Tous les ennuis familiaux ont disparu

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par la pratiquante Dexiang de la Chine du nord-ouest


Salutation Maître ! Salutations compagnons de pratique !

Ici, je partage mes expériences des dix dernières années de cultivation.

Apprécier un bon environnement après l'obtention de la Loi

J'avais l'habitude de pratiquer le qigong avec une autre personne. Alors, un jour, en mai 1996, cette personne m'a demandé d'aller au parc, pour apprendre le Falun Gong. Après quelques jours, j'ai obtenu le livre Zhuan Falun, et je l'ai lu en un jour et une nuit. De ce livre, je me suis rendue compte que l'objectif réel, pour être humain, est de retourner à notre origine et à notre vrai soi. J'ai décidé de pratiquer Dafa. Bientôt, mes maladies ont disparu et mon mari et mes enfants savent que Dafa est bon.

Mon mari était très faible et il avait beaucoup de maladies. À ce moment-là, mes deux enfants étaient très jeunes. Afin de prendre soin de mon mari, un de mes enfants était gardé par mes parents, et l'autre était gardé par mes beaux-parents. Mon mari avait beaucoup de maladies, tel une ulcère gastrique, de la neurasthénie, etc. Ses maladies ne pouvaient pas être guéries. Ma douleur était indescriptible. Après avoir obtenu Dafa, mon mari a été d’un grand soutien et parfois, il lisait même des livres de Dafa et m’aidait à faire des choses pour valider la Loi. Graduellement, mon mari a récupéré ; plus tard, il a même pu sortir pour aller travailler. Et puis, mon premier fils a obtenu un travail et il s'est marié. Mon plus jeune fils était très obéissant. Tous les ennuis dans ma famille ont disparu. C'est Dafa qui nous a apporté cette bonne fortune.

Avant le 20 juillet 1999, je pratiquais les exercices chaque matin et j'enseignais les exercices aux nouveaux pratiquants. Chaque soir, je participais à l'étude de groupe de la Loi. Dafa est merveilleux.

Je me rappelle que nous avions, par le passé, eu une conférence locale de partage d’expériences. Quelques centaines de pratiquants ont participé à la conférence. Les pratiquants ont partagé leurs histoires. J'ai été profondément touchée ; les larmes ont roulées sur mes joues, sans arrêt. Ma vie était très riche. La pratique de groupe était merveilleuse.

Mettre de côté les attachements humains et valider Dafa

Le 20 juillet 1999, le parti communiste a commencé à persécuter impitoyablement Dafa. Tous les pratiquants étaient très tristes et ils s'inquiétaient beaucoup, mais nous ne savions pas quoi faire.

Plus tard, j'ai entendu dire que quelques pratiquants étaient allés à Pékin pour valider Dafa, et j'ai décidé de les suivre. Précédemment, je n'avais jamais quitté ma ville natale. Cependant, soudain, je sentais que le Maître était avec moi et qu'il me guidait ; je pouvais certainement aller à Pékin. Ainsi, avec deux autres pratiquants, nous avons entrepris notre chemin jusqu'à Pékin.

Quand nous étions à Pékin, nous sommes arrivés en l'autobus à la porte latérale de la place TianAnMen. Bientôt, un policier est venu et nous a demandé ce que nous faisions. Nous leur avons dit que nous voulions faire appel. Ils nous ont emmenés de force au commissariat de police de Qianmen. Trois jours plus tard, nous avons été de force, renvoyés au commissariat de police local, et peu après, nous ayons été détenus au centre de détention.

Il y avait beaucoup de pratiquants dans ce centre de détention. Les gardes pervers nous ont forcés à regarder des images calomniant Dafa. Nous n’avons pas coopéré ; au lieu de cela nous avons pratiqué les exercices ensemble. Nous avons fait une grève de la faim pour protester contre la persécution. Ils ont essayé de nous forcer à écrire une déclaration de garantie. Avec le temps, seuls quelques uns parmi nous, n'avaient pas écrit de telles déclarations. Après avoir été détenue pendant deux semaines, j'ai été envoyée au camp de travaux forcés.

Après avoir été libérée, j'ai étudié beaucoup de Loi. J'ai commencé à distribuer des documents conçus pour éclaircir toutes les idées fausses au sujet du Falun Gong. Beaucoup d'amis ont su la vérité. Voici deux exemples :

Une nuit à l'automne, il faisait très froid. Je suis sortie avec un pratiquant pour afficher le document qui montrait comment un excellent enseignant avait été torturé à mort dans un camp de travail forcé. Avant de quitter la maison, nous avons émis des pensées droites et nous espérions que le Maître nous aide. Sur notre chemin, il pleuvait un peu ; ainsi il n'y avait pas beaucoup de personnes aux alentours. Nous avons marché toute une nuit et affiché tous les documents que nous avions. Avant l’aube, nous sommes retournés à la maison, en toute sécurité. Plus tard, nous avons entendu dire que de nombreuses personnes avaient été renseignées sur la persécution après avoir lu nos documents. Ce que nous faisions effrayait la perversité.

