Des messagers accomplissant notre mission

De la huitième conférence de partage d'expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une pratiquante dans la Province du Gansu, Chine


Bonjour, vénérable Maître!

Bonjour, chers pratiquants!

Certains compagnons de pratique m’ont dit que la Huitième conférence de partage d’expériences sur internet pour les pratiquant en Chine avait commencé à solliciter des articles. Le temps limite pour les soumissions était d'un mois. J’ai pensé : Il me semble que la septième conférence vient à peine de s’achever. Comme le temps file ! Une année est déjà passée. Quelles ont été mes contributions dans le salut des êtres ? Ai-je véritablement assisté le Maître dans la période de la rectification ? J’ai encore tellement d’attachements. J’ai subitement ressenti l'urgence de participer à cette occasion rare. L’enrichissement du Fa et la protection compatissante du Maître m’ont permis d’entreprendre un merveilleux voyage qui m'a fait m’élever hors de la boue et poser le pied sur une terre pure.

Reconnectée avec une relation prédestinée sacrée

Depuis mon adolescence, j’étais atteinte d’une dysplasie fibreuse, qui est une maladie incurable des os. Avec l’âge, tous mes os allaient se nécroser. La chirurgie était l’unique solution. Les chirurgiens enlevaient les parties nécrosées et devaient renforcer ou remplacer les os affaiblis avec des os d’autres parties de mon corps. Quand ils ouvraient une partie de mon corps, c’était pour découvrir que les os s’y trouvant n’étaient pas assez bons pour être utilisés. Les incisions de chaque opération m’ont laissé plusieurs cicatrices. Je n’avais plus du tout d’os en bon état, et l’hôpital a dû se procurer des os venant d’un enfant avorté de huit mois pour me maintenir en état. Le médecin chef m’a dit : "Essayez le qigong. Peut-être que cela vous guérira."

Mon père m’aimait tellement qu’il a épuisé tous les moyens possibles pour essayer de trouver un traitement pour ma maladie. Une fois, il a entendu dire qu’il y avait une célèbre diseuse de bonne aventure près de notre ville natale dans le nord-est de la Chine. Les gens disaient qu’elle était capable d’aller dans d’autres dimensions pour chercher la cause des maladies. De nombreuses célébrités étaient aussi allées la consulter.

Ma mère a fait un long voyage pour aller la rencontrer. Cette femme lui a demandé la date et l’heure de ma naissance. Puis elle a été en mesure de dire à ma mère à quoi je ressemblais. Elle lui a également dit que je ne me marierai pas. Quand ma mère lui a demandé ce qu’il en était de ma maladie, elle lui a dit qu'autrefois au ciel, j'étais descendue dans le monde humain sans permission. Une divinité l'ayant découvert m’avait fouettée trois fois en trois différents endroits: la taille, l’os coxal et les genoux. C'étaient exactement les endroits où je souffrais de douleurs et où j’ai eu mes trois opérations chirurgicales. Je ne savais pas ce qui m’avait conduit dans le monde séculaire, ignorant les règles et règlements du ciel. C’est tellement pénible ici-bas.

J’ai su que cette maladie m’accompagnerait pour le reste de ma vie. Je ne voulais plus vivre une minute de plus. J’étais également terrifiée à l’idée que je descendais et chutais rapidement dans un abysse.

Alors que ma vie touchait à son terme, cela a changé – J’ai rencontré le Falun Dafa. J’ai alors compris que la vie n’était pas faite pour être douloureuse, c'est l'attente de génération en génération qui était véritablement douloureuse. Et, la raison pour laquelle j’étais venue dans ce monde humain était cette Loi (Fa) ! Quand j’ai eu environ 12 ans, chaque nuit, je voyais une scène lorsque je fermais les yeux au moment de m’endormir. J’étais debout à côté d’une porte avec des barreaux métalliques et du fil barbelé. Il y avait un autre "moi" debout de l’autre côté de la porte. L’autre "moi" était transparent, lumineux et brillant. Mon sixième sens me disait que c’était un autre moi. Nous nous regardions tranquillement et regardions le fil barbelé sur la porte. Je me sentais bien malgré le fait que chacune des cellules de mon corps était piqué par le barbelé. Je me demandais : comment ai-je pu passer au travers de la porte métallique? Que signifie ce message?

