Devenir mature dans le Falun Dafa ( 2e partie sur 3)
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de la région nord de Chine


(Suite de la première partie : http://www.vraiesagesse.net/news/1201/11/E130516_20120105_fr.html)

Valider Dafa dans l’environnement de travail

J’ai trouvé un emploi dans un département du gouvernement après avoir été diplômé en 1996. J’étais soigneux et consciencieux dans mon travail et j’essayais d’être une bonne personne en accord avec les principes de Vérité-Compassion-Tolérance. En faisant ainsi, j’ai développé une bonne réputation parmi mes collègues et les gestionnaires. Quand mon unité de travail originelle a été réorganisée en 1998, trois chefs de bureau m’ont invité à travaillé pour eux. Finalement, le chef de mon bureau originel m’a gardé.

J’ai travaillé dans un département du gouvernement puissant qui opère avec les entreprises commerciales et le personnel. Nous visitions des compagnies pour résoudre des problèmes, de qui nous recevions souvent des cadeaux. J’essaie aussi de fuir les dîners d’affaires si possible. Certains hommes d’affaires pensent que je les évite. En fait, je ne leur ai jamais causé de difficultés.

Un membre du personnel d’une certaine compagnie m’a créé des problèmes à cause d’insatisfaction. Je ne me suis pas fâché avec lui et je lui ai juste expliqué calmement la situation. Mon directeur a été très content de mon attitude. Dans ce genre de situation, il est rare pour tout le monde de se tempérer.

J’ai été deux fois récompensé du titre de « fonctionnaire de classe » quand j’ai travaillé pour le gouvernement. Dans le deuxième semestre de 1998, j’ai été déplacé dans une unité de travail de New York. Je méritais toujours le titre de «fonctionnaire de classe» après avoir travaillé juste pendant quelques mois.

Après que le parti communiste chinois (PCC) ait commencé la persécution du Falun Gong, le 20 juillet 1999, une récompense ne serait naturellement pas donnée à un pratiquant de Falun Gong. Cependant, mes collègues me voyaient toujours comme la personne la plus compétente et la plus déterminée de notre unité de travail. À la fin de 2002, j’ai été de nouveau récompensé du titre de «fonctionnaire remarquable». Fin de l’année 2003, j’ai été arrêté et envoyé en camp de travaux forcés et j’ai été forcé d’abandonner mon travail.

Après avoir perdu mon chemin au cours d’un changement brutal, le Maître m’ ramené sur le droit chemin

Juste avant le 20 juillet 1999, beaucoup de policiers sont venus sur le site de pratique des exercices pour obtenir de l’information. Au site de pratique des exercices où j’allais, le chef du département de police est venu en personne pour obtenir de l’information. Nous avons appris cela plus tard, parce qu’un compagnon de pratique a ensuite été arrêté et reconnu au département de police. Dans la nuit du 19 juillet 1999, de nombreux pratiquants responsables du site de pratique ont été arrêtés. Le lendemain matin, un autre pratiquant et moi-même nous sommes rendus en mobylette sur plusieurs sites de pratique et nous avons appris de telles situations. Nous avons envoyé un email sur le site Minghui pour les informer de la situation. Puis nous avons décidé d’aller à Pékin. Nous sommes restés à Pékin pendant une semaine. La situation a empiré. Beaucoup de pratiquants ont été arêtés. Nous sommes rentrés et nous avons affronté la pression dramatique. J’ai été maintenu dans l’unité de travail et j’ai été forcé à participer à la soi-disant «classe d’étude», qui a été spécialement mise en place pour moi. À la fin, j’ai abandonné.

J’étudiais la Loi et je pratiquais les exercices seulement à la maison. Malgré que je lisais plusieurs leçons de la Loi par jour, je n’avais plus un sentiment aussi fort qu’avant. Je sentais que quelque chose n’étais pas droit.

