Mes expériences après que ma mère ait été arrêtée lorsque j'étais au lycée – expériences de cultivation d'un étudiant universitaire
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Chine


Lors de ma dernière année au lycée, j'ai été occupé à essayer de sauver ma mère ainsi que de suivre le rythme de mes études. Je terminais habituellement mes devoirs à l'école et je n'en apportais que rarement à la maison. J'étudiais les enseignements du Falun Dafa et j'émettais les pensées droites avec ma famille à la maison. J'allais me coucher à 22h. Pour moi, ma dernière année d'étude ne me mettait pas trop de pression et je n'étais pas épuisé physiquement ou mentalement comme les autres élèves. Je me suis fondu dans le Fa et je me sentais détendu et épanoui.

- de l'auteur

Bonjour vénérable Maître! Bonjour compagnons de pratique!

Je suis un pratiquant vétéran qui a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1995, avec plus de 10 ans dans la cultivation et pratique. J'ai grandi en cultivant Dafa; voici mes expériences de cultivation.

Prendre le droit chemin, réussir l'examen d'entrée du collège avec facilité

Ma mère a été illégalement arrêtée et emmenée dans un camp de travaux forcés lorsque j'étais au début du secondaire. Mon père était déjà décédé et j'étais soudainement seul en regardant notre maison après qu'elle fut saccagée. Je ressentais une peur inexplicable, comme si le ciel allait s'effondrer et que ma maison n'était plus un endroit sûr pour moi. Ensuite, ma parenté (également des pratiquants) sont venus pour rester avec moi, s'occuper de moi tous les jours et étudier les enseignements du Falun Dafa avec moi. Grâce à l'étude de Fa, j'ai compris comment passer à l'étape suivante. L'arrestation de ma mère a eu lieu quelques jours seulement avant le début de ma dernière année d'école. Afin d'améliorer le rendement des élèves, mon école a ouvert des classes pour les plus anciens élèves plus tôt que ceux de l'horaire régulier. Afin de pouvoir aider dans les efforts pour sauver ma mère, ma parenté a appelé mon professeur et a demandé un congé d'un jour pour moi. Nous avons visité rapidement le poste de police, le bureau de la sécurité publique, la division de la sécurité intérieure et le bureau 610, mais un seul jour n'était tout simplement pas suffisant et cet effort m'a gardé occupé pendant dix jours. Beaucoup de mes camarades de classe m'ont demandé pourquoi je n'avais pas été à l'école pendant tous ces jours, alors j'ai écrit mon expérience cauchemardesque dans une lettre et je l'ai montrée à mes bons amis. Ils étaient très sympathisants face à mon expérience amère. J'ai montré fréquemment des dépliants de clarification de la vérité. Plus tard, une camarade m'a dit qu'elle avait récité «Falun Dafa est bon» chaque fois qu'elle avait de la difficulté à passer au travers des questions difficiles dans les examens. Je me suis comporté selon les principes de Dafa à l'école et j'ai ainsi obtenu des éloges de la part de mes camarades de classe.

Le temps est très précieux pour un étudiant senior et dès le début, l'enseignante principale ne pouvait pas comprendre mon absence de la classe. En outre, j'étais parmi les élèves les plus performants de la classe et du niveau, alors l'enseignante a dû «me donner des soins particuliers» et m'a conseillé de ne pas mettre en danger mon avenir seulement parce que ma mère pratique le Falun Dafa. Ma parenté a expliqué les faits sur le Falun Gong à l'enseignante principale, qui a alors compris et a choisi de me soutenir. Lorsque j'ai demandé la permission de rendre visite à ma mère, elle ne m'a pas créé d'obstacles, elle s'occupait de moi et me protégeait de sorte que je ne sois pas harcelé par la perversité.

