Apprendre à fabriquer des documents pour exposer la perversité et cultiver solidement durant le processus

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant en Chine


J'étais ravi lorsque j'ai vu l'«appel pour des articles pour la huitième conférence de partage des pratiquants en Chine» et j'ai pensé que je devais travailler fort pour soumettre un article cette fois-ci. Pendant les sept dernières conférences, j'avais l'intention d'écrire mes expériences, mais je n'ai jamais soumis aucun partage, car j'avais de la difficulté à transcrire mes pensées sur une feuille de papier. Renforcé par la sagesse et un plus grand courage grâce à ma cultivation continuelle dans Dafa, je commençai le processus d'écrire dès que l'appel pour des partages a été lancé cette année. Je soumets mon article pour partager mes expériences avec les compagnons de cultivation et rendre témoignage à notre vénérable Maître.

Le Maître a guéri mes blessures

Depuis que j'ai eu assez de chance pour obtenir Fa, j'ai toujours cultivé en harmonie avec le Dafa de l'univers. Je comprend profondément que la cultivation est le but le plus fondamental de ma vie.

Je n'ai jamais eu de regrets quant à mes efforts pour exposer la persécution du Falun Gong, même si j'ai grandement souffert concernant mon emploi et ma famille. De plus, ma foi envers le Maître et Dafa n'a jamais vacillé durant mes tribulations. Quand j'étais en détention, j'ai brièvement expérimenté la peur, mais je pensais fermement que Dafa et le Maître était les plus droits. Je sentais que le Maître était juste à mes côtés, veillant sur moi avec compassion. Je sais que le Maître souffrait pour moi quand j'étais torturé. Même si mes blessures continuaient à suppurer, je ne recourrai à aucun traitement médical. À la place, j’étudiais la loi et pratiquais les exercices. Une nuit dans un rêve, j'ai vu le Maître s'approcher de moi et effleurer mes blessures. Quand je me suis réveillé, mes blessures allaient beaucoup mieux et elles furent rapidement guéries peu après.

Passer de demander des documents à les fabriquer moi-même

Au début de la persécution, un groupe de pratiquants locaux produisaient un grande quantité de documents clarifiant la vérité, ainsi que des copies des nouveaux articles ou conférences du Maître. Cependant, le texte sur nombre de ces documents était quasiment illisible. Je me sentais mal en voyant les gens essayer de lire les mots. Je pensais que peut-être un jour, j'aurais l'opportunité de fabriquer des documents moi-même.

Avec cette seule pensée, le Maître compatissant arrangea qu'un pratiquant vienne m'aider à acheter un ordinateur et m'enseigner à l'utiliser. Pour des raisons de sécurité, nous ne nous sommes pas donnés nos numéros de téléphones respectifs. Miraculeusement, à chaque fois que j'avais besoin d'aide, il arrivait sans que je l'aie contacté. Il ne m'a jamais dit d'avance quand est-ce qu'il arriverait et la première chose que je lui disais à chaque fois en le voyant était: «Le Maître a arrangé que tu viennes m'aider.»

Mon vœu devint réalité quand je fus réellement apte à fabriquer des documents de haut qualité pour les fournir régulièrement aux autres pratiquants.

Apprendre à regarder en moi lorsque mon ordinateur ne fonctionne pas bien

Un jour, mon ordinateur planta soudainement et peu importe ce que j'essayai, ça ne fonctionnait simplement pas. Juste quand je commençai à me sentir frustré, un compagnon de pratique me rappela d'émettre les pensées droites pour éliminer les interférences. Je m'assis pour regarder en moi et je réalisai que j'avais un fort attachement à faire les choses juste dans le but de faire les choses. Pas étonnant que je n'arrivais pas à maintenir un esprit calme.

Alors je me rappelai d'une autre fois où j'émettais la pensée droite avec un autre pratiquant. Quand nous eûmes fini, il me mentionna avec sérieux que la position de ma main n'était pas droite. Je me sentis extrêmement honteux, sachant que mon esprit avait vagabondé partout pendant l'émission de la pensée droite. Mon état d'esprit absent m'empêchait d'atteindre un bon effet lors de l'émission de la pensée droite.

