Mûrir en faisant le travail d’éditeur

[Site Clartés et Sagesse]

Huitième Conférence de partage d’expériences sur Internet pour les pratiquants en Chine
Par un pratiquant de Chine continentale


Treize ans durant, j’ai trébuché et suis tombé sur mon chemin de cultivation. Heureusement, j’ai constamment bénéficié de la grande miséricorde et des soins attentionnés du Maître, ainsi que de l’aide altruiste de mes compagnons de pratique; j’ai ainsi été capable de marcher fermement sur le chemin de validation du Fa jusqu’à aujourd’hui. J’aimerais partager avec les pratiquants et rendre compte au Maître de mon expérience en tant qu’éditeur ces deux dernières années.

Leçons apprises

La persécution est assez grave dans notre région. Nous avons commencé à préparer des matériaux de clarification de la vérité assez tard, ainsi lorsque les pratiquants locaux ont suggéré que nous fassions des matériaux de clarification de la vérité pour notre région, les pratiquants se sont montrés enthousiastes et ont chéri cette opportunité.

Au début, beaucoup de gens se sont impliqués. Du fait du manque d’expériences, beaucoup de gens savaient qui soumettait un manuscrit et qui l’éditait, ce qui a amené un autre problème, à savoir, la sécurité. Un membre de famille d’un pratiquant, lui aussi pratiquant, a été arrêté. Pendant les efforts de secours, le pratiquant a fourni de l’information à propos de la persécution que son membre de famille traversait. Par la suite, cela a été introduit dans les matériaux de clarification de la vérité. Cependant, le chef du Bureau 610 local a vu ce qui était écrit et a dit au pratiquant: «si vous pouvez enlever l’information venant du membre de votre famille des matériaux de clarification de la vérité, nous garantissons qu’il sera libéré.» Le mal a pris avantage des pensées humaines de ce compagnon de pratique, qui a cru ce que le chef lui disait.

Le pratiquant est allé trouver l’éditeur pour discuter de la question. En fait il avait été suivi – des agents qui travaillaient pour la zone résidentielle du pratiquant ont fait des menaces à son lieu de travail, et les ont forcés à installer des vidéos pour le surveiller secrètement. Sur une indication du Maître, certains compagnons de pratique ont arrêté ce qu’ils étaient en train de faire et se sont focalisés sur l’étude du Fa et l’émission de pensées droites pour détruire l’arrangement des forces anciennes. Mais l’éditeur ne l’a pas pris au sérieux. D’autres pratiquants n’ont pas non plus pris de mesures et ont continué à faire ce qu’ils étaient en train de faire. Finalement l’éditeur a été arrêté alors qu’elle affichait des signes dénonçant la persécution. Une des pratiquantes n’a pas été capable de bien contrôler son xinxing et a trahi plusieurs autres pratiquants. En conséquence, de nombreux pratiquants ont été arrêtés et condamnés. Ultérieurement, ces deux pratiquants ont été "transformés" sous la pression du Parti communiste chinois (PCC). Cela a été une grave leçon que je partage pour minimiser les pertes, espérant que d’autres ne s’égareront pas de la même façon.

Accepter le job avec des larmes et éditer un journal hebdomadaire pendant toute une nuit

J’ai commencé le job d’éditeur le troisième soir après que l’éditeur ait été arrêtée. En fait, le soir même où elle a été arrêtée, j’ai rêvé d’elle et j'ai eu un pressentiment. Le troisième jour, j’ai appris qu’elle était persécutée. Les larmes ont coulé sur mes joues et j’ai pensé: «Je ne permettrais pas au mal de détruire aussi facilement notre hebdomadaire. Je vais assurément continuer et y travailler jusqu’à ce que le Fa rectifie le monde humain. Je ne laisserais certainement pas la perversité me persécuter.»

