Rien pour la cultivation, tout pour la rectification de Fa
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de Yantai, province du Shandong


Cher Maître,
Chers compagnons de pratique,

J'ai par chance commencé à pratiquer Dafa au printemps 1998. J'ai toujours cru dans le Maître et dans Dafa depuis le jour où j'ai commencé à pratiquer. Mon corps a subi de grands changements: toutes mes maladies ont disparu et j'éprouve vraiment le bien-être de vivre sans maladies. Je crois fermement dans le Maître et dans Dafa.

Le 20 juillet 1999, la perversité est arrivée tout d'un coup et l'excellent Dafa a été diffamé et persécuté. Mon mari (aussi un pratiquant) et moi sommes allés faire appel au gouvernement à Pékin pour avoir le droit de pratiquer. Au guichet de la gare de Yantai, on nous a dit que les billets pour Pékin n'étaient pas en vente. Nous nous sommes dépêchés pour aller au terminus des autobus, mais la police nous y attendait et nous a arrêtés et nous avons vu l'autobus partir. Tout à coup, nous avons eu une idée: nous avons pris un taxi et avons demandé au conducteur de rattraper l'autobus. Nous avons rattrapé l'autobus. Lors du parcours, nous avons récité Hong Yin en silence. Nous étions préoccupés avec la pensée de rectifier le Fa et la peur ne nous est jamais venue à l'esprit.

Après être arrivés à Pékin, nous ne connaissions pas la ville et devions constamment demander notre chemin. Nous avons marché pendant des heures. Nos chaussettes se sont usées et nous avions des ampoules aux pieds. En saignant et en ayant mal, nous avons continué à réciter le Fa tout le long du parcours. Quand nous sommes arrivés à la Place Tiananmen, nous avons été arrêtés par la police avant d'avoir pu faire quoi que ce soit. Nous avons été renvoyés dans notre ville natale et détenus. Plus tard, nous avons été transférés dans notre ville locale et la détention a continué. Nous avons tous été condamnés à payer 2000 yuans et forcé à verser un dépôt de 2000 yuans. Au total, on nous a volé 8000 yuans à mon mari et à moi.

Le contraste de la perversité effrénée montre la splendeur de Dafa. Après cet incident, nous n'étions pas découragés, nous étions au contraire plus déterminés que jamais à pratiquer Dafa.

J'ai commencé à émettre la pensée droite au début de l'année 2001 et je n'ai jamais manqué d'émettre la pensée droite aux quatre heures indiquées. D'ailleurs, quand je ne pense à rien, j’émets les pensées droites quand je marche, travaille, etc. Pour accrocher des banderoles de Dafa, nous avions laissé les endroits tout proches aux pratiquants âgés et nous allions aux endroits plus éloignés. Parfois, nous devions marcher cinq à dix kilomètres. Nous émettions les pensées droites en marchant. Un soir, quand nous sommes sortis pour accrocher des banderoles de Dafa, un grand vent s'est levé tout d'un coup. Il était très difficile d'accrocher les banderoles avec ce vent violent, mais nous n'avons pas abandonné. Après avoir terminé, nous pensions qu'il devait être près de minuit. Cependant, quand nous sommes arrivés à la maison, il n'était que neuf heures passés. Nous savions que le Maître nous avait aidés.

Vers 2003, nous manquions de documents de clarification de la vérité. Les pratiquants apportaient de temps en temps des copies de l'Hebdomadaire Minghui d'une autre ville même si plusieurs numéros de l'hebdomadaire étaient publiés entre-temps. Pour rattraper le processus de la rectification de Fa, pour permettre aux pratiquants de lire l'Hebdomadaire Minghui à temps et pour faire connaître au monde la vérité au sujet de la persécution des disciples de Dafa, nous avons décidé de faire les documents nous-mêmes. Avec l'aide d'autres pratiquants, nous avons installé un site de production de documents chez nous. Notre site de production de documents a commencé à fonctionner. De l'impression de l'hebdomadaire de Minghui et le journal Hebdomadaire Minghui à imprimer des documents autocollants, copier des CD de clarification de la vérité et faire des amulettes (1), nous avons éprouvé diverses difficultés et avons travaillé dur. Enfin nous avons gagné de plus en plus d'expérience et ça fonctionnait bien.

Au début, nous nous sommes concentrés à faire des documents et avons ignoré la cultivation, en conséquence, nous avons souvent eu des problèmes avec l'imprimante, comme des pages blanches, le bourrage et les mots brouillés. Après l'étude de Fa et la lecture de partages d'expériences, nous avons élevé notre compréhension ainsi que notre xinxing. Nous nous sommes rendus compte que la fabrication des documents ne remplace pas la cultivation, mais qu'en cours de route, nous pouvions élever notre xinxing de différentes façons pour autant que nous continuions à étudier le Fa et à regarder à l'intérieur. Par la suite, nous maintenions des pensées pures et droites en faisant les documents et nos documents étaient bien faits et de bonne qualité. S'il y avait un problème, nous nous cultivions à l'intérieur et trouvions toujours nos lacunes. Après que notre xinxing se soit élevé, le problème disparaissait.

