J'ai appris comment me cultiver moi-même solidement et comment valider le Fa avec efficacité

De la Huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une disciple de Dafa de la province du Jilin


Bonjour à notre vénérable et compatissant Maître ! Bonjour à mes compagnons de cultivation !

C'est le moment où a de nouveau lieu notre conférence de partage d'expérience sur internet. En regardant en arrière mon voyage de cultivation, j'en suis venue à croire fermement que tant que nous accomplissons bien les trois choses et que nous suivons le chemin arrangé par le Maître, nous atteindrons à coup sûr ce que le Maître attend de nous.

Améliorer mon xinxing pendant que je clarifie les faits pour sauver les êtres

Même si j'ai obtenu le Fa, relativement tôt, en 1997, je n'ai pas réussi à bien étudier le Fa avec diligence et il en a résulté que je n'avais pas une idée claire de ce qu'était réellement la cultivation. Après que la persécution ait commencé en 1999, ma compréhension superficielle du Fa a eu pour conséquence de nombreuses arrestations et a conduit finalement à ce que je dévie du Fa. Alors que j'étais en détention, j'ai écrit des déclarations pour renoncer à ma croyance et je me suis presque détruite en tant que pratiquante.

Après avoir été libérée de prison à la fin de 2005, le Maître a arrangé que divers compagnons de cultivation viennent m'éveiller. Grâce à des partages de compréhension avec eux et grâce à la lecture des articles de Minghui tous les jours, j'ai finalement compris mon erreur et j'ai repris la cultivation. J'ai lu les enseignements du Maître un à un, et j'ai commencé à avoir une compréhension de la signification et de l'essence de la validation de Fa. J'ai compris que ce que j'avais fait dans le passé au nom de la validation de Fa, avait été fait seulement pour mon propre but égoïste. J'avais une forte mentalité de compétition et à me faire valoir, et je ne voulais pas être laissée en arrière dans le processus de la rectification de Fa. Cependant, la véritable cultivation de la rectification de Fa requiert de l'altruisme de la part de tous les disciples. L'étude constante de Fa me permet de voir clairement la mission historique qui m'est attribuée et me met dans l'état d'esprit de sauver davantage d'êtres.

La première fois que j'ai parlé du Falun Gong à une personne totalement étrangère, cela a été possible grâce à la protection et à la force du Maître. Un jour, je suis allée à une clinique faire quelques affaires et j'ai vu une personne qui arrivait et qui ne pouvait pas s'arrêter de hoqueter. Il a dit au médecin qu'il était allé dans de nombreux hôpitaux et que cependant personne n'avait pu l'aider. Il cherchait désespérément de l'aide et j'ai su immédiatement que le Maître envoyait vers moi cette personne ayant un lien prédestiné avec Dafa. Alors j'ai décidé de l'attendre à l'extérieur de la clinique et j'ai demandé au Maître, dans mon coeur, de me renforcer s'il vous plaît afin que je puisse lui dire les faits sur la persécution. En moins d'une minute, l'homme est sorti et s'est dirigé vers moi. Je l'ai arrêté en lui disant : « J'aimerais vous parler d'un moyen de guérir votre problème. » Il m'a regardé, très heureux et anxieux de découvrir ce que c'était. Quand je lui ai parlé sincèrement de réciter : « Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », il a douté de l'efficacité de la méthode. J'ai continué : « Je ne vous demande rien, tout ce que je veux c'est vous aider. Tant que vous le direz sincèrement, vous irez bien, c'est certain. » Je lui ai partagé quelques-unes de mes expériences de m'être guérie de maladies. Il a été touché et il m'a remercié.