J’ai essuyé mes larmes et me suis assise devant l’ordinateur. J’ai commencé à écrire son expérience étant donné que je la connaissais bien. Toute cette nuit-là, j’ai écrit son histoire et comment elle avait souffert et été persécutée durant plus de dix ans. Je m’y connaissais un peu en composition sans avoir vraiment d’expérience, donc je ne pouvais composer que sur le logiciel Word. Comment faire? Je pouvais sentir la perversité des autres dimensions entourant le sommet de ma tête et remplissant toute la pièce. Aux moments clés je demandais au Maître d’ouvrir ma sagesse afin que je puisse bien faire pour sauver davantage de gens. Puis j’ai eu une petite idée. J’ai retiré l’article de persécution d’un numéro de Minghui Hebdo, ai trouvé un autre Minghui hebdo à utiliser comme gabarit, et y ai introduit mon article. C’était encore plus dur d’ajouter les photos. Lorsque j’ai ajouté les photos, le texte allait de l’autre côté. J’ai recommencé plusieurs fois.

J’ai commencé vers les 21h et ai continué à travailler jusqu’à 6h le matin suivant, moment auquel j’ai émis les pensées droites. C’était l’hiver et il faisait très froid. Il faisait sombre au dehors et seule ma chambre était allumée. De plus, il y avait une pression sous forme de nuages noirs nous entourant. Je me sentais très triste et j’ai pensé: «Ce serait bien si une compagne de pratique s’asseyait à côté de moi et émettait les pensées droites pour moi.» Puis j’ai pensé: «Maître n’est-il pas à mes côtés? Maitre peut résoudre toute chose s’il y a un problème.» Peu à peu, ma tristesse a disparu et j’ai été remplie à la place du sens de la responsabilité de sauver les êtres vivants.

Mémoriser le Fa

Lorsque j’ai commencé à m’occuper de l’édition au début, je sentais profondément que je manquais de la capacité de le faire. Auparavant, j’étudiais le Fa de la première à la dernière page. Bien qu’étant très jeune, je n’avais jamais pensé que je mémoriserais le Fa, ce qui signifiait que je ne prêtais pas suffisamment attention à ma cultivation. Afin de bien faire dans le travail éditorial, j’ai décidé de me cultiver moi-même en commençant par mémoriser le Fa.

Au début, chaque jour, je ne pouvais mémoriser qu’un seul paragraphe. Et j’avais toujours sommeil. J’étais très triste. La perversité me suggérait la pensée d' abandonner parce que c’était trop difficile, et parfois je me laissais décourager. Cependant, mes pensées droites l’ont emporté. En même temps, j’ai senti que si je laissais tomber la mémorisation de Fa, je ne serais plus capable de faire ce travail. Je ne pouvais plus cultiver superficiellement. Alors j’ai persisté à mémoriser un paragraphe après l’autre. Avec l’encouragement des compagnons de pratique, j’ai surmonté la période la plus difficile. Je me suis sentie détendue pendant que je mémorisais la deuxième conférence. L’interférence est devenue moindre. Après que j’ai fini de mémoriser la troisième conférence, j’ai découvert que mon cerveau avait été recouvert d’une coquille noire et dure d’un centimètre d’épaisseur. Maintenant elle était brisée et mon esprit principal était assis à l’intérieur. Dès lors, j’ai pu avoir l’esprit clair et savoir clairement la relation compliquée existant entre les choses. Dans le passé j’étais indifférente à tout et ne pouvais pas comprendre. Après avoir brisé la coquille, j’ai eu la capacité supranormale de connaître les pensées des autres. Quoi que pense une personne cela se reflète dans mon esprit, mais cela ne m’affecte pas.

Maître me donne le stylo magique

Durant mes années d’école, écrire était la partie que je craignais le plus. Lorsque j’étais à l’école, si je ne pouvais pas écrire un article, j’en copiais juste un d’un livre extra scolaire. Comment pouvais-je être un éditeur? Je n’avais pas suffisamment confiance. Mais il y n’y avait personne d’autre pour faire ce travail. S’il y avait eu un candidat convenable, j’aurais assurément laissé l’autre personne se charger du travail sans hésitation sur la base de mon xinxing d’alors.

