Sauver les gens rapidement : Marcher vers la maturité en nous rectifiant

De la Huitième conférence de partage d'expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une disciple de la province du Liaoning


Salutations, notre Vénérable Maître Bienveillant !

Salutations, aux compagnons disciples !

J'ai commencé à cultiver et pratiquer en 1996. Cela a été bénéfique pour mon corps et mon esprit et mes nombreuses maladies ont disparu. Après que la persécution ait commencé le 20 juillet 1999, je suis allée à Pékin de nombreuses fois valider Dafa. J'ai appris à travers l'étude de la Loi que suivre le Maître est une opportunité prédestinée qui vient une fois en des milliards d'années, et que nous avions émis des vœux dans des moments prédestinés. Nous devons nous rectifier nous-mêmes au cours du processus de sauver les êtres et atteindre la maturité.

I. Abandonner les notions humaines, en marchant sur mon propre chemin

Le Maître nous a enseigné dans « Abandonner le cœur de l’homme, sauver les gens de ce monde » :

[…] pour cela, tous les disciples de Dafa, élèves anciens et nouveaux, vous devez tous agir, commencer à clarifier la vérité sur tous les fronts,[...] »

Selon l'exigence du Maître, j'ai décidé de sortir pour clarifier la vérité aux gens et les persuader de faire les « trois démissions ». J'avais une pensée, sauver autant d'êtres que possible au dernier moment. J'ai été [placée] dans une camp de travaux forcés pendant plus de deux ans, ce qui m'a fait gaspiller du temps au lieu de sauver les êtres. J'avais le désir de rattraper les compagnons de pratique qui ont vraiment bien fait et j'ai développé un attachement à faire les choses. Je suis allée dans les rues principales et je parlais à tous ceux que je rencontrais. Une demoiselle a été fâchée par mon « audace », elle m'a regardée, puis elle est rapidement partie. Un autre, un homme âgé, a essayé de me traîner jusqu'à un poste de police. Je lui ai dit : « Grand frère, je suis là pour votre bien-être. Tu vois comment les gens sont devenus dépravés, le Ciel va rectifier tout cela. Qui peut arrêter le Ciel de détruire le PCC ? Si je ne te le dis pas, comment peux-tu apprendre une telle information ? » Il s'est calmé et il est parti sur sa bicyclette.

Un matin, j'ai parlé à 20 personnes, mais aucune n'a accepté de démissionner du PCC. Plus je devenais anxieuse et moins les résultats étaient positifs. En l'espace de quelques jours, j'ai eu des cloques sur le nez et les lèvres en raison de l'anxiété. J'ai senti que sauver les êtres était trop difficile, la perversité me donnait un temps difficile et diminuait mes pensées droites. Dans mon cœur, je savais que tout cela était de fausses images. Le Maître nous a poussé vers notre position avant juillet 1999. Je ne suis pas une pratiquante ordinaire. Je suis un roi céleste ou seigneur qui est descendu [sur terre] et le seul espoir de mon royaume céleste est d'être sauvé [par moi]. Je dois marcher de manière droite tout au long du chemin droit.

J'ai regardé calmement à l'intérieur et j'ai découvert que mon anxiété empêchait les êtres d'être sauvés. Une fois au cours de la méditation assise, je me suis souvenue de l'enseignement du Maître. J'ai réalisé qu'un bouddha, ou un être éveillé ne serait pas dans cette sorte d'état dans lequel j'étais. L'apparence extérieure et intérieure de leur royaume sont toutes très sereines et miséricordieuses. Leurs mots sont comme des poèmes, des mélodies coulantes. Comment mon ton anxieux pouvait-il sauver des êtres ? Les forces anciennes étaient en train d'exploiter mes lacunes.

J'ai également réalisé que l'anxiété ne fait pas partie de mon être authentique. J'ai émis de fortes pensées droites pour nettoyer tout le matériel pourri ainsi que les éléments des forces anciennes dans mes dimensions. Afin d'arriver à un plus haut niveau de pureté, je devais étudier la Loi de manière sérieuse. J'étudie plus de trois leçons du Zhuan Falun par jour. J'ai systématiquement étudié les autres enseignements du Maître aussi bien que le Zhuan Falun. J'ai récité la Loi après une période de temps. La Loi a une puissance illimitée. Le Maître a vu ma volonté sincère de sauver les êtres et m'a renforcée, il m'a aidée et protégée tout en sauvant les êtres. Je me suis constamment rectifiée, et j'ai ajusté mon état d'esprit, abandonné mon anxiété et mon attachement à faire les choses.

En suivant l'enseignement du Maître, je fais face à chaque être avec compassion. Afin de sauver des êtres, j'ai parfois aidé les êtres en m'occupant de leurs enfants, en portant des choses, en transportant des charrettes, et je les ai même accompagnés en marchant avec eux sur une longue distance. Graduellement, mon chemin s'est formé et il est devenu de plus en plus vaste. Aider à sauver les êtres est devenu un processus plus doux.