Je réalisai qu'en tant que disciples de Dafa, nous devons nous cultiver solidement et nous ne devrions pas être attaché à faire les choses. Je croisai mes jambes, renforçai mon dos et commençai à concentrer mon esprit pour émettre la pensée droite. Je sentais tout mon corps entouré d'un fort champ d'énergie et de chaleur. Après avoir émis la pensée droite, le pratiquant qui m'avait rappelé de me débarrasser des interférences a dit qu'il avait vu une fumée blanche sortir de mon ordinateur. Quand je redémarrai l'ordinateur, il fonctionna parfaitement.

Construire un pont pour que le public apprenne les faits

Le 15 novembre 2003, le site Minghui publia le Commentaire du Maître d’après l’article d’un élève. Je vis mes lacunes et j'étais déterminé à suivre les instructions du Maître pour fabriquer plus de documents exposant la persécution perverse sur les compagnons de pratique locaux.

(1) Le Maître m'apprend à fabriquer des documents clarifiant la vérité

À ce moment-là, je ne savais même pas utiliser les fonctions basiques d'un logiciel, mais j'avais une ferme croyance envers le Maître et j'étais positif, pensant que toutes les difficultés seraient surmontées. Pour faire du bon travail, j’achetai des livres sur la typographie et la dactylographie, seulement pour découvrir que je n'avais aucune idée de quoi parlaient ces livres. Je me rappelai d'être patient et de ne pas me précipiter. Je me calmai et j’essayai de trouver une solution. Miraculeusement, quelle que soit la fonction dont j'avais besoin, ma main bougeait le curseur juste à l'emplacement sur l'écran où se trouvait l'outil dont j'avais besoin. Je savais que c'était le Maître qui m’apprenait à utiliser les applications. J'étais immensément reconnaissant.

Quand la toute première copie de document fut finie, je ne pouvais croire que moi, un illettré de l'ordinateur, l'avais fait. Avec l'aide du Maître, je fus capable de compiler des documents exposant la perversité locale et ensuite de les envoyer à Minghui pour qu'ils soient publiés.

J'étais très conscient de l'importance des documents clarifiant la vérité pour étouffer la perversité. Je travaillais avec d'autres pratiquants pour distribuer ces documents aux gens locaux afin de leur permettre de connaître les faits sur ce qui se passait dans notre région.

(2) Me cultiver dans le processus de préparer des articles et abandonner l'attachement à chercher la perfection

Je m’efforçai de produire des articles de la plus haute qualité durant le processus d'édition. Pour cela, je relisais chaque article encore et encore, faisant des corrections tout du long. Pour réduire les faute de frappes et de grammaire, je demandais aux autres pratiquants de revérifier mes révisions. De plus, je travaillais dur pour formater ces articles, car je voulais qu'ils aient l'air soigné et attirant. Sans que je me rende compte, cependant, un attachement a peu à peu fait surface.

Une fois, je gaspillai beaucoup de temps à raffiner l'apparence de la page, avec pour résultat du retard pour une autre affaire importante. Un pratiquant me dit qu'il était temps de me débarrasser de cet attachement à chercher la perfection. Je regardai en moi et je dus admettre que c'était juste. Je travaillais sur un article urgent pendant longtemps, alors qu'il aurait dû être envoyé le plus vite possible. Je prenais du temps encore et encore pour faire de meilleurs documents, mais je négligeais la coordination et la coopération avec le corps entier des pratiquants. Chaque fois que je ne soumettais pas à temps un article à Minghui, l'article était moins efficace pour choquer la perversité.

Je reconnus mes lacunes au pratiquant et je promis de me changer. À partir de ce moment-là, je travaillai dur pour améliorer mon efficacité sans compromettre la qualité.

Être reporter pour Minghui demande de compiler et de soumettre à temps les articles exposant la persécution. Cela semble une tâche facile, quand en fait cela demande une grande persévérance.

