"Utiliserla raison pour prouver la Loi, utiliser la sagesse pour expliquer clairement lavraie image, utiliser la compassion pour que la Loi soit immensément répandueet pour donner le salut aux gens de ce monde" (Rationalité)


 

Nouvelles de Chine continentale du 24février

 

 

[Site Minghui] Résultat de l'enquête : TAN Yihui était unmalade mental

 

Après le reportage relaté par la Télévision centrale au soir du 16février sur l'immolation par le feu de TAN Yihui à Beijing :

Cet homme habitait le numéro 117 de la rue Jianmin au nord de la villeChangde dans la province de Hunan, et selon le reportage a pris comme moyenl'immolation par le feu pour atteindre le paradis, parce qu'il pratiquait leFalun Gong. Certaines personnes ont tout de suite enquêté sur cette affaire. Lerésultat de l'enquête a montré que la victime, TAN Yihui, était un malademental.

Ce fait est connu de tous dans son quartier. Pas un seul disciple deDafa n'avait vu qu'il pratiquait le Falun Gong avant cet incident, et il n'y apas non plus eu de disciple qui lui avait présenté le Falun Gong, puisque dansle livre de Falun Gong il est écrit explicitement que les malade mentaux nepeuvent pas pratiquer le Falun Gong. La plénitude parfaite pour un disciple deDafa sera obtenu loyalement et par la droiture, ça n'a absolument rien à voiravec une "immolation par le feu pour atteindre le paradis".Actuellement, l'équipe de travail envoyée par le Comité central du PCC est déjàentrée dans la ville de Changde pour bloquer les informations et en même tempsintensifier la persécution envers les disciples de Dafa de la région.

 

 

Arrestations d'après les nomsinscrits sur les "déclarations solennelles"

 

Ces derniers jours, les agents de la sécurité d'un certain districtdans la province de Hebei ont arrêté 5 pratiquants dont les noms figuraient surles "déclarations solennelles" du site Minghui. Ils ont transféréexpressément 3 hommes de main de la brigade de la police criminelle pourtorturer les pratiquants. La perversité et la cruauté ne pourront sévir pluslongtemps. Les pratiquants ont avec leur ferme volonté enduré tout cela, dansle centre de détention, pour persévérer dans leur croyance ils sont en train desubir d'énormes souffrances. En ce moment, à cause de ce nouveau tourd'arrestations, des dizaines de pratiquants ne peuvent rentrer dans leurmaison, ils sont sans abri et sans ressources.

 

Selon des sources bien fondées, les départements de la sécuritépublique de chaque région ont reçu des "fax venant de leurs supérieurs".Le sens général est : "Du premier janvier au 5 février 2001, 1220 élèvesde Falun Gong ont fait une déclaration sur le site Minghui, voici maintenantles noms de ces personnes, il faut vérifier au plus vite, et soumettre lerésultat de cette vérification au XX département avant le 22 février."

 

Un disciple de Dafa à Chengdu, LIU Hui est sur le point de mourir. LIUHui était une excellente  institutrice àl'école primaire Jinqinlu dans la ville de Chengdu, elle était aimée par lesélèves et leur parents. Parce qu'elle persistait à pratiquer le Falun Gong,qu'elle refusait de mentir à la télévision et d'injurier le Maître (c'est quedemandaient les agents de la sécurité et la chaîne de télévision), elle a étéincarcérée illégalement. Après avoir été relâchée, l'école lui a retiré leposte d'institutrice, pour lui donner un travail de balayeur. Elle étaitdiligente et consciencieuse dans ce travail. Mais peu de temps après, ledirecteur du premier service du bureau de la sécurité de la ville de Chengdu, FENGJiuwei a utilisé son pouvoir pour faire pression sur l'école et LIU Hui. Sousla pression et la menace, elle a perdu totalement son travail. Depuis le moisd'octobre elle était sans ressources et ne pouvait retourner chez elle, elleavait emmené son fils de 4 ans à manger en plein vent et coucher à la belleétoile.

 

Le 5 janvier 2001, elle a été arrêtée et incarcérée dans la premièremaison de détention de la ville de Chengdu, avenue Ningxia. Dans la maison dedétention, lorsque le 23 janvier, elle a vu le reportage de l'immolation par lefeu, elle a dit ouvertement que c'était un mensonge et une tromperie, elle afait la grève de la faim. Un jour, les agents en service LIU et LI l'onttraînée en dehors de la cellule féminine pour l'alimenter de force. Sous lacommande du LENG (numéro de l'uniforme : 009212), le chef de la maison dedétention, ils l'ont battue et pincée sauvagement, ensuite ils ont voulu luiintroduire le tube dans le nez pour la forcer à prendre les aliments, mais letube ne pouvait pas y rester, il tombait toujours. Maintenant, ils ont forcéles prisonnières de la même cellule à lui donner de force un peu de lait pourla maintenir sa vie. Même dans un état pareil, ils l'ont encore menottée pourla torturer. Cela fait déjà 16 jours, LIU Hui est sur le point de mourir.

 

Le mari de LIU Hui travaille dans une autre ville, il ne peut pass'occuper de son fils de 4 ans à cause de son travail. Actuellement, le pauvreenfant ne sait pas encore que sa mère est sur le point de mourir, il attend toujoursà la maison le retour de sa mère. Veuillez sauver l'enfant ! Veuillez sauver lamère !

 

Nous faisons appel à vous : tendez votre main, afin de protéger lesdroits légaux des femmes et des enfants, de protéger les droits les plusfondamentaux de survie, à condamner les crimes de ces individus cruels, afin delibérer les disciples de Dafa incarcérés illégalement !

 

 

http://minghui.ca/mh/articles/2001/2/24/8299.html