Changements fondamentaux – passer d’une mégère à une pratiquante de Falun Dafa

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Xinsheng, une pratiquante de la province du Hebei


Salutations au Maître !

Salutations aux compagnons de cultivation !

Je suis une femme dans la soixantaine qui vit à la campagne. J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa début 1999. Avant d'obtenir le Fa, mon corps n'était pas sain et j'avais de nombreux problèmes de santé, y compris des bronchites, une cystite, de l'arthrite, une épaule ankylosée, mon corps était enflé et d'autres symptômes. Le médecin m'a dit plus tard que le gonflement de tout mon corps pouvait être provoqué par de l'urémie. A cette époque, je souffrais énormément jour après jour. Après avoir commencé à cultiver le Falun Dafa, toutes mes maladies ont disparu. J'ai vraiment éprouvé l'état merveilleux d'être en bonne santé. Je sais que je serais déjà morte sans Dafa. Le Maître bienveillant m'a sauvée. Le Maître et Dafa m'ont donné une nouvelle vie. J'ai non seulement un corps sain, mais également un esprit heureux. Ma moralité s'est considérablement améliorée.

Améliorer l'environnement familial pour sauver les êtres

Après avoir commencé à étudier le Fa, j'ai compris que la signification de la vie est de retourner à notre vraie nature, au lieu de vivre une vie confortable dans le monde humain. J'ai suivi fermement les critères du Maître pour être une bonne personne et être une pratiquante qui est meilleure qu'une bonne personne. Je savais clairement que je n'avais pas de bonnes relations avec les membres de ma famille, j'ai donc commencé à améliorer mes relations familiales.

Avant de commencer à cultiver Dafa, j'avais un très mauvais caractère et je me disputais fréquemment avec ma famille. J'étais comme une mégère et je créais beaucoup de tension autour de moi. Je suis née dans une famille pauvre à la campagne. Mon père est mort quand j'avais 18 ans. Ma sœur aînée s'est mariée tôt. Ma mère ainsi que mes deux sœurs cadettes et un jeune frère vivaient une vie difficile. J'ai pris des responsabilités familiales très tôt. J'ai graduellement développé la personnalité de quelqu'un qui ne veut pas se faire insulter et qui est dure envers les autres quand j'avais raison, afin de protéger mes intérêts et ceux de ma famille. Mais après avoir commencé à cultiver Dafa, je me suis activement assimilée à Dafa, j'ai suivi les enseignements du Maître et j'ai fondamentalement changé mon caractère et ma personnalité.

Par exemple, mes deux sœurs cadettes et moi avons aidé ma mère à élever notre jeune frère et avons aidé mon frère à se construire une nouvelle maison et à se marier. Mais après qu'il se soit marié, lui et son épouse maltraitaient ma mère et hurlaient après elle fréquemment et ils l'ont même battue. Je ne pouvais pas tolérer ce comportement et j'ai essayé de les discipliner. Ils ne m'ont pas écoutée mais m'ont également grondée ainsi que mes deux sœurs. J'ai intenté un procès à mon frère et à son épouse. Mon frère a donné des pots de vin aux fonctionnaires de la justice mais je ne l'ai pas fait. À la fin j'ai perdu la cause. J'étais extrêmement en colère. J'ai amené ma mère à la cour et j'ai crié au juge adjoint. Plus tard, chaque fois que j'y pensais, j'avais une grosse fièvre et j'avais besoin d'un traitement médical. Je n'ai pas réussi à surmonter cette épreuve pendant presque 20 ans. Après avoir commencé la pratique du Falun Dafa, j'ai changé fondamentalement. J'ai brûlé le document du « plaignant » que j'avais gardé pendant tant d'années. En même temps, j'ai pris l'initiative d'améliorer ma relation avec mon frère et ma belle-sœur. J'ai également aidé leur famille à se retirer du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organismes affiliés.

Grâce aux grands changements en moi-même, ils ont été témoins de la grandeur du Falun Dafa. De plus, quand la famille de mon frère est partie travailler, ils m'ont permis à moi et à mon mari de prendre soin de leur maison et d'y vivre. Ceci n'aurait jamais pu se produire avant que je cultive dans Dafa.