J’ai continué de cette façon jusqu’en 2002, lorsqu’un ami pratiquant proche et vivant une situation similaire à la mienne (seulement étudier à la maison), m’a dit que notre compréhension de la Loi n’étais pas juste. À ce moment je ne pouvais pas accepter d’avoir tort. Ma femme, aussi pratiquante, a pris ces mots très au sérieux. Elle a pris quelques nouveaux articles de Maître, des documents de Dafa, et des DVD et elle a commencé à les lire et à les regarder. Quelques jours plus tard, elle m’a dit que notre ancienne compréhension de la Loi était à remettre en question. J’ai regardé la vidéo et cela m’a réveillé. J’ai vu les parades que les pratiquants étrangers organisaient et j’ai réalisé que cela était la vraie manifestation des pratiquants de Dafa. J’ai réalisé que j’avais tort. J’ai dit à ma femme que j’aimerais lire et regarder les articles et vidéos qu’elle avait. Juste après avoir dit ça, j’ai entendu une voix masculine, très similaire à la voix de Maître, réciter un poème de Maître:

«Émettre le vœu de sauver les êtres,

Assister le Maître, agir dans ce monde;

M'aider à tourner la Roue de la Loi,

La Loi accomplie, parcourir le Ciel et la Terre.»

(«Assister la Loi», Hong yin)

J’étais étonné. Ma femme et mon frère cadet étaient tous les deux présents, mais aucun d’entre eux n’a rien entendu. J’ai réalisé que c’était Maître qui me faisait un rappel. Depuis lors, j’ai vraiment marché sur le chemin pour assister Maître dans la rectification de la Loi et je n’ai plus du tout douté.

Maître a arrangé que je puisse apprendre la technologie des ordinateurs pour valider Dafa

La technologie informatique m’intéresse depuis que j’ai commencé à travailler en 1996. J’ai changé plusieurs fois de travail depuis et finalement je travaille désormais dans un centre informatique. Je suis responsable de l’entretien des ordinateurs. Plus tard j’ai réalisé que tout cela n’était pas accidentel. Je sais que j’ai obtenu une base solide dans la technologie informatique pour faire le travail de Dafa.

Peu de temps après avoir appris la technologie informatique, la connexion internet était implantée sur mon lieu de travail. Je l’ai immédiatement installée chez moi. J’ai contacté un autre pratiquant et ensuite j’ai obtenu le programme anti-virus. Je pouvais alors accéder au site Minghui de chez moi. J’ai téléchargé tous les articles en rapport à la sécurité informatique et installé sur mon ordinateur toutes les mesures de sécurité. Plus tard, j’ai aidé deux pratiquants a installé deux sites familiaux de production de documents de clarification de la vérité.

J’ai dû dépasser mon attachement à la peur au cours du processus. La première fois que je suis allé sur le site Minghui, j’ai émis la pensée droite pendant longtemps avant de cliquer sur le lien. Chaque fois que je suis allé chez un pratiquant pour dépanner son ordinateur, je devais dépasser la pensée que je ne pourrais peut-être pas rentrer à la maison. Quand je lis des articles sur internet au sujet des souffrances des pratiquants, comme ceux qui sont arrêtés, envoyés en camp de travaux forcés, torture, etc. Je tremblais parfois à la lecture que je devais interrompre.

Par le site de production de documents, j’ai fourni des documents non seulement aux pratiquants proches mais aussi aux autres pratiquants.

Après avoir lu les articles sur le site Minghui, j’ai réalisé que la chose la plus importante était de maintenir des sites de productions protégés jusqu’à la fin de la rectification par la Loi. Pour tout projet de Dafa qui n’est pas lien avec le projet dont je m’occupe, je ne cherche pas à connaitre les détails. Et je partage avec les pratiquants sur la Loi, mais pas sur les détails de mon projet. Je suis strictement les mesures de sécurité depuis les articles du site Minghui pour la marche à suivre quand aux opérations du site de production de documents. Les deux pratiquants des deux sites familiaux de productions de documents ne se connaissent pas l’un et l’autre. En même temps, je ne souhaite pas qu’ils se passent des documents. Quand un site de production de documents a été découvert, l’autre était toujours en mesure d’opérer efficacement.

( à suivre)


Traduit de l’anglais en Belgique

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2012/1/6/130544.html
Version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/12/5/249485.html