Faire ce qu'on peut (Troisième partie)
De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Ruoyu, une jeune pratiquante de la province du Jilin


Suite de
Partie 1: http://www.vraiesagesse.net/news/1112/25/E130133_20111215_Fr.html

Partie 2: http://www.vraiesagesse.net/news/1201/12/E130162_20111216_fr.html)

J'enviais les disciples de Sakyamuni d'avoir pu écouter les conférences du Bouddha directement il y a 2500 ans. Un bouddhiste laïc m'a dit de cultiver diligemment et que je pourrais devenir une disciple de Bouddha Maitreya dans le futur. Maintenant mon rêve s'est réalisé.

Il y a quelques années quand je suis rentrée à la maison après avoir été persécutée pendant un an, ma famille a insisté pour m'emmener voir un diseur de bonne aventure afin de s'enquérir de mon avenir. J'ai fermement refusé et je me suis disputée avec eux. Mon père m'a même mis un couteau sur la gorge. Que se passait-il? Mon père n'était pas ce genre de personne. Je me suis assise et j'ai émis les pensées droites pendant un moment. Le jour suivant, mes parents ne m'ont plus forcée à voir le diseur de bonne aventure, mais à la place, ils ont amené un cousin avec eux. À leur arrivée, mon cousin m'a demandé: «Cousine, pourquoi est-ce que le diseur de bonne aventure a dit à mes parents que tu viens des cieux et que tu as ta mission?» En entendant cela, j'ai pensé: «Maître, Dafa est simplement merveilleux. Je vais prendre cette occasion pour dire les faits sur Dafa à mon cousin.» Après cela, mon cousin a démissionné avec joie du Parti communiste chinois (PCC) et ses affiliations. La puissance de Dafa sauve les êtres partout.

De l'auteur

(Suite de la partie 2)

5. Se débarrasser de l'attachement aux intérêts et ne pas être entravé dans le salut des êtres

Parfois je montrais mes attachements à mes propres intérêts. Je gérais un petit magasin, je rencontrais toutes sortes de personnes et j'observais beaucoup de mauvais phénomènes dans la société à travers ces clients. Mais je suis disciple du Maître et personne ne peut m'affecter. Je pensais aux autres et habituellement je pouvais bien faire. Mais de temps en temps des erreurs étaient commises. À côté de mon magasin se trouvait un petit restaurant. Le couple qui était propriétaires du magasin n'était pas gentil et aimait profiter des gens. Je ne voulais pas trop avoir à faire avec eux, mais ils venaient très souvent me tracasser. Je ne cédais pas et nos relations étaient tendues. Parce que je n'avais pas complètement abandonné mon attachement à mes intérêts, je détestais leur avarice pour les petits profits. Mais je savais que rien n'est fortuit. Mis à part leurs propres problèmes, le fait qu'ils venaient souvent me tracasser avait aussi ses causes karmiques et c'était une occasion pour que je m'élève.

La dette doit être remboursée tôt ou tard. Quand je leur ai vendu mon magasin, j'ai oublié de compter une série de marchandises et je leur ai compté 5000 yuans de moins. Mais je ne m'en suis pas beaucoup inquiétée. Je pensais que j'avais remboursé ma dette avec cette perte. Je savais que je ne l'aurais pas perdue si cela m'appartenait; si ça ne m'appartient pas, je ne dois pas y être attaché. Même si je leur avais donné davantage que je n'aurais dû, au final je serais récompensée avec la vertu dans une autre dimension. Ce qui était regrettable, c'est que je ne les ai pas quittés sur une bonne impression et j'ai perdu une occasion de les sauver. Alors nous ne devrions pas nous battre avec d'autres personnes pour quelques intérêts. Ceci m'a appris une leçon importante. Un pratiquant de Dafa ne peut pas regarder les autres de haut. On ne choisit pas qui on sauve.