J’ai appris ce que sont l’incapacité et les frustrations d’être un humain durant ce temps là. Le même rêve est revenu pendant environ deux ans. Il est apparu encore une fois pendant les exercices après avoir commencé la cultivation. Alors j’ai soudainement compris : c’était un corps composé de matière de haute énergie ! Le but de ma vie était de revenir à mon vrai moi originel. Je devais continuellement éliminer mes notions humaines, surmonter couches après couches de difficultés dans différentes dimensions, générées par le karma accumulé vie après vie. Me libérer depuis le niveau le plus bas, me débarrasser de toutes attaches et retourner à mon moi véritable!

"Les êtres humains d’aujourd’hui, si ce n'était en raison de la rectification de la Loi, auraient été détruits depuis longtemps, le critère de la pensée humaine est déjà au-dessous de l’enfer. En raison de la rectification de la Loi, j’ai racheté les crimes de tous les êtres à l’intérieur des Trois mondes.(Applaudissements.) Alors réfléchissez, pour nos élèves, cela revient à dire qu’au début je vous ai repêchés de l’enfer. (Applaudissements) J’ai réellement supporté pour vous les crimes que vous avez commis pendant des milliers et des milliers d’années, ce n’est pas tout, je dois encore vous donner le salut jusqu’à devenir des divinités. Pendant ce processus, j’ai tout donné de moi, en même temps, pour que vous deveniez une divinité de si haut niveau, je dois vous accorder une gloire qui soit digne d’une divinité d’une telle hauteur et vous apporter tout le bonheur que vous devez avoir à un niveau aussi élevé. (Applaudissements) Depuis la création du ciel et de la terre, aucune divinité n’ose faire ainsi, il n’y a jamais eu non plus une chose pareille. ("Enseignement de la Loi lors de la conférence de Loi de l’Ouest des États-Unis au moment de la fête de la lanterne de l’an 2003")

À chaque fois que je lis la Loi du Maître, les larmes me montent aux yeux. J’ai su clairement que ma vie m’était accordée par la Loi et prolongée par le Maître. Elle ne m’appartenait pas. Par conséquent, j’ai également senti qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter ni de quoi avoir peur.

Sauver les êtres et remplir mes vœux

Maître dit dans : "Expliquer la Loi lors de la Conférence de la Loi de l’Ouest des Etats-Unis au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003" :

"A part les nouveaux élèves, Maître depuis le 20 juillet 1999 n’a créé pour vous aucun test de type du Xiulian personnel, car votre Xiulian personnel s’oriente complètement vers le salut des êtres et la validation de Dafa."

Maître nous a également enseigné dans : "Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du nord." (mars 2002) :

"Il faut faire des efforts, il faut bien faire, car ce que vous voulez est parfaire tout pleinement, vous en avez la responsabilité, vous êtes venus en portant la mission et la responsabilité de sauver les êtres. Dans l'histoire tout le monde prétend apporter le salut aux êtres, qui sait la véritable signification d'apporter le salut aux êtres ? C'est vous qui êtes véritablement en train de sauver les êtres, c'est vous qui méritez d'accomplir une chose aussi grandiose, il ne faut surtout pas perdre cette occasion !"

Après le 20 juillet 1999, certains compagnons de pratique et moi sommes allés plusieurs fois à Pékin pour faire appel en faveur du Falun Gong et avons vu la perversité intensifier encore et encore la persécution. Nous avons réalisé que nous devions valider la Loi localement. Avec beaucoup de chagrin et de tristesse, je distribuais anxieusement des documents de clarification de la vérité avec écrit dessus les mots : "Maître et Dafa sont bons! Ils ont été calomniés !".

