sérieux. Fais simplement ce que tu es supposé de faire.»

Quelques jours plus tard, j'ai entendu dire qu'il était capable de travailler sur la ferme. Je n'avais pas pensé à ce sujet, depuis que nous avions quitté sa maison. J'ai compris à ce moment-là que le processus d'aider les compagnons pratiquants était pour moi de m'améliorer et de me cultiver. En tant que pratiquant du Falun Dafa, nous ne devrions manquer aucune opportunités comme celle-ci pour s'améliorer nous-mêmes, malgré que parfois cela apparaît comme concernant un autre pratiquant.

4.- Les pratiquants doivent bien faire les trois choses

Comme nous le savons tous, le Maître requiert des disciples de Dafa de bien faire les trois choses y compris étudier la Loi, l'émission de fortes pensées droites et clarifier la vérité. La rectification par la Loi touche à sa fin et en tant que disciples de Dafa, nous devrions tous bien faire les trois choses. Mais il n'est pas facile de bien étudier la Loi, de bien émettre les pensées droites et de bien clarifier la vérité car bien les faire est en communication directe à notre cultivation de tous les jours. Bien étudier la Loi et cultiver solidement nous-mêmes est l'assurance pour bien accomplir toutes les autres choses.

Je considère la Loi comme quelque chose d'une importance extrême. Quand j'ai obtenu la Loi, j'ai regretté de l'avoir obtenue si tard et j'espérais simplement pouvoir rattraper les pratiquants de longue date. Ainsi, j'étudiais chaque jour autant d'enseignements que possible et quand j'écoutais les leçons du Maître, je faisais souvent plusieurs leçons de suite. Certains jours, j'écoutais même les neuf enseignements de suite et j'étais très énergique par après. Pendant les dix dernières années, j'ai réussi à étudier la Loi tous les jours ainsi que d'autres articles. J'ai également lu tous les Hebdomadaires Minghui En général, je sais bien me concentrer quand j'étudie la Loi. Même quand j'ai été arrêté pour ma pratique du Falun Gong, j'ai encore persisté à réciter plusieurs douzaines d'articles du Maître et Hong Yin que j'avais appris par cœur. Je les ai tous récités plusieurs fois par jour et mes pensées étaient assimilées à la Loi tout le temps.

Le Maître a dit, dans«À tous les élèves à la Conférence de Loi de l'Europe du Nord»:

«Attention: aussi occupés que vous soyez, vous ne pouvez pas négliger la lecture de la Loi. Ceci est la garantie fondamentale pour aller vers la plénitude parfaite et pour bien faire le travail de Dafa.» («Points essentiels pour un avancement diligent (II)»)

Pour l'émission de la pensée droites, en dehors des quatre fois pour tous les pratiquants, j'en fais trois extra le soir, chaque heure (quand nous avons l'étude de la Loi en groupe et les exercices, c'est dans la soirée jusqu'à minuit). Je pense également que me nettoyer est très important. Parfois, je prolonge la durée de l'émission de la pensée droite et parfois, je me nettoie pendant 10 minutes, 20 minutes ou même 30 minutes auparavant. Alors, l'effet de l'émission des pensées droites juste après est meilleur. Dans une situation normale, quand il n'y a rien dans mon esprit, j'émets la pensée droite quand je peux. À toute personne, à toute chose que je vois, et à chaque chose dans les autres dimensions que je ne peux pas voir, je leur dis toujours de bien garder à l'esprit que «Falun Dafa est bon! Authenticité-Compassion-Tolérance est bon!» et ce n'est qu'en gardant bien cela à l'esprit qu'on pourra avoir un futur brillant. J'ai toujours continué à penser à éliminer les facteurs pervers qui essayent d'interférer dans le salut des êtres. Je trouve que chaque pensée d'un disciple de Dafa devrait provenir de la considération du salut des êtres. Ce n'est pas difficile d'avoir cette pensée, mais quand la cultivation n'est pas solide, alors il ne sera pas capable de se souvenir de ceci quand son esprit est inattentif. Le mot clé est de le faire avec persistance.

