Sauver les êtres sur mon lieu de travail
De la Huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Xinsheng, un pratiquant de Falun Dafa de la province du Jilin


Je travaille dans un restaurant comme serveur. Au début, je considérais mon travail comme faisant partie des basses couches de la société, par conséquent, chaque fois que je voyais du monde que je connaissais, je me cachais d'eux. J'ai manqué de nombreuses opportunités pour clarifier la vérité. En étudiant plus le Fa, j'ai réalisé qu'il s'agissait de l'attachement à la réputation, dont je devais me débarrasser. Alors la prochaine fois que je vis des gens que je connaissais, je m'approchai d'eux et leur clarifiai la vérité. Une fois, un professeur retraité vint au restaurant. Je lui parlai avec enthousiasme. Quand je lui mentionnai les faits sur le Falun Gong, il m'interrompit par un geste de la main et dit: «J'en ai déjà entendu parler, mais je n'y crois pas.» Sans que cela m'influence, je souris et poursuivis notre conversation. Il fût surpris de la portée de mes connaissances: «Comment un jeune homme comme vous peut-il en savoir autant?» Je partageai ensuite avec lui sur la manière dont j'avais changé physiquement et mentalement après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Il fût convaincu et dit: «Vous êtes une personne si honnête, j'ai confiance en vous. Aidez-moi s'il vous plaît à quitter le Parti communiste chinois.»

- De l'auteur

Bonjour Maître! Bonjour compagnons de cultivation!

Clarifier la vérité et sauver les êtres sont la mission et la responsabilité des disciples de Dafa. Quand la huitième conférence de partage d'expérience sur internet des pratiquants de Chine a commencé, je voulais partager mon expérience de cultivation, mais je ne savais pas quoi écrire. Avec l'encouragement des pratiquants, j'ai décrit mon expérience de cultivation et un autre pratiquant l'a transcrite.

En 2008, un pratiquant me demanda de l'aider dans son restaurant. Le poste exigeait une grande charge de travail et était très sale. Je devais travailler dans un environnement très bruyant et je devais beaucoup marcher tous les jours. Au départ, je ne voulais pas prendre le poste, mais je ne dis rien au pratiquant. Cependant, après avoir travaillé un bout de temps au restaurant, je réalisai que c'était une bonne place pour clarifier la vérité, car il y avait beaucoup de clients qui devaient être sauvés. Je décidai de continuer à travailler là-bas.

Éliminer l'attachement à la réputation et au confort au travers de la clarification de la vérité

Je travaille dans un restaurant en tant que serveur. Au début, je considérais mon emploi comme faisant partie des basses couches de la société, par conséquent, chaque fois que je voyais des gens que je connaissais, je me cachais d'eux. J'ai manqué de nombreuses opportunités pour clarifier la vérité. En étudiant plus le Fa, j'ai réalisé qu'il s'agissait de l'attachement à la réputation, dont je devais me débarrasser. Alors la prochaine fois que je vis des gens dîner au restaurant que je connaissais, je m'approchai d'eux et leur clarifiai la vérité.

Il y avait beaucoup de clients dans le restaurant, alors nous, les serveurs, étions tous très occupés toute la journée. Nous devions courir ici et là et laver la vaisselle toute la journée. Mes collègues avaient tous les pieds enflés à la fin de la journée de travail. Je savais que c'était une grande opportunité pour que je me débarrasse de l'attachement au confort et aux tâches légères. Je ne voulais pas travailler dur, ce qui était un attachement dont je devais me débarrasser. Jour après jour, je ne sentais aucune enflure. Après une journée de travail, je ne me sentais pas du tout épuisé. J'étudiais le Fa durant la soirée et je restais réveillé jusqu'à minuit pour émettre la pensée droite. Le matin, je me réveillais tôt pour faire les exercices matinaux avec les pratiquants autour du monde. Faisant face à beaucoup de gens devant être sauvés tous les jours, je me sentais découragé. La plupart des gens dans ma profession ne restent pas longtemps. Typiquement ils quittent leur travail après un mois ou deux à cause de la fatigue. Il y eut un moment où mes poignets et mes pouces commencèrent à me faire mal et je décidai d'arrêter de travailler. Je dis dans mon cœur: «Maître, peut-être que mon chemin a abouti. Cette souffrance ne m'indique-t-elle pas de partir? Mais je ne peux pas supporter d'abandonner les gens qui viennent ici pour être sauvés. Si mon chemin ici n'est pas terminé, que ma main soit guérie demain.» Un miracle s'est alors produit: je ne sentais plus de douleur dans la main le jour suivant. Je ne peux utiliser de mots pour décrire la compassion et la protection que le Maître donne aux disciples. Cela renforça ma confiance de clarifier la vérité ici.