Une fois alors que j’étais debout dans la rue avec des dépliants en main, la pratiquante Zilian m’a vue et m’a demandé : "Qu’est-ce que tu fais là ?" Je lui ai dit que je voulais simplement distribuer des imprimés ici. Plusieurs années plus tard, un autre pratiquant a dit m’avoir vu distribuer des documents de clarification de la vérité. Je suis entrée dans un magasin où il faisait des achats, j’ai déposé un dépliant sur le comptoir, fait un tour et suis repartie. Il a vu que c’était moi, a pris peur et a immédiatement quitté le magasin sans rien acheter.

Au début, nous avions à voyager assez loin pour aller chercher des documents de clarification de la vérité ou à payer très cher pour faire imprimer nos documents localement. Donc nous avons plus tard pensé à fabriquer nous-mêmes nos documents. Maître dit :

"Comme la cultivation dépend de soi et que le gong dépend du maître, il vous suffit d’avoir la volonté de cultiver."

Nous avons traversé beaucoup d’épreuves tout au long de ces années, de l’établissement de sites de production de documents à la distribution des documents. Cependant, avec la protection compatissante du Maître, nous avons miraculeusement été capables de surmonter toutes sortes de danger. Nous quittions nos domiciles avec différents types de documents de clarification de la vérité, de timbres aux marqueurs, et graduellement permettions aux gens de connaître les faits en différents endroits, utilisant diverses méthodes, avec des contenus sur mesure et des "instruments de Fa."

J’ai toutes sortes "d’instruments de Fa", et souvent je plaisante avec mes compagnons de pratique: "Je suis très pauvre, mais aussi très riche." Je n’aurais pas réussi cela avec ma situation financière, mais je sais que le Maître m’a donné ces choses. Une fois après avoir collé une affiche j’ai vu quelqu’un approcher, je suis restée près de l’affiche et l’ai lue attentivement. Après m’être éloignée, je me suis retournée pour voir si la personne continuait à lire l’affiche avec intérêt. Je suis restée calme et rationnelle. Je suis capable d’aller n’importe où de jour comme de nuit. Je sens vraiment que je suis un messager du ciel et que je sauve les êtres dans cette région en accomplissant ma mission.

Malgré le fait que ma commune soit petite, la population s’élève à plusieurs centaines de milliers de personnes en incluant tous les différents villages. La majorité de la population est éparpillée dans les zones rurales. Après avoir passé beaucoup de temps à distribuer des documents de clarification de la vérité dans les zones urbaines, nous les avons entièrement couvertes. Tout au long de ces récentes années, j’ai travaillé à distribuer des documents de clarification de la vérité dans les villages ruraux avec une compagne de pratique appelée Qinglian. Je pliais les dépliants de couleur et ceux que nous avions imprimés et nous emmenions avec nous les timbres de clarification de la vérité et des bombes de peinture aérosol. Je regardais les documents de clarification de la vérité de haute qualité et leur disais dans mon for intérieur : 'Vous portez des responsabilités très importantes. Nous devions essayer ensemble de permettre aux êtres de comprendre la vérité !" Une fois tout préparé, nous prenions un taxi, et marchions marché dans les villages en distribuant les documents aux endroits propres et appropriés. Mon esprit était rempli de pensées droites.

Qinglian est du coin et connaît très bien les différentes routes ainsi que les habitudes et préférences des villageois. Elle ne parle pas beaucoup, mais a de très bonnes idées. Par conséquent dans le processus, je n’avais pas trop à penser, mais simplement à me focaliser sur l’émission de la pensée droite et à coopérer inconditionnellement avec elle. Nous nous complétions l’une l’autre du fait de nos différentes personnalités. Notre coopération était très bonne.