De temps en temps, j'édite un long article sur la persécution durant le jour et je révise au moins trois articles plus courts durant la nuit. Après avoir soumis tous les articles à Minghui, je dois faire un rapport sur les pratiquants persécutés. En même temps, je dois aussi travailler sur la sélection et la production de documents clarifiant la vérité qui doivent être distribués localement. Il y eut des moments où je me sentais fatigué, mais je me rappelai toujours de réciter les enseignements du Maître pour m'encourager. Je savais quand il était temps alors pour moi de traverser mes conceptions humaines et renforcer mes pensées droites. Après tout, c'était ma responsabilité de fournir à temps à Minghui des documents exacts exposant la perversité dans notre région.

Un jour, je reçus une note de Minghui concernant les exigences importantes requises des reporters de Minghui. Je lus la note avec soin à plusieurs reprises pour être sûr d'avoir compris les exigences. Même si je ne suis pas très instruit, j'étais capable d'éditer et compiler beaucoup de documents clarifiant la vérité, grâce au renforcement du Maître et grâce à l'aide des éditeurs de Minghui. Durant tout le processus, je sentais vraiment que le Maître me donnait la sagesse pour bien faire mon travail. En même temps, je continuais à apprendre des éditeurs de Minghui pour améliorer mes aptitudes de reporter et d'éditeur.

Il est parfois ardu de compiler les faits concernant la persécution. Je devais vérifier beaucoup d'informations incomplètes concernant la persécution de nos pratiquants locaux. Pour avoir des documents de première main, je m'asseyais souvent devant mon ordinateur pendant une journée entière, regardant les informations de Minghui sur la persécution de nos pratiquants locaux. Avec le renforcement du Maître et l'aide des compagnons de pratique, je fus capable de faire mon premier tableau de statistique concernant la persécution de nos pratiquants locaux. Ce tableau devint utile lorsque nous commençâmes à fabriquer des documents locaux de clarification de la vérité.

Parfois, je suis occupé avec la compilation des documents lorsque les coordinateurs locaux me contactent pour fabriquer d'autres documents visant spécifiquement un centre de détention dans notre région. Sans réserve, je commence immédiatement à fabriquer leurs documents. Je sais que les choses des autres pratiquants sont les miennes aussi et que seulement lorsque les disciples de Dafa coopèrent bien comme un seul corps nous pouvons être efficaces.

Augmenter mes capacités

Une fois, un pratiquant commanda une large variété de documents en grande quantité et je travaillai dur avec d'autres compagnons de pratique pour répondre à sa demande. À notre surprise, quand nous eûmes fini, il changea d'avis. J'avais de la colère et je savais qu'il fallait que je regarde à l'intérieur.

Je me rappelle des enseignements du Maître:

«Divinité : Ces problèmes sont déjà très graves, s’ils pouvaient porter sur eux-mêmes le regard qu’ils portent sur les autres, la chose irait mieux.

Le Maître : C’est le moment déjà de les faire se reprendre, pour que leur environnement devienne un véritable environnement de Xiulian, pour qu’ils soient de vraies divinités.» («Dialogue avec le temps» dans Points essentiels pour un avancement diligent)

Je reconnus mes lacunes: je n'étais pas assez compatissant et j'avais manqué de tolérance envers ce pratiquant. En creusant plus profondément, je réalisai que je pensais qu'il m'avait trompé, quand en fait c'était ma jalousie qui était à l’œuvre. Après avoir abandonné mes conceptions humaines, un autre pratiquant est venu et a pris tous les documents que nous avions fabriqués.

Quand je rencontre des conflits avec les compagnons de pratique, j'utilise cette opportunité pour élever mon xinxing. Peu importe qui semble avoir raison ou se tromper en surface, j'essaie de mon mieux de traiter l'autre personne avec bonté et en même temps de faire une introspection pour identifier mes attachements. J'arrive en général à trouver ma lacune et à me rectifier.

Je chéris vraiment cette opportunité pour améliorer mon xinxing et je n'ose pas baisser ma garde même un tant soit peu.

Le Maître a dit dans le Zhuan Falun:

«Cultiver et pratiquer véritablement, c’est cultiver son esprit, c’est cultiver à l’intérieur de soi, c’est chercher à l’intérieur de soi, ce n’est pas à l’extérieur qu’il faut chercher.»

J'en vins aussi à réaliser que c'est seulement en suivant les enseignements du Maître sans réserve que nous pouvons être considérés comme des pratiquants authentiques.

