Des actions droites ne peuvent pas être bloquées – les expériences d’une pratiquante âgée produisant des documents clarifiant la vérité

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par Xuezhongmei, une pratiquante de Falun Dafa de Shijiazhuang, province du Hebei


Extrait : Je suis une pratiquante âgée qui ne savait rien sur les ordinateurs. Quand j'ai lu « Franchir le blocus d'Internet en utilisant un serveur proxy de l'étranger » sur un dépliant qui enseignait aux gens comment franchir le blocus Internet du Parti communiste chinois (PCC), ma tête a juste enflé. Je me suis demandée où je pourrais acheter le « serveur proxy de l'étranger », et quel magasin osait le vendre dans un tel environnement. Je me suis inquiétée pour les personnes attendant pour être sauvées. Maintenant, je sais comment franchir le blocus, télécharger les informations et soumettre des articles en ligne ; je connais également beaucoup de techniques informatiques nécessaires pour gérer un site de production de documents. Je fournis des dépliants, des brochures, les Neuf commentaires sur le Parti communiste et les articles du Maître à plus de 100 pratiquants. Je garde fermement les enseignements du Falun Dafa du Maître à l'esprit et mon expérience en ligne a toujours été sans heurt. Le blocus ne m'empêche pas d'aller en ligne.

- De l'auteur

Je suis une pratiquante âgée. Après que j'aie commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1999, mes maux persistants ont disparu, dont une protubérance d'un disque intervertébral et de l'arthrite. Je pouvais prendre soin de moi et j’avais l'énergie d'un jeune homme. La persécution du Falun Gong a commencé peu de temps après que j’aie commencé la pratique, et mon employeur et la police locale m’ont emprisonnée plusieurs fois. J'ai dévié et j’ai eu des doutes, mais peu importe comment les forces perverses m'ont persécutée, j'ai continué à étudier la Loi – c'était la première chose que je faisais chaque matin.

1. Installer un site de production de documents clarifiant la vérité

En 2001, un pratiquant m'a aidée à installer un site de production de documents de clarification de la vérité à la maison. J'étais pauvre et je n’avais aucun moyens, alors j'ai utilisé une machine de reproduction périmée de l'école pour imprimer des documents pour les pratiquants. J'ai souvent travaillé jusqu'à une ou deux heures du matin. Plus tard, un pratiquant m'a donné une photocopieuse que j'ai utilisée pour imprimer des dépliants, des brochures et les articles du Maître. Je comptais sur d'autres pratiquants pour me donner les documents originaux. Quand j'ai lu « Franchir le blocus d'Internet en utilisant un serveur proxy de l'étranger » sur un dépliant qui enseignait aux gens comment franchir le blocus Internet du Parti communiste chinois (PCC), ma tête a juste enflé. Je me suis demandée où je pourrais acheter le « serveur proxy de l'étranger », et quel magasin osait le vendre dans un tel environnement. Je me suis inquiétée pour les personnes attendant pour être sauvées.

Je ne savais rien sur les ordinateurs, mais j’ai imprimé les documents moi-même. Il n'y avait personne à qui demander de l'aide. Je n’ai pas demandé d'aide au pratiquant qui me fournissait les documents à imprimer, car je savais qu'il devait garder le silence sur beaucoup de choses.

2. Comme flambant neuf

Au printemps 2009, pour certaines raisons, j'ai perdu l'approvisionnement des documents à imprimer. J'ai pensé que j'avais vraiment besoin d'un ordinateur pour aller sur Internet. Avec une telle détermination, le Maître m'a aidée. Une parenté a soudainement offert de me donner son vieil ordinateur. Un pratiquant qui connaissait les ordinateurs, m'a aidée à l'installer et m'a enseigné comment l'utiliser. Il m'a enseigné point par point et a noté toutes les instructions sur un bloc-note. Il m'a dit de cliquer sur l'icône du « petit pigeon » sur l'écran, et j’ai fait ainsi. Je n'avais aucune idée de ce qu'était le « petit pigeon », je savais seulement qu'en faisant ainsi, je pourrais aller sur Minghui (version chinoise de Clartés et Sagesse), lire le Maître et télécharger les informations.

