Apprendre la Loi et chercher en soi sont la base pour valider la Loi

De la huitième conférence de partage d'expérience par internet pour les pratiquants en Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Par Lanhua, une pratiquante de Falun Gong de Chongqing en Chine


Extrait

"Ces deux dernières années, les forces maléfiques dans notre région ont été grandement découragées grâce au soutien du Maître et à la coopération entre les pratiquants locaux. Les autorités avaient annoncé qu’elles allaient envoyer tous les pratiquants de Falun Gong à des centres de lavage de cerveaux, mais rien ne s’est produit. Les pratiquants déterminés n’ont pas été du tout interféré.

"Mon mari et moi sommes tous deux pratiquants. Il s’occupe généralement des tâches de Dafa à la maison et je m’occupe de celles à l’extérieur. Nous travaillons bien ensemble. Au début il y avait beaucoup de conflits entre nous, et c’était généralement de ma faute. Après avoir recherché en moi, j'ai été en mesure de trouver la racine profonde de mes problèmes. Mon mari restait toujours calme et ne m’a jamais rien reproché. Maintenant, lorsqu’un conflit éclate entre nous, nous recherchons tous les deux en nous-mêmes et nous trouvons un compromis en moins de trois phrases."

De L’auteur

J'ai été très heureuse en apprenant la nouvelle de la dernière conférence de Loi du site Minghui. C’est un type spécial de conférence de Loi souhaité par le Maître pour tous les pratiquants en Chine. Par conséquent, je ne voulais manquer cette chance à aucun prix.

Je souhaite partager nos expériences avec tous les compagnons pratiquants.

1. Bien étudier la Loi est la base de tout travail de Dafa

Mon mari et moi avons tous les deux commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. Avant de cultiver, mon mari était "un disciple du Tao, bien que ne le cultivant pas". Son chemin de cultivation était donc relativement facile. J’étais quelqu’un qui se battait pour tout et n’importe quoi. J’ai donc fréquemment trébuché sous la protection de Maître.

J’ai été persécutée en prison pendant six ans. Après ma libération en 2008, j’ai cherché en moi-même la cause-racine de tant de persécution. Il y avait deux raisons majeurs: la première, je n’étudiais pas Dafa correctement. La deuxième, je ne me cultivais pas sérieusement. Je considérais Dafa comme un travail de personnes ordinaires et ils m'admiraient. Après avoir compris cela, j’ai réalisé que la seule manière de régler mon problème était d’étudier sincèrement et calmement la Loi. J’ai ainsi commencé à apprendre et à mémoriser la Loi comme une toute nouvelle pratiquante. Au début les interférences étaient nombreuses, dès que j’essayais de mémoriser la Loi, des pensées m’assaillaient sans arrêt. J’ai donc émis des pensées droites et demandé l’aide du Maître pour les éliminer. Dès qu’une idée survenait lors de l’étude de la Loi, je m’en débarrassais immédiatement. J’ai graduellement pu étudier la Loi l’esprit calme.

J’ai mis cinq mois à mémoriser Zhuan Falun et j'ai fini de lire les autres conférences. Durant les six derniers mois, je n’ai que peu parler avec d’autres pratiquants. Je lisais quand même tous les jours des articles du site Minghui (la version chinoise de vraie sagesse). Au début je ne savais pas comment utiliser internet. Un compagnon de pratique m’amenait tous les jours un ordinateur chez moi et me laissait lire les articles sur Minghui. Tous les articles étaient si touchants et émouvants que j’ai eu l’impression d'avoir pris du retard. J’ai trouvé que la rectification de Fa allait si vite que j'étais restée loin derrière. Alors, en plus de clarifier la Vérité à ma famille et mes amis, je me suis mise à passer tout mon temps chez moi à étudier et à mémoriser la Loi. Je me sentais tellement éclairée par les enseignements de Maître que j’en avais les larmes aux yeux. En même temps, j’éliminais continuellement toute pensée apparaissant pendant l’étude de Fa ou pendant la pratique des exercices. Petit à petit, j’ai pu étudier la Loi avec un esprit tranquille. Maintenant, si j’ai cinq minutes, je mémorise un paragraphe de Zhuan Falun.

