Aider les enseignants, les étudiants et leurs parents à voir la bonté de Dafa

De la huitième conférence de partage sur internet des pratiquants en Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un disciple de la province du Hebei en Chine


Bonjour au Maître plein de compassion !

Bonjour compagnons de pratique !

La cultivation touche à la période finale. Avons-nous bien parcouru notre chemin ? Ma compréhension est que nous devons bien étudier la Loi et solidement bien faire les trois choses. Avec notre esprit plus clair, nous serons donc capables d'être plus rationnels et nous aurons plus le sens de responsabilité.

1. Parcourir le chemin que le Maître nous a arrangé

J'ai été prof de maths au lycée pendant 30 ans et en même temps, chaque année j'assumais la présidence d'une classe (ce qui veut dire que j'étais responsable général d'une classe). Après avoir commencé la cultivation de Dafa, j'ai suivi les principes, j'ai traité tout le monde avec compassion et j'ai travaillé diligemment. Mes améliorations ont créé de bons fondements pour clarifier la vérité et sauver les êtres actuellement. Ma famille et mes amis, les administrateurs de l'école, les parents des étudiants et les étudiants me respectent tous. Même quand ils n'étaient pas entièrement d'accord avec ce que je disais, ils gardaient leur bonne attitude. Ces dernières années, mes amis et ma famille ont tous quitté le Parti communiste chinois et/ou leurs organisations affiliées, et certains ont commencé à pratiquer. Mes administrateurs et collègues d'école l'ont également quitté. Personne n'a dérivé, parce que je m'appliquais la bonne voie. Quand quelqu'un de nouveau entrait en service, j'aidais également cette personne à quitter le parti. J'en parlais même aux étudiants qui n'avaient pas cours de moi. J'ai fait tout mon possible pour que personne ne manque cette chance d'être sauvé.

Début mars 2011, les administrateurs de mon école ont décidé qu'ils n'accepteraient plus de nouveaux étudiants ce semestre là. Cela signifiait qu'il n'y aurait plus de nouveaux étudiants à qui clarifier la vérité, puisque toute la population de l'école avait déjà été sauvée. Que pourrais-je pu faire pour aider à sauver des êtres pendant ce semestre ? Mon directeur m'a informé que l'école d'éducation spéciale du canton cherchait un enseignant, mais que personne ne voulait dormir à l'école la nuit. Il m'a dit  : « Nous pensons que tu as la patience et que tu traites bien les élèves. Veux-tu réfléchir à postuler pour cette place vacante ?

Je sais qu'il n'y a pas de hasard sur notre chemin de cultivation, qu'il y avait des gens là qui avaient besoin de moi pour être sauvés et que le Maître avait arrangé cela pour que j'aille. Je devais bien faire.

II. Me dépêcher à sauver les êtres en mettant de côté toutes mes notions

Mon emploi consiste en six longs changements d'horaires par mois. Chaque horaire compte 27 heures de travail. Je dors à l'école et un parent travaille avec moi en tant que mère de la classe. Nous avons plus de 20 étudiants de 10 à 18 ans, et ils ont un retard mental, sont sourds ou muets. Certains ne connaissent pas leur âge, ne sentent ni le froid, ni la chaleur, ils ont à peine une mémoire à court terme. Il n'y en a que deux ou trois qui peuvent comprendre en gros ce que les enseignants disent.

J'ai pensé : « Même s'ils sont tellement spéciaux et peuvent être difficiles à sauver, je ne veux pas les abandonner, parce que le Maître a arrangé cet emploi pour moi. » J'ai augmenté mon temps d'étude de la Loi, j'ai regardé à l'intérieur et j'ai trouvé mon plus grand attachement : la peur – la peur que les parents puissent me rapporter. Pendant les années précédentes de clarification de la vérité, personne ne m'avait jamais dénoncé. Cependant, ces étudiants particuliers pouvaient dire n'importe quoi dans n'importe quelle situation. Je sais que ' cette peur ' n'est pas mon vrai moi, mais que la mauvaise substance qui m'empêchait de clarifier la vérité était ' l'égoïsme'. Le Maître nous a enseigné dans «  Éliminer les interférences » dans (Points essentiels pour un avancement assidu ) :

