Devenir un correspondant de Minghui

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Chine


À la fin 2003, le Maître nous a dit d'exposer la perversité dans nos régions locales. Depuis, les pratiquants dans ma région ont collecté une grande quantité de données sur la persécution. Comme nous ne savions pas comment faire pour les rassembler et les éditer, nous ne pouvions pas publier un bulletin local. À cette époque, un pratiquant qui n'était pas du coin et qui savait comment faire ces choses est venu nous aider. C'est lui qui m'a appris comment utiliser l'ordinateur. Au début j'ai commencé à apprendre à dactylographier. Petit à petit, j'ai tapé tous les articles de persécution après avoir reçu son instruction pendant quelques jours. En ce temps-là, de nombreux points de clarification de la vérité ont été endommagés dans notre région. Les pratiquants couraient partout pour essayer de rebâtir les centres.

« Envoyé avec succès »

J'ai commencé à apprendre par moi-même graduellement. Au début, j'ai téléchargé quelques informations de l'Internet et petit à petit j'ai commencé à apprendre comment faire des brochures. Comme j'utilisais mon téléphone cellulaire pour aller en ligne et que certains des logiciels de l'étranger que les pratiquants m'avaient donnés pour briser le blocus de l'Internet ne marchaient pas, l'accès à Internet était très difficile. Parfois le téléchargement d'un document complet créait beaucoup de tribulations. Comme j'étais déterminé à faire la brochure, j'ai réussi à franchir beaucoup de difficultés. Comme le Maître me guidait et me renforçait, j'ai rapidement maîtrisé la technique de la mise en page. Après plusieurs jours (et nuits), la première brochure a finalement été produite dans notre région.

Puis mon ordinateur a subitement planté. Le système était endommagé et tous les fichiers ont été perdus. Je me sentais très coupable. Parce que le pratiquant qui savait quoi faire était très occupé, ce n'était pas facile pour lui de venir m'aider. Quelques jours plus tard, il est venu après avoir appris ce qui s'était passé. Il m’a réinstallé le système et m'a enseigné quelques nouvelles techniques. J'ai appris comment utiliser « Flashget » pour télécharger les fichiers et mettre à jour les logiciels de l'étranger pour briser rapidement le blocus de l'Internet.

J'ai appris à taper, télécharger et éditer en partant de zéro. Comme j'avais déjà un peu d'expérience, je pouvais les faire mieux et plus vite. Quand le coordonnateur a pris mon travail pour le montrer aux pratiquants, ces derniers l'ont tous aimé. Le soir, j'ai envoyé la brochure au site web de Minghui. L'envoi a échoué en l'espace de 30 minutes. J'ai essayé encore, mais cela n'a pas marché. Je me suis endormi sur mon bureau. Quand je me suis réveillé, sur l'écran de mon ordinateur apparaissait les mots « envoyé avec succès ! » J'ai aussi vu une fleur de lotus dorée près de ces mots. J'étais très ému et j'ai su que le Maître m'encourageait à faire mieux.

Le contenu de la brochure a été enrichi plus tard et est devenu plus complet pour la clarification de la vérité après que les pratiquants l'aient commenté et aient émis des critiques. Nous avons travaillé comme un corps et avons distribué plus de 10 000 exemplaires de la brochure dans notre région. Notre clarification de la vérité a eu un très bon effet. La perversité a été suffoquée. Pendant une longue période, nous n'avons pas eu de cas de persécution dans notre région.

Abandonner l'ego

Lors du processus de la création de la documentation de clarification de la vérité, c'était difficile de faire des percées dans le domaine technique. Mais tant que je pouvais endurer la douleur, être persistant et avoir la pensée droite, je pouvais surmonter la difficulté. La partie la plus difficile était l'abandon de l'ego lorsque je travaillais avec les pratiquants au sein de tribulations. Parfois je ne pouvais pas distinguer si l'interférence venait de l'intérieur ou de l'extérieur. Je n'étais pas sûr si je devais utiliser la pensée droite pour l'éliminer ou abandonner mon attachement. Le moindre écart dans mes pensées pouvait nuire au projet et aux efforts de sauver les êtres.