Les routes dans les zones rurales sont très cahoteuses et parfois je marchais sur ces routes dans l’obscurité. Certaines zones sont quasi désertes et ont seulement quelques foyers dispersés ici et là. Je regardais tous ces êtres souffrants dans différents coins du monde pensant à ce que Maître avait dit que toutes les personnes étaient des membres de sa famille. J’avais de la peine pour eux et pensais : "J’ai livré des documents de clarification de la vérité à votre porte. C’est une rare opportunité. S’il vous plaît lisez-les attentivement !" Nous suspendions également des banderoles de clarification de la vérité à des lampadaires. Après avoir fait tout cela, nous attendions sur le bas-côté de la route que des bus viennent à passer. Habituellement nous avions la possibilité de monter à leur bord. Parfois, nous rencontrions également des difficultés, mais étions capables de rentrer chez nous en toute sécurité avec les arrangements du Maître.

Habituellement nous sortions la nuit pendant quatre à cinq heures. Quand nous rentions chez nous il était parfois 3 heures du matin passées. Notre ancienne approche pour livrer les documents était lente, coûteuse et pas très efficace. Par contre, Qinglian savait conduire une moto, donc nous en avons acheté une ensemble. Une fois après l’avoir enfourchée, nous avons réalisé que pour rouler sur les chemins de montagne en zone rurale il fallait de bonnes aptitudes de conduite , et Qinglian était une personne si frêle. Quand nous roulions vite la nuit, parfois nous tremblions de froid.

J’étais nerveuse au début, spécialement quand nous faisions face à un camion venant dans la direction opposée sur des routes très étroites. Parfois, il y avait un grand fossé sur le côté droit de la route et quand des voitures déboulaient nous avions à peine le temps de nous écarter. Plus tard, j’ai pensé : "Pourquoi me fais-je du souci?" Je devrais sauver les êtres de manière digne et ne devrais accepter aucune persécution et interférence perverses ! Je me suis sentie mieux après cela.

Une fois notre moto est tombée en panne en plein milieu de notre voyage, et nous avons dû la pousser. Qinglian m’a dit qu'ainsi nous mettrions une heure pour arriver sur place. Le premier garage possible était à au moins 20 minutes de là où nous étions, et il ne devait pas être ouvert à cette heure tardive. Elle m’a demandé de décider de ce que devions faire. Je lui ai dit que nous devrions continuer et que s’il n’y avait pas de garage, nous reviendrions sur nos pas. J’ai pensé qu’il serait bien de suspendre des banderoles de clarification de la vérité le long du chemin.

Plusieurs minutes plus tard, nous avons vu un garage et il était ouvert ! Notre moto a rapidement été réparée, et ils n’ont pas voulu nous faire payer. C’était comme si le garage avait été ouvert uniquement pour nous et qu’ils nous attendaient. Il était manifeste que c’était un arrangement du Maître ! À travers cela, j’ai ressenti le caractère historique de la mission que Maître nous a confiée et l’espoir d’innombrables êtres vivants incorporés dans nos vœux sacrés. Personne n’a eu cet honneur avant nous et personne ne l’aura après nous. Chérissons cette bénédiction sans précédent qu’est le salut des êtres !

Plusieurs mois plus tard, J’ai rêvé que j’étais dans une grande ville inconnue. C’était un environnement high-tech, les gratte-ciels avaient des fenêtres très propres. Tout d’un coup, la terre a commencé à gronder avec un bruit sourd. Les gratte-ciel tombaient les uns après les autres, comme les effets spéciaux dans les films. En tombant, ils se désintégraient en petites molécules, chutant, flottant pour finalement disparaître. Les gens couraient dans tous les sens comme des fous. Dans tout ce chaos, une personne m’a demandé de l’aide, mais ils ne pouvaient pas s’agripper à mes vêtements... J’étais choquée au-delà des mots, et mon cœur était brisé. Je me suis mise à pleurer aussitôt après mon réveil. Ma première pensée a été : "Dépêches-toi de sauver les gens."