«  La Loi peut briser tous les attachements, la Loi peut briser toutes les perversités, la Loi peut briser tous les mensonges, la Loi peut affermir la pensée juste. »

«  vous devez clarifier la vérité et sauver les êtres, mais encore plus vous devez bien vous cultiver vous-mêmes. Si vous ne vous cultivez pas bien, vous n'aurez pas de vertu majestueuse, ce que vous direz ne sera pas en ligne avec la Loi et alors il ne vous sera pas possible de sauver les êtres.Lorsque ce que vous dites n'a pas de vertu majestueuse et aucun pouvoir, cela n'a aucun effet et la perversité va en tirer profit. » (« Enseignement de la Loi à la conférence de Loi internationale à Manhattan »)

Dès lors, pendant que j'étudiais la Loi, j'éliminais cette peur avec des pensées droites. Quand je nettoyais mes propres problèmes, j'émettais aussi des pensées droites pour mes étudiants pendant longtemps, éliminant tous les éléments pervers bloquant ces étudiants d'être sauvés.

J'ai essayé de clarifier la vérité à mon assistante, la maman qui restait à l'école. À ma surprise, elle m'a dit qu'elle comprenait la vérité, car elle lisait également les livres de Dafa. « Falun Dafa a sauvé ma vie, sinon, je serais déjà morte ou devenu folle. J'avais peur de diffamer Dafa puisque j'ai deux enfants avec un retard mental. » Je l'ai encouragée à commencer formellement la cultivation de Dafa afin que nous puissions avancer diligemment ensemble et sauver davantage d'êtres pour rembourser le Maître de nous avoir offert le salut ! C'est réellement l'arrangement du Maître !

Nous avons très bien coopéré. La plupart de ces enfants sont mal-aimés à la maison. Leurs parents ne savent pas bien comment les traiter et alors, ils sont repoussés vers leurs grand-parents. Nous nous sommes occupés de tout cœur d'eux, nous les avons aidés avec l'hygiène corporelle, nous leur avons acheté des en-cas avec notre propre argent, nous les encourageons toujours de façon positive, nous leur avons appris des compétences pour la vie. Les enfants ont très vite su que je prenais vraiment soin d'eux et que jamais je n'étais pas mauvaise avec eux. Quand je travaille, ils m'entourent d'un grand cercle. Certains tiennent mes bras, d'autres tiennent ma chemise, et ils me suivent partout où je vais. Ils sont tellement mignons ! « S’il est un idiot dans cette vie, il ne le sera pas dans la suivante, son esprit originel n’est pas idiot. » (Zhuan Falun)

La première chose que nous avons faite a été de leur parler des histoires de la culture divine. Je leur ai dit d'écouter attentivement et si quelqu'un pouvait raconter une histoire, il serait récompensé. Deux parmi eux ont pu en raconter 70 à 80%. Ils aimaient regarder les histoires de culture traditionnelle en bande dessinée produites par les disciples de Dafa, et ils ont posé de si nombreuses questions. Plus tard, j'ai commencé à leur parler concernant la vérité de Dafa, nous avons montré les DVD de Shen Yun Performing Arts et nous avons montré beaucoup d'émissions pour enfants des sites web et des chansons des disciples de Dafa. Finalement, ils ont commencé à comprendre un petit peu Dafa. Quoiqu'un petit nombre d'enfants ne peut pas encore réciter « Falun Dafa est grandiose, Authenticité – Compassion – Tolérance est grandiose » par eux-mêmes, je ne les abandonnerai jamais.

