Une expérience émouvante de clarifier la vérité en classe pour éveiller les étudiants

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une pratiquante en Chine


Salutations au Maître ! Salutations aux compagnons de cultivation !

J'ai obtenu le Fa vers la fin de 1995. Après le 20 juillet 1999, quand le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong, je suis allée faire appel à Pékin et j'ai été détenue. Plus tard, j'ai été harcelée plusieurs fois et ceci a causé beaucoup d'angoisse à ma famille et a placé de nombreuses épreuves sur mon chemin de cultivation. C'est seulement grâce au Maître que j'ai pu persévérer à travers toutes ces épreuves. Ici j'aimerais partager mes expériences.

1. Clarification de la vérité sur le Falun Gong en classe : éveiller le cœurs des étudiants

Je suis professeur. Mes étudiants sont ceux que je devais aider à voir clair au sujet du Falun Gong et ceux que je devais sauver. J'ai saisi toutes les occasions dans le contenu de mes cours pour clarifier la vérité au sujet du Falun Gong. Après l'école, j'ai essayé de trouver des occasions de persuader les étudiants de démissionner du PCC et de ses organismes affiliés. Les résultats étaient habituellement bons si je faisais de mon mieux. J'avais l'habitude de passer une vidéo de clarification de la vérité en classe, mais j'ai été rapportée par un étudiant et j'ai cessé de la présenter à cause de la peur.

Un après-midi en juin 2011, j'avais à donner des cours dans quatre classes. Après le premier cours, je suis allée à la salle des professeur. L'étudiant délégué de classe m'a dit qu'une fille s'était évanouie et avait été renvoyée au dortoir par des camarades de classe. Pendant le troisième cours, une fille a demandé, « Professeur, je me sens étourdie et j'ai envie de vomir. Puis-je retourner au dortoir pour me reposer ? » Je le lui ai permis. Moins de cinq minutes plus tard, une autre fille est venue me voir, « Professeur, la fille qui est allée au dortoir m'a envoyée un texto. Elle ne peut pas retourner au dortoir toute seule et veut que je l'aide. » Je lui ai immédiatement permis de l'aider. A ce moment-là, je n'ai pas pu contrôler mon humeur et j'ai dit à tous les étudiants, « Il y a une fille dans la première classe qui s'est évanouie et a été renvoyée au dortoir. Maintenant une autre fille dans votre classe a dû retourner au dortoir. Je ne peux plus rester silencieuse parce que ceci me rappelle une expérience passée. »

Je n'ai pas pu retenir mes larmes et alors la classe s'est tue, suivie d'applaudissements chaleureux. Ils voulaient vraiment entendre mon expérience. Je leur ai dit que, « je m’évanouissais régulièrement dans l'autobus et on me traînait hors de l'autobus et on me laissait sur le bord de la route. Je m'évanouissais également dans les trains bondés et alors on me sortait du train. Quand je revenais à mes sens, je me rendais compte qu'on m'avait transférée dans le train suivant. Je me sens si chanceuse d’être ici aujourd'hui, en pleine santé. C'est à cause du Falun Gong. Le Falun Gong m'a sauvé la vie. Depuis que je pratique le Falun Gong , je ne suis plus malade. J'apprécie mon Maître du fond du cœur. »

J'ai vu que plusieurs étudiants avaient les larmes aux yeux. J'ai essayé de me calmer mais j'ai pleuré parce que j'étais trop émue. Les étudiants ont encore applaudi. Je savais que c'était le Maître qui m'encourageait. C'était des êtres espérant être sauvés. J'ai raconté l'histoire de ma cultivation et pratique aux étudiants et très rapidement je leur ai dit les faits sur l'appel du 25 avril et le coup monté du PCC de « l'auto-immolation » sur la Place Tiananmen. Finalement, j'ai dit aux étudiants, « Rappelez-vous s'il vous plaît que la persécution du Falun Gong est l'injustice la plus effroyable de l'histoire ! Et ce Falun Gong est la vraie science de l'univers ! » J'ai vu que les étudiants étaient profondément émus.

