Ne pas être entravée par les conceptions et clarifier ouvertement les faits pour sauver les gens

De la huitième conférence de partage d'expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de la province du Sichuan


Nous savons tous par la Loi que, en tant que disciples de Dafa pendant la période de la rectification par la Loi, les choses les plus importantes en ce moment sont l'étude de la Loi, la cultivation de soi, l'émission de la pensée droite pour éliminer les facteurs pervers, la clarification des faits pour sauver les êtres vivants, et aider le Maître dans la rectification par la Loi. Nous avons fait une promesse au Maître et avons eu beaucoup de courage pour descendre avec le Maître dans le monde humain. Notre intention était de sauver les êtres, lorsque le monde arriverait au point où il serait rempli de mauvaises choses. Nous ne pouvons pas rater cette occasion ardemment attendue depuis nombre d'années, et nous devons nous cultiver et retourner chez nous avec le Maître.

1. Clarifier les faits au marché

Ces dix dernières années, j'ai principalement clarifié les faits dans les marchés ruraux et les rues. Je suis les principes de la Loi du Maître et je commence avec une certaine compréhension de la souffrance endurée par les gens ordinaires. J'essaie de regarder les choses de leur perspective et de maintenir la pensée que je dois les sauver.

Quand je clarifie les faits aux vendeurs de grains et légumes, d'abord je parle de leurs préoccupations. Par exemple, le prix des légumes et du riz n'est pas très élevé, mais le coût des pesticides, des engrais et des semences est très élevé, et il faut beaucoup d'efforts pour tout transporter au marché pour la vente. Ils poursuivent en disant : « En effet. Nous devons nous lever à 4 ou 5 heures du matin pour venir ici, et avant de vendre quoi que ce soit, les gens qui recueillent les frais de gestion et les frais de nettoyage se pointent. Parfois, nous ne vendons rien de la journée, mais il faut quand même les payer. » Je me sens mal pour eux et j'achète généralement une partie de ce qu'ils vendent. Je leur souhaite également un séjour en toute sécurité. Puis je dis : « Quant à nous citoyens ordinaires, ce n'est pas grave si nous n'avons pas beaucoup d'argent, tant que nous sommes en sécurité. Si vous vous souvenez des paroles, 'Falun Dafa est bon, Authenticité-Compassion-Tolérance est bon', vous serez sains et saufs. » Une fois qu'ils acceptent, je les encourage à quitter le PCC. Je suis généralement capable de les convaincre de quitter le PCC.

Quand je parle aux gens qui ont fini leurs achats et sont prêts à rentrer chez eux, je dis : « Vous avez acheté un tas de choses ! En tant qu'habitants ordinaires, nous devons effectivement gérer nos vies et prendre soin de notre santé. » Après cela, il n'est pas difficile de les convaincre de quitter le PCC. Quand je parle aux gens qui ont des magasins, je commence la conversation en disant, « On dirait que votre entreprise va très bien ! Il est difficile de faire des affaires ces jours-ci et pas facile de faire de l'argent. » Puis, je leur clarifie les faits. Quand je parle aux gens qui font un travail laborieux, je dis : « C'est vraiment dur pour vous les gars de gagner de l'argent. Vous gagnez votre argent à la sueur de votre front. Il y a tellement de fonctionnaires corrompus aujourd'hui qui nous prennent notre argent, mais il est si difficile pour les gens ordinaires comme nous, de faire de l'argent. »

Quand les gens me demandent des directions, je clarifie les faits tandis que je leur signale la route. Quand je vois des enfants, je les félicite ; quand je vois les personnes âgées, je leur souhaite une bonne santé. Lorsque je rencontre des gens malades, je leur souhaite la santé au plus vite et ensuite je clarifie les faits. Très peu refusent d'écouter. Au début, je n'étais capable de convaincre que quelques personnes ou une dizaine à quitter le PCC chaque semaine. Maintenant, le nombre s'est accru à 50 ou 60 personnes chaque semaine. Cette situation favorable dure depuis environ deux ans.

