Le chemin arrangé par le Maître est le plus sûr

De la Huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une disciple de Dafa de la province du Shandong


Bonjour Maître respecté ! Bonjour, compagnons de cultivation!

J'ai 67 ans et j'ai commencé à pratiquer le Falun Gong le 28 février 1996. Je n'oublierai jamais le jour de ma renaissance. C'est le Maître qui m'a sauvée de la mort. Je ne peux trouver des mots pour décrire ce que le Maître a fait pour moi, et donc je ne peux que cultiver bien et faire les trois choses pour remercier le Maître pour ce qu'il m'a donné.

1.Mettre sur pied un site de production d'imprimés chez moi

À cause de la persécution lancée par le Parti communiste chinois (PCC), l'environnement de cultivation en Chine a été détruit en 1999. Le Maître a créé le site web Minghui/Clartés et Sagesse hors de la Chine et a publié « Le cœur naturellement clair » pour demander aux pratiquants de porter attention aux problèmes mentionnés sur le site Minghui.

Pour aider à sauver les êtres vivants qui sont empoisonnés par les mensonges du PCC, les pratiquants ont mis sur pied de plus en plus de sites de production d'imprimés. Étant donné que je n'avais pas de connaissance sur le fonctionnement d'un ordinateur, j'ai juste fait de simples tâches, comme distribuer des documents de clarification de la vérité, ce que je continue à faire actuellement.

La persécution des pratiquants de Falun Gong était très sévère dans la ville où je réside, et la plupart des pratiquants avaient très peur, ce qui les empêchait de sortir pour valider Dafa. Par conséquent, les pratiquants qui étaient activement impliqués dans la production de la documentation étaient sous beaucoup de pression.

Un jour, un compagnon de cultivation est venu pour discuter la mise sur pied d'un centre de production de documentation chez moi. C'était vrai que mon domicile offrait le meilleur environnement pour la tâche, alors j'ai accepté de la faire.

Avec l'aide du pratiquant, le centre à mon domicile a commencé rapidement à produire à grande capacité. Cependant, comme je n'avais pas les connaissances techniques, je devais bien collaborer avec les compagnons de cultivation. J'ai fait toutes sortes de tâches comme l'achat du matériel, etc. et nous avons bien travaillé ensemble pendant un an environ. Le seul problème majeur que nous avions était que l'équipement tombait souvent en panne. Dès qu'une machine tombait en panne, nous étudiions Fa et cherchions à l'intérieur. J'ai pu trouver quelques-uns de mes attachements, mais je ne pouvais pas trouver d'attachement spécifique qui aurait pu contribuer au problème. J'avais la pensée que plus nous utilisions les choses, plus elles tomberaient en panne, donc ce n'était peut-être pas ma responsabilité.

Un compagnon de cultivation m'a dit un jour : « Chaque problème que nous rencontrons nous dit que nous avons un certain attachement. Puisque le point de production se trouve chez toi, ne serait-il pas mieux que tu prennes en charge le projet ? Regarde combien c'est difficile pour les autres pratiquants de faire les va et vient. Nous sommes tous des pratiquants et nous devrions toujours penser aux autres d'abord. Tu devrais t'en occuper. » Surprise d'entendre cela, je savais cependant que le Maître avait utilisé les paroles du pratiquant pour me montrer mon attachement. Je savais que nous devrions tous penser d'abord aux autres, mais dès que les problèmes surgissaient, j'étais noyée dans ces pertes et j'oubliais d'utiliser Fa pour me guider. Le Maître a dit :

« La Loi peut briser tous les attachements, la Loi peut briser toutes les perversités, la Loi peut briser tous les mensonges, la Loi peut affermir la pensée juste. » (« Eliminer les interférences » de Points essentiels pour un avancement diligent (II))

Après avoir étudié Fa avec un cœur tranquille, le Maître m'a aidée à éliminer ces inquiétudes et à renforcer ma confiance. Un autre pratiquant m'a aidée patiemment et finalement j'ai pu acquérir toutes les habiletés nécessaires pour faire les travaux majeurs concernant la production de documents. Depuis je peux imprimer les conférences du Maître, le Minghui hebdomadaireet d'autres documents de clarification de la vérité pour les transmettre aux pratiquants.

Je suis responsable de produire des documents suffisants pour 60 à 70 personnes. À chaque fois que les nouvelles conférences du Maître sont publiées, je dois imprimer plus de 200 exemplaires. J'ai travaillé toute seule pendant plus d'un an, et tous les problèmes mécaniques se sont réglés par eux-mêmes. Certains pratiquants ont fait le commentaire : « Nous devrions nous réparer avant de réparer les machines. »

Maintenant, je comprends que dès que les problèmes surgissent, c'est parce que j'ai des failles que les forces anciennes perverses exploitent. Après avoir cherché à l'intérieur, j'ai vu mes attachements : me reposer sur les autres, détester les critiques, rechercher la réputation, être incapable de lâcher prise sur moi, etc. Je suis arrivée à la conclusion que tous mes problèmes étaient causés par l'égoïsme. Je devais bien étudier Fa afin de satisfaire aux attentes du Maître et bien faire les trois choses.

Cultiver dans des circonstances si particulières pendant plus d'un an m'a aidé à découvrir beaucoup de mes attachements cachés profondément à l'intérieur. J'étais obligée d'avancer diligemment. La raison pour laquelle j'ai pu mettre sur pied le centre à mon domicile est attribuable à la protection particulière du Maître. Je serai digne de la bienveillance du Maître et je ferai bien mes tâches.