Au début du semestre, je pensais que cette classe était la plus indisciplinée et ils me décevaient. Après avoir partagé mon expérience avec eux, des choses étranges ont commencé à se produire. Le taux de présence et les notes aux examens étaient maintenant les meilleurs des quatre classes. Leur attention en classe était également meilleure que celles des étudiants des autres classes. Une autre classe, que je croyais être la meilleure au début, a obtenu les notes les plus basses aux examens.

Le Maître a dit,

« Comme je vous le décris, vous pouvez penser : « Eh bien, de ce que je vois, les gens de ce monde n’ont rien d’extraordinaire. Vous voyez les gens dans la rue avec toutes sortes d’apparences, certains sont même très négligés. Certaines personnes dans les campagnes vivent des vies vraiment rudes, alors que certains citadins sont snobs et se comportent de façon détestable, et puis il y a aussi beaucoup de jeunes qui se donnent l’air de dandys. La société humaine est ainsi. Ce n’est pas tout le monde qui peut travailler dans de grandes sociétés, ou être le patron, alors certaines personnes doivent faire d’autres choses. Seul un petit nombre de personnes peuvent devenir des artistes ou des stars. C'est la même chose pour tout. Qu'il y ait différentes classes sociales est une forme de la société humaine, mais ce ne sont pas les rangs de ces êtres. Alors aucun être n'est simple, malgré l'apparence extérieure. Vous pourriez découvrir qu'un éboueur, si vous regardez en arrière, était auparavant une divinité immense dans l'univers et qui, dans les illusions et au cours de ses réincarnations, s'est complètement perdu, perdu au point qu'il ne se souvient de rien. L'illusion est telle que beaucoup d'êtres, au cours des réincarnations, deviennent pleins d’indignation quant à leur propre situation et ne sont plus du tout conscients de la mission qui les a amenés ici. » (« Qu'est-ce qu'un disciple de Dafa »)

Quand j'ai relu ce paragraphe, je me suis éveillée à des compréhensions plus profondes et à quelque chose qui était nouveau pour moi.

2. N'abandonnez pas le salut des êtres à mi-chemin

Un soir en 2010 je suis allée chercher du matériel quelque part à une demi-heure de chez moi. Il pleuvait un peu à ce moment-là. Après un moment, j'ai pris un taxi. Le chauffeur de taxi était âgé d'environ 30 ans. J'ai mentionné que la vie pour les gens ordinaires était très dure sous le règne du PCC. Il était tout à fait d'accord. Je lui ai alors demandé s'il avait joint le PCC ou un de ses organismes affiliés. Il était très hésitant et a dit qu'il n'écouterait rien qui soit lié au Falun Gong. Il a tout essayé pour m'arrêter. Auparavant, j'aurais laissé tomber. Cependant, à ce moment-là, je ne pensais qu'à le sauver. Dans mon esprit, j'ai demandé au Maître de m'aider et j'étais déterminée à le persuader de quitter le parti aujourd'hui. Le taxi a alors ralenti à cause d'un embouteillage.

J'ai commencé à éclaircir ses idées fausses sur le Falun Gong, à lui parler du coup monté par le PCC de l'« auto-immolation » et en lui disant comment le Falun Gong s'est répandu dans le monde entier. Je lui ai dit que la propagande du PCC était des mensonges, qu'il ne devrait pas être dupe et que je lui souhaitais un bel avenir. Tandis que je parlais, il a tout d'abord rouspété puis il s'est calmé et m'a écouté. Plus tard j'ai dit, « Je vous en prie, quittez le PCC. » Il a dit, « Merci. Je ne croyais pas le PCC mais je ne croyais pas le Falun Gong non plus. » Il a dit que ses parents étaient des propriétaires fonciers et avaient été persécutés par le PCC et qu'il craignait beaucoup d’être persécuté.