2. Nous devons avoir un sentiment d'urgence

Les valeurs morales dans le monde d'aujourd'hui se détériorent constamment, ce qui rend le salut des gens encore plus difficile. Si parfois nous manquons une occasion, cela pourrait être un éternel regret. Vers la mi- 2008, quand j'ai visionné le DVD de Shen Yun j'ai remarqué qu'il avait un très bon effet pour sauver des gens, j'ai donc voulu acheter un graveur de DVD pour faire des copies. Toutefois, la situation financière de ma famille n'était pas bonne, et j'ai eu peur que ma famille ne s'oppose à cette dépense de plusieurs milliers de yuans. Fin 2008, pour la première fois, mon travail a donné des primes aux employés, et j'ai obtenu 2400 yuans. J'ai alors demandé aux compagnons pratiquants du comté de m'acheter une machine. Un compagnon de pratique m'a dit que cela coûterait environ 3000 yuans. Le jour du Nouvel An chinois 2009, je suis allée au comté pour chercher le graveur et un pratiquant techniquement qualifié de la capitale de la province a pris le bus pour venir au comté pour m'enseigner. Je ne connaissais pas la valeur du graveur jusqu'à ce que j'arrive, soit une somme d'environ 2400 yuans. Merci, Maître, pour votre arrangement bienveillant. Je tiens également à remercier le pratiquant et le coordinateur pour leur travail. J'ai appris à l'utiliser le matin et je suis rentré chez moi à midi.

Après cela, j'ai commencé à graver des DVD de Shen Yun et je suis sortie pour sauver les gens. Je gravais le nombre voulu.

Aussi, depuis cette époque, je tente de remplir une exigence que je me suis donnée de convaincre pas moins de 50 personnes à quitter le PCC. Au début c'était un peu difficile, mais petit à petit j'ai fait quelques ajustements. Si je ne pouvais le faire dans la ville où je vivais, j'allais dans les villes voisines et les cantons. Les marchés dans ma ville ont lieu aux dates impaires et des villes voisines ont des marchés aux dates paires. En faisant ainsi, la plupart du temps, je peux atteindre mon objectif de convaincre plus de 50 personnes à quitter le PCC.

Par exemple, au 1er juin de cette année, après l'émission de la pensée droite dans la matinée, un parent (une nouvelle pratiquante) et moi sommes allées au marché dans une ville voisine. Nous avons apporté du matériel de clarification de la vérité, des DVD, et une bouteille d'eau. Nous sommes allées d'abord au marché d'arachides, puis au marché des œufs, et enfin à celui des légumes et de la viande. Nous sommes restées là-bas jusqu'à ce que le marché ferme vers 11 heures. Durant ces trois heures, nous avons convaincu 45 personnes à quitter le PCC. Nous avons vraiment apprécié l'aide du Maître.

Une semaine à la mi-août, j'ai dû aller au comté pour affaires, et j'ai manqué le jour de marché dans ma ville. La semaine s'achevait et je n'avais convaincu qu'un peu plus de 20 personnes et je devais convaincre encore plus de 20 personnes. Il ne restait qu'un seul jour de marché dans le canton voisin. Vers cette époque, un autre pratiquant et moi étions en train de traverser des épreuves de xinxing, et il ne voulait pas aller au marché avec moi. J'hésitais à y aller seule. Habituellement l'autre pratiquant portait nos choses et je pensais qu'il ne serait pas prudent pour moi de tout porter moi-même. En outre, mon petit sac ne pouvait pas contenir trop de matériel. Je me suis demandée, « Dois-je y aller ? » J'ai eu peur des difficultés, et j'ai pensé : « Si je n'y vais pas, alors qu'arrivera-t-il aux gens que je suis censée sauver ? » Le Maître a dit dans « Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa » :

« Les gens qui auraient dû être sauvés l'année dernière, ont pourtant perdu l'occasion pour toujours. Parce que Zhengfa avance sans cesse impétueusement, étape par étape, lorsqu'il arrive à une couche, ce sera pour les hommes de cette couche, et en haut, lorsqu'il atteint tel royaume céleste, ou une certaine couche de corps célestes, ce sera le moment pour les gens de cette couche de venir voir le spectacle, et la prochaine fois, ce siège sera pour quelqu'un d'autre et ne sera plus pour eux. Réalisez-vous combien de vies ont été perdues ?! Lorsque je vois ces sièges vides dans le théâtre, savez-vous comment je me sens »

Je ne voulais pas rater les gens qui devaient être sauvés cette semaine-là, alors j'ai décidé d'y aller seule.