Lire des articles de Minghui m'aide à renforcer mes pensées droites

La première fois que j'essayai de traverser le blocage Internet pour lire Minghui et voir l'image du Maître, mes yeux s'illuminèrent et je dis au Maître dans mon cœur: «Maître, j'arrive finalement aller sur Minghui par moi-même.»

Puisque je bénéficiais énormément de lire Minghui, je commençai aussi à faire des copies d'articles de Minghui pour les autres pratiquants qui ne pouvaient pas y avoir accès. Il y avait un pratiquant âgé à qui j'ai donné des articles de Minghui durant de nombreuses années. Pour finir, il me demanda si je pouvais l'aider à se connecter à Minghui. L'effet que Minghui a pour renforcer les pensées droites des pratiquants ne peut pas être sous-estimé.

Maintenir l'étude de Fa et en bénéficier grandement

Même si j'ai une longue liste de choses à faire tous les jours, je garde toujours en tête les enseignements du Maître. Je m'assure d'étudier les enseignements du Maître avant de commencer quoi que ce soit.

Le Maître a dit:
«Ceux qui se cultivent réellement sans être attachés à la recherche obtiendront naturellement, tous les Gong, toutes les lois, tous sont dans le livre, la lecture du Dafa du début à la fin leur fera naturellement les acquérir. Ceux qui l’apprennent connaîtront un changement naturel et automatique, et s’engagent déjà dans le Dao en répétant la lecture complète. Il y a sûrement le Fashen du Maître qui les protège sans qu'ils le sachent, et avec persévérance, ils obtiendront certainement le Zhengguo dans le futur.» («Effectuer un rituel pour demander quelqu’un pour Maître» dans Points essentiels pour un avancement diligent)

Quand une nouvelle conférence du Maître ou un nouvel article du Maître sort, je le lis au moins cinq fois. J'étudie le Zhuan Falun tous les jours avant de lire d'autres conférences du Maître. Le Maître a mis l'emphase sur le fait que les disciples de Dafa doivent étudier Fa; j'essaie ainsi de tout mesurer ce que je fais selon Fa.

Par exemple, quelquefois d'autres pratiquants nous fournissent des documents pour qu'on leur fasse des DVD et des brochures. Nous vérifions toujours deux fois le contenu de leur requête pour s'assurer de la précision et de la validité. S'il y a un point qu'on ne peut pas vérifier sur Minghui ou d'autres sources de Dafa, nous refusons de fabriquer les documents. En tant que disciples de Dafa en charge du site de production de documents, il est de la plus haute importance de s'assurer de la fiabilité et de la crédibilité de nos sources d'informations. Ceci c'est être responsable envers nos compagnons de pratique ainsi que les gens ordinaires.

Peu importe ce que j'entends ou ce que je vois, je le vérifie toujours pour voir si c'est en conformité avec Fa. Seulement en suivant les critères de Dafa pouvons-nous être appelés des disciples de Dafa.

Un seul corps homogène

Il n'y a pas de barrière entre moi et les autres membres de notre équipe, nous sommes un seul corps. Quand nous rencontrons des conflits, nous regardons tous en nous, sachant qu'être responsable lors de la validation de Fa est la plus grande priorité pour chaque pratiquant. Par conséquent, les conflits se dissipent plutôt rapidement. Chaque membre mesure son propre comportement avec Fa et coopère avec les autres en douceur. C'est exactement pour cette raison que notre site de production a suivi un droit chemin depuis le tout début.

Remarques finales

C'est seulement en croyant fermement en Dafa et sous l'attention compatissante du Maître que j'ai pu le suivre et marcher sur mon chemin de cultivation au cours des douze dernières années. Je sens qu'écrire cet article est un processus de cultivation dans lequel le Maître purifie davantage mon corps et me permet d'avoir une compréhension plus claire sur de nombreux sujets. J'en suis venu à apprécier encore plus cette opportunité précieuse de cultiver dans ce Dafa.

J'aimerais exprimer mes plus sincères remerciements au Maître! Je voudrais aussi remercier mes compagnons de cultivation pour leur aide. S'il vous plaît, mentionnez-moi ce qui n'est pas approprié.


Traduit de l'anglais au Canada

version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/11/27/129717.html
version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/13/248931.html