Lors de ma dernière année au lycée, j'ai été occupé à essayer de sauver ma mère ainsi que de suivre le rythme de mes études. Je terminais habituellement mes devoirs à l'école et je n'en apportais que rarement à la maison. J'étudiais les enseignements du Falun Dafa et j'émettais les pensées droites avec ma famille à la maison. J'allais me coucher à 22h. Pour moi, ma dernière année d'étude ne me mettait pas trop de pression et je n'étais pas épuisé physiquement ou mentalement comme les autres élèves. Je me suis fondu dans le Fa et je me sentais détendu et épanoui. Pendant plusieurs jours, ma parenté a demandé la permission d'une journée pour moi, puis ils m'ont emmené clarifier la vérité à tous les départements de la ville et solliciter la remise en liberté de ma mère. En général, mes proches parlaient, tandis que j'émettais les pensées droites. En plus de la coordination générale, les personnes ont passé d'être insensibles à devenir sympathisantes. Certains de ceux qui connaissaient les faits voulaient me donner de l'argent afin que je puisse aller à l'école. Pendant ce temps, les compagnons de pratique se sont diligemment occupés de moi. Mon oncle et ma tante (tous deux pratiquants) se sont également occupés de moi et ont partagé avec moi sur le Fa en cette période la plus difficile, donc je ne me suis plus senti seul. J'ai vraiment été ému par leur sincérité et leur altruisme malgré leurs propres situations. Je ressentais vraiment ce que le Maître a dit: «C'est une terre pure ici.» («Enseignement de Fa à la conférence de Fa de l'Ouest des États-Unis» 1999)

Grâce à la coopération comme un seul corps, ma mère est rentrée après plus de huit mois d'emprisonnement.

Le Maître a dit:

«...que vous rencontriez une bonne ou une mauvaise situation, c'est toujours une bonne chose,(applaudissements) car, c'est parce que vous avez appris Dafa que cela vous est arrivé.» («Enseignement de la Loi à San Francisco, 2005»)

Même si nous ne reconnaissons pas cette persécution perverse, cette expérience de plus de huit mois m'a aidé à m'élever très rapidement dans le Fa. J'ai abandonné l'attachement à jouer à des jeux d'ordinateur, à m'appuyer sur les gens ordinaires ainsi qu'à rechercher des résultats. Étudier le Fa et émettre les pensées droites a enrichi ma vie et m'a permis de réaliser la puissance des pensées droites et l'importance de la coopération comme un seul corps.

À ce moment-là, j'étais près de faire l'examen d'entrée à l'université et il y avait 14 textes que je n'avais pas lus, mais je n'ai pas paniqué ni ne me suis inquiété. Je suis entré dans la salle d'examen avec une foi inébranlable dans Dafa et le Maître. Alors que nous attendions le document d'examen, je continuais d'émettre les pensées droites pour nettoyer ma dimension, j'ai expliqué la vérité sur le Falun Gong aux camarades autour de moi et j'ai demandé au Maître de me renforcer et d'ouvrir ma sagesse. Un miracle s'est produit – j'ai été facilement accepté à une université de deuxième niveau, marquant 60 points de plus que les exigences d'admission. Je n'ai pas échoué pour avoir manqué la classe ou pour avoir dépensé de l'énergie pour sauver ma mère. Au contraire, j'aurais pu être accepté dans une école avec une cote d'acceptation plus rapide en raison de mes bonnes notes, mais je n'étais pas attaché à cela et je ne voulais pas ajouter de problèmes à mes professeurs. Je n'ai pas demandé conseil à mon professeur pour savoir dans quelles écoles m'inscrire, mais selon l'exigence du Maître, j'ai laissé les choses se faire naturellement et j'ai simplement choisi une université proche de mon domicile. J'ai bien compris cela, car je marche sur le droit chemin, je ne suis pas attaché aux gains ou aux pertes et je n'ai pas réfléchi si je pouvais fréquenter une bonne université, mais j'ai vraiment suivi le Fa pour sauver les gens et sauver un compagnon de pratique. Par conséquent, le Maître m'a donné une plus grande sagesse.

