Me discipliner moi-même avec la Loi et me cultiver comme je le faisais quand j'ai commencé à pratiquer

De la Huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un disciple de Dafa de la province du Hubei, Chine.


Un après midi en 1996, j'ai ouvert le livre Zhuan Falun (Volume II), qui était placé sur le bureau d'un collègue. J'ai été surpris de voir des principes aussi profonds expliqués clairement dans des phrases aussi concises. Le lendemain, j'ai acheté un Zhuan Falun et je l'ai lu en une journée. J'étais complètement émerveillé ; de nombreux exemples mentionnés dans le livre sont des choses dont j'ai fait l'expérience dans ma vie. C'était comme si chaque phrase était écrite pour moi. La colère et la confusion dont j'avais fait l'expérience dans la passé ont été résolues. Mon corps et mon cœur se sentaient tellement bien.

J'ai cultivé dans un état bloqué. Avant que la persécution ne commence, comme de nombreux compagnons pratiquants en Chine continentale, je pouvais étudier la Loi (Fa) et suivre les arrangements du Maître pas à pas. Pendant la première année où j'ai obtenu la Loi (Fa), je me suis cassé un fémur. Mon enfant à insister pour m'amener à l'hôpital. Cependant, j'ai insisté pour retourner à la maison et j'ai continué à faire les exercices. Un mois plus tard, je me suis rétabli et je n'avais plus de problème pour bouger. Dans le passé, presque à chaque fois, quand je rentrais à la maison après les exercices, ma femme me donnait un coup de poing au visage. Cela transformait réellement mon karma. J'ai également enduré une douleur extrême pendant la méditation assise. Chaque jour, je pouvais me changer moi-même.

Sauvegarder la Loi à Pékin

Après que la persécution ait commencé, de nombreuses personnes avaient une attitude négative envers les pratiquants de Dafa. Au travail, j'étais insulté et surveillé. Ma femme avait peur que je sois condamné à la prison, donc elle me battait souvent. Parfois, même après minuit, elle m'accusait à haute voix. Il y avait un dortoir pour les employé à côté. Ils voulaient tous prendre ma défense. Parfois ils me disaient : « J'ai entendu ta femme t'accuser pendant longtemps la nuit dernière, et cela à dérangé notre sommeil .»

Ma femme me menaçait de mort si j'étudiais la Loi. Une fois elle est tombé dans un état de choc et a été envoyée à l'hôpital. Ma détermination n'a pas vacillé et les choses se sont bientôt calmées. À cette époque, j'étudiais beaucoup la Loi. Cela m'a donné une base solide. Quand l'article du Maître « Aller vers la plénitude parfaite » (de Essentiels pour un avancement assidu II) a été publié, je l'ai lu à trois reprises consécutives. Le lendemain, j'ai pris Zhuan Falun et trois mille yuan avec moi et je suis parti pour Pékin seul pour valider la Loi.

En chemin, les contrôles de sécurité étaient très stricts et de nombreux compagnons pratiquants ont été interpellés. Dans le train, je lisais encore Zhuan Falun, et la police paraissait m'ignorer. Je ressentais que le Maître était à mes côtés tout le temps. Je suis arrivé en douceur à Pékin, j'ai pris un lit dans une auberge de jeunesse et suis parti chercher des pratiquants sur la place TianAnMen. Nous avons planifié de faire les exercices sur la place le lendemain. Après être rentré à l'auberge, j'ai étudié soigneusement la Loi. Un jeune homme qui dormait dans la même salle que moi m'a dit alarmé : « Je n'ai pas pu dormir la nuit dernière. Comment pouviez-vous être aussi courageux pour oser lire les livres de Falun Gong pendant qu'il y a ces gens autour ? » Je pensais que cela n'avais rien de spécial.

Le lendemain matin, j'ai fait les exercices sur la place TianAnMen et j'ai été arrêté par des policiers en civil. Ils m'ont envoyé à un poste de police. Les pratiquants y été détenu dans une grande cellule. Pendant que la police nous filmait, nous avons récité Hong Yin ensemble et avons pratiqué le deuxième exercice, « Tenir le roue de la Loi ». Il faisait si chaud que la police ne pouvait pas le supporter. Cependant nous les pratiquants de Dafa ne sentions pas la chaleur, ni la soif, ni la faim, bien que nous soyons très nombreux. La police a dit que c'était incroyable.

J'ai été plus tard, envoyé au Centre de détention du canton de Yanqing. La police de ma ville natale est venue me chercher après avoir été détenu pendant 11 jours à Pékin. J'ai ensuite été détenu pendant un mois dans ma ville natale. Quelques années plus tard, j'ai été de nouveau arrêté, car des pratiquants locaux avaient dévoilé que j'étais le coordinateur. Ils m'ont envoyé dans un camp de détention et ils ont emporté beaucoup de disques de clarification de la vérité de mon domicile. Le Maître a enduré beaucoup pour moi cette fois là. Les détenus m'ont attrapé méchamment et ont frappé ma tête contre le mur à maintes reprises. Je récité silencieusement « Dafa est bon » et je ne ressentais pas de douleur. Une fois encore, quatre ou cinq détenus m'ont maintenu par terre, et m'ont donné des coups de poing et des coups de pieds. Je récitais encore silencieusement « Dafa est bon » et je n'ai pas ressenti de douleur. C'était le manifestation de la compassion magnifique du Maître.