L’étude de la Loi ne doit pas aller aux extrêmes. Comme j’étais vraiment très occupée ces dernières semaines, je ne trouvais pas le temps de mémoriser la Loi en rentrant chez moi après l’étude en groupe. Je me suis senti perdue et j’ai cherché en moi-même. J'ai compris que si je mémorisais la Loi juste pour mémoriser la Loi, alors je manquais en fait de respect envers la Loi. J'ai réalisé qu’il n’y avait pas de différence entre lire et mémoriser la Loi. La clé est de bien assimiler la Loi dans son esprit. Que j’étudie la Loi par moi-même ou en groupe, je m’assois toujours en lotus et tiens le précieux livre dans mes deux mains. Peu importe combien de temps cela dure, je garde toujours la même position et mes jambes ne me font pas du tout souffrir. Je comprends que tous les dieux s’agenouillent quand ils écoutent la Loi. Leurs jambes leur font-elles mal? Bien sûr que non. Si nous nous assimilons activement à la Loi, des miracles se produisent tout naturellement!

2. Élever mon niveau de cultivation tout en travaillant comme coordinateur de projets de Dafa

Des pratiquants de notre région ont été sérieusement persécutés. Le coordinateur local a été arrêté et beaucoup de pratiquants ont été mis en prison. L’étude en groupe n’était pas encore bien établie et nous manquions de documents de clarification de la vérité. Maître m’a choisie comme disciple de Dafa. En plus d’être reconnaissante, je me dois d’être responsable de valider la Loi et de remplir mes vœux préhistoriques, deux autres pratiquants et moi avons mis en place un groupe local d’étude de la Loi et fourni à tous les pratiquants locaux un endroit où apprendre la Loi ensemble.

Grâce à une étude constante de la Loi, tous les pratiquants locaux ont développé une compréhension profonde de la Loi, et de plus en plus de pratiquants sont venus assister à l’étude de groupe. Cependant nous n’avions pas suffisamment de ressources sur le site de documentation. Nous ne pouvions pas produire assez de documents, même quand un autre pratiquant et moi faisions des heures supplémentaires tous les jours. Plus tard, ce pratiquant a trouvé un travail et est parti. Je suis devenue la seule personne à produire des documents. La charge de travail était si lourde que je ne pouvais même pas me reposer. Cependant, Dafa est extraordinaire et je pouvais toujours mémoriser un passage de Zhuan Falun tous les jours.

Il est également très difficile et laborieux de livrer les documents. Certains pratiquants veulent venir les chercher à certains endroits, quand d’autres préfèrent qu’ils soient livrés chez eux. Parfois, personne ne venait quand j’arrivais. Je devais livrer les documents à nouveau et attendre que quelqu’un vienne. Distribuer les documents de clarification de la vérité requiert aussi beaucoup d’effort. Pendant plusieurs mois, je ne dormais que 3 à 4 heures par nuit et je portais mon sac à dos tous les jours pour livrer les documents. J’étais épuisée. Toutefois, Maître m'a fait penser "La cultivation n’est pas un voyage paisible ou un pur plaisir". Oui, ce n’est vraiment rien d’être un peu fatiguée quand on réalise son serment. Avec la Loi et le Maître, toutes mes inquiétudes et mes fatigues n’étaient rien en comparaison de la joie d’obtenir la Loi.

Comment mieux coordonner les activités locales: tout d’abord, un coordinateur ne devrait jamais se considérer supérieur aux autres pratiquants. Il ou elle ne devrait pas s’arrêter à ses propres qualités et plutôt voir ses lacunes pour améliorer continuellement ses capacités.