J'étais en train d'étudier les conférences du Maître de 2003 et la nuit précédant ma sortie au marché, j'avais lu « Enseignement de la Loi et explication de la Loi lors de la Conférence de Loi du New York Métropolitain ». En répondant à la question d'un disciple, le Maître a dit :

« Souvent lorsque vous considérez un problème, vous avez déjà formé une habitude : je vais faire une chose, comment vais-je faire cette chose ci, comment vais-je faire cette chose là, vous réfléchissez à un point … aïe vous trouvez que c’est très complet, vraiment parfait ; en revanche au moment d’agir, la situation réelle est vraiment en changement continuel, cela ne marche plus ; (le Maître rit) comme cela ne marche plus alors vous recommencez à vous remettre à réfléchir. Non cela ne doit pas être fait ainsi. Utilisez la pensée droite, vous pensez que cela doit être fait de telle ou telle façon alors faites-le, lorsque vous rencontrez des problèmes vous saurez naturellement comment les résoudre. A condition que la pensée droite soit forte, tout ce passera bien sans heurt et c’est sûr que vous ferez bien. »

Quand j'ai lu cela, tous mes soucis ont disparu. J'ai réalisé que je devais abandonner la mentalité de dépendre de mon compagnon de pratique. Je devrais compter sur Dafa et me fier à mes pensées droites. Le vendredi matin, j'ai émis la pensée droite à 6 heures comme d'habitude et suis allée au marché seule. Ce jour-là, avec les directives et conseils du Maître et de Dafa, j'ai convaincu 36 personnes à quitter le PCC. Je suis rentrée avant 11h30 pour préparer le déjeuner et je n'ai rien manqué.

3. Frôler le danger

Un matin durant les vacances du 1er mai, après le petit déjeuner, je suis sortie avec quelques documents de clarification de la vérité et me suis rendue à une gare routière. J'ai vu une lignée de gens le long de la route qui attendaient le bus. Habituellement ils attendent tous à l'intérieur, mais ce jour-là, il y avait beaucoup de gens à cause de la fête. L'ordre avait été donné à tous ceux qui se rendaient à la ville de Chengdu d'attendre au bord de la route. Je suis allée vers eux et j'ai vu que la plupart étaient des élèves. Parmi eux se trouvaient des lycéens qui voyageaient seuls ou avec des amis, ainsi que des élèves du primaire avec leurs parents. J'ai commencé à parler à de petits groupes et les ai convaincus de quitter le PCC. Pour les élèves un peu plus âgés, j'ai commencé par leur demander s'ils étaient de l'école primaire ou du lycée, et s'ils avaient beaucoup de devoirs scolaires. Ensuite, j'ai dit, « Avez-vous rejoint la Ligue de la jeunesse ? Vous avez vraiment besoin de faire attention à votre travail scolaire, parce qu'il n'est pas facile pour vos parents de payer vos frais d'école. » Ensuite, j'ai parlé du fait que de nos jours l'école trouve toujours différentes façons de ramasser de l'argent et que les autorités scolaires sont très corrompues. Lorsqu'ils ont acquiescé, je les ai encouragés à quitter la Ligue de la Jeunesse du PCC, et la plupart d'entre eux ont démissionné. Pour les plus jeunes élèves, je leur ai demandé leur niveau à l'école. Quand la conversation était entamée je pouvais souvent inclure les adultes qui étaient d'accord pour quitter le PCC. Bientôt le bus est arrivé et un groupe de personnes est parti. Petit à petit, la ligne s'est ensuite progressivement rallongée jusqu'à l'arrivée d'un autre bus. En deux heures environ, j'ai convaincu plus de 30 personnes à quitter le PCC.