Garder de bonnes bases, émettre la pensée droite, passer facilement le niveau professionnel 8

Après mon entrée à l'université, j'ai été vraiment choqué par toutes les différentes personnes et les différentes choses, leurs désirs pour les avantages matériels et le flot de sentiments humains. Cependant, je me suis bien comporté et le premier jour d'école, ma mère, ma parenté et moi avons collaboré pour clarifier la vérité au secrétaire de l'université. Comme ma famille est pauvre, j'ai été confronté à la question de comment payer les frais d'inscription à l'université, mais après avoir écouté la vérité à propos du Falun Gong, le secrétaire de la faculté a accepté de m'aider à demander une bourse d'étudiant. Dans la classe et le dortoir, j'ai expliqué à mes camarades la nature merveilleuse d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Une de mes colocataires avait développé une protubérance des disques intervertébraux lombaires et chaque fois que la température change ou qu'il fait froid, elle avait une douleur intense dans le bas du dos. Lorsque c'était grave, elle boitait, alors je l'aidais à obtenir de l'eau et lui portais les choses lourdes (nous vivions au 6e étage). Plus tard, j'ai expliqué la vérité à propos du Falun Dafa, mais puisque je n'avais pas assez bien étudié le Fa, je ne lui ai pas expliqué en profondeur et elle n'a pas pu l'accepter. Cependant, elle a été positivement affectée par mon bon comportement moral et a progressivement changé. Un an après qu'elle ait découvert que ma mère avait été arrêtée, elle m'a envoyé un message texto pour exprimer son soutien pour nous et pour me dire qu'elle était indignée et qu'elle méprisait ces actes pervers.

Par rapport à ma vie pure et simple au lycée, l'environnement de l'université était le même que dans la société ordinaire. Bien que la vie universitaire fut assez détendue, les heures de classe étaient dispersées et la programmation des horaires était difficile. Notre dortoir était mixte et nos colocataires n'étaient pas de la même classe. Nos moments en classe étaient différents, donc quand je n'étais pas en classe, il n'y avait presque personne dans le dortoir. Cela signifiait que je pouvais calmement étudier le Fa. Me rappelant de cela maintenant, rien n'était fortuit, tout cela était organisé par le Maître. Parfois, je ne pouvais pas me concentrer sur l'étude du Fa, donc je lisais à haute voix. Par la suite, j'ai été présenté aux autres étudiants pratiquants dans la même école ainsi que d'autres écoles. Le week-end, nous nous réunissions pour étudier et échanger nos points de vue.

J'ai obtenu un diplôme en anglais. Dans la quatrième année d'université, nous avions un examen de niveau d'anglais professionnel de niveau 8 (le plus haut niveau en anglais spécialisé). Comme il est très difficile, la majorité des élèves ont renoncé à participer à l'examen. À ce moment-là, j'étais occupé à préparer les examens de troisième cycle de l'école. C'était également le Nouvel An chinois et je n'ai pas prêté beaucoup d'attention à l'examen. Je n'ai pas étudié les questions d'examen de l'année précédente et comme nous étions proche de la date d'examen, je ne pouvais m'empêcher d'être un peu inquiet. Toutefois, une autre pensée a surgi dans mon esprit.

Le Maître a dit:

«Beaucoup d'enfants ont non seulement vraiment bien appris le Fa, mais en même temps ils sont premier ou deuxième dans leurs études. Beaucoup sont ainsi, il y en a beaucoup. Ils ne sont pas attachés à la réussite scolaire, mais à travers la cultivation et la pratique de Dafa ils sont venus à comprendre ce qu'ils doivent faire. Ils sont capables de bien équilibrer les études scolaires et le Fa, car le travail scolaire c'est ce qu'un élève doit bien faire.» («Enseignement de Fa à la conférence de Fa en Nouvelle-Zélande»)

Je suis un pratiquant de Dafa et bien que je n'aie pas directement clarifié la vérité et validé Dafa, quelques camarades de classe savaient que j'étais un pratiquant. L'examen a également démontré la manière d'un pratiquant, validant la grandeur de Dafa. Les vies et les force anciennes dans les autres dimensions regardaient avec envie; je ne peux pas décevoir le Maître et discréditer Dafa.

