L'Histoire de cultivation d'une chanteuse

De la huitième conférence de partage d’expériences par Internet pour les pratiquants de Chine

[Site Clartés et Sagesse]

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de Chine


Je suis une chanteuse professionnelle. Je pratique Falun Dafa depuis 14 ans. Falun Dafa m'a donné un esprit et un corps sain, il m'a complètement changée.

Avant que je ne commence la cultivation, j'avais un peu plus de 20 ans. J'étais très bonne dans ce que je faisais et remportais de nombreux prix dans des concours professionnels dans ma ville et dans ma Province. J'avais droit aux honneurs de mon lieu de travail, et mes responsables plaçaient beaucoup d'espoir en moi. Mon album est sorti au niveau national et j’ai eu de très bons retours. J’étais également relativement réputée parmi les professionnels de mon domaine. Cependant, alors que tout allait si bien, on m'a diagnostiqué des «nodules sur les deux côtés des cordes vocales» et j'ai dû subir une intervention chirurgicale. Pire encore, après l’opération, je ne pouvais plus chanter les notes aiguës et les tonalités médianes, les notes basses n’étaient plus aussi bonnes qu'avant. Je m’enrouais peu de temps après avoir commencé à chanter. Cela a pour l’essentiel mis un terme à ma vie artistique. J'étais désespérée et suis allée chanter dans une boîte de nuit. C'était un cercle vicieux: la nuit, je n’allais pas me coucher et le matin je ne me levais pas, et quand je m’enrouais, je l’ignorais juste et continuais à crier. Mon ami se moquait de moi en disant que j’étais devenue une chanteuse de la «rauque-école».

J'étais perdue dans cette situation. Je suis devenue perverse, hébétée, fatiguée et froide. J'étais encore jeune, mais j'avais une pharyngite, une bronchite, une urétrite et des maux de tête nerveux. Mais le pire dans tout cela était qu'il y avait sur tout le haut de mon corps des tâches noires de la taille d’un haricot. Elles n’avaient pas de relief, ne faisaient pas mal et ne démangeaient pas, mais elles étaient tellement laides que je ne pouvais jamais porter de vêtements qui montraient mon cou. Je suis allée dans tous les hôpitaux de la Province. Un médecin a pris un échantillon sur mon dos pour l’analyser, mais ils n’ont pas pu identifier ce que c'était. Je ne savais pas quoi faire et me suis mise simplement à tout essayer, comme les remèdes de grands-mères, la sorcellerie, la médecine chinoise, la médecine occidentale, et ainsi de suite, mais rien n'a marché.

Quand mes collègues ont entendu parler de ce que j’avais, elles m'ont parlé du Falun Gong et m’ont dit qu'il avait des effets miraculeux dans le traitement des maladies. L’une d’entre elles m’a dit qu'il avait guéri sa scoliose de plusieurs années. J'ai par conséquent commencé la cultivation en cherchant à traiter mes maladies. À ma grande surprise, après six mois de pratique, toutes mes maladies avaient disparu. Ce fut un miracle, et si ce n'était pas quelque chose qui m'était arrivé personnellement, je ne l'aurais pas cru, peu importe qui me l’aurait dit. Outre les changements miraculeux concernant ma santé, ma façon de penser a complètement changé à travers l’étude de la Loi (Fa), j’ai compris que le but de la vie est de retourner à son soi originel et véritable; j'ai compris comment être une bonne personne et une pratiquante altruiste. Mon corps et mon esprit ont été purifiés par Dafa, c’était comme une complète renaissance. Je me sentais tellement chanceuse d’avoir obtenu la Loi dans le monde chaotique d'aujourd'hui.

Mais le régime communiste pervers (PCC) n'allait pas permettre l'existence de cette grande méthode de cultivation qui enseigne aux gens à être bons et qui améliore leur santé. Il ne cessait de mentir, calomnier et persécuter les pratiquants qui croient en Vérité-Compassion-Tolérance. Le PCC est devenu la chose la plus perverse de l'humanité. J'ai arrêté la cultivation sous la pression, et c'est quelque chose que je regretterai tout le reste de ma vie. Je me suis mariée et ait eu un fils. Toute ma famille était très heureuse. Notre situation financière était bonne et nous vivions heureux. Mais après trois ans, mon beau-père mourut et mon mari est devenu un joueur compulsif. Il a rapidement perdu toutes nos économies et a même vendu tous mes bijoux. Nous nous sommes retrouvés avec beaucoup de dettes. Puis il a quitté la maison, et pendant une longue période je n’ai eu aucun contact avec lui.

