Avec Dafa dans le cœur, je ferais bien

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Par Jintongzi à Tianjin


Salutation révéré Maître!

Salutations compagnons de pratique!

Je suis un agriculteur. Quand il n’y avait pas beaucoup de choses à faire pendant la basse saison, j’allais travailler dans une usine temporairement. J’utilisais pleinement cette occasion pour rencontrer plus de gens et leur clarifier la vérité chaque fois que je travaillais dans un nouvel environnement. Pendant les dizaines d’années de ma cultivation alors que la persécution faisait rage, j’ai été détenu, envoyé en prison et ma famille a été brisée. Les gens autour de moi connaissent ces faits. Un des chefs de groupe qui avait appris mon histoire, me faisait toujours passer un mauvais quart d’heure quand il me voyait. Il faisait également de sorte que les ouvriers des villages voisins aient une attitude négative envers moi. Ils m’ont même dit: «Il vaut mieux que tu ne mentionnes pas le Falun Gong à notre chef de groupe. car il a dit qu’aussitôt que tu mentionneras le Falun Gong tu seras renvoyé.» J’étais très calme, parce que j’ai Dafa dans mon cœur et je sais que tout ce que je fais sera bien.

Je suis une bonne personne quoi qu’il arrive. Quand j’ai pris l’initiative de nettoyer de l’eau renversée par terre durant une pause, le chef de groupe m’a hurlé dessus de façon irrationnelle. Les autres ouvriers qui ont été témoins de l’incident ont dit que nous étions bien, mais que les bonnes personnes au bon comportement étaient réprimandées. Au travail, personne ne voulait faire le travail difficile, mais je l’ai toujours fait volontiers. Je suis plutôt mince, mais les gens me voyaient toujours porter des seaux énormes. Après un certain temps, notre patron me demandait toujours de faire le travail le plus dur, puisque personne d’autre que moi ne voulait le faire et que je ne me plaignais jamais. Il a trouvé que j’étais vraiment une bonne personne.

Il y avait un chauffeur dans l’usine qui me posait souvent des questions depuis qu’il avait appris que j’étais un pratiquant. Je lui expliquais les choses patiemment, mais il était profondément empoisonné par la culture du Parti communiste chinois (PCC). C’était très difficile pour lui de comprendre que les cieux allaient éliminer le PCC. Je me suis rappelé alors les paroles du Maître:

Je lui ai parlé calmement avec le sourire, laisses-moi te raconter une histoire… J’ai évité le conflit face à face et utilisé des histoires traditionnelles chinoises pour ouvrir son esprit fermé. Il posait toujours des questions quand il y avait beaucoup d’ouvriers autour de moi. La plupart des ouvriers et le chef de groupe ignoraient tous ces concepts alors ils m’attaquaient et disaient des choses désagréables. Mais je gardais toujours à l’esprit l’enseignement de Maître:

Je savais que je devais utiliser la compassion et la sagesse qui me viennent de la cultivation de Dafa au sein de cette foule compliquée. Je suis resté calme et ai parlé ouvertement avec le sourire. Alors que nous parlions, il a souri, les gens autour de nous ont également souri et même le chef de groupe a souri. Chaque jour, un sujet était soulevé qui me permettait de clarifier la vérité. Plus tard chaque fois que le chauffeur entrait dans l’usine, il s'écriait à mon intention: «Falun Dafa est merveilleux!»

Une fois un tesson de verre a fait saigner ma jambe. Les ouvriers m’ont dit d'aller chercher un bandage. J'ai répondu que ça allait, pas besoin de bandage. Mon chef de groupe a bondi en entendant cela: «je n'arrive pas à y croire, comment peut-il guérir si vite?» Il a écarté ma coupure et fait sortir un peu de sang. Les autres ouvriers ont commenté: «Il est trop dominateur! Seul toi, un pratiquant, peut supporter cela. Tu es vraiment une bonne personne!»

Un jour je travaillais seul avec le chef de groupe et un autre ouvrière est venue lui parler. L’ouvrière quand elle m’a vu a dit: «Ouah, ton visage?» J’ai touché mon visage et lui ai demandé: «Il est sale?» Elle a dit: «Non, juste il est très brillant!» J’ai répondu: «C’est parce que je pratique le Falun Gong!» Notre chef de groupe a entendu cela et a crié: «J’ai rencontré plus de 100 pratiquants de Falun Gong et j’en ai jamais vu un avec un visage comme le tien.» Je leur ai dit que chaque pratiquant a une situation unique, mais le Falun Gong permet de cultiver l’esprit et la longévité. Notre Maître nous l’a enseigné dans Zhuan Falun:

Le chef de groupe est resté silencieux

Une fois j’ai dû rentrer chez moi pour régler certains problèmes, alors le chauffeur et un commercial ont été volontaires pour faire mon travail pendant mon absence. Quand je suis retourné, le chef de groupe et les ouvriers étaient très contents de me voir et ont demandé: «Leur avais-tu envoyé du gong (énergie)? Comment ont-ils pu travailler si efficacement?» Un ouvrier qui auparavant s’opposait à moi m’a dit: «Demain je commence à cultiver dans Falun Dafa. Je ne sais pas exactement combien Falun Dafa est merveilleux, mais en t’observant, j’ai été témoin de comment les gens te disaient de mauvaises choses et te maltraitaient. Si quelqu’un ne cultive pas il ne peut absolument pas endurer de telles choses.» Il m’a dit qu’un jour alors que le chef de groupe voulait me licencier parce que je pratique le Falun Gong, le chauffeur lui a dit qu’il ne permettrait jamais cela.

Depuis lors, l’environnement dans cette usine a changé et les gens aiment travailler avec moi. Notre chef de groupe ne m'a plus fait passer de mauvais quart d’heure, mais parfois il plaisantait. L’atmosphère est devenue légère et sincère. Avant le Nouvel An chinois, notre contrat touchait à sa fin. Notre chef de groupe m’a dit: «S’il te plaît, reviens après le Nouvel An.» Il n'a demandé cela à aucune autre personne. Les ouvriers ont tous souri et ont dit: «Tu vois, il ne veut garder que ton emploi pour l’année prochaine.» J’ai su alors qu’il avait compris la vérité.

Une fois alors que je parlais du Falun Gong à une dame, elle m’a demandé de quel village j’étais. Elle a ri en entendant ma réponse. «J’ai entendu parler de toi il y a longtemps par mon époux (le chauffeur). Il parlait de toi chaque jour quand il rentrait à la maison. Tes paroles sont belles, ton intégrité est meilleure que je ne l’avais imaginé!» Je lui ai dit: «Ce n’est pas moi. C’est mon Maître qui est bon! Je parle et je cultive selon Authenticité, Compassion, Tolérance.»

C’est le Maître qui a arrangé des occasions pour que je puisse clarifier la vérité. Dafa m’a permis d’établir une bonne image dans la société. Ce que j’ai fait est si peu comparé à ce que Maître m’a donné. Merci Maître! Je suis honoré!

Après que j’ai quitté l’usine, chaque fois que je m'y arrêtais, les gens étaient enthousiasmés de me voir. J’ai donné du matériel de Falun Dafa à notre chef de groupe qu’il a accepté avec joie. Sa vie est sauvée et il s’est choisi un avenir merveilleux.


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise: http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/11/28/129744.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/25/249479.html