J'ai été touchée par de nombreuses choses en faisant le travail de coordination:

Une fois, une pratiquante arrêta tout à coup de soutenir un site de documentations et voulût que nous partions immédiatement de sa maison en location. C’était juste avant le nouvel an chinois, et je ne pouvais pas trouver d'autre endroit pour stocker tout l’équipement. J’étais tellement inquiète que je me suis mise à lui en vouloir. J’étais contrariée qu’elle ne me l’ait pas dit plus tôt et pensais qu’elle l’avait fait exprès pour m’ennuyer. Quand j’ai demandé l’aide du Maître, un autre pratiquant a déménagé tout l’équipement dans un autre endroit, et mon problème a été résolu. J’en suis reconnaissante au Maître et à ce pratiquant.

Cet incident m'a profondément touchée. J’ai recherché en moi et j’ai réalisé mes lacunes. Premièrement, j’étais toujours très autoritaire et ne tenais pas compte de l’opinion de cette pratiquante. De nombreuses fois j'agissais comme la chef des pratiquants locaux en leur donnant des ordres tout en citant la Loi du Maître. Après que nous ayons initié le site de documentation dans sa maison en location, je ne lui ai pas parlé une seule fois de la signification de ce site, de sorte qu’elle a été perturbée par un attachement à la peur. Deuxièmement, je m'obstinais à me mettre en avant. Je n’écoutais pas les autres et regardais toujours à l’extérieur pour trouver les défauts des autres. Après avoir mis à jour ces insuffisances, je m’en suis immédiatement débarrassée en émettant des pensées droites. J’ai envoyé un ot d'excuse pour mon ignorance à ma compagne de pratique. Étonnamment elle est devenue tout à coup une autre personne et n’a plus été gênée par la peur. Elle a même offert quelques suggestions pour que nous améliorions les trois choses, y compris livrer des documents de clarification de la vérité à des villages fermiers. J’en fus vraiment touchée. Je ramenais suffisamment de documents et nous allions ensemble dans ces villages.

Il faisait plus de 40°C en juin et août l’année dernière. Pour livrer les documents, certains pratiquants portaient de lourds sacs à dos prenant le bus ou marchant de longues distances jusqu'aux villes voisines. Certains avaient le visage et les bras brûlés par le soleil et leur peau pelait. D’autres avaient des ampoules aux pieds. En hiver, le gel couvrait leur visage, leurs mains et leurs pieds. C’était irritant et douloureux, et parfois les zones affectées se fendaient et saignaient. Cependant, personne ne se plaignait de la douleur. Tous étaient heureux de faire ce travail. Ils disant toujours que c’était le Maître qui faisait le véritable travail et qui avait souffert beaucoup pour les êtres vivants. Ce petit inconfort n’était rien! Avec de si bon compagnons de pratique, comment pouvais-je ne pas les soutenir? Dès qu’ils revenaient chez eux, ils rapportaient toujours les noms de ceux qui avaient promis de quitter le PCC (Parti communiste chinois) et/ou ses associations affiliées. Plus tôt dans l’année, ces cinq pratiquants persuadèrent près de 200 personnes de démissionner du PCC en seulement une semaine. Actuellement, ils s’occupent d’un autre groupe afin d’aider plus de pratiquants à aller de l’avant et à sauver plus d’êtres vivants.

Établir des sites de production de documents de petite taille "comme des fleurs s'épanouissant partout" était une requête du Maître. Cependant, notre site de documentation avait toujours des problèmes. Deux pratiquants étaient responsables du site. Des problèmes apparaissaient souvent, la machine tombait en panne, ou la qualité des impressions n’était pas bonne. Aucun des deux ne voulait s’occuper activement du problème, et je me plaignais sans arrêt intérieurement qu’ils ne se concentraient pas assez ou n’étaient pas assez indépendants. Petit à petit, mes mots se mirent à refléter mon attitude, et même une machine toute neuve s'est mise à ne plus marcher. Je me suis alors souvenue de rechercher en moi. j'ai eu un choc en comprenant que le problème venait de moi. Je n’étais pas compatissante, patiente, ni polie avec mes compagnons de pratique. J’essayais d’imposer mes idées aux autres. Je me trouvais plus intelligente que les autres pratiquants. Après avoir réalisé toutes ces lacunes, j’ai émis de puissantes pensées droites pour les éliminer immédiatement. Je ne me plaindrais plus de mes camarades dorénavant. Je devais communiquer avec eux et les aider dans leurs soucis. Je devais les remercier du fond de mon cœur pour leur coopération. Ils ne sont jamais plaints de leur surcharge de travail et n’ont jamais retardé aucun travail.

