Sauver les pratiquants par l'immense puissance de la coopération du groupe

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Heilongjiang, Chine


Bonjour vénérable Maître!

Bonjour compagnons de pratique!

Quand tous les pratiquants coopèrent les uns avec les autres et forment un corps harmonisé et indestructible, cela peut faire que ceux qui ne sont pas sortis trouvent le courage de le faire, et cela permet à ceux qui sont en retard de rattraper et d’intégrer le corps entier, et de ce fait de sauver plus d’êtres. Ceux qui ont obtenu la Loi peuvent suivre la Loi du Maître et retourner à la maison. Ce sont mes responsabilités pour aider le Maître pendant la rectification par la Loi. Je voudrais ici rapporter mes expériences et les partager avec les pratiquants.

Nous ne reconnaissons pas les arrangements des forces anciennes. Les forces anciennes sont allées à l'encontre de la volonté du Maître et ont insisté sur cette persécution pour tester les disciples de Dafa. Nous pouvons désagréger les forces anciennes perverses et en même temps cultiver pour enlever nos attachements humains, et de ce fait sauver plus d’êtres et intégrer plus de pratiquants en un corps uni.

En 2009, plusieurs pratiquants locaux ont été arrêtés. Les pratiquants d'autres villes ont partagé avec nous, suggérant que nous devrions engager un avocat pour défendre les pratiquants et en même temps sauver les êtres dans la sécurité publique et les départements associés. Une partie des membres de famille des pratiquants arrêtés sont également des pratiquants. Ils ont pris la responsabilité de ce projet de rectification par la Loi sous une forte pression. Nous avons commencé à avoir des partages dans les groupes à travers la ville entière. Les pratiquants des autres villes nous ont aussi apporté beaucoup d'aide.

Au début, des pratiquants n'étaient pas disponibles.

Le Maître a dit:

«Si vous voyez un meurtre ou un incendie criminel sans intervenir, alors c’est un problème de xinxing, sinon comment montreriez-vous que vous êtes quelqu’un de bien? Si vous restez sans rien faire devant un meurtre ou un incendie criminel, alors de quoi allez-vous vous occuper?» («Zhuan Falun»)

Nous avons compris que si nous montrons de la peur quand d'autres pratiquants sont persécutés, alors les non-pratiquants vont également montrer de la peur et ne feront rien. La perversité est sans scrupules et plus d’êtres seront éliminés. Par conséquent, chacun doit d'abord avoir un état correct de cultivation. Dans les partages entre nous, nous avons souligné que notre but premier est de sauver les êtres. Alors comment pouvons-nous coopérer et faire mieux? Nous avons étudié les conférences appropriées du Maître, dont «Enseignement de la Loi à la Conférence internationale de Loi de Washington DC 2009» et «Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009».

En étudiant les conférences du Maître, nous avons trouvé beaucoup d'attachements dans notre groupe. Des pratiquants se reposaient sur les avocats. Certains étaient attachés aux résultats. Certains pensaient que les pratiquants avaient été arrêtés parce qu'ils n'avaient pas bien fait. Le plus grand attachement était la haine envers la police. Certains pratiquants pensaient que la police n'était pas digne d’être sauvée. Certains voulaient émettre des pensées droites pour faire que plusieurs policiers soient malades. Certains pensaient que la vie éternelle ne devraient pas être donnée aux policiers. Certains pensaient que les policiers devraient être immédiatement éliminés.

Après que le corps entier ait amélioré sa compréhension, les pratiquants ont adopté différentes approches pour sauver les compagnons de cultivation. Des pratiquants ont émis les pensées droites à proximité de l’endroit où la persécution avait été menée. Certains ont rassemblé les numéros de téléphone des personnes impliquées dans la persécution. Certains sont allés aux départements appropriés pour clarifier la vérité. Certains ont écrit des lettres au sujet du Falun Gong. Nous avions tous atteint une compréhension commune. Tous les pratiquants locaux ont fait une tourné pour émettre les pensées droites vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Des pratiquants qui n'étaient pas sortis, se sont également joints à nous. Bientôt, cependant, des pratiquants se sont relâchés. Ils pensaient que ça allait s'ils n'émettaient pas les pensées droites, parce que d'autres le faisaient.