Après l'incident mentionné ci-dessus, c'est devenu naturel pour moi de parler du Falun Gong à tous ceux que je rencontrais. Une fois, j'étais en train de bavarder avec un autre passager au sujet de comment réciter « Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » et que cela pouvait apporter la chance, quand j'ai vu une jeune femme qui était aussi dans le train. Elle regardait avec intensité un film et je me suis rappelé de ne pas l'oublier, une personne ayant une relation prédestinée avec Dafa. Bientôt, elle a éteint son ordinateur et elle m'a dit : « Prendre le train à longue distance serait beaucoup plus difficile s'il n'y avait pas de couchettes. » J'ai dit : « J'ai fait l'expérience des trains bondés avant. En 1989, quand le mouvement étudiant pour la démocratie battait son plein, le conseil étudiant de mon école avait organisé un voyage à Beijing et j'y étais allée. Plus tard, j'ai appris que le Parti communiste avait planifié d'ouvrir le feu sur les étudiants, alors nous avons marché ensemble jusqu'à la gare où nous avons vu un nombre innombrable de gens. » Elle est devenu très intéressée par le sujet et je lui ai parlé de plusieurs choses : de la répression sanguinaire des étudiants aux règles totalitaires du PCC jusqu'à la persécution du Falun Gong. Quand j'ai abordé le sujet de quitter les organismes du PCC, elle était d'accord sans aucune hésitation. J'étais si heureuse pour elle et immensément reconnaissante au Maître. Je savais que chaque pas que j'avais fait n'aurait pas été possible sans la protection du Maître.

Il y a eu des fois où je me sentais paresseuse et où je ne voulais parler à personne. Alors j'ai compris que si je n'ouvrais pas la bouche pour dire aux êtres les faits du Falun Gong, ces vies perdues dans l'illusion seraient éliminées. Après tout, notre Maître nous enseigne dans : « Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de New York 2010 » :

« Les êtres à sauver dans le monde ne sont pas simples non plus, des vies ordinaires ne sont pas dignes non plus d’être sauvées par la Grande Loi de l’Univers et par les disciples de Dafa. Les gens dans ce monde actuel sont pour la plupart des vies célestes descendues dans ce monde pour être des êtres humains, derrière eux des groupes de vies immenses leur sont attachés. »

Une autre fois quand j'ai pris le train, j'ai rencontré une femme et un homme d'âge moyen. Tout d'abord, je ne me sentais pas du tout de leur parler, mais bientôt, j'ai compris qu'en étant sélective dans la clarification de la vérité, ce n'était ni être compatissante, ni responsable. J'ai essayé d'entamer une conversation avec eux. À ma surprise, l'homme a explosé et il a vraiment dit de mauvaises choses au moment où j'ai abordé le sujet. J'ai commencé immédiatement à émettre de fortes pensées droites et sa voix s'est adoucie après un moment. Il a admis que le PCC était vraiment un régime corrompu et il a dit qu'il n'avait pas payé sa cotisation de membre du PCC depuis plusieurs années. En voyant son changement, j'ai continué à lui parler de Dafa et il n'a plus contesté ce que je disais. J'ai continué à émettre de fortes pensées droites et tous les deux, nous sommes restés silencieux pendant un moment.

Un arrêt avant ma destination, une aimable pensée a émergé du plus profond de mon cœur et j'étais déterminée à le sauver. Je lui ai souri : « Je ne veux que de bonnes choses pour vous. Que penseriez-vous si je vous aidais à quitter le PCC ? » Il a immédiatement hoché la tête comme s'il avait attendu que je lui offre cela. J'ai dit à la femme : « Et si je vous aidais aussi à démissionner ? » Elle a été d'accord immédiatement.

J'ai continué d'améliorer mon xinxing pendant ces quelques années passées. Durant mes efforts pour parler directement aux gens, j'ai rencontré toutes sortes de gens. Certains avaient été profondément trompés par les mensonges du PCC et n'avaient que des mots cruels pour moi, tandis que d'autres étaient froids et indifférents. Il y avait aussi des gens qui étaient extrêmement têtus et qui ne croyaient qu'en la science moderne. Parfois j'étais heureuse quand une bonne quantité de gens étaient réceptifs à mes efforts et qu'ils m'exprimaient leurs remerciements. Graduellement j'ai fini par ne plus être touchée par l'attitude de ces gens à mon égard. Après tout, nous étions en train d'accomplir nos voeux historiques ; c'est parce qu'ils sont trompés qu'ils ont besoin que les disciples de Dafa les sauvent. Comme tel, comment puis-je être touchée par leur attitude ?