Notre famille était dans une situation épouvantable. Ma belle-mère pleurait tous les jours; mon fils est né avec une hypertrophie des amygdales, contraint à toujours prendre des médicaments et à avoir des injections à cause de ses fréquentes fièvres; mes anciennes maladies sont réapparues, ma tête me faisait terriblement mal. J’ai perdu espoir et ne pouvais pas croire que la vie pouvait changer de façon aussi spectaculaire. J'étais au bord de l'effondrement.

En 2003, avec l'aide de compagnons de pratique, j'ai pu reprendre le chemin de la cultivation. Quand j'ai à nouveau écouté la Loi du Maître, je n’ai pas pu m'empêcher de pleurer. J'étais comme une enfant perdue qui était rentrée à la maison. C’était comme mon si mon corps et mon esprit étaient à nouveau recréés. Je n'ai plus eu de ressentiments envers mon mari et ai suivi les exigences de Dafa à savoir d'être bonne envers lui. Peu importait les conflits que nous avions, je considérais toujours les choses de son point de vue et ensuite regardé en moi-même pour voir où je n'avais pas bien fait. Notre famille est ainsi devenue beaucoup plus harmonieuse. Afin de rembourser nos dettes, j'ai pris mes économies que j'avais mis de côté avant de me marier. Mon ami m'a dit que j'étais stupide de faire ça. J'ai dit: «Je suis une pratiquante de Dafa et dois être une bonne personne. Si je n'aide pas mon mari quand il est en difficulté, comment pourrais-je alors être une bonne personne?» Afin de payer nos dettes, je n'ai pas acheté de nouveaux vêtements pendant quatre ou cinq ans. Mes collègues se moquaient de moi disant que la «célèbre chanteuse» d’hier était devenue aujourd'hui une «femme démodée». Mon mari a remarqué tout ça, et admirait Dafa du fond de son cœur, car il a vu la «tolérance, l'altruisme et la bonté d’un pratiquant de Dafa.» Il a dit: «Merci. Tu es le héros de notre famille.» J'ai répondu: «Tu devrais remercier Dafa et le Maître. Je ne serais pas là sans Dafa et il n'y aurait pas eu de famille. Pour le dire plus clairement, Dafa a sauvé toute notre famille.» Mon fils est également devenu un jeune disciple, vigoureux, n’ayant plus besoin de prendre de médicaments. Tous nos amis et membres de la famille qui connaissaient notre situation précédente ont été en mesure d'apprendre les faits sur la persécution et de voir que le Falun Dafa est vraiment une bonne école de cultivation et enseigne aux gens à être bons. Ils ont tous choisi pour eux-mêmes un avenir meilleur.

La cultivation est difficile. Juste au moment où mon mari me décevait, un autre homme s’est intéressé à moi et a pris l'initiative de s’occuper de moi. Il m'a donné des conseils. Je savais que rien de tout cela n’était accidentel. En étudiant la Loi, j’ai cherché à l'intérieur et j'ai constaté que, même après tant d'années de cultivation, mon attachement à la luxure et au désir était toujours aussi intense, et j'avais toujours de forts attachements à vivre une vie heureuse. J'ai aussi trouvé l’attachement à me faire valoir, l'attachement au confort, à la vanité, à la peur d’offenser l'autre et l'attachement à la famille.