Le jour de l'examen, j'ai trouvé un endroit tranquille à l'extérieur de la salle d'examen (ainsi je ne serais pas dérangé) pour émettre les pensées droites. Je ne suis pas entré dans la salle d'examen trop tôt, car tous mes camarades de classe étaient là et je n'aurais pas pu éviter de bavarder avec eux. Avant que je reçoive la copie d'examen, j'ai émis tranquillement la pensée droite pour éliminer tous mes attachements et désirs ainsi que pour désintégrer tous les sombres valets et diables pourris, tous les esprits pervers du Parti communiste chinois (PCC) et toutes les vies et éléments pervers dans les autres dimensions qui interféraient avec moi pour valider le Fa. J'ai demandé au Maître de me renforcer. Cette fois, mes pensées étaient très pures. Auparavant, j'avais encore des questions auxquelles je ne pouvais pas répondre, mais après que j'aie demandé au Maître de la force, j'ai réalisé grâce à l'étude du Fa, que j'avais émis les pensées droites avec de forts attachements. C'était égoïste, donc elles n'avaient aucun pouvoir.

Pendant tout l'examen, je n'étais pas du tout anxieux et j'ai terminé l'examen facilement. Après que je sois sorti de la salle d'examen, j'ai ressenti une sorte de victoire comme jamais auparavant. Je me sentais inébranlable et confiant, comme si une voix me disait: «C'est sûr que tu vas passer.» Les résultats ont été annoncés et seulement deux personnes sur les 40 de la classe ont passé; j'étais l'une des deux. Mes camarades de classe ont dit: «Tu es vraiment bon. Les autres ont étudié tous les jours, mais ils n'ont pas passé; tu n'as pas du tout révisé, mais tu as passé le niveau 8.»

Étudiez d'avantage le Fa: les précieux livres de Dafa contiennent tout et Dafa nous donne la sagesse, nous apprend à être de bonnes personne et nous aide sans cesse à purifier nos esprits, à marcher sur le chemin du retour à notre vrai soi. Chaque fois que je me suis senti confus et impuissant face au monde éblouissant et près de la dérive, c'était Dafa, le Maître et les compagnons de pratique qui me réveillaient, éclairaient ma vision, m'aidaient à continuer à marcher et à suivre correctement le chemin. Je vous remercie, miséricordieux et grandiose Maître! Je vous remercie, compagnons de pratique! Je sais que j'ai encore de nombreuses lacunes et dans la période finale, c'est sûr que je vais solidement étudier le Fa, essayer de mon mieux d'aider le Maître dans la rectification de Fa et marcher diligemment sur la route finale.

Pour finir, j'aimerais nous encourager tous avec le Fa du Maître:

«Pour vous permettre vraiment de vous élever à travers la cultivation, j'ai utilisé une méthode, c'est-à-dire, prendre ce que je peux vous donner et ce que je peux pour vous aider, et compresser tout cela dans le livre de Fa. Il ne reste qu'à voir si vous voulez l'obtenir.» («Enseignement de Fa à la conférence de Fa d'Australie»)

«J'ai souvent dit une phrase, je dis que j'ai mis dans ce Fa tout ce qui peut vous permettre de cultiver et pratiquer pour vous élever, et tout ce que vous pouvez atteindre par la cultivation et la pratique. Bien que vous soyez dans différents états, aucun de vous ne peut vraiment comprendre le poids de mes mots.» («Enseignement de Fa à la conférence de Fa en Suisse»)

Merci Maître! Merci compagnons de pratique!

Veuillez m'indiquer tout point qui serait inapproprié.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2012/1/13/130679.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/28/249105.html