Alors que je me tourmentais à ce propos, une nuit, j’ai fait un rêve. J’ai rêvé du Maître jeune, il avait vingt ans. Il y avait de nombreux pratiquants avec moi, tous des garçons entre 12 et 13 ans. Nous étions très heureux. Certains étaient reporters d’autres éditeurs. Chaque reporter avait une caméra entre les mains. Mes mains étaient vides. Alors j’ai entendu le Maître dire: «Ne soyez pas heureux trop tôt. Attendez de voir…» Immédiatement après qu’il ait dit cela, des stylos se sont envolés de ses mains. L’un est arrivé dans ma main, je l’ai ouvert et j’ai vu que la cartouche d’encre était en sections, chacune ayant la forme d’une gourde magique. C’était très beau, et il y avait de l’encre dans une des petites gourdes magiques. J’ai pensé que je devrais en prendre soin. Alors je l’ai fermée et l’ai mise dans un endroit sûr.

J’ai eu une compréhension du rêve lorsque je me suis réveillée. Maître avait déjà arrangé mon chemin pour valider le Fa puisque j’étais venue du ciel. Je devais faire le travail éditorial. J’avais déjà le stylo magique mais ne l’utilisais pas. J’ai ressenti des regrets. De combien de personnes étais-je en train de retarder le salut? Peut-être que des êtres vivants avaient été éliminés parce que mon travail n’avait pas été commencé à temps. J’ai pleuré et pensé à ce que Maître avait dit «Ne soyez pas heureux trop tôt.» Oui, Maître était inquiet. Pouvions nous faire le travail en étant venus dans la société ordinaire? À ce moment, c’’était une inconnue; J’avais dévié de nombreuses fois et presque été détruite, sans parler des êtres vivants que je devais sauver. Je ne pouvais plus hésiter. Puisque j’en avais encore l’opportunité, j’ai décidé de bien faire et d'avancer.

Le chemin difficile en tant qu’éditeur

Comme nous exposions le mal au grand jour, la personnes perverses dans notre région locale ont été effrayées. La lutte entre le bien et le mal dans d’autres dimensions était farouche. Une fois ils m'ont soupçonnée et ont assigné un véhicule à ma surveillance derrière le bâtiment où se trouvait ma maison. Pendant deux semaines complètes, je n’ai rien fait d’autre que d’étudier le Fa toute la journée. J’émettais aussi des pensées droites et ne descendais même pratiquement pas. J’émettais les pensées droites «Bien que vous soyez en bas, vous ne pouvez pas monter. Je vous éliminerai tous.» Deux semaines plus tard, les véhicules et les policiers ont disparu.

Le mal dans une autre dimension me surveillait. Dans un rêve, il s’est transformé en policier pour me suivre partout. Il m’attrapait par le col et criait «Ne fais plus ces choses.» Une nuit, alors que j’étais dans la chambre en train de travailler sur un article concernant un espion local, un son se fit entendre comme quelqu’un marchant avec des chaussons depuis l’autre pièce. C’était en plein milieu de la nuit et la situation était vraiment effrayante. Tout en écrivant, j’ai demandé au Maître de me renforcer alors que j’émettais les pensées droites. Ma peur a graduellement disparu avec la croyance en Maître et qu’Il est omnipotent.

Une fois, alors que je sortais en moto du garage, j’ai soudainement entendu quelque chose dans mon esprit: «Elle est l’éditeur.» Je n’ai pas compris ce que cela signifiait et j’ai soudain vu une illusion: j’ai vu un bus me heurter. Avec un arrêt soudain, je suis tombée par terre avec la moto. J’ai levé le regard et j’ai remarqué que le bus s’était en fait arrêté à une station un kilomètre plus loin. J’ai réalisé que c’était le mal essayant de me blesser à nouveau.