J'ai encore une autre habitude. Avant d'aller dormir, je me purifie toujours ou je récite des vers de rectification par la Loi. Ainsi, je peux garder un esprit juste pendant que je dors. Quand je rencontre de l'interférence pendant mon sommeil, je sais l'éliminer. Si je rencontre de gens avec une relation prédestinée pendant mon sommeil, je peux aussi leur clarifier les faits. Pendant la période que je me trouvais en prison, tard dans la soirée, dans mon sommeil, je voyais deux grands serpents à mes côtés qui me soulevaient et je pouvais encore à peine respirer. Dans mon esprit, j'ai soudainement commencé à réciter les vers de la rectification par la Loi et ma main a immédiatement pris la position dressée. Les deux serpents se sont désintégrés et c'était assez magique. Quand je me suis réveillé, ma main était toujours en position dressée. Dans cette dimension, c'étaient deux collaborateurs qui étaient tombés sur mon corps et quand mes pensées droites se sont terminées, ils sont tout de suite partis. Après avoir changé de cellule, la même chose s'est encore produite. Je pense que c'était le Maître qui me donnait une indication qu'il me fallait émettre plus souvent la pensée droite. C'était en 2002, au temps où il y avait beaucoup de facteurs pervers dans les prisons. J'émettais la pensée droite chaque fois que j'allais dormir. Chaque nuit, il y avait toujours un grand nombre de facteurs pervers à éliminer. Un jour, ma conscience principale a quitté mon corps (charnel). Ce n'était que pendant quelques secondes mais cela se sentait vraiment bien. Plus tard, mon esprit était à la recherche de ce sentiment et ainsi cela ne s'est plus produit. Mais mes pensées droites n'ont jamais arrêtées.

Le Maître a dit dans «La pensée droite des disciples de Dafa est puissante»

«En réalité les disciples de Dafa ont chacun des capacités, seulement elles ne se sont pas manifestées dans l’espace superficiel, on croit donc qu’on n'a pas de pouvoirs de Gong. Cependant peu importe qu’elles puissent se manifester ou non dans l’espace superficiel, leur puissance est immense quand une pensée authentique surgit. «Points essentiels pour un avancement diligent (II)»)

Clarifier la vérité est sauver les êtres. Ceci est quelque chose que les disciples de Dafa doivent bien faire pendant la période de la rectification par la Loi, et c'est quelque chose de vraiment sacré.

Le Maître a dit dans «Abandonner le cœur de l’homme, sauver les gens de ce monde»:

«En tant que disciple de Dafa de la période de la rectification de la loi, la délivrance personnelle n’est pas le but de la cultivation et de la pratique, sauver les êtres était en effet votre grand vœu lorsque vous êtes venus, c’est aussi la responsabilité et la mission que l’histoire vous a confiées pendant la rectification de la loi, donc de nombreux êtres deviennent ceux que vous allez sauver.»

Chacun de nous a les capacités surnaturelles que le Maître nous a accordées. Nous ne pouvons détruire ces vœux et nous devons assister le Maître dans la rectification par la Loi et accomplir ce que le Maître veut.

Afin de bien clarifier les faits, nous devons bien étudier la Loi, lire de nombreux articles sur le site Minghui et bien connaître les principes; ce n'est qu'en faisant bien cela et avec l'aide du Maître et les pensées droites que nous serons capables de sauver les êtres.

Au début quand je clarifiais les faits, cela me donnait l'impression que quelque chose me retenait. Quand je suis rentré du centre de détention, mes amis et d'autres gens que je connaissais m'ont demandé plusieurs choses et graduellement, j'ai été capable de leur en parler. À cette époque, je parlais en général des principes de base et c'était relativement facile à accepter pour les gens ordinaires. Comme le processus de la rectification par la Loi avance, nous devons également exposer la persécution et convaincre les gens à quitter le PCC quand nous clarifions les faits. Ceci est un peu plus difficile, en particulier pour convaincre les gens à quitter le PCC. Si nous, les disciples de Dafa ne savons pas comprendre les choses basées sur la Loi, y compris l'essentiel du PCC, sa forme et sa manifestation dans ce monde, son rôle dans la rectification par la Loi, et son résultat après la rectification par la Loi, alors, il sera difficile pour nous de clarifier les faits.

Je suis sorti du centre de détention dans la deuxième moitié de 2007, et je ne savais comment convaincre les gens de quitter le PCC. Tous les disciples de Dafa le faisaient et moi, je me lançais à toute allure pour clarifier les faits et convaincre les gens à quitter le PCC. Peu de temps après mon retour à la maison, mon cousin plus âgé que moi est venu me voir et j'ai commencé à le convaincre de se retirer [du PCC]. J'ai parlé assez longtemps avec lui, mais quand il est parti, il n'avait pas accepté ce que je lui avais dit et il est parti vers l'heure de midi. Un autre pratiquant de ma famille m'a raconté plus tard que ce cousin avait quitté le PCC. Pourquoi n'avait-il pas accepté de le faire, au moment où je lui en avais parlé? C'était parce qu'on ne peut pas poursuivre un résultat immédiat.