J'avais seulement une dizaines de cartes montrant comment briser le blocus Internet et j'ai pensé que c'était exactement ce qu'il fallait à ces élèves. Comme je les distribuais aux élèves une par une, j'ai dit : « Le PCC est le seul gouvernement qui bloque l'Internet à ce point. Aucun autre pays ne le fait. J'ai des cartes ici qui vont vous montrer comment briser le blocus, et vous serez en mesure de voir le monde réel. Vous pouvez reprendre votre droit de connaître la vérité et de savoir ce qui se passe. » Certains élèves ont pris la carte et l'ont mise dans leur poche, et d'autres les lisaient lorsque la personne qui maintenait l'ordre est venue et a demandé : « Que leur donnez-vous? » J'ai dit : « Des cartes. Elles sont très bonnes. » J'ai répété ce que j'avais dit aux élèves. La personne a dit, « Bonne ou pas ? Que diriez-vous si j’appelais des personnes du poste de police ? » J'ai souri, je l'ai regardé, et j'ai dit : « En fait, c'est bon pour tous ceux qui veulent savoir. » J'ai ensuite parlé plus fort et plus rapidement, de sorte qu'il n'ait pas le temps de penser ou de parler. Enfin, il n'a rien dit, et je suis partie lentement. Tout comme ce que Maître a dit dans « Enseignement de la Loi donné à Manhattan »,

« Mais si vos pensées droites sont fortes, la perversité sera dissoute. La puissance de la vraie compassion peut dissoudre tous les facteurs déviés, quand vous parlez avec une personne, vous émettez à l'extérieur une énergie qui dissout les choses perverses et la perversité dans d'autres dimensions n'ose plus approcher ou contrôler cette personne. »

4. Peu importe si c'est une allergie

Comme le processus de la rectification par la Loi progresse, notre niveau personnel devrait également être en hausse. Certaines de mes conceptions ont été utilisées par les forces anciennes pour me causer des interférences. Quand j'étais une personne ordinaire, j'avais de nombreux problèmes de santé, et l'un d'eux était que ma peau était très sensible au soleil. Quand le soleil était un peu plus fort au printemps ou en été, mon visage, mon cou, mes bras, ou toute autre partie de ma peau qui était exposée au soleil développait de grosses bosses très prurigineuse. Au pire, je ne pouvais même pas tolérer la lumière du soleil réfléchie dans une pièce.

Après avoir commencé la cultivation en 1997, cet état a disparu. Cependant, durant les journées chaudes de 2010, c'est revenu. Au début, je n'y ai pas fait attention et après avoir été exposée aux rayons du soleil, j'ai voulu utiliser la méthode des gens ordinaires de se laver le visage avec de l'eau salée froide. Cela soulage et on se sent un peu mieux. Peu à peu, j'ai trouvé que cela n'aidait plus, alors je suis allée acheter de la crème solaire. Avant de sortir à l'extérieur, je l'utilisais et puis au retour je me lavais le visage à l'eau salée. Mais bientôt cela n'a pas aidé non plus. A cette époque, j'ai réalisé que je devais émettre la pensé droite pour éliminer l'interférence de la perversité. J'ai aussi partagé avec les autres pratiquants et ils m'ont aidée à émettre des pensées droites, mais cela ne s'améliorait pas. Au printemps 2011, je devais utiliser un parapluie quand je sortais, parce que c'était devenu de plus en plus sévère. J'ai aussi acheté un chapeau, puis un chapeau de paille, que je portais tout le temps. Les bosses sur mon cou étaient très vilaines, et quand la température ne descendait pas la nuit, je les grattais en dormant et je me déchirais la peau. Par la suite, j'utilisais de petits morceaux de papier doux pour les couvrir. Peu importe la chaleur qu'il faisait, quand je sortais, je portais des chemisiers à col haut pour couvrir l'ensemble de mon cou. Une des raisons était pour bloquer la lumière du soleil, mais l'autre raison était que je ne voulais pas que les gens s'en aperçoivent, car cela pouvait empêcher les gens d'être sauvés. Cependant, certaines personnes les ont vues quand je clarifiais les faits et certaines personnes m'ont conseillée d'acheter certains types de médicaments, et mes voisins m'ont aussi apporté une pommade. J'ai vu que si cela continuais comme ça, certainement cela interférerait avec mon travail de sauver les gens.