Par la suite j'ai découvert qu'il y avait de trop nombreux véhicules sur les routes principales. J'ai décidé de les appeler pour [que les gens viennent] sur les trottoirs pour les sauver. Mais au début mes conceptions humaines m'ont fait hésiter. J'étais timide et j,avais peur que les êtres soient ennuyés que je retarde leurs affaires personnelles. Lorsque je manquais l'opportunité de leur clarifier la vérité, je me sentais remplie de regrets.

J'ai étudié l'Enseignement du Maître dans « Enseignement de la Loi à la conférence de Loi à Atlanta 2003 »,

« L’histoire ne va pas recommencer, l’histoire de l’univers, l’histoire des Trois Mondes a déjà traversé tant d’époques et tant d’années. Qu’est-ce que les êtres vivants ont finalement attendu ? Pourquoi sont-ils ici ? C’est justement pour ces quelques années ! »

La pensée d'un être éveillé de haut niveau peut créer un univers. Ma volonté pour sauver les êtres n'est pas fortuite, mais un matériel concret ; cela est égal au fait que j'ai fait une promesse sérieuse ! L'apparence sur la dimension superficielle est une image faussée. Les êtres apparemment très occupés sont tous venus pour la Loi. Je dois éliminer les conceptions humaines, éliminer ma coquille humaine et réveiller les êtres avec compassion. J'ai activement essayé de mettre cela en pratique et j'ai obtenu de bons résultats.

Par exemple, une fois j'ai aperçu un gentilhomme monter sur une moto de manière très lente, et il me regardait. Je lui ai parlé de manière naturelle, et il s'est arrêté de manière polie. Je lui ai dit combien le PCC est corrompu et combien il a tué de si nombreux innocents, combien Jiang a commencé la persécution à l'encontre du Falun Gong, etc. Il a acquiescé. Lorsque je lui ai demandé s'il voulait faire les trois démissions, il a dit ; « Pas besoin, je dois partir.» Je l'ai rapidement arrêté et je lui ai dit : « Mon frère s'il te plaît écoute mes paroles. Pendant ce temps-là, je demandais au Maître de le sauver. Ma gentillesse l'a touché et il m'a dit : « Toute ma vie j'ai cru en Jésus. » J'ai rapidement répliqué : « Je peux vous dire que vous êtes une bonne personne. Vous avez vraiment besoin de démissionner du PCC, parce que le PCC est athée. Lorsqu'une divinité éliminera le PCC, à quel côté allez-vous appartenir ? Je suis vraiment pour votre bien-être, veuillez démissionner du PCC. » Il a souri et il a accepté de le quitter. Je lui ai dit de dire à toute sa famille de démissionner et de se rappeler, que le « Falun Dafa est bon ! » En le voyant partir, j'ai pensé que si je ne l'avais pas rappelé pour l'arrêter, il aurait perdu sa chance.

ll. Constamment me rectifier pour sauver davantage d'êtres

Nous avons en premier clarifié la vérité dans des lieux à proximité, mais de nombreux compagnons de pratique travaillaient là et de nombreuses personnes me racontaient qu'elles avaient déjà démissionné du PCC. Je suis ensuite allée dans des endroits où il y avait peu de personnes, et je suis même allée dans des régions éloignées accompagnée d'une compagne de pratique. Nous avons marché plusieurs kilomètres à pied. J'ai usé deux paires de chaussures au cours d'un été. Afin de sauver des êtres, nous avons escaladé des murs, pataugé à travers des fossés et marché à travers des routes dangereuses. J'ai abandonné ma peur en traversant sur un pont effrayant. La compagne de pratique qui m'accompagnait a eu de nombreuses cloques aux pieds. Nous étions exposés à la chaleur du soleil et nos visages sont devenus bronzés. Le Maître nous a renforcées, et nous aidions à sauver 50-60 êtres chaque matinée. J'ai souvent récité les mots du Maître :

«  L’homme bienveillant a toujours un cœur de compassion, sans griefs, sans haine, il prend les souffrances pour une joie. » (« État d’esprit » de « FALUN DAFA - Points essentiels pour un avancement diligent »)

Comme nous avons marché tout au long de l'été, de nombreux étrangers sont devenus des connaissances. De nombreuses personnes ont déjà démissionné. La moyenne du nombre de personnes que nous avons aidées à être sauvées est restée autour de 30-40 par matinée. J'ai regardé à l'intérieur , étais-je attachée à la quantité ? Non ! J'ai découvert que j'avais un attachement à la satisfaction. J'ai pensé que mon Royaume n'avait pas autant d'êtres. Il était vraiment bien que nous soyons sorties quotidiennement pour faire cela, nous étions tellement mieux que certains disciples ! J'ai réalisé que de telles pensées résultaient de la paresse et de ne pas faire passer les autres avant moi. Peu importe combien de nombreux êtres nous avons aidés à sauver, nous n'avons toujours pas atteint le niveau du nouvel univers. J'étais choquée, ce n'est pas mon être authentique ! Je dois m'en nettoyer et le dissoudre pour purifier mon système céleste. J'ai découvert mon problème, élevé mon xinxing et j'ai recommencé à sauver les êtres avec de hauts critères.