Le Maître nous a dit dans «Éliminer es interférences»:

«La Loi peut briser tous les attachements, la Loi peut briser toutes les perversités, la Loi peut briser tous les mensonges, la Loi peut affermir la pensée juste.» ( «Points essentiels pour un avancement diligent (II)»)

J'ai commencé à me calmer et à étudier la Loi. En plus de la lecture journalière du Zhuan Falun, systématiquement j'étudiais également les autres enseignements de la Loi et je lisais également l'Hebdomadaire Minghui et d'autres documents de clarification de la vérité. En étudiant la Loi, j'ai compris que certains facteurs de la culture PCC attachés à mon corps n'avaient pas été désintégrés. Alors comment pourrais-je être capable de désintégrer les éléments maléfiques derrière les autres? Si je n'avais pas de fortes pensées droites, comment pourrais-je aider les autres à percer les mensonges du PCC? Si j'avais l'attachement de la poursuite, comment pourrais-je être capable de sauver les autres? Quand j'ai compris ces principes de la Loi, mes pensées pour sauver les gens sont devenues plus pures et en lisant les précieux partages sur Minghui, je suis devenu de plus en plus mature concernant la clarification des faits. Quand les gens venaient dans mon magasin, je prenais l'initiative de leur raconter dans les grandes lignes les faits de la persécution de Falun Gong, la persécution que j'avais subie personnellement, que le PCC persécute les bonnes personnes et comment le ciel va détruire le PCC et je parlais de la pierre de la province de Guizhou qui porte les mots: «Le Parti communiste chinois va périr». L'avertissement du ciel est pour sauver ces êtres prédestinés qui ont été trompés par le PCC, mais qui ne veulent pas rejoindre le groupe de la perversité. Nous pouvons les approcher de façon basée sur la Loi et la plupart d'entre eux peuvent l'accepter.

Parfois, quand je ne sais pas me concentrer pendant l'étude de la Loi ou quand mon état n'est pas suffisamment bien, il m'est très difficile de prendre l'initiative de clarifier la vérité. Je vais alors renforcer mon étude de la Loi et je vais devant la photo du Maître pour lui demander de m'apporter les gens prédestinés. Un jour, je lisais un livre de Dafa devant mon magasin. Trois personnes attendaient le bus et elles sont venues vers moi. Je leur ai demandé de s'asseoir, et ils m'ont demandé ce que je lisais. Je leur ai dit que c'était un livre du Falun Gong. Alors, j'ai continué à parler du même sujet afin de leur clarifier les faits et à la fin, ils ont tous quitté le PCC. Cette forme a aussi joué un rôle positif. Quand la persécution a commencé, je lisais également la Loi en public de cette façon. À une occasion, quelqu'un est venu au magasin et m'a vu lire les livres du Falun Gong et il a dit: «Ne serait-il pas bien si la pratique Falun Gong serait innocentée ?«Alors tout le monde pourrait lire comme ça!» En tant que disciples de Dafa, notre esprit droit et ouvert peut offrir aux gens l'espoir du salut.

Le long de mon processus de clarification de la vérité, mes pensées droites sont devenues de plus en plus fortes et j'ai accumulé de l'expérience. Plus tard, j'ai coopéré avec d'autres pratiquants dans ma famille et nous avons clarifié les faits à tous nos amis, notre famille et nos voisins de nos anciennes et actuelles maisons. Nous parlons à tous des gens prédestinés quand nous rencontrons des gens quand nous allons faire des courses. La plupart d'entre eux quittent le PCC. Je clarifie également les faits aux gens qui viennent à mon stand.

Le Maître a dit:

«Toutes personnes contactées dans la société sont des personnes pour clarifier la vérité, ce qui est manifesté pendant la clarification de la vérité c'est la Compassion et c'est sauver les gens de ce monde pour les disciples de Dafa.» («Points essentiels pour un avancement diligent (II)»)

Le Maître a également parlé du fait que, dans la Loi, nous devrions toujours laisser notre gentillesse et compassion aux gens, même quand nous les rencontrons juste un bref instant et que nous n'avons pas la chance de parler avec eux. Je pensais comment je pourrais rendre utiles les quelques minutes que les gens passent dans mon stand afin que je puisse pourvoir chacun d'eux d'un peu d'espoir d'être sauvé. Un jour, j'ai commencé à clarifier les faits devant mon stand. Au début, j'allais trop vite. Parfois, je clarifiais les faits, mais je ne pouvais pas convaincre les gens à quitter le PCC. Parfois, je convainquais les gens à quitter le PCC, mais je n'avais pas les noms pour garder l'anonymat à ma disposition. Graduellement, je suis devenu de plus en plus expérimenté et chaque jour, je prépare quelques noms avant d'y aller. J'émets également la pensée droite et je demande de l'aide au Maître. Quand un client s'approche de moi, je lui demande d'abord d'où il vient, quel est son nom de famille et puis je pensais à un beau nom d'anonymat pour la personne à utiliser pour quitter le parti. Pendant qu'ils choisissent leurs marchandises, je clarifie les faits, je les convaincs de quitter le PCC, je leur donne des amulettes et parfois je leur donne même des documents de clarification de la vérité. Comme l'espace de temps est vraiment limité, parfois, je ne suis pas capable de parler de tout que je voudrais parler. Mais la plupart des gens sont d'accord pour quitter le PCC et acceptent les amulettes, donc l'effet est assez bien. La plupart du temps, cela varie entre 12 et 30 personnes. Parfois, il y en a nettement moins, ce qui est directement relaté à l'état de mes pensées ce jour-là.

