Pratiquer la cultivation et sauver les êtres dans une position de leadership corporatif
Article de la huitième conférence de partage d'expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Hai Yun, Chine


Salutations à notre Maître estimé! Salutations aux compagnons de pratique!

J’étais excité lorsque j’ai vu l'avis faisant appel à des partages pour la conférence de partage d’expérience sur Internet, parce que je n’ai pas soumis d’articles aux dernières conférences. L’année dernière, j’ai hésité pendant longtemps mais j’ai décidé de ne rien écrire parce que je pensais que je n’avais rien à dire sur ma cultivation. Cette année, je voudrais partager avec vous sur mes seize ans de cultivation pratique.

1. Obtenir la Loi

Je suis un directeur de niveau intermédiaire dans une corporation d’État. Le Maître est venu enseigner la Loi dans notre région au printemps de 1994. Par la suite, j’ai vu un nombre toujours grandissant de personnes aller au centre d’activités pour seniors pratiquer les exercices le matin et le soir. Je les regardais parfois par curiosité.

Lorsque je suis allé au site de pratique, aussitôt que je suis entré dans le champ d’énergie et que j’ai entendu la musique apaisante, je me suis senti très confortable et paisible, et mon cœur s’est senti très plaisant et chaud. Au début de 1995, j’ai été transféré à un autre lieu de travail et c’était moins demandant, alors j’allais souvent au site de pratique dans la soirée. J’ai plus tard emprunté une copie du Zhuan Falun pour lire, et j’ai trouvé que tout ce que le Maître m’enseignait était nouveau pour moi et intéressant. En avril, un ami m’a invité à regarder la vidéo de la conférence de neuf jours du Maître Li, à Jinan, au site de pratique. En regardant la vidéo, je me suis senti joyeux d’une façon indescriptible, et j’ai trouvé que ce que Maître Li disait faisait de plus en plus de sens. Comme le Maître dit dans le Zhuan Falun:

«Dès qu’ils apprennent notre Falun Dafa, ils voient soudain clair sur de nombreuses questions qu’ils avaient cherchées à comprendre dans leur vie sans trouver de réponse. Leur pensée va peut-être se sublimer, ils seront très émus, c’est sûr. Je sais qu’un véritable pratiquant a conscience de l’importance de cela, qu’il est capable de l’apprécier.»

J’ai fait des copies des conférences du Maître, à Jinan et des vidéos de Guangzhou, et je les ai regardées encore et encore à la maison. Plus je les regardais, plus je sentais qu’elles étaient profondes et incommensurables, et plus c’était difficile de les mettre de côté. Puisque j’étais dans la haute gestion à mon travail et que j’avais inévitablement plusieurs repas d’affaires, j’avais de la difficulté à suivre les exigences de ne pas boire de l’alcool. Je pensais: «Comment pourrais-je m’entendre avec mes supérieurs si je ne peux leur proposer de porter un toast?»

Une fois, j’ai dit à d’autres pratiquants: «Si seulement cette pratique permettait l’alcool». À travers l’étude de la Loi et l’échange de compréhension avec des compagnons de pratique, j’ai réalisé que je ne prenais pas la cultivation avec sérieux. Ainsi, le 20 juin 1995, j’ai invité tout le monde de la gestion à mon travail à un repas dans un hôtel et j’ai déclaré: «Je veux pratiquer le Falun Gong et je renonce à l’alcool à partir de demain». Et j’ai renoncé à l’alcool. Cela n’a pas été facile de passer ce test. Par exemple, au début je me sentais très mal à l’aise avec les clients lorsque je leur proposais du vin mais que quant à moi, je buvais de l’eau. Parfois les clients étaient fâchés et m’injuriaient. Certains on versé de l’eau dans mon collet. Cependant, en voyant ma détermination, le Maître m’a permis de passer le test très rapidement. Plus tard, peu importe quel genre d’occasion c’était, quelqu’un me défendait: «Il pratique le Falun Gong, alors il ne boit pas!» En regardant en arrière sur cette période, mon xinxing s’améliorait constamment, comme si j’étais à bord d’une fusée.

2. Véritable cultivation

Depuis que j’ai obtenu la Loi, à part l’étude des enseignements et la pratique des exercices, je me suis souvent joint aux compagnons de pratique les fins de semaines et soirées pour le partage d’expériences et les activités. Ma région était assez éloignée, et tout document devait être apporté de la ville à 100 km. J’ai ensuite pris en charge la tâche du transfert de documents.

Tandis que je continuais à pratiquer, mes joues sont devenues rosées, ma peau est devenue douce et j’étais énergétique et heureux chaque jour. J’ai réduit le nombre de repas d’affaires payés avec les fonds publics et mis fin à ceux qui étaient pour mon compte. J’ai mis les montants ainsi économisés dans des comptes bénéfices pour les employés et plusieurs de mes employés ont dit:«Nos bénéfices sont plus grands que toutes nos associations affiliées.» Voyant les changements chez moi, ils ont tous louangé le Dafa. Plusieurs d’entre eux ont commencé à pratiquer le Falun Dafa, un après l’autre, et éventuellement 20 p. cent des employés de mon milieu de travail étaient des pratiquants. Mon milieu de travail a été reconnu comme une «organisation modèle» chaque année, et j’ai été évalué comme le numéro un dans les évaluations d’employés chaque année.