Récemment, un garçon de 16 ans qui souffre de paralysie cérébrale est devenu un élève à notre école. Il ouvre sa bouche si grand quand il parle, que personne ne peut le comprendre. Il met toujours un bras derrière lui et l'autre bras contre sa poitrine. Sa bouche, il l'utilise uniquement pour manger, pour les autres actions, il utilise ses pieds. J'ai pris soin de lui et je lui ai appris de réciter, « Falun Dafa est grandiose ! Zhen-Shan-Ren est grandiose ! » J'ai aussi poussé ses bras pour les ouvrir de façon gentille, en lui disant : « Les bras font partie du corps ; ils doivent écouter mes instructions. Quand je te demande de les étirer, tu devrais suivre mon instruction. » Il aime quand je fais cela avec lui. Après lui avoir parlé davantage de la vérité du Falun Dafa, je lui ai demandé plusieurs fois : « Veux-tu cultiver le Falun Dafa ? » Chaque fois, il a répondu tout joyeux : « Je le veux. » Je lui ai fait écouter les enregistrements du Maître et ensuite, je lui ai enseigné les exercices.

Récemment, nous avons convaincu les étudiants un par un, de se retirer des Jeunes Pionniers du Parti communiste chinois. Cela a été très dur. Certains pensent que l'écharpe rouge est bonne, même après qu'on leur ait expliqué d'innombrables fois la vérité. Certains nous disaient n'importe où :  « Maître, je ne porterai plus l'écharpe rouge, l'écharpe rouge n'est pas bonne. » Mais finalement, il ont tous quitté.

Un jour, le principal m'a dit : « Ces étudiants ici, ne sont pas comme ceux que vous avez connus dans une école normale. Soyez très prudent avec eux, s'il vous plaît. Les enseignants se sentent bien avec ce qui se passe, puisque vous avez déjà parlé avec chacun d'eux, mais les parents pourraient vous rapporter au bureau d'éducation et alors nous pourrions avoir des problèmes.

Je savais qu'il avait appris ce que je faisais. Je lui ai dit : « J'aide ces charmants enfants à devenir plus intelligents et leurs parents nous diront merci sincèrement. Je vous en prie, ne vous faites pas de soucis. » J'étudie la Loi encore plus diligemment qu'avant, j'ai renforcé mes pensées droites et je sauve ouvertement et constamment les êtres vivants.

III. Clarifier la vérité aux parents

Il y a quelques jours, un parent est venu à l'école. Nous lui avons clarifié la vérité en détail et nous l'avons aidée à quitter le PCC et/ou les organisations affiliées. Elle a emprunté une copie de Zhuan Falun avant de partir et elle a dit joyeusement : « Je vais le lire attentivement. » Les parents visitent souvent l'école et ils ont le droit d'y loger pour une nuit. Je m'adresse à chacun d'eux, sans en laisser un derrière et je les sauve un par un. Parfois, avec ce parent, nous disons aux enfants : « Falun Dafa est grandiose ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est grandiose ! » Les autres enfants récitent également, en nous suivant. Un enfant a demandé des documents de Dafa pour sa grand-mère afin de pouvoir l'écouter pendant les vacances d'été.

Quand je vois tous ces êtres qui sont sauvés, j'ai les larmes aux yeux. Il n'y a que le Maître qui sait de quel niveau ces beaux êtres sont descendus. Le Maître ne laissera aucune vie derrière. Même si je n'enseigne ces enfants que depuis quelques mois, certains d'entre eux sont devenus plus intelligents. Je crois fermement que je peux faire de mieux en mieux avec les soins du Maître.

Durant cette période, j'ai cultivé en abandonnant des attachements, tel que l'inquiétude, la peur, l'impatience, et [l'habitude] à blâmer les autres. Les trois récents enseignements du Maître m'ont ébranlé profondément. J'ai découvert qu'avant, j'avais un problème avec l'étude de la Loi. Quelques fois je ne pouvais pas calmement étudier le Fa, il en résultait que je n'étais pas efficace à sauver les êtres. Je suis encore loin des exigences du Maître. Si je veux sauver plus d'êtres, je dois bien étudier le Fa, bien me cultiver moi-même, regarder vraiment à l'intérieur, rectifier chaque pensée, abandonner mon « soi », coopérer comme un seul corps et suivre le Maître jusqu'à la maison.

Heshi !


Traduit de l'anglais en Belgique

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/2/129820.html

Version chinoise:  http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/26/249184.html