Nous nous sommes rendus compte que chaque pratiquant local était responsable d'une certaine dimension ou portée. Nous étions responsables de portées auxquelles appartenaient des êtres dans un certain département de la sécurité publique. Si nous n'éliminions pas les facteurs pervers dans notre portée, cela affecterait les êtres à sauver là-bas. Par conséquent, nous en sommes venus à une conclusion: chaque pratiquant serait directement affecté si nous n'émettions pas bien les pensées droites. Bientôt, chaque pratiquant se joignant à l'effort était très diligent. Une pratiquante âgée a été affectée à émettre les pensées droites pendant 30 minutes après 1 heure du matin. Un jour, elle est tombée endormie et a manqué son tour. Elle a pleuré après s'être réveillée, se rendant compte qu'elle serait affectée et devait maintenant échapper à la perversité. Après coup, elle a compensé en émettant les pensées droites pendant une heure.

Nous avions fait beaucoup d'arrangements en avance. Le jour du tribunal, des pratiquants sont allés au tribunal pour émettre les pensées droites. La plupart des pratiquants se sont réunis chez des pratiquants et ont émis les pensées droites en groupe tout près du tribunal. Nous nous sommes finalement débarrassés de l'attachement à la haine de ceux qui sont impliqués dans la persécution et nous avons vraiment développé la compassion envers tous les policiers et fonctionnaires. Nous avons avec succès éliminé la perversité qui contrôlait la police. Nous savions que les êtres seraient sauvés tant qu'ils reconnaîtraient la vérité et feraient les bons choix.

Nous avons envoyé des invitations à travers la ville, demandant à toutes les personnes de presser l’avocat de Pékin de mettre en avant une défense de non-culpabilité pour tous les pratiquants de Falun Gong, et de voir qui commettait véritablement les crimes. La perversité a été très effrayée, car ils ont stipulé que seulement deux membres de famille par pratiquant étaient autorisées à entrer dans le tribunal. L'extérieur du tribunal était étroitement gardé. Les policiers et le personnel de la communauté ont rempli l’auditoire du tribunal. On nous a dit plus tard que les policiers du Comité politique et juridique, et le Bureau 610 étaient en haut. L’avocat a été appelé pour rencontrer le personnel du tribunal deux heures avant la session. Le juge président du tribunal pénal a sorti une invitation et a dit à l'avocat: «Ceci a été envoyé chez moi, invitant toutes les personnes de la ville à venir. Nous sommes sous une forte pression.» Il a également sorti son téléphone portable et l'a montré à l'avocat: «Vous voyez. Tous ces messages sont au sujet du Falun Gong. S'il n'y avait aucun ordre des autorités supérieures, nous ne traiterions plus ces cas du Falun Gong.» Le juge a parlé à l'avocat pendant pas mal de temps.

Pendant le procès, le tribunal était très paisible. L’avocat a prononcé une défense de non-culpabilité pour les pratiquants. Il a démasqué les personnes qui avaient menacé et diffamé les pratiquants illégalement arrêtés, disant que c’était toujours contraire à la loi d’arrêter les pratiquants de Falun Gong depuis le début de la persécution en 1999. Les pratiquants ont également donné une défense de non-culpabilité pour eux-mêmes.

Quand nous avons demandé aux membres de famille des pratiquants comment ils évaluaient la défense de l'avocat, certains ont dit qu'ils étaient très satisfaits. L’avocat a également dit que le tribunal était paisible et qu'il n'y avait aucune interférence. Un des membres de famille a également entendu un policier dire que l’avocat avait fait du bon travail.

Devant le tribunal, un policier local a arrêté un pratiquant et l'a emmené dans un véhicule. La police a emmené le pratiquant à un restaurant et l’a invité à prendre le déjeuner avant de l'envoyer à la maison. Ils ont dit au pratiquant: «Le département de police a publié un ordre de vous détenir, alors s’il vous plaît, ne sortez pas pendant les deux jours à venir.»

Un jour, une pratiquante est venue à notre groupe d’étude de la Loi. Elle était heureuse et a dit: «Mon voisin m'a demandé si je pratiquais toujours le Falun Gong. J'ai dit oui.» Son voisin a dit qu'elle avait raison de pratiquer le Falun Gong. La belle-fille de son voisin a dit que nous n'avons pas commis de crimes; ce sont ceux qui nous ont arrêtés qui ont commis des crimes. La belle-fille de son voisin travaille dans le comité local de voisinage et elle était également allée écouter la défense il y a quelques jours.

Une autre pratiquante est allée dans un groupe communautaire pour parler aux gens au sujet du Falun Gong. Elle nous a dit qu'en quelques mots, une personne (un non-pratiquant) a dit que le Falun Gong est une croyance; un avocat de Pékin est venu pour prononcer une défense de non-culpabilité pour les pratiquants de Falun Gong persécutés, et que le Parti communiste chinois pervers n'a aucune raison de persécuter le Falun Gong.