Pendant les Jeux Olympiques de 2008, les autorités ont bloqué l'Internet. Nous n'avons pas accepté cet arrangement et l'avons complètement surmonté. Mon mari et moi avons renforcé nos pensées droites pour éliminer la perversité. En même temps, nous étudions Fa calmement. Avec l'aide du Maître, nous avons eu accès à l'Internet facilement et avons téléchargé la mise à jour du logiciel pour surfer sur le net et l'avons aussi donné à d'autres pratiquants. Nous savions que nous pouvons surmonter toutes les difficultés si nous croyons dans le Fa et dans le Maître et maintenons nos pensées pures et droites.

Une fois, quand je coupais les amulettes imprimées, j'ai coupé de 13heures jusqu'à 18heures. J'ai entendu une voix dans ma tête disant: «Tu te donnes vraiment trop de mal.» J'ai répondu: «Ce n'est pas un souci. Le travail lié à Dafa n'est jamais un souci.» Nous n'avons jamais retardé la fabrication de documents. Parfois, on remettait à plus tard le travail de la ferme pour pouvoir envoyer les documents aux pratiquants. Pour faire une boîte d'amulettes (contenant 500 morceaux de papier), nous devions y travailler pendant plusieurs jours. Nous laissions l'imprimante fonctionner sans interruption. Pour le travail de la ferme, mon mari travaillait le matin et moi l'après-midi. En faisant ainsi, nous pouvions terminer les amulettes aussi rapidement que possible sans abandonner le travail de la ferme. Une année, le 27 décembre sur le calendrier chinois, un autre pratiquant m'a dit qu'il avait besoin de quelques amulettes pour distribuer pendant le Nouvel An chinois. Les enfants sont justement à la maison pendant les vacances d'hiver, ainsi la famille entière s'est consacrée à faire les amulettes. Toutes les amulettes étaient terminées le 29 décembre. Le pratiquant était très étonné: «C'était vraiment rapide!» Oui, c'est vrai: pour les choses liées à Dafa, on peut toujours les faire si on le souhaite, car Dafa et le Maître sont tout-puissants.

Après la mise sur pied du mouvement pour démissionner du Parti communiste chinois (PCC), parce que je ne savais pas dactylographier je devais toujours envoyer la liste des démissions à d'autres pratiquants qui pouvaient dactylographier et ils l'envoyaient au site de The Epoch Times. Cela a duré des années. Un jour, je me suis tout à coup rendue compte que ça n'allait pas et que nous devions alléger la charge de travail des autres pratiquants. Je devais envoyer la liste moi-même. J'ai donc commencé à apprendre le Pinyin et comment dactylographier sur l'ordinateur.

J'ai dû faire beaucoup d'efforts pour apprendre à dactylographier. J'avais seulement appris les minuscules quand j'étudiais l'anglais à l'école primaire et les lettres sur le clavier sont toutes des majuscules, j'ai donc même dû apprendre les lettres. Pour d'autres touches sur le clavier, souvent je me rappelais la fonction d'une, mais j'en oubliais d'autres. Finalement, un jour, j'ai pu dactylographier toute la liste. Cependant, j'oubliais la fonction de certaines touches et ne réussissais pas à séparer le texte en lignes. Après un long moment, je n'y arrivais toujours pas et j'ai dû envoyer la liste à une autre pratiquante. Plus tard, avec les conseils répétés de mes enfants, j'ai finalement maîtrisé les fonctions des différentes touches. Quand j'ai dactylographié les démissions la fois suivante, j'ai réussi en peu de temps. J'étais si heureuse que je ne savais pas comment exprimer ma reconnaissance au Maître.

Plus d'une décennie de succès et d'échecs m'ont formé, cette petite fleur, encore plus belle. Plus d'une décennie de difficultés et de succès m'ont rendue plus ferme. Plus d'une décennie de persécution m'a fait croire davantage dans le Maître et dans Dafa. Ce que j'ai fait n'est pas grand chose, mais j'ai un cœur sincère qui croit dans Dafa et dans le Maître. Je me répète sans cesse: je suis une pratiquante et je suis les principes de Dafa dans tout ce que je fais. Je ne veux rien pour la cultivation et contribue pour tout pour la rectification de Fa. Je veux devenir plus ferme et avancer plus rapidement sur le chemin de la cultivation. J'espère que j'avancerai vigoureusement avec les compagnons de pratique et retournerai à la maison avec le Maître aussitôt que possible. C'est mon expérience personnelle. S'il y a quelque chose d'inapproprié, svp corrigez-moi. Heshi.

(1) Amulettes – en Chine, les pratiquants clarifient parfois la vérité en donnant aux gens un petit objet pour porter ou chérir, avec quelques mots leur rappelant la bonté de Dafa.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2012/1/8/130579.html
Version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/12/2/249180.html