Un miracle s'est produit à nouveau. La nouvelle machine s'est remise à fonctionner et les deux pratiquants ont petit à petit appris à travailler indépendamment. Dès lors davantage de sites de documentations se sont établis dans notre région. Je leur demandais parfois s’ils avaient besoin d’aide. Ils me répondaient toujours: "Tout va bien. Nous n’avons pas besoin d’aide!". À chaque fois que j’entendais cela, j’en avais les larmes aux yeux. Maître dit dans "Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de New York 2010"

Une fois, deux pratiquants A et B se disputaient. Je pensais par moment que A avait davantage raison, et à d’autres moment que c’était B qui avait raison. Ils ont arrêté leurs débats et se sont tournés vers moi. J’ai compris que le problème venait de moi et j'ai commençai à chercher en moi-même. Je pensais calmement " pourquoi est ce que je regarde toujours le problème en surface, au lieu de chercher la cause-racine? J’étais attachée à la compétition et voulais me mettre en avant. Leur dispute m’a fait trouver mes propres problèmes, et j’ai eu la chance de pouvoir m’en débarrasser ". Maître a dit dans "Avancer encore plus diligemment "

Juste après avoir trouvé mes lacunes et avant que je ne puisse dire un mot, leur dispute était terminée.

Une fois après une étude de groupe, un pratiquant m'a demandé pourquoi j’avais l’air si heureuse et pourquoi je ne mentionnais jamais le fait que ma pratique n'allait pas si bien. Oui! Maître était en train d’utiliser sa bouche pour me parler. Ma pratique n'avait pas été bonne ces derniers temps. J’ai regardé en moi-même et découvert un attachement à l’enthousiasme. Je me sentais toujours heureuse d’avoir persuadé deux personnes de démissionner du PCC sur le chemin de l’étude de groupe! Je devais me débarrasser de cela.

Mes compagnons de pratique ont fait beaucoup de travail pour clarifier la vérité et dénoncer le mal. Par exemple, ils ont écrit des lettres à leur patron et aux secrétaires des organisations du PCC. Ils se sont mis à écrire des lettres et à passer des coups de fils, et en particulier aux membres des familles de ceux responsables de persécuter le Falun Gong. Les résultats ont été efficaces. Des autocollants pour clarifier la vérité ont été collés partout dans la ville, même dans les commissariats de police. Ils dénonçaient souvent les endroits ou se trouvaient les responsables perpétrant la persécution et leur envoyaient à eux et à leurs organisations des articles sur la rétribution karmique. Cela a efficacement dissuadé les forces perverses, et l’environnement dans notre région s’est grandement amélioré.

Par exemple, le pratiquant A a été arrêté et incarcéré dans un centre de lavage de cerveau. B a refusé de reconnaître l'arrangement tout entier. Tous les pratiquants locaux ont émis des pensées droites ensemble et exposé le comportement pervers sur internet ce qui a eu pour résultat que les mauvaises personnes ont reçu des appels du monde entier. Avec la coopération de tous les pratiquants, A a été libéré et le centre de lavage de cerveau fermé.

3. Équilibrer la famille et suivre notre propre chemin de rectification de la Loi

Mon mari et moi sommes tous deux pratiquants. Il s’occupe de tout à la maison, et moi à l’extérieur. Nos responsabilités sont bien définies et nous travaillons ensemble sans aucun problème. Au début il y avait quelques conflits, la plupart du temps à cause de mes problèmes. Une fois que j’ai eu regardé en moi, les problèmes ont été résolus. Il n’était jamais le premier à se mettre en colère. Graduellement, en étudiant de plus en plus la Loi, aujourd’hui il ne nous faut pas plus de trois phrases avant que nous regardions en nous et mettions un terme à nos disputes. Il a près de 70 ans, mais il n’est même pas essoufflé après avoir porté plusieurs fois presque 45 kilos. Il a été toujours été à des études de groupe qui commencent à 3h50, alors que je continuais à dormir parfois.