Je me suis éveillée au fait que la luxure et les désirs n’étaient pas moi. Ce n'était pas que je voulais ou demandais quelque chose. C’était ces vies qui voulaient et demandaient des choses. C’est leur nature essentielle et leur mode d'existence. Si je les voulais, alors elles venaient à moi. J'ai donc eu à les identifier clairement et à les désintégrer. Je leur ai dit: «je suis une disciple de Maître Li Hongzhi. Je ne marche que sur le chemin que Maître a arrangé pour moi et je ne veux et ne reconnais rien d’autre. Je n’autorise aucune autre vie à mettre d'autres choses sur moi, quelqu’en soit le motif. Je vais complètement éliminer ces vies déviées et leurs facteurs et mes pensées droites ne s'arrêteront pas tant que je ne les aurais pas éliminé.»

Une fois que mon esprit fût droit, les vies perverses ont été éliminées, mon mari s’est lui-même rectifié et tous mes problèmes ont disparu. Dans mon travail, je suis en toute chose les exigences de Dafa. Je clarifie toujours la vérité et n’utilise jamais quelque chose venant de mon travail pour un usage personnel, tel que le téléphone, le papier ou des stylos. Dafa requiert des disciples d'être bons envers les autres. J'avais l'habitude de me battre pour les meilleures tâches quand nous recevions nos missions, mais maintenant, je laisse toujours les autres choisir les tâches qu'ils veulent. J'ai participé à un concours national de chant et ait remporté un grand prix et gagné beaucoup d'argent. Des gens ont dit que j'avais obtenu ce grand prix, parce que j'étais une bonne personne, mais j'ai répondu que j'avais obtenu cette bonne fortune parce que je pratique Falun Dafa. J'ai utilisé l'argent et payé toutes les dettes que nous avions, nous avons également acheté un ordinateur et une imprimante. Avec mon site de production de documents à domicile, c’est très pratique de pouvoir imprimer les documents à chaque fois que j'en ai besoin. Je distribue des documents partout où je vais chanter, et en temps normal quand je suis dans ma propre ville, j'utilise mon temps libre pour me promener et distribuer des documents à chaque famille.

Falun Dafa requiert des disciples de ne pas s'attacher à la gloire et au gain, mais cela ne signifie pas que les disciples de Dafa ne peuvent pas avoir la gloire ou le gain. Dafa requiert des disciples de ne pas être attaché à l'argent, mais cela ne signifie pas que tous les disciples doivent être sans le sou. Dafa exige essentiellement des disciples d'abandonner l'attachement à la renommée, au gain et la sentimentalité. Ma vie est très bien maintenant. Mon mari a fait volte-face et est devenu une bonne personne, mon fils travaille bien à l'école et est un très bon enfant, les deux salaires de mon mari et de moi-même sont maintenant de plusieurs fois supérieurs à ce qu’ils étaient par le passé. Je donne aussi maintenant des leçons privées, et, en tant qu'enseignante, je n'accepte pas de cadeaux de la part des étudiants et de leurs parents. Dans le cas où je n’ai pas le choix, je donne plus tard des choses en retour, comme l'achat de livres ou de cadeaux pour mes élèves, ou je leur donne des cours supplémentaires. Les parents des élèves voient que je traite mes élèves comme mes propres enfants et tous en sont touchés. Ils m’ont dit que de nos jours il n'y avait pas beaucoup de professeurs comme moi dans le monde. Cette reconnaissance est aussi devenue pour moi une bonne chance de clarifier les faits sur la persécution et les gens sont en mesure d'accepter les faits. Cependant, en réalité, je suis encore loin des exigences de Maître, et si ce que Dafa m'a donné est comme un océan, alors dans cet article, je n'ai été capable d’en décrire qu’une minuscule goutte d'eau.

Falun Dafa est bon! Il est bon qu'il requiert de moi d'être une bonne personne en toute circonstance. Falun Dafa est bon! Il est bon qu'il me demande de comprendre les autres, même quand je suis dans une situation difficile. Falun Dafa est bon! Il est bon que même quand il est persécuté, il demande aux disciples de sauver les êtres. La raison pour laquelle les disciples de Dafa sont en mesure de bien faire est due à la compassion infinie du Maître et à la miséricorde de Bouddha. Je ne peux que cultiver diligemment et véritablement assister Maître dans la rectification de la Loi!

Heshi. Merci Maître.


Traduit de l'anglais

Version anglaise: http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/11/19/129569.html
Version chinoise:
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/11/10/248919.html