Autour du mois de juin, grâce à beaucoup d'étude de la Loi, j'ai compris que ce n'était pas un état correct pour un pratiquant. Le corps d'un pratiquant est composé de substances de haute énergie et la lumière du soleil dans le monde humain ne doit pas être capable de lui nuire. Donc, ce n'était pas quelque chose comme une allergie. Cela était un faux symptôme que les forces anciennes m'imposaient, et je devais les nier complètement. J'ai dit devant la photo du Maître : « A partir de maintenant, je ne vais utiliser ni l'eau salée pour laver mon visage, ni un écran solaire. Je ne suis pas une personne ordinaire, et les méthodes des gens ordinaires ne fonctionnent pas pour moi. » Le Maître nous a dit il y a longtemps, « Obtenir la Loi, être déjà une divinité » (de « Sauver les êtres à grande échelle » de « Hong Yin ») Comment pouvais-je me considérer comme une personne ordinaire à des moments critiques? Après cela, quand mon esprit n'était pas ferme et que j'avais peur de la lumière du soleil à nouveau, je me demandais : « Le Maître rectifie tout l'univers : pourquoi faire une montagne d'une si petite chose ? » Je ne sais plus si c'était à la fin de juin ou au début de juillet, mais juste comme ça, ce symptôme qui m'avait torturée pendant une année entière a disparu. Au cours du mois le plus chaud et le plus sec d'août, le soleil était extrêmement brillant, mais ma peau n'a nullement réagi. Maintenant la peau sur mon cou est complètement revenue à la normale. Merci, Maître miséricordieux !

Si j'avais pu réaliser que c'était une interférence de la perversité au début quand ma peau a mal réagi l'année dernière, et que je n'avais pas à utiliser les méthodes des gens ordinaires comme me laver à l'eau salée, utiliser un écran solaire et éviter le soleil, mais si je l'avais plutôt fermement nié et éliminé avec des pensées droites, alors je n'aurais pas souffert de cette interférence durant une année entière. Il est très vrai que la force de la notion détermine l'ampleur de l'interférence. Dans cette période finale de la rectification par la Loi, nous devons être prudents sur tout ce qui se passe autour de nous et faire face à tout avec des pensées droites. C'est seulement ainsi que nous pouvons éliminer l'interférence et réussir chaque étape avec droiture sur le chemin de la cultivation.

5. Être prudent au sujet des feuilletons télévisés

Ma famille a acheté un lecteur DVD il y a 10 ans. La plupart du temps, nous ne l'utilisons que pour passer des DVD de clarification de la vérité, des DVD de Shen Yun et des conférences de la Loi du Maître. Je l'utilise également pour tester les DVD que je grave et pour vérifier la qualité et le contenu. Je n'ai jamais loué ou acheté les DVD des gens ordinaires à des fins de visionnement personnel. Nous avons installé un récepteur satellite en 2001, et ensuite nous avons commencé à regarder un programme provenant d'une chaîne de l'étranger lorsque nous déjeunions. Plus tard, un compagnon de pratique nous a aidés à trouver la chaîne de New Tang Dynasty et parfois nous la regardons. Depuis que NTDTV a eu des problèmes de contrat cette année, nous avons arrêté de regarder la télé. Cependant, mon fils, qui ne pratique pas encore Dafa, pensait que c'était ennuyant sans télé et nous a acheté deux lots de DVD. Il savait que nous n'allions pas regardé quelque chose de la culture du Parti, donc il a acheté une série sur l'histoire. Je ne m'y suis pas opposée fermement et j'ai simplement regardé avec la famille pendant les repas. Nous avons rapidement fini de les regarder.