6. Utiliser ses pouvoirs pour montrer la splendeur de Dafa

Toutes les vies qui cultivent dans Dafa ont des pouvoirs paranormaux. Au cours de ces dernières années de cultivation, j'ai utilisé mes pouvoirs à deux reprises pour échapper au danger. Une fois, quand je collais des affiches dans un bâtiment, des gardes municipaux m'ont repérée. Les gardes ont saisi mon sac avec des livres de Dafa et des documents d'information à l'intérieur. Quand ils sont montés à l'étage, je me suis souvenue d'un partage d'expérience que j'avais lu qui disait qu'on devait rejeter la persécution. Je me suis souvenue immédiatement de la puissance de courir rapidement. Je me suis retournée et j'ai vu que nous étions encerclés par une foule de gens, ils ont fait un pas de côté et m'ont ouvert un chemin. J'ai couru sans penser, entendant les gardes courir derrière. Finalement j'ai réussi à m'échapper.

Une autre fois, je suis allée à la campagne avec d'autres pratiquants pour distribuer des documents clarifiant la vérité. Une fois repérés par la perversité, nous avons caché les documents dans un champ de maïs et nous avons réussi à nous échapper. Nous sommes rentrés à la maison, avons émis les pensées droites et avons demandé au Maître de nous aider à sauvegarder les documents. Quand nous sommes retournés pour récupérer les documents deux jours plus tard, nous avons constaté que tous les champs environnants avaient été moissonnés, mais l'endroit où nous avions caché les documents était encore intact. Nous sommes vraiment reconnaissants de l'aide du Maître.

Une année, je suis allée à la maison d'une pratiquante dans une autre ville. La perversité s'était engagée à arrêter les pratiquants cette nuit-là. Trois pratiquants parmi nous, nous sommes retrouvés coincés dans la maison. Nous avons émis les pensées droites toute la nuit pour obliger la police à partir et nous débarrasser de nos propres attachements à la crainte. Effectivement, à l'aube, la police était partie.

Le Maître est bienveillant et Dafa est puissant. Il y a quelques années, j'étais dans des conditions difficiles et je n'avais pas mangé de fruit depuis un certain temps. Quand j'ai rendu visite à un compagnon de pratique, il m'a invité à prendre le repas de midi chez lui. Quand j'attendais, j'ai pensé: «Ce serait bien si je pouvais avoir une pomme maintenant.» Presque au même moment, le compagnon de pratique a dit: «Il y a des pommes dans ce placard. Pourquoi ne te sers-tu pas?» J'étais étonnée et émue. C'était incroyable. Le Maître était bienveillant et me consolait avec une pomme. Pendant le repas, le compagnon de pratique a dit: «C'était vraiment l'arrangement du Maître. Je ne sais pas pourquoi je t'ai offert une pomme.»

Il y a quelques années quand je suis rentrée à la maison après avoir été persécutée pendant un an, ma famille a voulu m'emmener voir un diseur de bonne aventure pour connaître mon avenir et pour aider à éliminer mon épreuve. J'ai résolument refusé et je me suis disputée avec ma famille. Ma mère criait après moi jour et nuit, et mon père était aussi fâché. Il m'a même mis un couteau sur la gorge. Que se passait-il? Le comportement de ma mère n'était pas surprenant. Mais mon père n'était pas lui-même. J'ai donc émis les pensées droites la nuit envers la possession par un esprit: «Je suis le disciple du Bouddha principal. Ne m'envoyez pas des esprits de bas niveau. Vous devez bien vous positionner pour votre futur et ne pas m'ennuyer. J'ai une mission. Vous serez punis si vous interférez avec la réalisation de ma mission. Si vous vous comportez bien, je vous dédommagerai après mon éveil.»

En conséquence, mes parents ont cessé de me forcer à voir le diseur de bonne aventure le jour suivant et à la place, ils ont amené un de mes cousins avec eux. Quand ils sont arrivés, mon cousin m'a demandé: «Pourquoi est-ce que le diseur de bonne aventure a dit à mes parents que tu viens des cieux et que tu as ta mission, et que tu ne pourras retourner que quand tu l'auras terminée? Il m'a dit de ne pas interférer avec tes affaires. Qu'est-ce qui se passe?» J'étais enchantée et je pensais que Dafa est vraiment merveilleux. J'ai saisi cette opportunité pour lui dire les faits sur Dafa et pour qu'il quitte le Parti communiste chinois et ses affiliations. La puissance de Dafa sauve les êtres partout.