Deux mois plus tard, nous avons demandé à l’avocat d’aller au tribunal pour extraire les lettres du jugement final. Pendant ces deux mois, le bureau juridique de Pékin a menacé l’avocat, alors il était un peu hésitant à y aller. Nous l'avons encouragé, disant que c'était sûr que ça irait bien. L’avocat était toujours inquiet et a demandé: «Comment le savez-vous?» Nous avons souri et lui avons dit que nous l'aiderions par nos propres moyens. Quand le juge président du tribunal pénal a vu l’avocat, il l’a rapidement invité dans son bureau. Il était heureux et a dit à l’avocat: «Le Falun Gong est bon. Sinon, pourquoi tant d'experts, d'érudits et de professeurs à l'étranger pratiquent le Falun Gong?» Il a parlé à l’avocat pendant presque 40 minutes. Quand l’avocat est sorti, il a dit aux pratiquants: «Avez-vous fourni des informations détaillées sur le Falun Gong au juge? Si non, vous devriez lui en donner, car il deviendra une personne encore meilleure.»

Le Maître a dit:

«Il vous suffit d’avoir la volonté. Celui qui réalise véritablement ce travail, c’est le maître; vous, vous êtes totalement incapable de faire cela.» («Zhuan Falun»)

Nous avons seulement le souhait de sauver les êtres. Le Maître a déjà rendu l'issue bonne pour tous et tout. La coopération dans notre groupe a aidé beaucoup de pratiquants qui n'étaient pas encore sortis à le faire.

Avec la coopération harmonisée du groupe, le chemin est devenu lisse

L'année dernière, trois pratiquants locaux sont allés parler aux gens chez eux au sujet du Falun Gong. Ils ont été signalés à la police et illégalement arrêtés. En entendant l'information, les pratiquants ont coopéré les uns avec les autres et ont rapidement commencé à former un plan pour sauver les pratiquants. Des pratiquants sont allés en ligne pour propager l'information; des pratiquants ont envoyé des notices, demandant aux pratiquants d'émettre les pensées droites. Certains ont encouragé les membres de famille des pratiquants arrêtés à aller au commissariat de police pour demander la libération immédiate des membres de leur famille. L’un des pratiquants arrêtés a été libéré à ce moment-là.

Trois heures plus tard, les pratiquants à l'étranger ont continué à appeler le commissariat de police. De 6 heures du matin au lendemain matin, les pratiquants de Falun Dafa ont cerné le commissariat de police. Beaucoup de pratiquants locaux ont émis les pensées droites tout près du commissariat de police. L’un des membres de famille des pratiquants, qui pratique également le Falun Gong et n'avait pas contacté le corps entier avant d'aller de lui-même au commissariat de police pour s'enquérir de la situation, a été menacé par la police. Le troisième jour, nous avons coopéré les uns avec les autres et sommes allés demander la libération du pratiquant. L'attitude de la police a changé et le pratiquant arrêté a été libéré cette nuit-là.

Le mari d’une autre pratiquante est allé à la prison et a demandé la libération de son épouse. Quand la police l'a insulté, il n'a pas été intimidé et a continué de parler avec le chef. La police a été effrayée quand ils ont vu que le mari de la pratiquante n'était pas effrayé par eux et qu'à la place, il est resté ferme en demandant que le chef soit révoqué de son bureau. En conclusion, le chef a fait des excuses au mari de la pratiquante et l’a compensé avec environ 4.000 yuans après lui avoir demandé beaucoup de choses sur les droits de l'homme. La pratiquante a été libérée à ce moment-là. Après l'incident, le mari de la pratiquante a dit qu'il ne sait pas d'où le courage lui est venu à ce moment-là.

Ceux qui n'étaient pas encore sortis pour clarifier les faits, sortent maintenant.

Actuellement, nous comprenons que pour la première fois, notre corps entier a fait seulement les premiers pas initiaux, qui sont encore bien loin des exigences du Maître. Il y a toujours un grand écart entre nous et les pratiquants d'autres régions qui ont bien fait. Nous avons beaucoup de points faibles et nous avons encore beaucoup de choses à faire. Cependant, nous croyons fermement au Maître et à la Loi. Nous ferons de mieux en mieux.

Au cours de cette période, mes attachements à la peur, à me reposer sur les autres et à regarder à l'extérieur au lieu de regarder à l'intérieur ont tous été exposés. Je me suis débarrassé d’eux rapidement. J'ai marché sur le chemin du Maître sous sa garde. Chaque fois que j'ai éprouvé de la peur, le Maître m'a donné des chances d'abandonner cela afin de m'aider sur mon chemin de retour à la maison.

Merci vénérable Maître!

Merci compagnons de pratique!


Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/11/27/129728.html
Version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/23/249153.html