Nos deux fils et leurs femmes soutiennent Falun Dafa. Ils prennent soin de leurs filles respectives. La plus âgée des deux est actuellement au lycée. Elle croit en Falun Dafa et explique à ses camarades la bonté de la pratique. La plus jeune est toujours à la maternelle. Elle veut toujours regarder Shen Yun quand elle nous rend visite. Quand ils ont des difficultés financières, nous les aidons un peu. Ils ont choisi un bon avenir pour eux. C'est le résultat du bon équilibre de notre relation. C’est vraiment une bonne chose pour eux.

Ma sœur a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1994. Après que la persécution ait commencé, elle a abandonné la pratique. L’année dernière elle a recommencé. Toute sa famille soutient Falun Dafa, et ils en tirent également des bénéfices. Mon beau-frère est tombée d’une grue de deux étages mais n'a pas été blessé. Un autre jour, un réservoir d’essence de 100 kg lui est tombé sur l’orteil, ses chaussures en cuir de travail ont été abîmés et son orteil était un peu touché. Il s’en est remis en deux jours. Un jour ma nièce tenait sa fille de deux ans dans ses bras en traversant la rue. Une jeep lui a roulé sur les pieds, ses chaussures ont été abîmées mais pas ses pieds. Elle est aussi tombée une fois en tenant sa fille, elle a dévalé plusieurs marches, mais la petite se tenait par terre et n'était pas du tout blessée. L’enfant ne pouvait pas marcher, mais elle se tenait là, sans bouger et sans pleurer.

Cet enfant se conduit bien. À l’anniversaire du Maître, elle a chanté la chanson de bon anniversaire dès son réveil. Son grand père a dit alors: "Ce n’est l’anniversaire de personne aujourd’hui." Elle l’a ignoré et a continué à chanter. Je leur ai dit: "aujourd’hui est l’anniversaire de notre Maître". À présent elle écoute les conférences du Maître avec sa grand-mère et mémorise les Hong Yin. Toute sa famille dit toujours aux gens que Falun Dafa était bon. La plupart de ses amis et proches connaissent la vérité à propos du Falun Gong et ont été sauvés.

La coordination me tient très occupée. Parfois des choses inattendues se produisent. Nous avons compris quel était notre propre chemin de cultivation pour valider la Loi et faire les trois choses tous les jours en suivant les instructions du Maître. Je ne peux pas avoir un emploi du temps fixe pour aller régulièrement dehors et clarifier la vérité. Dès que je marche, que j’attends le bus, que je le prends ou assiste à une réception, je clarifie la vérité et distribue des brochures ou des DVD. Je vais juste décrire quelques exemples ici:

Durant les vacances du nouvel an chinois cette année, alors que j’étais dans le bus, j’ai rencontré trois jeunes étudiantes (dont une mineure), un jeune homme qui avait un travail et le propriétaire du bus. Après être montée dans le bus, j’ai émis des pensées droites et demandé au Maître de renforcer mon énergie pour sauver ces personnes. J’ai discuté avec elles pendant un moment, puis nous nous sommes mis à parler de la corruption du PCC, de comment certaines personnes peuvent à peine survivre, avoir accès à l’éducation, aux soins médicaux, ou à un logement. Beaucoup de familles se ruinent quand elles essaient d’envoyer un étudiant à l’université. Plus de 80 millions de chinois ont été tués par le PCC après qu’il ait pris le pouvoir. Nous avons parlé du massacre de Tiananmen, de la persécution du Falun Gong, de l’immolation mise en scène et de la vérité ce qui s’est passé le 25 avril 1999. Ils sont facilement tombés d’accord avec moi. J'ai mentionné que le Falun Gong était maintenant pratiqué dans plus d’une centaine de pays et était légal à Taïwan et Hong Kong. Je leur ai expliqué pourquoi les gens devaient quitter le PCC. Finalement ils ont tous quitté la Ligue de Jeunesse et les Jeunes Pionniers sous leur vrai nom. J'ai donné une amulette (1) à chacun d’eux. Ils m'ont remerciée et je leur ai demandé de remercier notre Maître, qui leur avait permis d’être sauvés. Ils ont dit que c'était bien, et ont remercié le Maître.