Ceci pourrait bien être les manifestations des êtres de mon paradis ! Maître a dit dans : "Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du nord :

"Si on ne cultive pas bien, il y aura de nombreuses vies éliminées, alors au moment de votre plénitude parfaite, au moment de votre retour à votre position originelle, vous pourrez constater que les vies qui autrefois avaient placé en vous un immense espoir ont été éliminées en grand nombre. Alors dans ce grand firmament de l'Univers, le corps céleste que vous représentez sera probablement incomplet, d'innombrables êtres auront été éliminés."

La rectification de Fa en est à son stade final. Je sais que je dois bien me cultiver moi-même, saisir le temps pour sauver les êtres, et être digne du salut du Maître et des attentes des êtres!

L’étonnant pouvoir d’étudier Fa respectueusement

Au début après avoir obtenu la Loi, j’avais souvent des moments d"’illumination" quand je m’éveillais aux nouveaux principes de Fa, et mon esprit était relativement pur. Cependant, j’ai récemment fait de moins en moins l’expérience de cela et mon esprit vagabondait souvent. Malgré le fait que mes yeux soient sur le texte en le lisant, mon esprit n’était pas présent. J’étais contrôlée par mes notions et le karma. Quand je sortais de cette rêverie, j’avais déjà lu plusieurs pages.

À la fin de l’étude de la Loi en groupe, mon esprit était vide. Je ne pouvais pas me souvenir de ce que j’avais lu et n’avais pas véritablement étudié Fa (Loi). J’ai été encouragée par les partages d’expériences de mémorisation de la Loi de mes compagnons de pratique et m’y suis mise. J’ai mémorisé la Loi quatre fois, mais n’ai senti aucune amélioration autre que l’enthousiasme de l’avoir fait. Un jour, alors que j’écoutais une conférence audio du Maître, j’ai soudainement entendu : " Ma Loi n’est pas pour que tu la mémorises comme un jeu !" J’étais sous le choc et ai réalisé la gravité de la situation – Je n’avais pas respecté Maître et le Fa(Loi) !

Je me suis décidée à étudier Fa avec une concentration et un calme absolu. J’ai mis de côté tous mes autres projets et lu Zhuan Falun mot par mot en tenant le livre dans mes mains. Je me suis concentrée sur l’étude de Fa et ramenais mon esprit sur le livre chaque fois que je réalisais que j’avais dérivé. Je relisais les parties que j’avais survolées la première fois. J’ai lu chaque caractère avec mon cœur, comme si je n’avais jamais lu le Fa jusque là. Je faisais entrer tous les mots dans mon cœur, dans mon esprit et dans les couches profondes de mon esprit.

Graduellement, J’ai été capable de lire le Fa avec calme. J’ai senti que chacune de mes cellules étaient secouées, comme si elles étaient complètement nettoyées. Toutes mes émotions et mentalités humaines ont disparu. C’est si grandiose quand un être vivant est complètement assimilé à la Loi ! Comment la mentalité de se faire valoir, la jalousie, le mécontentement et l’arrogance peuvent-ils exister ? Comment un tel être peut-il avoir à ce point l'esprit absent durant l’étude de Fa ? Ma confusion et mes difficultés passées ont disparu comme de la fumée dans les airs.

En poursuivant l’étude de Fa, j’ai remarqué que j’étais différente. Mon cœur était entièrement dévoué à être responsable envers le Fa et pour les autres vies. Alors que je lisais le livre, j’étais stupéfaite, et me suis dit à moi-même : "Cette Loi (Fa) est si précieuse! Je ne veux pas perdre même une seconde. " J’ai pris le livre dans mes mains et l’ai lu pendant un long moment. Je me suis sentie comme avançant sur un pont et entrant dans d’autres dimensions. J’ai soudainement vu le caractère sans limite de la Loi de Bouddha, et mes larmes ont coulé devant la profondeur et l’immensité de la Loi (Fa) !