2.Quand je cultive vraiment, le Maître m'aide vraiment

La persécution du PCC au cours des années a laissé certains pratiquants sans leur famille, et certains sont devenus des sans abris et sans ressources et les pratiquants qui sont chez eux sont souvent harcelés. Étant timide, j'étais facilement intimidée par les autres depuis que j'étais petite. Cependant, étant une pratiquante de Dafa, je savais que je devais briser cette barrière.

Juste comme je finissais d'émettre la pensée droite à 15 h, un après-midi de septembre 2008, mon voisin a frappé à ma porte et m'a dit d'un ton insistant : « Ton frère aîné a été arrêté par la police. Dépêche-toi, prends tes affaires et sauve-toi. » En apprenant cela, la peur a surgi à nouveau et mon cœur battait fort dans ma poitrine. J'ai quitté mon domicile en toute hâte. Lorsque je suis revenue dans la soirée, mon mari m'a dit ce qui avait été saisi. Même le premier jet d'un témoignage personnel que j'avais préparé avait été confisqué ! J'étais tellement inquiète que l'information que j'avais écrite à propos de la production des imprimés ait été confisquée que je n'ai rien pu manger durant le repas du soir. Je ne me comportais pas du tout comme une pratiquante.

Tôt le lendemain matin, je suis allée chez une pratiquante. Voyant combien j'étais pâle, elle était étonnée et m'a demandé ce qui n'allait pas. Après lui avoir raconté ce qui s'était passé, elle m'a dit calmement : « Tout ce qui t'arrive, que ce soit bon ou mauvais, est une bonne chose parce que cela nous donne une occasion de nous améliorer. C'est bon que la peur se soit manifestée, mais ne la laisse pas t'accaparer. Attrape-la et ensuite élimine-la. » Après, elle a étudié Fa avec moi, et nous avons partagé nos pensées. Je me suis sentie plus calme ensuite. Le lundi matin, j'ai pratiqué la méditation assise. Durant les cinq dernières minutes, le Maître m'a donné un indice qui m'a aidée à changer mon état mental entièrement. Voici ce qui s'est réellement passé ce jour-là.

Même si trois années se sont écoulées, lorsque je me remémore cela maintenant, j'ai toujours l'impression que cela s'est passé hier. Je peux encore voir chacune des scènes dans mon esprit. Même si je ne pouvais rien voir dans un autre espace, le Maître m'a permis de voir avec mon œil céleste ce jour-là. De ma tempe droite, le Maître a enlevé pour moi une substance noire et après un rayon de lumière argenté a brillé entre les crevasses de mon corps et immédiatement je me suis sentie confortable. Puis, le Maître a injecté Fa dans mon cerveau :

« Je suis enraciné au plus profond de l’univers; si quelqu’un était capable de s’en prendre à vous, c’est à moi qu’il s’en prendrait et pour le dire carrément, il s’en prendrait à l’univers. » (Zhuan Falun)

La substance noire, comme un écran noir, a disparu lentement pendant que Fa était versé petit à petit dans mon cerveau. Le Maître a mentionné :

« Je dis qu’il ne faut pas le comprendre de cette façon; car celui qui a vraiment du gong, qui a vraiment de l’énergie, laissera de l’énergie sur tout ce qu’il touchera sans avoir à en émettre intentionnellement, et cela brillera. »

Plus tard, c'était comme si :

« Après ce cours, ce que vous emporterez avec vous est le gong véritable, c’est une matière de haute énergie. Quand vous serez rentré chez vous et que vous écrirez quelques mots – peu importe que votre écriture soit belle ou non – ils auront du gong! (Zhuan Falun)

L'écran noir a continué à disparaître et Fa a continué de se déverser dans mon cerveau, « J'ai dit qu'un cœur imperturbable domine dix mille agitations. » (Enseignement de la Loi à la conférence de Loi au Canada 2005). Finalement la substance noire a été complètement enlevée, et ensuite Fa a cessé de se déverser. À ce moment-là, j'ai senti que mon corps s'accélérait rapidement. Quand j'ai cessé de monter, je pouvais voir que j'étais très haut dans les airs. J'ai vu un policier méchant agenouillé dans l'obscurité, mais mon propre champ était clair et pur, bienveillant et harmonieux. Il n'y a pas de mots pour décrire ce sentiment. À ce moment-là, la musique de l'exercice s'est arrêtée. J'ai ouvert les yeux, et des larmes ont coulé sur mes joues. J'ai pensé : « Merci Maître pour votre bienveillante protection ! Je n'avais plus peur ! »

Cet incident m'a aidée à comprendre que tant que je me concentre sur Fa, je serai en sécurité. Si j'utilise des méthodes humaines pour me protéger, cela ne marchera jamais parce que cette persécution ne vise pas des gens ordinaires ; elle a été créée par les forces anciennes perverses afin de persécuter injustement les disciples de Dafa. Si nous marchons avec droiture sur le chemin arrangé par le Maître, peu importe combien de tribulations ou d'obstacles se présentent, le Maître nous aidera toujours à les surmonter.

Merci à notre Maître grandiose et bienveillant ! Je veux remercier aussi les compagnons de cultivation qui ont offert leur aide.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/12/25/130317.html

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2011/12/10/249496.html