3. Chasser l’interférence et cultiver de façon résolue

Lorsque le parti communiste chinois (PCC) a lancé la persécution du Falun Gong le 20 juillet 1999, la plupart des pratiquants dans ma région ont été emmenés en centre de lavage de cerveau. Un jour, un programme télévisé diffamant le Dafa était prévu pour diffusion à la chaîne du régime CCTV, à 19 h. Un avis avait été livré à tous les milieux de travail, ordonnant aux employés de regarder le programme en groupe. Lorsque tout le monde est arrivé pour le visionner, le coordinateur nous a rappelé de regarder le programme attentivement. Trente secondes après le début du programme, l’écran est soudainement devenu noir, et il n’y avait plus de signaux télévisés dans toute la région. Le lendemain, j’ai entendu dire qu’aucun milieu de travail n’avait pu regarder l’émission, et la raison était, selon les dires, un câble brisé. À ce moment, l’incident a fait beaucoup de remous.

Mes supérieurs m’ont parlé à plusieurs reprises, me pressant d’écrire une «déclaration de séparation» pour «me défaire» du Falun Gong. Je leur ai parlé du Falun Gong, ainsi que des nombreux changements positifs dont j’avais fait l’expérience après avoir commencé à pratiquer. Voyant que je n’allais pas écrire de déclaration, le secrétaire de Parti a fait écrire quelqu’un d’autre à ma place en guise «d’entente». Je leur ai dit: «Cela ne compte pas.» Peut-être que le Maître a vu ma détermination dans la cultivation et a empêché mes supérieurs de m’en parler davantage. Un de mes supérieurs m’a dit en privé: «Si tu sais que c’est bon, alors vas-y et pratique à la maison». Sachant que des compagnons de pratique étaient détenus dans des centres de lavage de cerveau, des centres de détention et des camps de travail, mon cœur était extrêmement lourd. Plus tard, un compagnon de pratique a été capable d’accéder au site Minghui, alors nous avons souvent lu des articles de Minghui, ce qui a encore plus renforcé ma détermination à pratiquer.

4. Faire un bon travail à opérer un site de production de documents

Tandis que la persécution continuait, le site Minghui a été occasionnellement hacké, et ainsi nous étions à cours de documents pour clarifier la vérité. Je me suis arrangé pour contacter des pratiquants d’autres villes, et j’ai obtenu des documents de Dafa et l’adresse du site web pour Minghui. J’ai profité de mon environnement stable et j'ai imprimé des documents pour mes compagnons de pratique. Parfois je faisais des documents tels que «Falun Dafa est bon» pour que les pratiquants les publient. Ceci était le début de mon petit site de production de documents.

À ce moment, nous avions ouvertement des études de la Loi dans mon bureau. Tous les employés à mon travail savaient que je pratiquais le Falun Gong, et connaissaient les changements positifs dont j’ai eu l’expérience et les bénéfices que ma pratique leur avait apportés. Ainsi, j’ai eu très peu d’interférence. Plusieurs petits sites de production de documents ont été établis dans ma région, et je leur ai acheté des équipements. Ces sites procuraient des fournitures non seulement pour ma région et les régions avoisinantes, mais aussi pour les pratiquants à l’extérieur de la ville.

5. Clarifier les faits et sauver les êtres

J’ai pris l’occasion de clarifier les faits depuis que la persécution a commencé. En 2005, j’ai commencé à donner aux gens les Neuf commentaires sur le parti communiste, et je les ai persuadés de quitter le PCC et ses organisations affiliées. Plus tard, j’ai distribué des copies de CD des Neuf commentaires et de Shen Yun. J’ai pris toutes les occasions pour clarifier les faits aux gens avec qui j’avais affaire, et je les ai persuadés de faire les «trois démissions». En voyage d’affaires, je clarifiais les faits aux chauffeurs de taxi, aux vendeurs de magasins et aux serveurs de restaurants. J’apportais toujours des documents de Dafa avec moi peu importe si j’allais par affaire ou en vacances. Une fois, j’ai apporté des copies des Neuf commentaires à une ville éloignée de l’ouest et je les ai laissés dans un hôtel.

Une fois durant le Nouvel An Chinois, je suis allé à ma maison de campagne pour les fêtes et j’ai apporté beaucoup de bannières avec moi. La nuit venue, mes proches et moi-même les avons suspendues partout dans les rues. Nous avons aussi mis des documents clarifiant la vérité sur les grilles du département de police et placé une copie des Neuf commentaires sur la fenêtre du bureau de réception du comité du Parti. Cet incident a ébranlé tout le chef-lieu du canton.

Lorsque le DVD de Shen Yun est disponible chaque année, nous faisons plus de 10 000 copies et les pratiquants les distribuent, pour la plupart en personne. Plusieurs attendent cela chaque année, et avant le Nouvel An Chinois, ils nous demandent: «Est-ce que le CD de Shen Yun est arrivé? Shen Yun est si formidable! Veuillez vous assurer de m’en garder une copie». Dans le processus de faire des copies de CD de Shen Yun et de les distribuer, nous avons eu divers tests de xinxing et avons eu des interférences.

En regardant en arrière, mon parcours de cultivation, j’ai réalisé qu’en autant que je continue mon étude de la Loi, mes pensées droites sont fortes et je peux bien faire les trois choses. Maître Li a tant fait pour les pratiquants, et je n’aurais pu rien faire sans la protection compatissante du Maître. Je ne peux suffisamment exprimer ma gratitude à notre grand Maître estimé, même si je l’exprimais dans toutes les langues humaines! Nous pouvons seulement avancer diligemment, et encore plus diligemment!

C’est la première fois que je me joins à la conférence de partage d’expérience sur Internet. J’ai tant à dire, mais je n’ai écris que brièvement sur mes expériences. Tout ce que les pratiquants ont accompli reflète les efforts et la grâce du Maître. À travers le processus d’écriture, j’ai aussi découvert mes multiples attachements humains et lacunes. À ce dernier moment de la rectification par la Loi, je vais garder en tête les paroles du Maître Li et bien faire les trois choses.

Merci Maître estimé! Merci mes compagnons de pratique!


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/19/130220.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/3/249413.html