J’ai réellement fait l’expérience de ce que Maître dit dans "Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009" :

"Vous êtes incapables de comprendre ce que j'ai dit, que le Maître a tout comprimé dans cette Loi, maintenant avec la pensée humaine vous êtes incapables de comprendre la portée de cette phrase. Vous pouvez tout obtenir, tout dépend du coeur que vous y mettez et de votre état d'esprit. Vous pouvez tout obtenir dans cette Loi. Mais la cultivation et pratique est quelque chose de sérieux, vous ne pouvez pas avoir la moindre négligence. Si vous lisez cette Loi, ce livre, en nourrissant toutes sortes de pensées impures, vous ne pourrez rien voir, vous ne pourrez rien obtenir. De nombreux disciples de Dafa disent qu’après avoir été persécutés pendant longtemps, il semble qu'ils ne connaissent pas d'élévation lorsqu'ils lisent la Loi. En fait, le problème c'est qu'à ce moment-là, votre cerveau est préoccupé par la persécution et vous n'arrivez pas à apaiser votre cœur. La cultivation et pratique est quelque chose de sérieux, quand vous lisez et cultivez il est nécessaire que vous ayez un état d'esprit pur et propre, que vous soyez très franc et sincère, c'est seulement ainsi que vous allez vous élever et que vous récolterez."

Une force irrépressible a émergé du fond de mon cœur. Je me suis sentie tel un lion se réveillant après de nombreuses années de sommeil. Je me suis époussetée, me suis levée et ai dit fermement : "Je vais marcher sur ce chemin de cultivation jusqu’à la fin ! Qui ose me bloquer ? Qui ose ?" Ma voix était puissante et résonnait avec force. Ma détermination, tel un diamant, était inébranlable.

J’avais finalement appris ce qu’étudier le Fa signifiait. Tout comme quand Maître nous dit que notre côté lucide sait quoi faire, si nous pouvons véritablement bien étudier le Fa tous les jours, alors couches après couches des principes du Fa se révéleront à nous d’eux-mêmes. Plus je m’assimile au Fa, plus je fais l’expérience de la puissance de la rectification de Fa, de la magnificence qu'il y a à assister le Maître à rectifier le Fa, et du sens de l’urgence d’apporter le salut aux êtres. Alors tout dans le monde séculaire devient tellement trivial.

Devenir mature à travers le travail de coordination

Je pense qu’il est très difficile d’être un bon coordinateur. Je suis très enthousiaste, mais je n’aime pas être impliquée dans les détails. Une fois que je vois des problèmes ou des conflits, je me tiens à l’écart. Pendant longtemps, le travail de coordination a ét une obligation pour moi, pas une responsabilité. Cependant, c’est précisément parce que c’est difficile que notre volonté peut être trempée et forgée durant le processus. Ma force de volonté a été raffermie, et j’ai découvert de nombreux attachements en regardant à l’intérieur. Sans ce fort sens de responsabilité et de rationalité pour le Fa, on peut facilement être influencé par des illusions de toutes sortes.

Pendant de si nombreuses années, je n’ai pas rechigné à distribuer les articles du Maître et les documents de clarification, et à aider les pratiquants. Mon choix n’est pas une option, je fais tout ce qu’il est nécessaire de faire. Les compagnons de pratique aiment à partager leurs expériences avec moi. Après qu’ils aient rencontré des problèmes, tels que des conflits familiaux ou du karma de maladie, ils aiment à en parler avec moi. Je les aide aussi dans d’autres choses comme l’achat, l’installation et la réparation de leurs lecteurs MP3.

Quand je pense que des pratiquants font face à des problèmes liés à leur cultivation, je prends rendez-vous avec elle ou lui et partage ouvertement avec ce/cette pratiquant. Plus de 10 pratiquants qui vivent un peu loin espèrent également que nous puissions venir les voir et partager souvent avec eux. J’ai gardé du temps pour lire le Fa tous les jours et produire des documents de clarification de la vérité. Certains jours tout est sous contrôle, certains autres peuvent être mouvementés. Bien que je souhaite avoir plus de temps, je suis néanmoins heureuse.