Le 13 août 2011, j'ai reçu un appel de la sœur de mon mari. Elle nous a invités pour l'anniversaire de sa fille le 31 du mois. La nuit précédant le 31, j'ai rêvé qu'en chemin vers son domicile, une personne âgée en très bonne santé marchait avec nous. Il marchait très vite en face de nous. Quand il est arrivé à un endroit dégagé, il a vu que nous ne l'avions pas rattrapé, alors il s'est arrêté pour s'étirer un peu. Il portait un body blanc. Il alternait de mains pour pousser sur le sol en pirouettant dans les airs. Les mouvements étaient très élégants. Comme nous approchions, il nous a dit, « Je bouge un peu avant que vous arriviez ici. » Puis il a ouvert une petite boîte qu'il portait et à l'intérieur il y avait des DVD et un lecteur DVD. Il nous a dit chaleureusement, « J'ai ici le film de kung-fu le plus important au monde. Il dure quatre heures et il est très bon. Permettez-moi de vous le passer. » Puis il a commencé à déchirer l'emballage. J'ai immédiatement dit : « Merci, mais nous devons aller à l'anniversaire de ma nièce et nous n'allons pas le regarder aujourd'hui. » Il a déposé celui de quatre heures, en a pris un autre, et a dit : « Alors nous allons regarder celui de deux heures. » Puis, je me suis réveillée.

Je ne pouvais m'empêcher de penser constamment à ce rêve. Le vieil homme était chaleureux, se tenait droit, et était très habile dans les arts martiaux. Il aimait l'exercice et nous a invités à regarder les films de kung-fu, qui de toute évidence n'avaient aucun lien avec le Parti. Ils correspondaient bien aux loisirs que nous faisions quand nous étions des gens ordinaires, mais il était évident qu'il n'était pas un pratiquant.

J'ai pensé que c'était peut-être le Maître qui essayait de nous le rappeler. Nous avions regardé le DVD que mon fils avait acheté. Si plus tard il en achetait d'autres et que nous les regardions à nouveau, alors, petit à petit, nous allions en devenir accros. Une autre possibilité est que nos pensées étaient similaires à cette pensée des gens ordinaires, « il n'y a pas beaucoup à faire après la retraite. Nous pouvons jouer un peu au Mahjong et regarder un peu les feuilletons de la télé de sorte que nous ne nous ennuyions pas » Ainsi, dans le rêve, la personne ordinaire a vu que nos pensées étaient en accord avec les siennes et nous a donc chaleureusement invités à regarder le film de kung -fu.

Remarques finales

En regardant en arrière sur plus d'une décennie de chemin difficile, chaque fois que j'avais l'impression que j'étais tellement fatiguée que je ne pouvais pas continuer plus longtemps, je recevais les encouragements du Maître, et c'est ainsi que j'ai pu continuer jusqu'à ce jour. Les articles de partage d'expériences sur Minghui (site chinois de Clartés et Sagesse) m'ont aussi beaucoup aidée à acquérir la force d'avancer. Quand les attachements des gens ordinaires me restreignaient, c'était Minghui qui me réveillait, surtout puisque j'ai été la seule pratiquante dans ma ville pendant un bon moment. Quand j'ai écrit cet article, j'ai voulu cessé à plusieurs reprises, mais ensuite j'ai pensé que si je ne fais que recevoir de Minghui, et que je ne veux pas contribuer, j'aurais honte. Cependant, j'ai aussi eu peur de passer trop de temps à l'écrire, et que ma notion de me faire valoir pourrait apparaître dans l'article et apporter des choses négatives aux compagnons de pratique. En tout cas, j'ai tenu bon pour écrire cet article et j'ai brisé des couches de conceptions et d'attachements, et j'ai fini par l'écrire. Ce sont toutes mes compréhensions actuelles. Si quelque chose n'est pas approprié, veuillez le signaler avec bienveillance.

Merci, bienveillant Maître. Je remercie tous les compagnons pratiquants qui m'ont aidée.


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/30/130409.html

Version chinoise :http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/1/249226.html