Une fois, j'ai reçu deux manuscrits des pratiquants. Un des deux concernait un pratiquant qui essayait de valider la magnificence du Falun Dafa par son expérience personnelle. L'autre exposait les auteurs locaux de la persécution. Les deux articles ont été publiés par Minghui peu de temps après que je les ai envoyés. J'ai vu un autre article concernant la persécution sur Minghui. J'ai incorporé l'article avec certaines nouvelles locales et ensuite je l'ai envoyé à Minghui. Minghui a fait certains changements avant de publier la brochure. Quelques jours plus tard, pratiquant Z (un coordonnateur) est venu me voir avec la brochure à la main. Il m'a demandé sévèrement pourquoi je l'avais envoyée à Minghui en privé. Je lui ai répondu que ce n'était pas grave parce que l'article avait été révisé et vérifié par Minghui. J'ai partagé ma compréhension avec lui et mentionné qu'actuellement, les points de clarification de la vérité étaient partout. Chaque point de clarification de la vérité était un point de correspondance. Chaque point de correspondance avait sa propre source d'information. Ils pouvaient publier directement leur information locale en ligne. Mon travail consistait à collecter toute l'information, à l'éditer et à la compiler en brochure. Après sa publication par Minghui, chaque personne pouvait la télécharger en ligne et la distribuer aux êtres vivants. De cette façon, les nouvelles sur la persécution pouvaient se répandre plus rapidement et en toute sécurité, ce qui suffoquerait la perversité et faciliterait les efforts de sauver les êtres.

Pratiquant Z a signalé trois choses : la première chose avait été soulevée par la pratiquante qui avait écrit le rapport sur la persécution. Elle a dit que la brochure avait changé la structure et la signification originale de l'article. Un autre pratiquant a fait remarquer que le contenu de la brochure n'était pas très impressionnant. Troisièmement, pratiquant Z a mentionné que le contenu n'avait pas été approuvé par tous les pratiquants, donc il n'était pas approprié de la publier. J'ai essayé de lui expliquer que comme l'article original était trop long et qu'il prenait trop de pages dans la brochure, Minghui l'avait coupé. Du point de vue des éditeurs et lecteurs, je croyais que mon arrangement était raisonnable. Je lui ai dit que j'étais d'accord qu'il y avait une phrase qui n'avait pas été éditée correctement par l'éditeur de Minghui parce que la signification originale du contenu avait changé. Cependant, je lui ai dit que tout irait bien si nous corrigions juste cette phrase. Pratiquant Z a insisté sur le fait que nous ne pouvions pas distribuer les brochures et a dit qu'aucune brochure dans l'avenir ne serait produite et distribuée dans la région sans discussion et approbation du groupe, même si elle était publiée par Minghui. Plus tard, j'ai appris qu'il y avait un point de clarification de la vérité qui avait vu une brochure sur Minghui dans leur région. Les pratiquants l'ont ensuite téléchargée et fait 20 copies. Ils étaient prêts à les distribuer. Pratiquant Z les a détruites et leur a dit qu'aucun exemplaire ne serait produit sans approbation.

Je pensais que pratiquant Z avait beaucoup d'attachements humains et traitait la coordination entre pratiquants comme la coordination dans la société ordinaire où l'administration était stricte. J'avais toujours prêté une grande importance à exposer la perversité dans notre région. Le geste de pratiquant Z était, en fait, un obstacle [qui nous empêchait] d’exposer la perversité. J'ai été très vexé lorsque j'y ai pensé (à ce moment-là, je ne m'étais pas rendu compte que la perversité utilisait subtilement l'attachement d'un pratiquant pour saboter notre projet). Je me suis souvenu qu'un autre pratiquant (qui m'avait enseigné les techniques) avait dit une fois à quel point pratiquant Z était « tyrannique » et comment pratiquant Z avait dit qu'il était « désobéissant ». Je me suis senti encore plus en colère contre pratiquant Z. Mais après je me suis rendu compte que je n'étais pas dans un bon état et que je devais supprimer mes pensées. Plus tard, j'ai reconnu mes propres problèmes en étudiant Fa.

Dans « Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi à Philadelphie aux États-Unis 2002 », le Maître mentionne :

« Quand vous êtes attaché à insister sur vous-même, vous êtes en train de vous enfoncer dans une corne de buffle, les divinités au ciel trouvent cela insupportable quand elles le voient. Bien que vous disiez avec la bouche que c'est pour le bien de Dafa, "ma méthode est bonne, permet d'atteindre tel ou tel objectif", peut-être qu'il en est vraiment ainsi, mais nous ne devons quand même pas avoir trop d'attachements du genre des gens ordinaire. Si on peut véritablement y parvenir, les divinités diront toutes que cette personne est vraiment admirable. Ce n'est pas parce que les divinités voient que votre méthode joue un rôle qu'elles élèvent votre niveau, mais c'est parce que votre compréhension à ce sujet s'élève et qu'elles élèvent votre niveau. Voici le principe de Loi juste. " J'ai obtenu tel ou tel mérite et je peux alors ceci ou cela", oui, pour les gens ordinaires il en est ainsi, pour certaines caractéristiques du principe de Loi de l'univers, dans certains environnements particuliers on regarde peut-être cet aspect, mais la véritable élévation est l'abandon, et non pas l'obtention. »