J’espère que chaque pratiquant puisse marcher sur son propre chemin de validation du Fa. Je vois que plusieurs pratiquants ont chez eux un bon environnement de cultivation et leur ai suggéré d’aller sur le site web de Minghui (version chinoise de Clearwisdom). Malheureusement, pour certaines raisons ils sont seulement capables de surfer sur le net, mais incapables de créer des sites fabrication de documents de clarification de la vérité. Donc, je suggère différentes approches pour la validation de la Loi selon les différents points forts de ces pratiquants. Les téléphones portables et tous types de timbres de clarification de la vérité sont devenus de petits instruments de Loi(Fa). Tous les types de matériaux de clarification de la vérité, CD et billets de banque portant des messages sont également utilisés. À ceux qui ont le contact facile, je suggère d’utiliser les DVD de Shen Yun et la clarification de la vérité face-à-face. À ceux qui sont occupés, je suggère des timbres et des billets de banque de clarification de la vérité. À ceux qui travaillent, l’envoi de textos ou les appels téléphoniques pour clarifier les faits. Pour ceux qui en sont capables, je suggère de coller des affiches et distribuer des documents.

J’ai également fait l’expérience de tribulations dans la préparation des documents. À chaque fois, j’envoie des CD et des dépliants aussitôt après les avoir produits. Cependant, certains pratiquants pensaient que je leur en donnais trop peu ou leur fournissais les documents trop tardivement. Quand j’envoyais un gros sac de documents de clarification de la vérité, j’entendais souvent des commentaires tels que : "Il n’y a que ça?" Certains pratiquants ont même dit : "Si tu n’es pas capable de produire des documents, j’irais en chercher ailleurs..."

Une fois j’ai imprimé quelques exemplaires des Neuf Commentaires sur le Parti Communiste, plusieurs lignes ont été mal imprimées dû à un manque d’encre, mais elles étaient quand même lisibles. Donc je les ai donnés à une compagne de pratique. En sortant de son immeuble, je l’ai entendue m’appeler par la fenêtre. J’ai levé les yeux et vu les exemplaires des Neuf Commentaires tomber à mes pieds : "Rentres chez toi et refais les !" Je pensais avoir fait de mon mieux. Pourquoi avais-je mérité cela après avoir dépensé la plupart de mon temps et de mon énergie? Alors j’ai pensé au fait que mes compagnons de pratique se plaignaient de moi quand ils avaient des problèmes. Ils rejetaient leurs responsabilités sur moi. Je sentais que personne ne me comprenait. Tristesse et instabilité dans mon cœur me faisaient me sentir mal tous les jours. Je n’avais personne avec qui partager. Je devais alors regarder à l’intérieur.

Une fois après avoir regardé à l’intérieur, j’ai découvert de nombreux problèmes: je n’étais pas capable de supporter les critiques et regardais les autres avec suffisance. J’étais frustrée. Quand j’étais gentille avec les autres c’était parce qu’il y avait une raison derrière: je voulais être reconnue et avoir une bonne réputation. J’avais peur de vexer les autres. Des compagnons de pratique ont dit que je faisais profil bas. En fait, c’était parce que j’avais peur que personne ne prête attention à ce que j’avais à dire.

Même après avoir trouvé les raisons derrière mes attachements, je me sentais encore mal à l’aise. J’ai alors étudié la Loi. J’ai lu "Enseignement de la Loi à la conférence de Loi de Boston en 2002" :

"C'est une sorte de tolérance immense, un état de Compassion envers les vies, de pouvoir tout comprendre avec une intention bienveillante. Pour le dire avec une phrase humaine, ils peuvent tous comprendre les autres."