Comparer comment nous avons étudié la Loi et cultivé

Avant que la persécution ne commence, nous avions de nombreuses opportunités locales pour nous retrouver et partager des expériences de cultivation. J'écoutais attentivement les expériences de cultivation des autres. Après que j'ai appris à utiliser internet, je ne manquais pas un seul article de partage d'expérience de cultivation sur le site Minghui et je les partageais avec les pratiquants dans notre groupe d'étude de la Loi. Nous partagions nos compréhensions les uns avec les autres.

Afin de me cultiver solidement, je faisais attention de mesurer chaque chose avec la Loi. Je peux maintenir des pensées droites tout le temps quand je distribue du matériel de clarification de la vérité. Seulement à une occasion, alors que j'allais finir de distribuer les documents d'information, je me suis relâché et j'avais la mentalité de traiter cela comme accomplir une tâche ordinaire. Les forces anciennes ont pris immédiatement avantage de ma lacune. Les gens ont pensé que j'étais un voleur et ont appelé la police. J'ai immédiatement demandé de l'aide au Maître, j'ai regardé à l'intérieur et j'ai trouvé ma notion humaine. La police m'a conduit à mon lieu de travail, je suis sorti de la voiture, et rien ne m'est arrivé.

Une fois, d'autres pratiquants et moi-même avions planifié d'accrocher une grande banderole de douze mètres de long. Nous avons d'abord étudié la Loi ensemble et avons amélioré notre état de cultivation. Il était déjà une heure du matin. Nous avons accroché la banderole à une intersection où le trafique était très dense dans la journée. C'était un endroit bien en évidence. Tout s'est passé si facilement que nous avons eu l'attachement de l'exaltation. Il y avait beaucoup de vent avant que nous accrochions la banderole, mais il s'est arrêté après que nous ayons commencé. Le vent a recommencé à souffler quand notre attachement à l'exaltation est apparu. Quand tout le monde a enlevé l'attachement le vent s'est arrêté.

Nous devrions mesurer quoi que ce soit avec la Loi. J'ai déjà formé une telle habitude. Tant que nous étudions la Loi soigneusement, nous pouvons voir nos attachements clairement. Maintenant quand nous avons un conflit ou dès qu'un problème surgit, je le mesure immédiatement avec la Loi et réfléchis si j'ai tort.

Cultiver comme je le faisais quand j'ai commencé à cultiver

J'ai été transformé dans le centre de lavage de cerveau en 2002. Mais quelques jours plus tard, je me suis de nouveau réveillé. Après avoir été relâché, je suis allé valider la Loi sur le place TianAnMen pour la deuxième fois. Cette fois je suis rentré sain et sauf. J'ai été « transformé » à cause de ma mentalité de compétition que j'aurais dû enlever il y a longtemps. Depuis cette fois là, j'ai complètement changé. Je peux accepter les critiques des autres. Quand j'entends quelque chose qui m'irrite, je regarde à l'intérieur et contrôle si j'ai un problème. Je peux maintenir mon état calme et mon état d'humilité.

Je vais souvent distribuer des matériaux de clarification de la vérité. J'ai demandé une fois au chauffeur de faire passer le DVD de Shen Yun dans l'auto. Tous les passagers étaient enthousiastes. L'un d'eux voulait acheter le DVD et m'a donné cinquante yuan. J'ai dit que je ne le vendais pas; et que je le donnais gratuitement. La personne assise à côté de moi m'a dit, à voix basse, qu'il était un policier en civil assigner à traiter du Falun Gong. Il m'a dit de faire attention à ma sécurité, je l'ai remercié.

J'ai des membres de ma famille qui travaille dans la police, et certains sont affectés à persécuter le Falun Gong. Je leur ai clarifié la vérité à maintes reprises. Ils savent que le bien est récompensé par le bien et la mal par la rétribution. Donc ils n'osent pas travailler dur pour persécuter le Falun Gong. Je leur ai dit de faire de leur mieux pour protéger les disciples de Dafa.

J'ai déposé des matériaux de clarification de la vérité sur les tables dans les bureaux des bâtiments du gouvernement, et j'ai remis les Neuf Commentaires sur le Parti communiste chinois aux employés du gouvernement. Pendant les années où j'enseignais dans un établissement d'enseignement supérieur, j'ai clarifié graduellement la vérité aux élèves, et ils ont acquis une compréhension solide sur la vérité. Des usines et des villages m'ont invité pour leur clarifier la vérité.

Pendant les quelques dernières années, étudier la Loi, faire les exerces et cultiver mon xinxing sont devenus une habitude pour moi. Mon cœur pense toujours comment sauver les gens.

« Apprendre la Loi, obtenir la Loi,

Comparer l'étude, comparer la cultivation,

Pour chaque chose on se réfère à la Loi,

Arriver à faire ainsi, c'est la cultivation. »

Cultiver réellement » dans Hong Yin).

Ceci a été un état constant dans ma vie. Mon enthousiasme ne s'est jamais évanoui, et j'ai cultivé comme je le faisais quand j'ai commencé la cultivation.


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/4/129852.html

Version chinoise http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/22/249151.html