Auparavant, j'avais beaucoup de conflits avec les familles de mes deux oncles. Ma quatrième tante a présenté son neveu à ma troisième sœur cadette et ils se sont mariés. Mais ils se disputaient fréquemment après leur mariage. La pression énorme sous laquelle se trouvait ma sœur lui a causé des troubles mentaux. Elle se sauvait souvent de la maison en courant dans le froid de l'hiver. Cette situation me mettait très en colère. Je me disputais tout le temps avec ma quatrième tante et j'ai eu du ressentiment contre la famille de mon quatrième oncle pendant plusieurs années. Nous ne nous parlions pas ni ne nous rendions visite. Après avoir commencé à cultiver, j'ai amélioré ma relation avec la famille de mon quatrième oncle. Quand mon oncle est tombé malade, mon mari et moi lui avons acheté des cadeaux et lui avons rendu visite. Nous avons également causé avec ses cinq enfants. Notre relation s'est améliorée. J'ai également persuadé sa famille entière de se retirer du PCC.

Un cousin de mon deuxième oncle m'avait giflée peu de temps après la mort de mon père à cause des choses que j'avais dites. Je l'avais grondé et je le détestais. Après avoir cultivé Dafa, je me suis réconciliée avec lui et je l'ai également persuadé de démissionner du PCC.

J'avais également eu une mauvaise relation avec ma belle-mère autrefois. Nous avions même commencé à nous disputer. J'étais vraiment une mégère alors. Après avoir commencé à cultiver le Falun Dafa, j'ai été stricte avec moi-même, j'ai suivi les principes, « Authenticité-Bienveillance-Tolérance. » Je me suis rendu compte que j'avais fait beaucoup de mauvaises choses auparavant et j'ai cessé de me disputer avec ma belle-mère. Même lorsqu'elle hurlait après moi, je ne disais rien. De plus, j'ai demandé à ma belle-mère de vivre avec nous pour que je puisse mieux prendre soin d'elle. Quand ma belle-mère est tombée malade et a été paralysée, je la nourrissais trois fois par jour. Parfois quand je lui donnais à manger, elle me crachait la nourriture partout sur moi ou sur mon visage. Je souriais et j'endurais.

Ma belle-mère a eu beaucoup d'enfants, y compris deux fils et quatre filles. Les relations familiales étaient compliquées. Je n'avais pas une bonne relation avec eux parce que j'étais fâchée qu'ils n'aident pas à prendre soin de ma belle-mère. Après avoir cultivé le Fa et avoir amélioré mon xinxing, tout a changé. J'ai pris l'initiative de soutenir ma belle-mère, ce qui les a émus. Ils nous ont tous donné de l'argent, mais je ne l'ai pas accepté en disant, « Ça ne coûtera pas bien cher de prendre soin de ma belle-mère. Rassurez-vous. Nous prendrons bien soin d'elle. » Mon beau-frère a dit, « Vous, les pratiquants de Falun Gong, vous êtes tous de bonnes gens. Je veux également être une bonne personne. » Une fois quand il est allé chercher son salaire, le chef avait fait une erreur et lui avait donné mille yuans de trop. Quand il s'en est rendu compte une fois à la maison, il est retourné et a rendu l'argent. Nous avons clarifié la vérité à tous les membres de la famille et les avons persuadés de quitter le PCC.

J'avais également une mauvaise relation avec mon mari avant de cultiver Dafa. Je le blessais avec des paroles méchantes. Où que nous étions, quelque soit le nombre de personnes autour de nous, chaque fois que je n'étais pas d'accord avec lui, je criais et je l'ai souvent menacé de divorce. Je n'écoutais les conseils de personne. Comme nous avons tous les deux commencé à cultiver le Fa, nous avons compris les principes pour être une bonne personne. Je savais que j'avais tort et je ne me suis plus disputé avec lui. Parfois mon mari plaisantait qu'il aimerait bien que je le gronde. Je souriais, « Pas question que je te donne de ma vertu. »

Depuis que j'ai commencé à cultiver, j'ai également amélioré mes relations avec les voisins. Quand ma mère était encore vivante, elle avait été mordue par le chien d'un voisin. Nous n'avons pas demandé au voisin de payer les frais médicaux. Au lieu de cela, mon mari et moi avons emmené ma mère voir un médecin.

Tous les villageois ont été témoins des changements fondamentaux après que j'aie commencé la pratique du Falun Dafa. Ils ont dit que j'étais devenue une personne totalement différente.

J'ai réalisé que dans ce monde corrompu, si les gens comme moi n'étudiaient pas Dafa, qui sait à quel point tout se détériorerait. J'ai profondément compris que le Maître m'a sauvée et que la puissance illimitée de Dafa m'a changée. Seul Dafa pouvait me changer. Je suis très chanceuse d'avoir rencontré le Maître et Dafa dans cette vie.