Trois jours plus tard, alors que je venais juste de cliquer sur le « petit pigeon », j'ai soudainement réalisé : « Oh ! C'est la Porte de la Liberté, l'outil pour franchir le blocus Internet et je n’ai pas eu besoin de l'acheter dans un magasin ! » À ce moment-là, j'ai senti comme si j’avais perdu une coquille humaine de la tête aux orteils. Le Maître m'a donné la sagesse et soudainement, j'ai compris beaucoup de choses. J'étais tellement excitée et ravie que j'ai frappé longtemps dans mes mains. J'ai remercié notre Maître majestueux et compatissant. J'étais une vieille pratiquante qui ne savait rien des ordinateurs, pourtant je pouvais maintenant télécharger et soumettre des documents en ligne, taper et envoyer les déclarations des noms des personnes qui ont démissionné du PCC et de ses organismes affiliés. Je savais également beaucoup de techniques informatiques requises pour gérer un site de production de documents de Dafa.

Une fois, j'ai voulu faire des documents, mais l'ordinateur ne fonctionnait pas. Je me suis rappelée ce que le Maître a dit :

« Pour le dire clairement, l'ordinateur, aussi élaboré qu’il soit, ne peut se comparer au cerveau humain, un cerveau humain qui aujourd'hui encore reste un mystère impénétrable pour la recherche. » (« Lunyu » de « Zhuan Falun »)

Dès que j’ai réalisé que ce sont les cerveaux humains qui font les ordinateurs, j’ai rapidement mis en marche l'ordinateur. Dès lors, chaque fois avant d'aller en ligne, je me rappelle que je suis une pratiquante de Falun Dafa, le personnage principal en ce monde, avec des missions et des responsabilités.

Le Maître a dit :

« Il faut faire des efforts, il faut bien faire, car ce que vous voulez est parfaire tout pleinement, vous en avez la responsabilité, vous êtes venus en portant la mission et la responsabilité de sauver les êtres. » (« Enseignement de la Loi lors de la tournée en Amérique du Nord en 2002 »)

J'ai gardé fermement les mots du Maître à l'esprit et la perversité n'a jamais pu m'empêcher d’aller et de naviguer en ligne.

3. Étudier la Loi chaque matin avec un esprit tranquille

Je savais que toutes ces possibilités venaient de la sagesse que le Maître m'a donnée. Je me réveillais chaque matin à trois ou quatre heures pour étudier. Peu importe combien j'étais occupée, je donnais la priorité à l'étude de la Loi.

Le Maître a dit :

« Jusqu'à présent certains ne peuvent pas encore s'appliquer avec attention à lire le Livre, en particulier certaines personnes travaillant pour Dafa, vous ne devez utiliser aucun prétexte pour cacher le fait que vous ne lisez pas le Livre ni n’apprenez la Loi, même si vous travaillez pour le Maître, pour moi personnellement, vous devez apaiser votre cœur et apprendre la Loi tous les jours, vous devez vous cultiver vraiment et fermement.» (« Aller vers la plénitude parfaite » dans « Points essentiels pour un avancement diligent II »)

J'ai gardé les mots du Maître à l'esprit et je savais l'importance d'étudier les enseignements du Falun Dafa. J'ai donné la priorité à l'étude de la Loi et à la cultivation et pratique par rapport à fabriquer des documents clarifiant la vérité.

Je ne me relâche pas pour émettre la pensée droite. J'arrête tout ce que je fais aux moments fixes pour émettre les pensées droites. En plus des quatre moments fixes, j'émets en plus les pensées droites quatre à cinq fois supplémentaires chaque jour.

Je fournis des dépliants, des brochures, les Neuf commentaires, l'Hebdomadaire Minghui et les articles du Maître à plus de 100 pratiquants. J'espère que les pratiquants qui peuvent aller en ligne, mais qui ne l'ont pas encore fait, le fassent immédiatement et n'attendent pas l’aide des autres. Tant que vous pouvez accéder à Minghui, vous verrez le Maître en méditation là-bas, nous protégeant avec compassion – chaque jour. C'est le souhait du Maître que des sites de production de documents clarifiant la vérité fleurissent partout.

4. Conclusion

Le temps passe aussi rapidement qu'un vol de météore dans le ciel. Il reste beaucoup de personnes attendant pour être sauvées. En tant que femme au foyer, je donne la priorité au Falun Dafa dans toutes mes activités. Avec la protection compatissante du Maître, j'ai produit des documents pendant dix ans. Peu importe combien l'environnement était dangereux, je n'ai jamais été interférée. Chaque semaine, j'ai fourni à l'heure les documents à d'autres pratiquants. J'ai fait ce que je dois faire en tant que pratiquante. J'accomplis silencieusement ma tâche et je respecte mes voeux, jusqu'au jour où je retournerai à ma vraie maison avec le Maître.

Mes salutations au vénérable Maître !

Heshi aux compagnons de pratique !


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/12/3/129839.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/16/249035.html