Peu à peu, ma capacité s'est agrandie et ma mentalité de compétition a disparu. Je n'ai plus ressenti ni haine ni affection, mais seulement la tolérance et la compassion.

2. Sauver les gens autour de moi

Pour moi, cela n'a jamais été difficile de parler aux étrangers sur les faits de la persécution. Cependant j'avais beaucoup de difficulté à aborder le sujet avec ma famille et mes collègues. Mes enlèvements répétés et les emprisonnements dans les camps de travaux forcés de 2000 à la fin de 2005 avaient causé de terribles angoisses mentales à mes parents et avaient hypothéqué leur santé. Ils étaient ravi à ma libération et faisaient tout pour prendre soin de moi. Cependant leur amour pour moi a tourné en un obstacle de sentimentalité que je ne pouvais dépasser. Pour éviter de blesser leurs sentiments, je n'osais pas leur dire que j'étudiais encore le Fa. Ils avaient encore beaucoup d'incompréhensions au sujet de Dafa à cause des mensonges du PCC. Même ma mère, qui avait été aussi une pratiquante, avait abandonné la cultivation sous la pression. En étudiant de plus en plus Fa, en émettant de fortes pensées droites et en clarifiant les faits aux étrangers, j'ai graduellement enlevé de nombreuses conceptions humaines. À la maison, j'essayais de mon mieux d'aider aux tâches ménagères et de répondre à leurs besoins. Dans le passé, je n'accordais d'attention qu'à ma cultivation et je ne prenais aucunement soin de mon entourage. Maintenant que mes parents avaient noté mon changement, ils ont naturellement accepté le fait que je cultive encore. Quand j'étudiais le Fa ouvertement à la maison, ils agissaient comme s'ils ne m'avaient pas vu. Puisque j'avais abandonné ma peur d'être attrapée à lire les livres de Dafa, ils n'avaient plus aucune inquiétude. C'était vraiment comme le Maître dit dans « Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi à Philadelphie aux États-Unis 2002 » : « J'ai dit auparavant, j'ai dit qu'en fait tout ce qui se passe dans la société des gens ordinaires, est favorisé aujourd'hui par les cœurs des disciples de Dafa. »

Le Maître nous a également enseigné dans le Zhuan Falun :

« Bien sûr, comme nous cultivons et pratiquons dans la société humaine ordinaire, nous devons respecter nos parents, éduquer nos enfants ; en toutes circonstances, nous devons être bons avec les autres, traiter les gens avec bienveillance ; à plus forte raison vous devez le faire pour les membres de votre famille. » (6e leçon)

Comme tel, je devais être encore plus compatissante pour les gens autour de moi. J'ai commencé à travailler sur chaque membre de la famille, avec ma mère qui m'a aidé durant le processus. Quand elle a amené le sujet de démissionner des organismes du Parti communiste, ma soeur aînée est tombée en rage et elle a commencé à lui crier après. J'ai encouragé ma mère à ne pas abandonner et quelques jours plus tard, elle a été capable de persuader ma soeur par téléphone de quitter le PCC et ses organismes subordonnés. En même temps, le mari de ma sœur et sa fille ont aussi été d'accord de démissionner.