J'ai éprouvé la splendeur de Dafa plusieurs fois: j'ai été protégée par un rayon de lumière blanche; j'ai retrouvé mon permis de conduire et ma carte d'identité en utilisant les pensées droites; j'ai utilisé le pouvoir de courir rapidement.

  1. Être prévenant envers les compagnons de pratique et faire tout ce qu'on peut pour aider

Je ne sais pas exactement ce qu'est mon rôle. Je ne suis pas une coordinatrice, mais j'aide parfois à la coordination. Je ne suis pas une technicienne, mais j'aide à réparer les ordinateurs des compagnons de pratique quand ils me les apportent. Je ne suis pas une pratiquante responsable de fournir les documents d'information, mais je les fournis parfois. Je ne suis pas responsable de télécharger l'information mais j'aide les gens à installer des livres électroniques, des conférences de Fa et la musique des exercices. Je ne suis pas responsable de produire les documents d'information, mais je le fais quand on me le demande. Je n'ai pas de rôle fixe, mais je fais tout. Comme je suis une disciple de Dafa, je vais faire ce qui est nécessaire tant que c'est positif pour sauver les êtres.

En faisant ces choses, j'ai eu beaucoup d'épreuves de xinxing. Souvent je ne faisais pas bien, tandis que les pratiquants me toléraient. J'aimerais les remercier. Peu importe ce que nous faisons, nous devons augmenter notre tolérance envers les autres. Par exemple, des compagnons de pratique voulaient que je leur installe les livres électroniques. Ils avaient des ordinateurs chez eux, mais ils ne voulaient pas les utiliser ou apprendre à les utiliser. Ils préféraient me demander de faire un long chemin pour aller chez eux pour leur installer les choses. Une fois que je les avais installées, ils avaient diverses requêtes comme de modifier la police, changer l'édition, etc. Ils pouvaient facilement modifier cela eux-mêmes, mais ils ne voulaient pas apprendre comment. Ils avaient toutes sortes d'excuses, mais ils ne se rappelaient pas que Dafa est tout-puissant. J'étais patiente au début et puis je perdais patience. Mais avec le temps, je suis devenue plus tolérante. L'installation de la musique sur les MP3 était la même chose. Ils voulaient avoir la musique le jour même, avoir les conférences de Fa le jour suivant et avoir une chanson deux jours plus tard. Puis ils voulaient changer ceci ou cela. Beaucoup de pratiquants étaient comme ça. Parce qu'ils n'avaient pas les connaissances techniques, ils pensaient que ça m'était facile de faire ces choses. D'un autre côté, lorsque nous ne savons pas comment installer un logiciel et que nous avons besoin d'aide, nous nous comportons de la même manière. Donc nous ne devrions pas blâmer ceux qui n'ont pas assez de connaissance.

Parfois, j'ai également fait appel à la tolérance de mes compagnons de pratique. Un pratiquant était responsable d'imprimer les billets de clarification de la vérité. L'imprimeur a eu des problèmes et n'arrivait pas à les résoudre, laissant beaucoup de billets imprimés souillés avec des gouttes d'encre qui ne pouvaient pas être enlevées. Je me suis demandé pourquoi il ne s'était pas arrêté immédiatement quand il a vu que quelque chose n'allait pas. Maintenant des dizaines de billets étaient souillés. (Afin de ne pas faire mauvaise impression aux gens, nous avons détruit les dizaines de billets d'un dollar souillés.) Plus tard j'ai appris par hasard que ces mauvaises copies n'avaient pas toutes été produites en même temps. En général, c'était bien imprimé, mais de temps à autre un billet était mal imprimé. Alors on ne peut pas vraiment blâmer le pratiquant. Je lui ai fait des excuses et je l'ai remercié pour sa tolérance envers moi. En fait, souvent le mécontentement est provoqué par un malentendu. Les gens doivent être tolérants les uns envers les autres. On peut toujours trouver son égoïsme dans un conflit. Regardons à l'intérieur et on peut s'élever plus rapidement.