Je rencontre toutes sortes de personnes et j'ai appris à suivre les différents types d'attachements de chaque personne pour leur aider à dénouer les nœuds dans leur tête. Nous devons vraiment penser à leur place et ne pas réanimer leur côté négatif. Par exemple, pour les gens qui appartiennent à d'autres religions, je ne parle pas de comment se maintenir en sécurité, quelle école est d'un niveau plus élevé, quels êtres divins sont meilleurs et tout cela. À eux, au contraire, je parle de l'attitude d'athéisme du PCC, et de la persécution pour leur croyance spirituelle, que Falun Gong est persécuté et que nous poursuivons la bonté. Je leur dit que la compassion est bonne et que la cultivation du Falun Gong suit les principes: «Authenticité-Compassion-Tolérance» et je leur dis qu'il s'agit du droit d'avoir sa croyance et que cela est protégé par la Constitution, que donc le Falun Gong est légal. De cette façon, la plupart d'entre eux sont capables d'accepter cela également. Quand je clarifie la vérité à beaucoup de gens à la fois, je réponds d'abord aux questions devant tout le monde, ensuite, je leur dis individuellement de quitter le PCC. Un jour, on avait une réunion des anciens étudiants. Après avoir leur clarifié la vérité, je leur ai donné des documents du Falun Gong. Lors du bref moment où je leur ai tous dit au revoir individuellement, je leur ai donné la main et je leur ai demandé: «S'il vous plaît, quittez le PCC, pour être sauf. Ici, ce n'est que le ciel qui est au courant, tu le sais, et moi, je le sais.» Ils ont tous été d'accord. En surface, ils ne savaient pas des autres qu'ils avaient tous quitté le PCC. La raison en est qu'ils occupent tous des positions différentes et parmi eux, il se trouvaient des chefs de cantons et de villes, donc, ce serait difficile pour eux pour quitter le PCC devant tout le monde. Nous devons réfléchir aux méthodes quand nous faisons des choses. Quand nous faisons les choses avec soin, plus de gens seront sauvés.

Réflexions finales

Mon esprit était vide avant que j'ai commencé à écrire ceci. J'allais presque procéder comme les autres années, mais tout à coup, une pensée m'est venue à l'esprit. Voici une notion qui est irresponsable et ce genre de pensées ne vaut guère le salut du Maître. J'ai tout de suite allumé de l'encens pour le Maître et je me suis dit que j'allais traiter ceci correctement et que j'allais assumer ma responsabilité et ma mission. Quand mes pensées droites sont arrivées, 8 caractères sont apparus dans dans ma tête. «N'échoue pas dans l'accomplissement de tes vœux.» Ceci est correct! Nous sommes venus ici, de mondes cosmiques qui se trouvent à longue distance et ne sommes-nous pas venus pour accomplir un vœux? Grâce à beaucoup de courage, nous sommes venus ici-bas couche par couche et nous nous sommes réincarnés plusieurs fois. Nous avons enduré toutes sortes de souffrances dans chacune de nos vies et nous avons fini par obtenir la Loi et la cultivation de Dafa. Notre étude de la Loi, notre amélioration, les trois choses que nous accomplissons, ne sont-ils pas tous là pour assister le Maître pendant la rectification par la Loi? N'est-ce pas en fait l'accomplissement de nos vœux. N'achevons-nous pas nos missions historiques? Celle-ci est la grande Loi, qui crée tous les grands êtres, et cela ne vaudrait-il pas d'en témoigner par écrit? Étant des disciples, nous devons absolument valider la Loi.

En écrivant ce partage, j'ai vraiment vu que j'étais encore loin des exigences de la Loi. Quand je clarifie la vérité, je choisis toujours les gens et je suis incapable de le faire pour tous les gens que je rencontre. J'ai toujours beaucoup d'attachements et des notions dont je ne suis pas encore conscient ou que je n'ai pas encore éliminés. À partir de maintenant, je vais étudier plus la Loi, je vais bien étudier la Loi afin de ne vraiment pas échouer la mission et je vais accomplir les vœux sacrés.

Ceci est ma compréhension personnelle. Veuillez m'indiquer toute chose inappropriée.

Merci à notre grand Maître!


Traduit de l'anglais en Belgique

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/8/129910.html
Version chinoise:
http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/18/249087.html