Nouvelle de Chine du 25 février2001 

 

 

Disciple de Shulan au Jilin,Wang Shuquan a été persécuté à mort 

Wang Shuquan, homme d’une trentaine année environ, habitant du cantonde Lianhua à la ville de Shulan, parce que les conditions de vie étaient piresau camp de travail de Jilin pendant l’été de l’année 2000, et parce qu’on l’aempêché forcément de pratiquer les exercices, cela a provoqué une dilatation desa tuberculose pulmonaire, le camp de travail l’a conduit dans l’hôpital et lafamille a été avisée. Parce que la maladie était très grave, le camp de travailcraignait de prendre la responsabilité, ils ont fini rapidement les formalités,peu après, Wang Shuquan est décédé à l’hôpital. 

 

Autre nouvelle : Une autre femme disciple de Dafa qui est allée faireappel avec Chu Congrui (une femme disciple de 19 ans morte de la persécutionsubie) est aussi décédée par des causes non naturelles, on ignore jusqu’àprésent son nom. Elle est décédée parce qu’elle a été poussée du 8ème étage parles policiers du bureau de police de Haidian. A ce moment-là, sa mère étaitprésente, elle était aussi une disciple, elle a vu de ses propres yeux sa fillemourir devant elle. 

 

Le fiancé et la mère de Chu Congrui sont aussi allés faire appel avecChu Congrui, la mère et le fils ont loué un petit logement après qu’ils soientretournés à la ville de Shulan, plus tard, ils ont été dénoncés, une fois deplus, ils se sont enfuient de leur pays, et ont été arrêtés par lespoliciers. 

 

"La voix de Dafa"retenti partout sur la terre de Wuhan 

Le soir du 4ème jour du nouvel an chinois (le 27 janvier 2001), lesdisciples du Hubei ont installé les haut-parleurs de Dafa au camp de travailHewan, à la maison de détention Qingling à Wuchang, à la 1ère maison dedétention et au camp de travail des femmes de Edaopeng, ce geste a répriméfortement le mal, et en même temps encouragé tous les pratiquantsdétenus. 

 

Le soir du 15ème jour du nouvel an chinois (le 7 février 2001), lesdisciples du Hubei ont distribué aux gens les documents expliquant la vérité àpropos de l’immolation à Tiananmen. Le nombre de documents distribués a atteint10 000 copies, ils ont reçu un effet relativement bon, un bon nombre de gensont reconnu l'intention malsaine de l'agence de presse Xinhua qui a fabriquédes mensonges. 

 

Nouvelle venue deChangchun : chacun dans l’école militaire doit passer la passoire  

L’université du camp militaire de l’APL (l’ancienne universitémilitaire d’agriculture et d’élevage de l’APL) a tenu une conférence expliquantque chacun doit passer la passoire à 1h 30 de l’après-midi du 21 février, lespersonnes se sont réunies par bureau pour forcer les employés et lesenseignants à donner une déclaration :

 

je reconnais que le Falun Gong était une X X.

je garanti ne pas pratiquer le Falun Gong

je garanti que mes proches ne pratiquent pas le Falun Gong, si jedécouvre quelqu'un qui le pratique, je le dénonce et le critique.

 

Tous ceux qui ne donnent pas une déclaration ou qui ne tiennent pas uneattitude opposée seront envoyés immédiatement au stage de reconversion, si celaest en vain, ils seront licenciés ou envoyés au camp de travail (du professeuraux cheveux blancs, au jeune enseignant ossature), s’ils osent contrevenir ausystème du monopole du droit à la parole et de proposer une objection, ilsseront immédiatement envoyés dans le stage de reconversion. Un établissement dehautes études bafoue ainsi les Droits de l’Homme, c'est ça la période que JiangZemin fanfaronne où les conditions des droits de l’Homme sont lesmeilleures. 

 

Une arrestation massive acommencé le 21 février dans toute la ville de Changchun 

La ville de Changchun a commencé une grande arrestation en ville depuisle 21 février, les gens qui pratiquent encore ou qui ont publié leurdéclaration solennelle et droite sur le site Minghui doivent assister au stagede reconversion forcée ou être enfermé pour subir les supplices physiques. Denouveau des compagnons de pratique sont forcés de quitter leur foyer et leurtravail, ils vagabondent partout. Il y en a qui reste à la maison, lorsque lespoliciers sonnent à la porte, ils n’ouvrent absolument pas. Les policiers ontmême forcé la porte, ils sont entrés et ont emmené les pratiquants de force.Une famille dont les membres sont tous pratiquants, avait une porte très solide.La journée du 22, chez eux il y a eu subitement une panne de courant, aussitôtqu’ils ont ouvert la porte pour inspecter s’il y avait un problème au compteurélectrique, 4 policiers sont entrés comme des bandits, ils ont emmené de forceles parents, la belle fille appela fortement : "pourquoi arrêtez vousles gens de cette manière?" Les méchants policiers disaient :"c'est parce que tu viens d’accoucher, sinon, tu serais aussi emmené aveceux!" 

 

Actuellement, la force du mal à Changchun ne se soucie guerre desdroits essentiels des pratiquants de Falun Gong persistant à la libre croyance.Ce premier engage une foule ignorante qui ne connaît pas la vérité et quicherche le moindre intérêt, pour arrêter les disciples qui distribuent ouaffichent les documents, ils auront une récompense de 200 yuans pour unepersonne arrêtée. Un citoyen n’a pas épargné sa peine, enfin il n’a pu attraperpersonne. Plus tard un proche lui a dit : "tu ne devrais pluscommettre ce genre de péché qui crée trop de karma, il ne faut pas faire cequ’on te dit !" Certaines unités de travail sont occupées par le groupe demission spéciale pour combattre le Falun Gong, c’est vraiment encore plusfrénétique et plus perfide que la révolution culturelle. Au nom des citoyenshonnêtes à la ville de Changchun, nous appelons à tous les gouvernements, auxorganismes internationaux, à tous ceux qui aiment la paix et la liberté deprêter une attention à la persécution subie par des milliers et des milliers depratiquants de Falun Gong en Chine sous le dictature, afin d'arrêtercollectivement les actes perfides de Jiang Zemin qui a perdu tout soncœur. 

 

La mère de Chenying, ChenXiuling est forcée de fuir sa maison 

Chen Xiuling est née le 25 novembre 1951 dans la ville de Jiamusi auHeilongjiang. Elle a commencé à travailler comme administratrice de la sociétéYuntong à un commerce de Qiaonan en 1968.  

 

Sa fille Chen Ying est née le 1er juillet 1982, elle était une élève dela 1ère année (deux ans avant le terminal) du lycée Shuren à la ville de Jiamusi.Elle était une bonne élève et une bonne personne, elle était passionnée par lacalligraphie, ses calligraphies ont gagné plusieurs prix à l'intérieur et àl'extérieur de l’école. Elle est allée défendre le Dafa à Beijing le 22 juillet1999, sous la répression de Jiang Zemin, elle est morte de persécution le 16août 1999.  

Le 29 février 2000, Chen Xiuling est allée faire appel à Beijing, a étéinterrogée à Shenyang, elle a été privée illégalement de son salaire pendant unan.  

Le 16 novembre 2000, Chen Xiuling est allée faire appel de nouveau àBeijing, jusqu’à présent elle ne pouvait pas rentrer chez elle. 

 

 

http://www.minghui.ca/mh/articles/2001/2/25/8325.html