Les paroles du Maître ont touché mon cœur. J'ai senti qu'un grand morceau d'une substance dure avait fondu comme la glace. J'étais devenu léger tout de suite. Cette substance qui avait pesé sur moi pendant si longtemps avait disparu. Lorsque je me suis mis à la place de pratiquant Z, j'ai découvert que je n'avais pas bien communiqué avec lui au préalable. C'était compréhensible pourquoi il ne comprenait pas ce que j'essayais de faire. Parce que les circonstances de chaque pratiquant étaient différentes, leur compréhension de Fa était différente, alors les projets qu'ils choisissaient de faire étaient aussi différents. Pour le même projet, chaque pratiquant avait sa propre façon de faire les choses. Chaque pratiquant pensait que ce qu'il faisait était très important. S'il n'y avait pas de bonnes communications entre eux, il y aurait du désaccord et un effet défavorable sur la coordination à cause de leurs attachements humains et de la différence de compréhension de Fa.

Cela impliquait aussi des facteurs dans notre propre amélioration. Quand j'ai cherché profondément mes attachements, je me suis rendu compte que j'avais l'attachement de chercher à obtenir le consentement des autres (car j'étais en colère quand mon travail n'a pas été adopté après avoir passé beaucoup de temps et fait beaucoup d'efforts sur cela). J'ai aussi trouvé que j'avais les attachements de la jalousie et l'esprit de compétition parce que je méprisais les pratiquants et pensais que leurs compréhensions n'étaient pas aussi élevées que les miennes. En dernier lieu, j'ai utilisé un ton accusateur lorsque j'ai eu des discussions avec des pratiquants, donc ils ne pouvaient pas accepter ce que j'avais dit.

Nous n'avons pas bien coordonné cet incident. Le temps s'est écoulé et cela a perdu son effet sur moi. Nous ne pouvions pas en faire davantage sauf oublier l’incident. Mais j'en ai tiré une leçon et mon xinxing s'est amélioré. Depuis je me suis constamment tempéré dans le processus de rédaction et d'édition des articles. Pendant que j'abandonnais mes attachements, je suis devenu graduellement plus mature en tant que correspondant.

Mettez toujours Fa en priorité

Afin d'écrire un bon article de clarification de la vérité, tous les détails doivent être pris en considération. Ce n'est qu'en utilisant mon cœur pour le faire que j'arrive à atteindre le but de sauver les êtres vivants. Afin de trouver la vérité, je dois souvent faire des dizaines de kilomètres pour vérifier les faits ou obtenir des renseignements additionnels. Quand je reviens, je dois lire beaucoup de textes pertinents comme référence. L'article terminé, je dois maintes fois le modifier et le condenser avant de le soumettre à Minghui. Lorsque je reçois les réactions de Minghui, je dois télécharger la revue universelle et le périodique local. Je dois choisir l'information appropriée qui cadre bien avec l'information locale. Puis je les compile pour faire un dépliant de clarification de la vérité avant de l'envoyer encore à Minghui. Nous commençons à produire la brochure pour distribution après sa publication par Minghui.

Avec la progression de la rectification de Fa, en Chine nous avons utilisé des moyens légaux pour clarifier la vérité, contrer la persécution et sauver les êtres vivants. Écrire des articles contenant des éléments juridiques exigeait des habiletés plus professionnelles et je devais avoir une certaine connaissance juridique. J'ai passé beaucoup de temps à étudier des documents légaux et collecter une grande quantité de livres juridiques électroniques en ligne. J'ai aussi lu beaucoup d'articles pertinents sur le site web de Minghui afin de perfectionner mes compétences de rédacteur et j'ai prêté beaucoup d'attention aux modifications faites par les éditeurs de Minghui afin que je puisse améliorer ma rédaction. Quand je participais à secourir les pratiquants, j'aidais à rédiger des appels, des plaintes, des actes d’accusation et des documents de poursuites judiciaires pour les familles des pratiquants.

Durant le processus de coordination avec les pratiquants, nous devenons de plus en plus matures. Sans trop de problèmes, nous arrivons à bien compléter chaque aspect du projet. Bien sûr, des conflits surgissent parfois. Aussi longtemps que nous mettons Fa en priorité et abandonnons notre ego, nous pouvons franchir les barrières et tribulations.