À ce moment-là j'étais seulement à 100 mètres de ma destination. J'étais un peu inquiète puis j'ai bientôt réalisé que c'était une interférence. Je lui ai dit très fermement, « Nous avons beaucoup parlé, il doit y avoir une raison. Vous pouvez me donner un nom d'emprunt que personne d'autre ne connaît. Vous ne devez pas vous inquiéter. » Il a dit, « Je vous remercie vraiment. Alors d'accord. » Je suis reconnaissante pour l'arrangement du Maître qui m'a laissé assez de temps pour éclaircir toutes ses idées fausses et le sauver.

Après être sortie du taxi, j'ai sincèrement fait des excuses à la personne qui m'avait attendue longtemps. Elle avait environ 50 ans et était gérante. Peu de temps après, j'ai appris qu'elle était chrétienne. Je lui ai dit que je pratiquais le Falun Gong parce que j'étais malade avant. Elle a compris et a dit, « tant que ça vous garde en bonne santé, vous devriez continuer à pratiquer. » J'ai appris qu'elle avait rejoint le PCC et je lui ai demandé, « Quand vous avez rejoint le parti pervers, avez-vous levé le poing en jurant que vous vous sacrifieriez pour le parti ? » Elle était étonnée, « Oui ! » J'ai dit, « Une fois que vous jurez, le serment est fait. Dépêchez-vous et quittez-le avec un nom d'emprunt. » Je lui ai dit que son mari et son fils devraient également démissionner. Elle a accepté avec joie et a dit qu'elle persuaderait certainement son fils de démissionner.

Le 3 septembre 2011 je suis allée livrer quelque chose chez un directeur. Son épouse a dit qu'elle n'était pas en bonne santé et que son mari lui avait demandé de faire plus d'exercices. J'ai dit, l' « exercice ne guérira pas la racine de votre maladie. » Elle était perplexe. J'ai continué, « Je pratique le Falun Gong. » Tout à coup l'atmosphère est devenue glaciale. J'ai dit, « Je dis ceci parce que le Falun Gong m'a sauvé la vie. Ma propre expérience m'a montré que le Falun Gong est la vraie science. » Le mari était un peu effrayé. J'ai dit, « Je veux que vous sachiez pourquoi je pratique le Falun Gong, pourquoi je suis allée faire appel à Pékin. Seule, la pratique du Falun Gong peut vraiment guérir la maladie et aider une personne à se garder en forme. » J'ai senti que mon corps entier était enveloppé d'énergie et je n'ai pas arrêté de parler du Falun Gong.

Je leur ai dit pourquoi j'étais allée faire appel à Pékin. L'épouse a demandé ce qu'était l'événement du 25 avril et j'ai expliqué patiemment. Toute la famille m'écoutait sans bruit. Alors l'épouse a dit, « C'est la première fois que j'entends l'information au sujet du Falun Gong en détail. Ce n'est pas facile pour vous sous la persécution. Comment faites-vous les exercices ? » J'ai dit, « C'est très facile de les apprendre. » Je lui ai alors montré les cinq exercices. « La prochaine fois quand je viendrai, j'apporterai la vidéo qui enseigne les exercices, et vous pourrez apprendre en suivant les mouvements. » Elle a dit, « Merci ! Veuillez venir souvent. » Tout ce qui se produit est juste comme le Maître a dit,

« Une chose d'une telle ampleur, les gens sont en train d'attendre d'être sauvés, à condition de ne pas aller à l'extrême, les gens comprendront. Nous avons vraiment certaines personnes qui ont fait un travail formidable, qui ont traité les choses de manière naturelle dans les beaux quartiers. Et lorsqu’ils ont parlé avec les gens, ils étaient très à l’aise. Instantanément l’autre personne était enchantée, comme si elle vous avait attendu. En réalité, les préparatifs sont faits, tout ce qui manque c’est que vous alliez faire les choses avec la pensée droite, mais vous n'avez justement pas cette pensée droite. » (« Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa » )

Merci Maître de votre salut bienveillant ! Merci compagnons pratiquants de votre soutien et de votre aide ! Veuillez soulignez avec bienveillance toute chose inappropriée.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/15/130132.html

Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/26/249118.html