Un jour j'ai assisté à un banquet. Il y avait une journaliste à ma table. Cela faisait un an qu’elle travaillait depuis qu'elle avait obtenu son diplôme universitaire J’ai parlé avec elle et lui ai dit qu’il était difficile d’être journaliste car ils ne sont pas autorisés à dire la vérité en Chine. Elle était complètement d’accord avec moi. Je lui ai posé également des questions sur sa famille, sa vie et son travail. Elle m’a demandée si j’étais allée à l’université et si j’avais dans les 50 ans. Je lui ai dit que j’en avais 60. Elle m’a dit qu’elle n’aurait pas pu deviner mon âge, et qu’il était rare que quelqu’un de mon âge puisse communiquer avec quelqu’un de sa génération. Je lui ai expliqué que j’étais une pratiquante. Elle m'a demandé si je pratiquais le bouddhisme. J’ai répondu "oui, je pratique le Falun Dafa, Vérité-Bienveillance-Patience". Elle a eu un choc et a dit "Impossible, n’est ce pas un culte démoniaque?" Je lui ai demandé "Croyez vous tout ce que le parti raconte?". Elle a objecté. Puis je lui ai raconté que Falun Dafa est maintenant pratiqué dans plus d’une centaine de pays. Je lui ai parlé de l’incident du 25 avril et du fait que le PCC prélève pour les vendre les organes de pratiquants de Falun Gong. Elle dit "le PCC est vraiment horrible". Je lui ai parlé du massacre de Tiananmen et du rocher où il est écrit "le PCC va périr". Puis je lui ai dit que seule sa démission du parti lui assurerait la sécurité. Elle a répondu: "bien sûr, j’ai juste rejoint la Ligue de la Jeunesse et les Jeunes Pionniers. Mon nom est XXX, aidez moi à démissionner s’il vous plaît. Merci!". Puis je lui ai donné un DVD de Shen Yun preforming Arts et une amulette et lui ai dit d’aider ses amis et sa famille à quitter le PCC. Je lui ai aussi indiqué comment trouver le site de Minghui sur internet.

Une autre fois je voulais clarifier la vérité à un de mes superviseurs retraité, car il pouvait aussi avoir de l’influence sur d’autres. Je ne savais toutefois pas où il vivait, donc j’ai demandé au Maître de m’aider. Le matin suivant, je l'ai rencontré et lui ai clarifiai avec succès la vérité. Il a été heureux d’accepter et de quitter le PCC sous son vrai nom. Une autre vie a été sauvée. Merci Maître pour votre aide. Pourquoi les pensées droites des pratiquants sont elles si puissantes? Parce que le Maître prend soin de nous. Il n'y a rien à craindre! Peu importe à quel point c’est fatiguant, voir des êtres vivants sauvés les uns après les autres est le plus merveilleux de tout.

4. Allumer des pétards et clarifier la Vérité

Il y a quelque temps, des médias étrangers ont annoncé la mort de Jiang Zemin. Sur Clearwisdom, des pratiquants ont suggéré d’acheter des pétards et de célébrer ça. Après en avoir discuté avec les autres pratiquants locaux, nous avons réalisé que c’était une bonne occasion de clarifier la vérité. Nous avons formé des groupes et sommes allés dans les villes voisines pour allumer des pétards et clarifier la vérité. Nous n'avons passé que deux heures dans chaque ville, mais en allumant des pétards, nous avons pu clarifier la vérité à beaucoup de monde Beaucoup ont dit: "Jiang n’a rien fait de bien. Il aurait du mourir depuis longtemps déjà." Nous avons aidé beaucoup de gens à quitter le PCC dans chaque ville. Ce fut très efficace.