Une fois, quatre pratiquants ont été persécutés dans notre région. Nous avons engagé un avocat pour les défendre. Avant l'audience, je me suis dépêché de faire un feuillet d'information de clarification de la vérité et j'ai informé tous les points de production de l'imprimer et de le distribuer. Mais comme il y avait un problème à transporter les imprimés, certaines régions ne les ont pas reçus, ce qui a affecté dans l'ensemble la distribution dans cette région. J'ai montré du doigt le pratiquant qui était responsable du transport des imprimés. Mais il a nié parce que je l'ai blâmé et accusé. Mes paroles ont aussi vexé d'autres coordonnateurs, ce qui a fait que tous les autres pratiquants se sont retournés contre moi. Je n'ai pas pu endurer tout cela et j'ai commencé à me disputer avec eux. L'ambiance était très tendue à ce moment-là. Je suis parti tôt.

De retour chez moi, je me suis dit : « Je n'aurais pas dû me disputer avec eux. J'aurais dû cesser de faire valoir mes arguments. Je dois abandonner mon attachement et non le projet. » J'ai vu mon attachement à l'esprit de compétition et à l'irritation. La perversité a essayé d'utiliser nos attachements humains et nos insuffisances pour saboter notre projet.

Dans « Avancer encore plus diligemment », le Maître mentionne :

« si vous pouvez compléter en silence les lacunes que vous avez remarquées, si vous pouvez bien faire en silence ce que vous devez faire, si vous pouvez bien faire en silence ce qui est imparfait dans cette affaire, toutes les divinités vous vouent une extrême admiration, elles vont dire que cette personne est vraiment admirable ! C’est cela qu’un disciple de Dafa doit faire. Ce n’est qu’un aspect. En tant que disciples de Dafa, pour chaque chose nécessitant la coopération, lorsque la discussion est interminable ou que la discussion n’aboutit à aucun résultat, vous devez tous agir ainsi, la perversité n’aura jamais plus aucun moyen d’interférer. »

Le lendemain matin, j'ai appelé un des coordonnateurs, mais je n'ai pas pu l'avoir à l'autre bout du fil. Je me suis dit : « La perversité essaiera de me séparer des autres pratiquants. » Je me suis assis pour émettre la pensée droite afin d'éliminer l'interférence. Le soir, j'ai finalement pu communiquer avec pratiquante A. Je lui ai dit que j'étais fautif la nuit précédente. Elle m'a dit qu'après mon départ, d'autres pratiquants ont aussi reconnu leurs propres insuffisances. Ils ont compris qu'ils ne devraient pas rejeter l'opinion d'une personne en raison de son comportement. Pratiquante A m'a donné quelques tâches spécifiques. Nous étions prêts à exposer davantage la perversité. Pratiquante A a dit à pratiquante B de m'envoyer l'acte d'accusation, mais celle-ci ne l'a pas fait. J'ai finalement obtenu le document de pratiquante B après plusieurs tentatives.

Avant l'audience, nous avons organisé une conférence de partage. Tous les pratiquants ont regardé à l'intérieur pour chercher leurs insuffisances. Nous avons arrangé sans problème ce que nous devions faire. Durant les deux semaines suivant l'audience, j'ai fait le suivi avec les familles des pratiquants pour m'assurer que toute l'information que j'avais obtenue était correcte. Ensuite j'ai rédigé avec soin l'article et je l'ai compilé en feuillet d'information. Avant de le poster, j'ai eu une discussion avec tous les coordonnateurs pour s'assurer que nous étions tous sur la même page. Cette fois, nous avons bien fait la coordination. Pratiquante B n'est pas venue à la conférence de partage parce qu'elle était occupée. Plus tard, j'ai essayé de chercher pratiquante B pour lui demander un peu d'aide. Elle a accepté de coopérer. À la fin, même si nous n'avons pas pu secourir les pratiquants, nous avons fait ce que nous étions supposés faire. Après avoir lu la brochure, les gens ont tous été d'accord avec le contenu.

Depuis que je suis devenu un correspondant de Minghui au cours de ces quelques dernières années, j'ai profondément ressenti qu'il était important d'avoir une cultivation personnelle solide et de la coordination entre les pratiquants. Je sens que je n'ai pas bien fait dans beaucoup de cas. La dernière conférence du Maître m'a réveillé. Je dois rattraper la rectification de Fa et être plus diligent. Enfin, j'aimerais encourager tous les pratiquants à être plus diligents en partageant l'enseignement du Maître dans « Qu’est-ce qu’un disciple de Dafa ? » :

« J'aimerais vous voir tous retrouver votre enthousiasme et retrouver votre meilleur état en tant que pratiquants. Je m'arrête là, merci à tous. »

Merci Maître ! Merci pratiquants !

Heshi


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/11/26/129704.html

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/16/249219.html