Bien que notre chemin soit étroit, nous pouvons y arriver – En équilibrant bien le rapport entre notre xiulian et notre travail
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Dafa à Wuhan dans la province du Hubei


A partir du moment où j'ai prêté attention aux trois choses, mes affaires se sont continuellement améliorées. De nombreux problèmes graves au travail ont été soit résolus au moment où je les ai appris, soit étaient devenus si petits qu'ils ne me donnaient plus de soucis. En tant que pratiquant, je savais que dans ce monde humain, tout a été arrangé pour nous afin de nous faciliter la tache de sauver les êtres. Nous devrions bien chérir cela. Tous les talents dont nous disposons dans ce monde humain, la taille de notre entreprise et l'importance de nos titres officiels – tout est là pour notre xiulian. Peut-être devrions-nous nous débarrasser de cela par la cultivation, mais ce qui est plus important, nous devrions sauver les gens. Autrement, nous ne serons pas capables de sauver les gens et nous pourrions nous retrouver piégés dans ce monde humain.

Bonjour Maître vénéré! Bonjour compagnons de pratique!

Je suis un pratiquant de longue date qui a commencé la pratique en 1996. J'ai encore des lacunes dans certains domaines. Après avoir été libéré du camp de travaux forcés en 2006, je me suis battu pour joindre les deux bouts, car je n'avais pas d'emploi. A certains moments, il me manquait l'argent pour travailler et pour manger pendant les activités de Dafa. D'autres pratiquants m'avaient donné des fonds pour produire des documents de clarification de la vérité. Mais cela me semblait inapproprié d'utiliser cet argent pour payer mon voyage. Je voulais payer mes dépenses de voyage moi-même, mais il me manquait des revenus, donc j'éprouvais des difficultés. J'ai essayé plusieurs emplois que d'autres pratiquants m'avaient conseillés. Un pratiquant qui gérait une petite entreprise voulait m'engager, alors que son entreprise ne lui générait pas beaucoup de bénéfices. Cela m'ennuyait.

A ce moment-là, beaucoup de jeunes pratiquants qui, comme moi, avaient bénéficié d'une formation d'un certain niveau, choisissaient des emplois plutôt simples afin de pouvoir réserver assez de temps pour leur xiulian. Par conséquent, beaucoup d'entre eux obtenaient un emploi mal payé. J'ai pensé: «Pourquoi ne pas chercher un emploi où je peux faire fructifier mes compétences techniques? Acquérir plus de revenus, n'est-ce pas une bonne chose?» De nombreux pratiquants ne voulaient pas apprendre les technologies des gens ordinaires et sentaient que c'était une perte de temps. J'ai pensé: «Au niveau humain, de meilleures aptitudes techniques peuvent me faire gagner plus d'argent. Cette notion suit également la loi de l'univers.» Pour cela, j'ai essayé de choisir un emploi technologique. J'avais fait de la conception graphique dans mon emploi précédent, donc j'ai continué à étudier dans ce domaine.

Bien vite, j'ai trouvé un emploi payé. Quand mes revenus ont atteint un niveau salarial courant, j'ai quitté mon emploi et j'ai commencé à travailler à plein temps comme travailleur indépendant. Au début, je ne gagnais pas beaucoup d'argent, mais graduellement, j'ai amélioré mes compétences techniques et mes revenus se sont améliorés. Pourtant, ceci a eu un effet négatif sur comment je faisais les trois choses.

J'avais un attachement très fort au qing. Je faisais n'importe quoi de ce que me demandaient mes clients. J'acceptais n'importe quel travail, bien rémunéré ou non. Finalement, j'étais surchargé de travail. A chaque fois que je voulais envoyer des pensées droites, un client me téléphonait. Je ne pouvais plus me concentrer et je continuais à penser à mon entreprise au lieu d'étudier la Loi. Sans m'en rendre compte, j'ai arrêté d'expliquer la vérité sur le Falun Gong aux gens et j'ai consacré plus de temps à mon entreprise. Je suis devenu une personne ordinaire qui pensait seulement à: «Combien d'argent m'apportera ce contrat? Mes dessins sont meilleurs que ceux de celui-ci ou de celui-là.» J'étais malheureux quand quelqu'un avait plus de succès que moi ou gagnait plus d'argent. Cette situation était complètement différente de celle du moment où j'étais à Pékin pour valider la Loi.

Dans le passé, je pensais que je n'attachais pas beaucoup d'importance à l'argent ou aux affaires humaines. En réalité, j'avais tort. Quand je suis allé à Pékin pour valider la Loi, j'ai quitté mon emploi, j'ai quitté ma famille et j'ai séparé la validation de la Loi de ma vie de tous les jours, j'ai même reconnu les arrangements des forces anciennes. Puis j'ai été placé dans un camp de travaux forcés pendant quelques années. Quand je suis retourné dans la société des gens ordinaires, j'ai compris que je n'avais pas du tout éliminé cet attachement.

Après cette première année dans les affaires, j'ai examiné cette année de travail. J'ai pensé: «J'ai gagné de l'argent, mais je n'ai pas sauvé les gens. Tout cela n'en vaut pas le coup!»