J’ai réalisé que je ne pensais pas aux autres ! Pourquoi n’avais-je pas le cœur d’être responsable pour les êtres ? Strictement parlant, les coordinateurs sont ceux qui sont disposés à être responsables pour chacun. Nous devons cultiver pour éliminer l’égoïsme de l’ancien univers et nous débarrasser de tous les principes de l’ancien univers. Nous sommes les protecteurs de l’univers et de la vérité dans l’univers. Ce que nous forgeons sont des êtres éveillés avec des esprits ouverts et une tolérance immense. Nous devrions être capables de tout abandonner pour les êtres et pour l’univers. Pourquoi sommes-nous distraits par des peccadilles ?

J’en suis venue à soudainement comprendre qu’un disciple de Dafa devrait être courageux et abandonner toute chose et endosser sa responsabilité ! En revoyant ce qui s’est passé ces dernières années, c’était arrangé pour mon élévation. N’était-ce pas le chemin pour mon retour? Quand j’ai calmement fait face à ce que j’avais vécu, je n’ai pas trouvé à me plaindre. J’ai clairement senti ma capacité de tolérance s’élargir. Je n’ai pu penser à rien de contrariant.

Une fois, Zilian, une compagne de pratique m’a dit : "Tu es comme un petit moine qui cuisine et travaille dur. Tu fais tout. Maintenant tu es encore trop occupée pour étudier le Fa. Ça n’ira pas. Tu dois t’en tenir aux principes de la Loi. Tu as contribué aux problèmes que rencontrent les pratiquants." Ma première réaction a été de dire : "Quoi? J’ai contribué à leurs problèmes? C’est mon problème maintenant ?"

En y repensant, j’ai compris où elle voulait en venir. J’étais un petit moine et étais très occupée. Les "abbés" n’avaient pas tant à faire, et ils ne s’étaient pas élevés. Parfois, je découpe les autocollants et assemble les dépliants avant de les envoyer aux pratiquants. N’ai-je pas alimenté leur attachement à dépendre des autres? N’ai-je pas invité mon état actuel d’être très occupée? Comment puis-je traiter des choses aussi sacrées comme étant des problèmes et les prendre toutes comme étant miennes? N’ai-je pas privé mes compagnons de pratique de leurs opportunités d’établir leur vertu majestueuse ? Je devrais changer mon approche et laisser certaines tâches à faire pour les pratiquants qui en sont capables.

Quand j’ai revu les pratiquants, ils étaient tous très amicaux avec moi. Aucun d’entre eux n’a fait le difficile ou ne s’est plaint. Un pratiquant m’a dit avec beaucoup de tolérance : "Oh, tu es trop occupée. Je peux les plier moi-même si tu n’as pas le temps." Leur changement d’attitude était le résultat de mon élévation. J’ai fait l’expérience du stupéfiant pouvoir de regarder à l’intérieur au travers de l’étude de la Loi (Fa) !

J’aimerai remercier mes précieux compagnons de pratique du fond de mon cœur. Merci pour vos critiques et rappels opportuns, pour vos soutiens et encouragements altruistes !

Depuis que j’ai commencé ma cultivation, j’ai rêvé que je ramassais des stylos de toutes sortes. Je savais que le Maître me rappelait de me cultiver et de mesurer toute chose par rapport à la Loi. (Le caractère chinois 笔 pour «stylo» est prononcé de la même manière que 比 qui signifie, "mesurer contre.") De nombreux compagnons de pratique ont mentionné dans leurs articles "le stylo divin"comme instrument de Loi (Fa) . J’ai pensé : "J’ai ramassé tellement de stylos. Pourquoi n’y aurait-il pas parmi eux un stylo divin ?"

Je ne peux pas toujours chercher des raccourcis de cultivation dans les partages de mes compagnons de pratique et toujours chercher à prendre plutôt qu’à donner. Je devrais aussi rendre et sincèrement partager mes expériences de cultivation avec mes compagnons de pratique pour enrichir notre site web de Dafa.

Merci, vénérable Maître!

Merci, compagnons de pratique.


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/12/5/129865.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/25/249178.html