Dès lors, ma compagne et moi avons pris le bus pour aller vers des districts éloignés, où il y a peu de disciples. Une fois que nous avons vu de nombreuses personnes sur la route, nous étions très enthousiastes à les sauver. Il y avait quatre travailleurs temporaires sur les trottoirs, et nous les avons approchés tout en émettant la pensée droite. Nous avons parlé à des vagues et des vagues de personnes. Lorsque j'ai essayé de quitter, l'un d'entre eux a couru vers nous et dit : « Tantes, ne partez pas tout de suite, il y a plusieurs personnes là-bas. » Nous avons aidé plus de 20 personnes à faire les trois démissions.

Une autre fois, nous étions sur notre chemin de retour à la maison, lorsqu'une demoiselle nous a appelées pour qu'on aille à son bureau. Elle a demandé : « De quoi faites-vous la promotion ? » Je lui ai clarifié la vérité et j'ai répondu à toutes ses questions. Elle a soudain démissionné du PCC avec son vrai nom.

Nous avons découvert qu'il y avait des sites de construction partout dans la ville. Je savais que ce n'était pas accidentel pour moi de voir cela. Le Maître avait arrangé pour moi de sauver davantage d'êtres à l'intérieur du dernier moment. L'opportunité était là. De grands nombre de travailleurs étaient concentrés dans ces sites. Nous pouvions aider environ 70-80 personnes à quitter le PCC chaque matinée. Nous sommes restées debout là-bas en leur parlant à voix haute comme si nous faisions un discours. Certains d'entre eux se sont écriés : « Falun Dafa est bon ! » Ces travailleurs ont par la suite apporté le message à leurs familles, répandu Dafa et sauvé davantage d'êtres.

lll. Abandonner l'attachement à la peur pour être plus mature

Ma compagne disciple et moi avons formé un seul corps. Nous quittions la maison à 7 h 30 du matin et aidions à sauver les êtres toute la matinée, puis nous étudions la Loi au cours de tout l'après-midi et émettions la pensée droite plus de dix fois par jour. Nous avons collaboré de manière douce, nous nous sommes aidées l'une l'autre, tout en clarifiant la vérité en alternant chacune notre tour, pour émettre la pensée droite, en nous rappelant de partager la charge de travail entre nous. Nous sommes également devenues plus matures en parlant aux gens un par un.

En 2008, le PCC a accéléré la persécution aux cours des Jeux Olympiques. Des policiers en civil ainsi que des véhicules de police couvraient les rues. Nous savions que cela étaient de fausses apparences et n'avaient rien à voir avec le salut des êtres. Nous avons laissé la perversité avoir peur d'elle-même. Nos voyages quotidiens étaient toujours d'actualité sans nous affecter. Bien sûr, afin de mieux sauver, nous étions davantage claires, plus rationnelles, et nous avons acquis davantage de sagesse. Nous considérions chaque être avec la compassion des divinités ; nous n'avons jamais été ébranlées par des incompréhensions et nous sourions simplement en retour.

Au cours des six dernières années à sauver les êtres, j'ai rencontré plus d'une douzaine de tribulations. Certaines sont arrivées au cours de clarification de la vérité, certaines se sont produites dans la campagne, certaines lorsque nous avons donné des DVD de ShenYun. Sous la protection du Maître, j'ai résolu les situations dangereuses à maintes reprises. Parfois le danger arrivait dans l'intervalle d'une seconde, parfois je gelais la perversité qui essayait de nous rapporter. Parfois le Maître nous a aidées à échapper à un danger. Je suis très heureuse. Je regarde toujours à l'intérieur après chaque opportunité. Pourquoi cela est-il arrivé ?

Je sais une chose, j'étais sure à propos du pourquoi, chaque fois j'étais toujours saine et sauve. Premièrement, le Maître et les gardiens de la Loi m'entourent, donc personne n'ose me toucher. Deuxièmement, bien étudier la Loi, nous donne de fortes pensées droites. Si nous mettons Dafa dans notre esprit, afin que chaque personnage soit le Fashen du Maître, la perversité va être dissoute à notre contact. Troisièmement, nous avons des capacités paranormales accompagnées de pensées droites et actions droites. La perversité est effrayée par nous parce que nous sommes les personnages principaux sur scène, et nous n'avons aucun lien avec les forces anciennes.

J'ai écrit cet article non dans le but de faire étalage de « son soi », mais pour remplir notre vœu préhistorique. Comment pouvons-nous sauver davantage d'êtres en ce dernier moment ? Permettons-nous de nous élever jusqu'au grand titre de disciples de Dafa de la période de la rectification par la Loi, et ne laissons pas tomber le salut bienveillant du Maître ! Faisons mieux au cours de la période de la cultivation de la rectification par la Loi. Compagnons de Xiulian, soyons diligents, pour tout ce dont nous avons vécu depuis les temps anciens, qui n'était pour rien d'autre que ce moment-ci.


Traduit de l'anglais en Suisse

Version anglaise : http://clearwisdom.net/html/articles/2011/11/14/129474.html

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2011/11/9/248912.html