Mon mari m'a souvent accompagnée pour distribuer les documents de clarification de la vérité. Nous sommes allés à presque toutes les rues et les ruelles des villes et des villages, apportant des documents partout où nous pouvions nous rendre. Mon mari aidait beaucoup ; ainsi il a reçu d’énormes récompenses. Toute ses maladies ont disparu ; merci à la bienveillance du Maître !

Me cultiver moi-même dans les conflits

Quand j'ai commencé à cultiver Dafa, mon mari souvent abusait de moi. Je l'ignorais simplement. Souvent, il me suivait partout où j'allais. Je n'avais d'autre choix que de le tolérer. J'ai étudié la Loi à plusieurs reprises. Graduellement, j'ai pu le tolérer sans que cela me tracasse l'esprit et même je lui souriais Alors, il a cessé de me réprimander.

Mon fils vieillissait, mais, depuis longtemps, il ne réussissait pas à se trouver une amie. J'ai regardé à l'intérieur de moi et j'ai trouvé beaucoup d'attachements : mon sentiment à mon fils et mon désir de changer les autres, mais pas moi-même. J'ai compris que rien ne se produit accidentellement ; tous nous étions sous l’arrangement du Maître. Après m'être défaite de mes attachements, tout est devenu calme. Mon fils a obtenu un travail et ils s'est marié.

Une autre chose que je veux mentionner est que, pendant le moment où j'ai été gravement persécutée, j'ai été illégalement arrêtée, détenue et envoyée au camp de travail forcé, mon beau-père m'a menacée, en disant que si je sortais encore, il inciterait son fils à demander le divorce. J'ai pensé que ce qu'il disait, n’était pas important. Comme je n'avais aucun attachement relié à ceci, il n'a jamais plus mentionné le divorce.

S'échapper d'un endroit pervers avec des pensées droites

Un jour, en 2003, avec des compagnons de pratique, j'ai distribué plus de 400 copies de documents de clarification de la vérité. J'étais très excitée. Le deuxième jour, je suis de nouveau allée à un endroit voisin, mais je n'étais pas consciente que la perversité avait mis plus de gardiens à cet endroit . Alors, j'ai été illégalement arrêtée et envoyée au centre de détention.

J’ai fait une grève de la faim pour protester contre la persécution. Après plus de 10 jours, le gardien est venu un matin et il a chuchoté au chef des prisonnières. Plus tard, la prisonnière m'a dit qu'ils avaient prévu m'envoyer dans un camp de travaux forcés pendant 2 ans. Toutes les prisonnières de ma cellule savaient que les pratiquants du Falun Gong sont de bonnes personnes ; elles m'ont dit de ne pas coopérer avec les gardes. Ainsi, je me suis étendue sur le lit pendant toute la matinée et j’ai continué à réciter la Loi et à émettre des pensées droites. J'ai dit au Maître dans mon esprit : « Je ne dois pas aller au camp de travaux forcés, je dois quitter cet endroit là, pour faire ce que je suis censée de faire. Je ne suivrai jamais l’arrangement des forces anciennes. » En conséquence, rien ne s'est produit cet après-midi-là. Je me suis éveillée au fait que toutes les choses déterminées peuvent être changées, sous la bienveillance du Maître et de Dafa et avec les pensées droites des pratiquants de Dafa.

La nuit, j'ai eu un rêve très clair : J'étais dans un vaste verger. De grosses pommes rouges étaient accrochées aux branches des arbres. Il y avait beaucoup de personnes cueillant les pommes et j'étais l'une d'entre elles. Alors, j'ai vu deux poires en cristal et j’ai creusé un trou pour les cacher. Cependant, j'ai pensé : « Ce serait mieux de les partager avec les autres. » Ainsi, je les déterrées et je les ai partagées avec tous les autres. Après que je me sois réveillée, j'ai compris que mon rêve n'était pas un accident ; c'était le Maître qui m'encourageait. Deux jours plus tard, j'ai été transférée à un centre de détention. Alors, j'ai compris pourquoi j'avais rêvé aux poires. C'était parce que j’étais séparée des personnes de ma cellule [en chinois, la prononciation de la « poire » est semblable à la prononciation de « quitter »]. J'ai su que je serais bientôt libre. J'ai été libérée du centre de détention peu après cela.

Je me suis éveillée au fait que les pensées droites et les actions droites sont très importantes. Si un pratiquant a un défaut ou ne maintient pas suffisamment de pensées droites, la perversité profitera de cela pour persécuter le pratiquant. La chose la plus importante est que sans le soin du Maître, je ne serais pas ici aujourd'hui. La seule chose que je peux faire pour rembourser le Maître, est d'aller de l'avant vigoureusement dans ma cultivation et d'être une vraie pratiquante de Dafa de la période de la rectification par la Loi.

J'ai encore beaucoup de choses que je dois faire mieux, tel que je n’ai pas essayé de mon mieux à sauver les êtres vivants et j'ai manqué beaucoup de personnes avec des relations prédestinées. J'ai beaucoup d'attachements à abandonner, comme la jalousie, la mentalité de me faire valoir, la mentalité de compétition et l’exaltation....... J'essayerai mon mieux de me débarrasser de ces attachements aussitôt que possible, de sauver plus de personnes et de ne pas laisser tomber le Maître.


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/7/129900.html

Version chinoise :http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/24/249168.html