Clarifier la vérité à des gens différents

Faisant face tous les jours à des clients, je me dis toujours de maintenir un esprit paisible et calme, et de les accueillir chaleureusement avec un sourire au visage. S'ils ont besoin d'assistance, j'offre mon aide sans attendre qu'ils me le demandent, me rapprochant ainsi d'eux. Si un client achète beaucoup de choses, je l'aide à les porter jusqu'à la station d'autobus. Si un client commence à saigner du nez, je l'aide à se nettoyer. Ainsi, ils m'écoutent toujours volontiers lorsque je leur clarifie la vérité. Certains clients étaient particulièrement têtus, mais je n'abandonnais pas. Parce qu'ils venaient manger là tous les jours, je développai graduellement des relations avec eux, rompant ainsi les barrières et ouvrant lentement leurs cœurs. À la fin, ils furent tous d'accord pour se retirer du Parti et de ses organismes affiliés, et ils comprennent la bienveillance de Dafa.

Une fois, un professeur retraité vint pour manger et je le saluai chaleureusement. Quand je commençai à lui parler du Falun Gong, il frappa dans ses mains: «D'autres m'en ont déjà parlé, je n'y crois pas.» Je souris et mon cœur ne fut pas ébranlé, je continuai de lui parler de «l'auto-immolation» montée par le PCC, jusqu'aux prophéties dans le monde entier, de la moralité actuelle de la société, de la Révolution culturelle et de la prédiction sur la pierre de la chute du PCC. Il fût très surpris et s'exclama comment un jeune homme comme moi pouvait en savoir autant. Je lui dis: «En fait, je ne suis jamais allé à l'école, car ma mère est morte très tôt dans ma jeunesse. C'est le Falun Dafa qui a ouvert ma sagesse, me permettant de lire et d'écrire. Présentement je peux lire les livres du Falun Dafa facilement et les journaux aussi.» Je lui parlai des bienfaits physiques et mentaux de ma pratique de Dafa. Il fut convaincu: «En voyant à quel point vous êtes honnête, je crois en ce que vous dites maintenant. Aidez-moi à me retirer du parti!»

Une autre fois, je clarifiai la vérité à un jeune garçon et il accepta de quitter le parti. À ce moment-là, deux personnes de sa famille vinrent pour le prendre et ils laissèrent une note pour moi sur la table, qui disait: «Si vous continuez à parler là-dessus, je vous dénoncerai à la police.» Mon cœur ne fût pas ébranlé et je pensai: «Pourquoi n'ai-je pas clarifié la vérité à ces deux adultes?» À partir de ce moment, quand je clarifie la vérité, je parle aux enfants et aux adultes. Ils sont très contents après avoir compris les faits et me demandent même des amulettes de protection. Certains clients croient en d'autres religions, je leur dis: «Même si vous croyez en Jésus ou Sakyamuni, les deux sont des divinités. Si vous rejoignez le PCC, c'est athée. Pourquoi les divinités ne vous aideraient-elles pas lorsque vous avez des problèmes? Parce que chaque croyance demande à être suivie de tout son cœur. Si vous ne vous retirez pas du parti, comment les divinités pourraient-elles vous aider? N'est-ce pas là un grand conflit?» Alors ils répondent: «Oh, je vois, aidez-moi à le quitter!» Je leur dis aussi: «Récitez «Falun Dafa est bon» et ce sera bon pour votre croyance aussi!» Ils sont également d'accord.

Au courant de ces années, plusieurs personnes ont compris la vérité à travers moi, mais je ne peux pas me relâcher. Je dois me rappeler de constamment remplir mon cœur de l'urgence de sauver les êtres. À partir de maintenant, je dois travailler plus diligemment quant à étudier Fa et me cultiver moi-même solidement – pour être plus clair sur les principes du Fa, pour mieux me cultiver et pour sauver plus d'être.

La rectification du Fa approche maintenant de sa fin. Je serai encore plus diligent et je ne me permettrai pas de me relâcher dans le laps de temps restant. S'il vous plaît, sentez-vous libres de me mentionner tout propos inadéquat.

Merci Maître, merci compagnons de cultivation


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/11/130036.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/26/249189.html