Une fois, deux pratiquants dans les 60 et 70 ans sont venus avec moi dans des villes voisines pour allumer des pétards et clarifier la vérité. Il s'est trouvé que c’était un jour de fête et il y avait beaucoup de monde. Nous avons émis des pensées droites et clarifié la vérité. Les deux pratiquants ont même pu clarifier la vérité face à face à certaines personnes. Ils ont également aidé beaucoup de gens à quitter le PCC.

J’ai rencontré un médecin dans un bus. Je lui ai parlé des prophéties et de la vie, de la persécution des étudiants lors du massacre de la place Tiananmen. J'ai dit: «le Parti communiste a dit qu'il était un spectre venu de l’ouest. Comment un spectre pourrait-il être bon? Nous sommes des descendants des chinois, comment pourrions nous être des descendants de spectres?» Il m'a regardé surpris et m'a demandé: «Madame, de quelle université êtes vous diplômée?». Je lui ai répondu que j'étais seulement allée à l’école pendant 6 ans mais que je pratiquais actuellement le Falun Dafa. Je lui ai de plus en plus clarifié la vérité, au final il a été d’accord avec moi. Je lui ai expliqué pourquoi il devait quitter le PCC, et il a accepté joyeusement.

Ensuite je me suis assise à côté d’une fille, probablement une étudiante. Après avoir commencé à discuter, j’ai su qu’elle était effectivement étudiante en deuxième année. Je lui ai parlé du massacre de la place Tiananmen et de la corruption du PCC, que celui-ci a causé la mort de 80 millions de Chinois après être arrivée au pouvoir, que les étudiants trouvaient difficilement du travail, de la hausse des prix et des difficultés des chinois, des gens qui étaient persécutés pour leur croyance en Vérité-Bienveillance-Patience, de l’immolation mise en scène, etc. Elle acquiesçait et était d’accord avec moi. Quand je lui ai demandé de quitter le PCC, elle m'a soumis son vrai nom. Je lui ai dit de se rappeler "Falun Dafa est bon et Vérité-Bienveillance-Patience est bon". Je lui ai dit que cela lui assurerait sa sécurité.

Maître a dit:

Après que nous soyons arrivés dans une ville, nous avons acheté des pétards et, tout en marchant, expliqué aux gens pourquoi nous les allumions "Les gens partout en Chine allument des pétards, cela nous apportera la prospérité. Les gens ordinaires disent tous que Jiang n’a jamais rien fait de bon et aurait du mourir depuis longtemps déjà". Beaucoup de gens étaient présents à cette fête. Nous avons marché, envoyé des pensées droites et clarifié la vérité. En 2 heures, nous avions aidé plus de vingt personnes à quitter le PCC.

Après que le Maître eut publié "Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa" et "Qu’est-ce qu’un disciple de Dafa?", notre taux de succès en aidant les gens à quitter le PCC a augmenté rapidement. Certains pratiquants l'ont multiplié par deux. Ceux qui s’étaient toujours montrés réticents sont sortis pour clarifier la vérité face à face. Les pratiquants ont tous dit que c'était une grande occasion.

Merci Maître pour nous avoir offert cette opportunité d'édifier notre vertu majestueuse. J’ai tellement à dire, mais je peux le résumer en une seule phrase: Maître ne vous inquiétez pas s’il vous plaît, nous suivrons vos instructions de nous cultiver comme au tout début, et nous serons de plus en plus diligents.

Merci d’avoir la gentillesse de me corriger s’il y a quoi que ce soit qui ne soit pas en accord avec la Loi.

Merci Maître, merci à tous les pratiquants!

Note: (1) Amulette – En Chine, les pratiquants clarifient parfois la vérité en donnant aux gens quelque chose à porter et à chérir, avec quelques mots leur rappelant la bonté de Dafa


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise: http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/12/6/129878.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/15/248942.html