Bien se cultiver pour mieux sauver les êtres

Au cours des dix dernières années, mon mari et moi n'avons pas cessé la cultivation. Parfois nous faisions bien. Parfois nous ne faisions pas très bien. Mais nous savons clairement que nous avons une grande responsabilité de bien faire les trois choses, en particulier de clarifier la vérité et de sauver les êtres. Nous comprenons également que nous devons bien nous cultiver pour mieux sauver les êtres.

Peu de temps après avoir commencé à cultiver dans Dafa, toutes mes maladies ont disparu. Mais plus tard mon corps a subi le karma de maladie. Habituellement, je souffrais une ou deux fois par an de symptômes de trachéite. Au début, j'ai pensé que le Maître m'avait débarrassée de mon karma. Mais plus tard après avoir étudié et compris les principes de Fa, j'ai compris que tous les symptômes de karma de maladie étaient des illusions au cours de la période de la rectification par la Loi. C'était principalement parce que j'avais un attachement et que les forces anciennes en profitaient pour me persécuter. J'étudiais donc le Fa avec un esprit calme et regardais à l'intérieur. Le Maître m'a également aidée dans mes rêves à voir que je ne faisais pas bien avec la « tolérance. » J'ai regardé à l'intérieur et j'ai constaté que je ne n'étais pas à la hauteur des critères du Maître dans la tolérance pour certaines choses que j'avais faites. Parfois je me mettais toujours en colère quand je pensais à quelques choses. J'avais toujours la mentalité de rivalité puisque je me fâchais,. Après avoir identifié ma mentalité de rivalité, j'ai également constaté que j'arborais toujours de la haine envers certaines personnes. Le Maître nous a enseignés dans Zhuan Falun le principe de Fa que les gens auront des maladies tant qu'ils auront du karma. Ma compréhension était que le « karma » dont le Maître parlait incluait également le « karma » créé quand les gens se fâchent. Ces matières impures existaient toujours dans mon corps et étaient la raison de l'illusion du karma de maladie.

J'ai pensé que je m'étais débarrassée de l'attachement pendant un certain temps. Un jour je causais avec une non-pratiquante. Je pensais que mes paroles étaient bonnes pour elle, mais elle s'est irritée tout à coup. J'ai commencé à regarder à l'intérieur. J'ai été choquée de ce que j'ai trouvé. J'avais toujours les attachements fondamentaux à la renommée, au gain et à l'affection, avec la haine et le ressentiment mélangés dedans. Après avoir trouvé mes attachements, j'ai été déterminée de m'en débarrasser.

En étudiant le Fa et en cherchant à l'intérieur, j'ai trouvé la cause à la racine de mes symptômes de trachéite. J'ai même renforcé mes pensées droites pour cultiver dans Dafa. Après ces changements, je n'ai plus eu ces symptômes. Au cours de nombreuses années de cultivation, je sais que je devrais regarder chacune de mes pensée et éliminer ces mauvaises pensées et notions. Je devrais cultiver fermement et réellement et jeter de bonnes bases pour bien faire les trois choses.

Depuis que le régime de Jiang s'est lié au PCC pour persécuter le Falun Gong, plusieurs pratiquants dans notre village ont été également harcelés et persécutés. Cependant, mon mari et moi n'avons jamais abandonné Dafa. Nous ne nous sommes pas relâchés de faire les trois choses, particulièrement de clarifier la vérité et de sauver les êtres.

Au début, j'ai profité du fait que je prenais soin de mes beaux-parents pour clarifier la vérité aux parents et voisins qui venaient les voir. Plus tard, mon mari et moi et d'autres pratiquants, sommes sortis ensemble pour clarifier la vérité. Au cours de ces dernières années, nous avons parlé à toutes les familles dans notre village, environ 1500 personnes. En rencontrant les gens qui venaient dans notre village pour affaires, je leur ai également parlé du Falun Gong. Nous sommes aussi allés sur les marchés pour clarifier la vérité. Au cours du processus de clarifier la vérité, j'ai commencé par ne pas savoir quoi dire à savoir quoi dire, et par parler timidement à parler ouvertement et avec dignité. En conseillant les gens à démissionner du PCC, certains ont démissionné et d'autres pas. J'étais très mal à l'aise au début quand les gens ne voulaient pas quitter le PCC. J'ai appris à me calmer avec le temps.