Mon oncle a été arrêté et mis dans des camps de travaux forcés plusieurs fois après que le PCC ait commencé sa persécution de Dafa. En conséquence, ma tante qui était auparavant une pratiquante s'est positionnée contre Dafa. J'ai ainsi développé des préjugés envers elle et elle a refusé de me laisser entrer chez elle plusieurs fois, parce qu'elle ne voulait que son mari ait des contacts avec des pratiquants. La vraie raison était que ma tante avait trop peur et tenait trop à l'argent. J'étais un peu énervée et je la méprisais. Mais j'ai toujours essayé d'aider le mieux possible les familles des pratiquants persécutés et ma tante ne faisait pas exception. Pendant la période où mon oncle était persécuté, je suis souvent allée rendre visite à ma tante et à ses deux enfants, apportant autant de cadeaux que possible. Je souhaitais vraiment l'aider ainsi que ses enfants à quitter le PCC et ses organismes affiliés, mais j'avais peur qu'elle le dise à ma mère et que je sois blâmée. Je n'ai pas agi selon mon intention. Finalement, j'ai mis mes préjugés de côté et je suis calmement allée parler à ma tante de quitter le PCC. Quand j'ai mis de côté toutes mes conceptions, le miracle s'est produit. Ma tante a dit: «D'accord, pourquoi pas? Un changement de dynastie dépend des phénomènes célestes et personne ne peut l'arrêter. Quand Mao Zedong est mort, de grandes pierres sont tombées du ciel. Maintenant avec tous les désastres qui arrivent, cela montre que le PCC est en train de s'effondrer. Je n'ai rien à gagner sous le régime des communistes de toute tacon. Pendant la Révolution culturelle, notre famille entière a été persécutée. Et nous le sommes maintenant (se rapportant à mon oncle étant persécuté parce qu'il pratique le Falun Gong).» Puis elle et ses deux enfants ont démissionné du PCC et de ses organismes affiliés.

J'ai pris soin de ma mère et de ma belle-mère avant leurs morts, et ma tante a changé d'opinion envers moi. Cela m'a donné une occasion de lui clarifier les faits sur le Falun Gong. Au début, elle avait trop peur pour écouter. J'étais déçue d'elle, pensant: «Elle sait très bien que Dafa est bon. Pourquoi a-t-elle si peur?» Maintenant je sais que ce n'était pas elle, elle-même, qui avait peur. C'était les facteurs pervers derrière elle qui l’empêchaient d'obtenir le Fa. La santé de ma tante s'est détériorée quand elle prenait soin des personnes âgées. Elle a dépensé beaucoup d'argent en médicaments mais en vain. Une fois, quand elle m'a parlé de ses problèmes, après beaucoup d'hésitation, j'ai abandonné mes préjugés envers elle et je l'ai calmement invitée à recommencer à pratiquer le Falun Gong. Je lui ai dit qu'elle pourrait le faire à la maison et que personne ne saurait. Quelques jours plus tard, elle m'a dit avec joie: «J'ai commencé à pratiquer. Dafa est vraiment utile. Le Maître s'occupe toujours de moi.» Après, je l'ai invitée à écrire la déclaration de confirmer qu'elle soutenait le Falun Gong et commençait vraiment la cultivation, elle l'a fait. Dans le processus de conseiller ma tante, je me suis également débarrassée de beaucoup de mes attachements.

* * * * * * *

J'enviais les disciples de Shakyamuni d'avoir pu écouter les conférences du Bouddha directement il y a 2500 ans. Un bouddhiste laïc m'a dit de cultiver diligemment et que je pourrais devenir une disciple de Bouddha Maitreya dans le futur. Maintenant mon rêve s'est réalisé.

J'ai encore plusieurs attachements à abandonner et j'ai fait plusieurs choses qui étaient loin d’être parfaites, je les corrigerai une par une à l'avenir. Je veux remercier le Maître et les compagnons de cultivation.

Heshi


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/17/130185.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/26/249174.html