L'an passé, une masse de la grosseur d'un oeuf s'est développée sur ma nuque et elle était encore là après un mois. J'ai continué de regarder à l'intérieur et j'ai trouvé que j'avais tendance à toucher ma nuque par habitude, ce qui suggérait que je n'avais pas réellement abandonné mon attachement à essayer d'être débarrassée de la masse. Pendant cette période, j'étais occupée à faire beaucoup de copies des livres de Dafa. J'ai lu la nouvelle sur Minghui que le bureau 610 planifiait d'avoir une rencontre dans la ville de Wuhan, province du Hubei, pour comploter d'autres attaques sur les disciples de Dafa. Alors j'ai visé Wuhan avec mes fortes pensées droites à chaque heure. Entre mes efforts, je travaillais sur les livres de Dafa. Avant de m'en rendre compte, la masse sur ma nuque était partie. Quelques jours plus tard, des fleurs d'udumbara ont éclos sur ma rangée de vêtements. Quand j'ai parlé de mes expériences à ma famille et que je leur ai montré les fleurs, ma soeur aînée était extrêmement touchée et elle a demandé : « Alors l'éclosion des fleurs d'udumbara signifie que le Bouddha est venu pour te sauver ? » J'ai répliqué : « Non ! C'est pour m'encourager à vous les montrer et à tous vous sauver. » Avec joie, elle exprima son intérêt à apprendre les exercices du Falun Dafa. Maintenant, douze membres de ma famille ont compris la grandeur de Dafa et ont quitté le Parti.

Parler à mes collègues était un autre gros obstacle. J'avais perdu mon emploi d'origine parce que j'avais été illégalement détenue et mon beau-frère m'avait aidé à trouver un travail dans sa compagnie. Mes nouveaux collègues ne savaient pas que j'étais une disciple de Dafa et j'ai continué à garder le secret pendant plus d'une année par peur d'apporter des problèmes à mon beau-frère. J'étais inquiète que ma famille soit de nouveau en souci si je perdais mon nouveau travail.

Cependant le Maître a soigneusement tout arrangé et m'a envoyé des gens avec des relations prédestinées. Un jour, une collègue s'est plainte à moi de sa misérable vie. Son mari était infirme et il ne pouvait pas prendre soin de lui-même. Stressée, elle criait souvent après sa fille, et c'est seulement après l'avoir fait qu'elle le regrettait. Après l'avoir écoutée, j'ai dit sans réfléchir : « Tu vas te sentir mieux après avoir lu ce livre que je vais te donner. » Deux jours plus tard, elle m'a appelée en me disant : « Puis-je venir chez toi ? J'ai fessé ma fille quand je n'arrivais pas à me contrôler. » Je l'ai invitée à venir me rendre visite. Après qu'elle soit arrivée, j'ai pris le Zhuan Falun et je lui ai dit : « C'est un véritable trésor. Tu dois le lire d'une traite. Puis tu peux le lire plusieurs fois. Plus tu le lis, moins tu veux le poser. »

Elle était un peu surprise et elle a demandé : « Est-ce le Falun Gong ? » Je lui ai dit : « Peu importe ce que le PCC dit, ne veux-tu pas trouver la vraie voie du bonheur ? » Elle hocha la tête et partit avec le livre. C'est juste ainsi qu'elle est entrée par la porte de la cultivation et qu'elle est devenue très diligente. Nous nous aidions mutuellement et elle a aussi pu aider une autre personne à commencer à cultiver.

C'était un bon début pour clarifier les faits à mes nouveaux collègues. Avec la sagesse donnée par le Maître, j'ai parlé à différents genres de personnes de manière différente. Ceux qui ont appris les faits sur la persécution essayaient tous de leur mieux de me protéger. Parmi les deux dizaines de personnes de mon équipe, seulement six n'ont pas encore accepté de quitter le Parti. Parmi ceux qui ont accepté de quitter le PCC et ses organismes affiliés, six d'entre eux ont aussi commencé à lire les livres de Dafa. Cette année, une collègue a développé une tumeur thyroïdienne et je lui ai demandé de réciter : « Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » avant son opération. Elle a cru ce que je lui ai dit et elle a quitté le Parti. Son opération s'est très bien passée. Alors que sa tumeur était diagnostiquée comme maligne, la masse est devenue bénigne. Elle a aussi pu récupérer rapidement. C'est un miracle qui s'est produit après qu'elle ait sincèrement récité : « Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »

Je suis immensément redevable au Maître pour tout ce qu'il a fait pour nous et pour tous les êtres !

Je vous prie de m'indiquer tout ce qui n'est pas approprié


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/23/130290.html

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2011/12/7/249473.html