Quand je rencontrais un étranger, je causais avec lui pour faire connaissance. Et alors je leur demandais à quel école ils avaient été et s'ils avaient joint le PCC et ses organismes affiliés. Si la personne disait qu'elle n'avait joint aucun organisme, je lui disais qu'il est bien de réciter « Falun Dafa est bon, Authenticité - Bienveillance-Patience est bon. » Si la personne avait joint un ou plusieurs de ces organismes et n'avait pas encore démissionné, je lui donnais les Neuf commentaires et lui demandais de démissionner du PCC. Beaucoup de personnes ont en effet démissionné, la plupart en utilisant un nom d'emprunt, bien que certains aient utilisé leurs noms réels.

Je n'étais pas impatiente quand je parlais aux gens qui ne voulaient pas démissionner. Par exemple, j'ai parlé à une fille de quitter le PCC et ses organismes affiliés. Après avoir entendu ce que j'avais dit, elle a accepté de démissionner. Cependant, après être rentrée chez elle et après en avoir parlé à ses parents, son père s'est fâché et a dit que l'école l'expulserait si elle démissionnait. Son père est venu chez moi et n'était pas d'accord de laisser sa fille démissionner, peu importe ce que je disais. Finalement, j'ai enlevé l'étiquette avec le nom de sa fille sur la liste devant lui. Après un certain temps, je leur ai parlé à nouveau de quitter le PCC. J'ai dit, « vous voyez, il y a tant de catastrophes naturelles et de calamités engendrées par l'homme. Votre fille voudrait quitter les organismes pervers. Nul besoin de le déclarer publiquement à l'école. » Son père a finalement accepté.

Quand je clarifiais la vérité, je me souvenais toujours des paroles du Maître, « Utiliser la raison pour prouver la Loi, utiliser la sagesse pour clarifier la vérité, utiliser la compassion pour que la Loi soit immensément répandue et pour apporter le salut aux gens de ce monde. » (« Rationalité » « Points essentiels pour un avancement diligent II »). J'ai également rencontré des gens qui ne voulaient pas écouter la vérité. Par exemple, j'ai rencontré un femme sur un marché. Quand j'ai commencé à lui parler de la vérité, elle a crié, « Le parti est bon. Il n'y a aucun frais pour semer dans les champs. Vous êtes contre le parti… » Quoique je lui dise, elle ne voulait pas écouter. J'ai dû partir et attendre une autre occasion pour l'aider à l'avenir. Une autre fois, j'ai rencontré un jeune homme dans la trentaine quand je suis allée rendre visite à mes parents. Quand je lui ai parlé du Falun Gong, il a immédiatement sorti son téléphone portable en disant qu'il me rapporterait à la police. Je lui ai dit que je le faisais pour son bien, mais il n'écoutait pas. Quand je me retrouve dans une telle situation, j'utilise la raison et la sagesse octroyées par le Maître pour éviter des pertes inutiles.

En plus de parler aux gens face à face au sujet de la vérité, j'ai également distribué des documents avec plusieurs autres pratiquants. Cette année nous avons distribué des DVD de Shen Yun. En même temps, nous avons trouvé le temps pour étudier le Fa calmement. Nous partagions nos compréhensions quand il y avait un problème. Nous aimerions maintenant encourager les pratiquants qui ont pris du retard de se rattraper. Nous prévoyons former un groupe d'étude de Fa.

Dafa a un pouvoir illimité. Il peut changer tout et rectifier tout ce qui n'est pas droit. C'est de cette façon que je suis passée d'être une mégère au mauvais caractère à une disciple de Dafa. Je veux exprimer sincèrement ma reconnaissance envers le salut bienveillant du Maître.

Bien que j'aie validé le Fa et aie fait les trois choses relativement bien, je sais que je suis loin d'atteindre le critère exigé par le Maître. J'espère que nous pourrons tous faire ce que le Maître demande, « … c’est pourquoi on dit qu’en continuant à cultiver et pratiquer comme au début, on parviendra assurément au fruit juste. » (« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009 »)

Je comprends également l'importance de ma responsabilité en étudiant le Fa. La mission des pratiquants de Dafa est d'aider le Maître dans la rectification par la Loi et de sauver les êtres. Au moment final de la dernière étape, je peux seulement être digne du titre de disciple de Dafa en faisant encore mieux.

Heshi.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/6/129886.html

Version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/30/249211.html