Pendant la deuxième année, j'ai essayé de bien tout équilibrer pour faire les trois choses en prenant soin de mon entreprise. Quand j'émettais les pensées droites je ne répondais au téléphone que lorsque j'avais fini d'émettre les pensées droites. Un jour, mon téléphone a sonné quand j'ai eu fini l'émission. Mon client m'a dit: «Je vous ai appelé encore et encore, mais ça ne passait pas.» En réalité, le téléphone se trouvait à côté de moi et était branché tout le temps. J'ai compris que mes pensées droites avaient ajusté tout autour de moi. Avant tout, il me fallait un cœur droit.

Je n'arrivais plus à me concentrer sur l'étude des enseignements du Falun Dafa. J'ai regardé à l'intérieur et j'ai découvert que j'étais attaché à la bonne renommée, aux intérêts humains, à la sentimentalité. Alors j'ai purifié mon cœur et je me suis aligné à la Loi. Je n'avais pas de temps pour travailler aux projets de Dafa pour sauver les gens, donc, j'ai établi un horaire – une certain temps était destiné à du travail ordinaire et une certaine autre quantité de temps était destinée à du travail pour Dafa. Après un certain temps, j'ai compris que cela ne fonctionnait toujours pas comme il fallait. Se lancer en affaires n'était pas comme un n'importe quel emploi de bureau; les clients me téléphonaient à n'importe quelle heure. Parfois, ils me téléphonaient même très tard dans la soirée. Alors, j'ai réarrangé la charge de mon travail et j'en ai donné une partie à d'autres. J'ai gagné moins d'argent, mais je disposais de plus de temps pour bien faire les trois choses.

A la fin de la deuxième année, j'ai tout reconsidéré. J'ai alors compris que je n'avais pas consacré complètement mon cœur et mes compétences à bien faire les trois choses. Que devrais-je faire? Ne plus faire des affaires? Cela ne me semblait pas la bonne solution. Plus tard, j'ai lu sans arrêt: «Dans la rectification de la loi chacun est en train de marcher sur son propre chemin, c'est alors l'histoire de chaque disciple deDafaque lui-même a tracée.» («Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du nord»), et j'ai étudié les enseignements de la Loi donnés par le Maître pendant la période de la rectification par la Loi. Quel était mon chemin? En étudiant les enseignements du Falun Dafa, j'ai compris que mon chemin consistait à raconter aux gens la vérité concernant le Falun Dafa et de les sauver sur mon lieu de travail et dans mon entourage. Parfois, je faisais bien: j'offrais des documents de clarification de la vérité à mes clients et à mes voisins le matin, et je clarifiais la vérité aux gens avec mon portable pendant l'après-midi. Quand je rentrais, j'étudiais la Loi et j'émettais les pensées droites. J'avais l'impression que ma journée était bien remplie d'activités utiles.

Pourtant, je travaillais beaucoup pour mon entreprise. Je me suis posé la question: «Ai-je bien fait les trois choses aujourd'hui? Pourquoi ne les ai-je pas faites? Je n'ai pas voulu endurer de souffrances, donc je me suis levé tard; j'ai oublié de prendre avec moi le matériel de clarification de la vérité quand j'ai quitté la maison. En rentrant chez moi, j'ai continué à penser à mon entreprise et j'ai oublié de téléphoner aux gens pour leur clarifier la vérité avec mon portable.» J'ai déniché mes lacunes concernant bien faire les trois choses.

A partir du moment où j'ai prêté attention aux trois choses, mes affaires se sont continuellement améliorées. De nombreux problèmes graves au travail ont été soit résolus au moment où je les ai appris, soit étaient devenus si petits qu'ils ne me donnaient plus de soucis. En tant que pratiquant, je savais que dans ce monde humain, tout a été arrangé pour nous afin de nous faciliter la tache de sauver les êtres. Nous devrions bien chérir cela. Tous les talents dont nous disposons dans ce monde humain, la taille de notre entreprise et l'importance de nos titres officiels – tout est là pour notre xiulian. Peut-être devrions-nous nous débarrasser de cela par la cultivation, mais ce qui est plus important, nous devrions sauver les gens. Autrement, nous ne serons pas capables de sauver les gens et nous pourrions nous retrouver piégés dans ce monde humain.

L'effort que nous réalisons ne vaut pas la peine si nous voulons plutôt gagner de l'argent, au lieu de faire les trois choses. Nous serons également démunis si nous faisons uniquement les trois choses et que ne tenons absolument pas compte de notre propre vie, donc je sens que nous avons besoin de faire l'un comme l'autre.

Le Maître a dit:

«Or, ce chemin est très étroit, tellement étroit qu'il vous faut marcher de façon extraordinairement droite pour pouvoir sauver les hommes. C'est seulement si vous pouvez marcher de façon extraordinairement droite qu'il n'y aura pas de problème pour vous.» («Qu’est-ce qu’un disciple de Dafa?»)

Ma compréhension sur comment faire de manière appropriée signifie que nous devrions bien agir dans les trois domaines.

Je suis heureux de pouvoir participer à cette Conférence de la Loi. Mes compagnons de pratique, veuillez m'indiquer toute chose qui vous semble inappropriée.


Traduit de l'anglais en Belgique

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/26/130343.html
Version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/24/249021.html