Une autre fois alors que j’écrivais un rapport à propos d’un pratiquant local qui avait été persécuté à mort, j’avais rassemblé deux mois de données. Alors que je finissais et m’apprêtais à le soumettre à Minghui, je me suis sentie très fatiguée. J’allais juste me reposer sur mon lit un moment lorsque j’ai vu tout à coup une personne blanche assise derrière moi. Je ne savais pas ce qui se passait et j’ai immédiatement réalisé que j’allais mourir parce que j’étais trop affaiblie. J’ai vite appelé le Maître dans mon esprit et ai récité les vers pour l’émission des pensées droites. Le mal a disparu et j’ai pu respirer. Je suis presque morte sans raison. Heureusement, j’ai eu des pensées droites et j’ai prêté attention à l’étude du Fa. Et heureusement j’ai bénéficié de l’attention miséricordieuse du Maître. Sans quoi, j’aurais pu mourir lors de plusieurs incidents.

Je sens que je suis toujours dans une arène où le mal lutte contre le bien. Mais il échoue toujours. La victoire finale nous appartient parce que nous avons le grand Fa et notre grand Maître. C’est aussi parce que nous sommes disciples de la rectification de Fa et endossons des missions historiques.

Travailler comme un seul corps

Nous disciples de Dafa sommes un seul corps. Voyant que de nombreuses régions traversaient une sévère persécution et n’avaient pas de matériaux de clarification de la vérité locaux, j’ai eu la pensée que je voulais aider les autres pratiquants dans ces autres régions à faire leurs propres matériaux de clarification de la vérité. Alors que j’avais cette pensée, j’ai été encouragée par le Maître. Une nuit, j’ai rêvé que de nombreux stylos apparaissaient depuis la surface de mon pied. Lorsque je me suis réveillée, j’ai sur que le Maître avait arrangé un chemin avec de multiples stylos magiques afin que je puisse le faire? J’ai commencé à travailler comme l’éditeur de six régions y compris la nôtre.

J’ai senti que la pression était très grande après avoir travaillé pendant un moment. De plus, je n’étais pas capable de savoir et de confirmer l’information à temps, donc je voulais travailler avec les pratiquants locaux. Durant le processus une partie de l’information a été transférée en douceur, une autre partie non. Certains pratiquants ne faisaient pas le travail et me soupçonnaient même d’être une espionne, ce qui m’a donné un grand coup. J’ai une fois pensé que je ne voulais plus le faire. Mais tout au fond de mon cœur, je ne voulais pas laisser tomber. Après avoir travaillé en surmontant ces sentiments douloureux, j’ai choisi le travail principalement en me concentrant sur les questions locales et j’aidais les autres régions s’il n’y avait aucune autres ressources humaines. C’est mieux si les pratiquants dans ces régions peuvent assumer le travail, mais s’ils ne le pouvaient pas, je faisais de mon mieux pour le faire. Je garde toujours à l’esprit que les disciples de Dafa sont un seul corps. Chaque fois qu’un pratiquant est persécuté, c’est comme si j’étais persécutée. Nous devons travailler ensemble contre la persécution.

Épilogue

Je ne peux pas décrire tout le processus par lequel je suis passée à cause des questions de sécurité. Mais si nous voulons faire quelque-chose, Maître l’arrangera pour nous et déverrouillera notre sagesse. De nombreuses choses qui paraissent très difficiles peuvent être résolues facilement. J’espère que les pratiquants éduqués de différentes régions peuvent activement endosser du travail en tant qu’éditeur et exposer le mal à temps pour mettre fin à la persécution et sauver davantage d’êtres vivants.

Merci au Maître pour son attention miséricordieuse. Je remercie tous les pratiquants qui participent au processus. Heshi!


Traduit de l'anglais en Europe

Version anglaise: http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/12/2/129815.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/19/249094.html