"Utiliserla raison pour prouver la Loi, utiliser la sagesse pour expliquer clairement lavraie image, utiliser la compassion pour que la Loi soit immensément répandueet pour donner le salut aux gens de ce monde" (Rationalité)


 

Nouvelles deChine au 25 janvier 2001

 

 

Avec un peu de retard, voici le reportage « étouffer le mal »

 

Le 13mai 2000 était un jour important. Dès le matin du 12, la police a commencé àmener des arrestations. Chaque unité gouvernementale de la ville X, lescommunautés, les unités de travail ont reçu une brochure intitulée ‘La vraiehistoire du Falun Gong’. Cela a ébranlé les forces du mal. Toute l’après midi,le bureau de police a envoyé des agents spéciaux pour enquêter sur l’événement.La coïncidence a fait que les disciples de Dafa ont envoyé à l’unisson desmilliers de lettres, ce qui a submergé les autorités et les a empêchés decontinuer à sévir contre le Dafa.

 

Lesursaut désespéré des autorités

 

Laville de Pékin a intensifié la répression en resserrant le contrôle sur lespratiquants de Dafa. Cela se répercute dans toutes les couches del’administration chinoise.  Plus aucunincident ne peut se produire. Si les pratiquants d’un quartier d’une villedonnée prévoient d’aller à Pékin, en conséquence, l’élu du quartier maire seraforcé de démissionner, ainsi que le directeur du comité de quartier et ledirecteur de la poste. Il arrive que dans certains, la poste du quartier seconcerte avec le comité du quartier pour surveiller étroitement les allées et venuesdes pratiquants. Le comité du quartier peut même aller  jusqu’à signer un contrat avec l’unité detravail d’un pratiquant donné pour qu’il soit surveillé 24h / 24h durant lespériodes critiques.

 

Dansce contexte, les pratiquants puisent dans le Dafa la sagesse nécessairerésister au mal. En pleine persécution, nous faisons encore mieux connaître lavérité aux autres.

 

Lesnouvelles des disciples de Dafa à l’Université Qinghua

 

Les disciples Mengjun, ChenZhixiang, Qinpeng et sa femme, Wangxia, ainsi que 8 autres compagnons depratique ont été emprisonnés depuis le 1er janvier avec Yaoyue etLiu Wenyu.

 

Vers 11 heures du soir le 31décembre, Mengjun a été arrêté par un policier du poste de quartierZhongguancun alors qu’il affichait les slogans ‘Falun Dafa est bon’, ‘redonnerl’innocence au Falun Dafa’. La police a trouvé le reçu de son loyer et la clé desa porte, ils l’ont électrocuté et frappé pendant 2 heures. Vers 1 heure dumatin, ils sont entrés dans sa résidence, ainsi Qinpen, Wangxia et 8 autrescompagnons de pratique venus d’une autre ville ont été emmenés au poste dequartier Zhongguancun. A 5 heures du matin le 1er janvier, la policea défoncé la porte de la résidence de Yaoyue, elle et le couple Liu Wenyu etleur invité Chen Zhixiang ont été emmenés.

 

Au poste de quartier Zhongguancun,Mengjun  a été violenté, la police l’aélectrocuté. Ils ont même utilisé une pelle et un bras de fauteuil pour lebattre aux genoux, à l’intérieur des jambes et aux bras. Seul son genou porteune plaie de pouces de long. Un policier le menace : ‘parle vite sinon onte casse les 2 jambes; on enlèvera tes menottes, pour te précipiter dubâtiment, … on dira que tu t’es suicidé.’

 

Au poste du quartier, Yaoyue, LiuWenyu et 2 autres compagnons de pratique qui n’ont pas dévoilé leur nom onttous subit des chocs électriques et des coups portés avec des objets dedifférentes tailles.

 

Unpolicier a attaché Yaoyue sur un lit avec des menottes et lui administré deschocs électriques aux  poignées. Lepolicier a aussi électrocuté Liu Wenyu à la tête pour le forcer à expliquerpourquoi il avait US$ 2000 chez lui. (Lorsque Yaoyue voyage à l’étranger pourdes affaires publiques, son père lui prête US$ 2000, la police n’a pas le droitd’exiger qu’il révèle sa vie privée.)

 

Les policiers n’ont cesséd’électrocuter l’invité du couple Liu Wenyu. Ils ont utilisé une morceau debois pour battre les genoux des compagnons venus d’une autre ville.

 

Les 9 disciples sont toujoursdétenus au bureau de police de Haidian à l’heure qu’il est, y compris Mengjun,Liu Wenyu, Qinpeng, Chen Zhixiang et Yaoyue.

 

Nouvelle de Changchun

 

Un nouveau vague d’arrestation acommencé le 14 janvier à Changchun. On a demandé à toutes les familles d’écrireune lettre de dénonciation sur les familles qui s’étaient rendues à Pékin. Cesfamilles doivent déposer une caution d’au moins 3000 yuans pour avoir le droitd’organiser une fête chez elles. Si quelqu’un est simplement soupçonné, il seraenvoyé en camps de rééducation. Ces condamnations ou détentions sont de nouvelles  violations des droits de la personne. Lescitoyens de Chine n’ont plus le droit d’avoir des fêtes chez eux simplementparce qu’ils pratiquent le Falun Gong. Qui crée donc l’instabilité sociale?

 

Avertissons les pratiquants, lespoliciers n’avaient pas la conscience tranquille à ainsi arrêtent les gens chezeux sans aucun mandat juridique. Cela équivaut à une violation grave de la loi.Les pratiquants qui ont fermement refusé ont vu les policiers confus, repartirde chez eux. A l’opposé, les pratiquants qui se sont montré faibles ont étéemmenés. Nous sommes à un moment critique de la violation des droits de lapersonne en Chine.

 

L’institut des affaires d’état atransmis ces jours-ci un arrêté ordonnant à tout le système juridique du paysde donner un dernier avertissement aux pratiquants de Falun Gong. Dans  chaque unité administrative, on demande auxpratiquants de renoncer au Falun Gong, sous peine d’être envoyé en camps derééducation. Toute personne qui refuse de changer d’attitude est expulsée del’unité sur le champs, ou pire, envoyée au camps de rééducation. Quelquesvilles ont déjà organisé la réunion ce matin. L’application du décret acommencé dès cet après-midi. Des pratiquants ont déjà été expulsés.

 

Dernière nouvelle. Chaque comité duquartier force les unités de travail de pratiquants à écrire une lettre degarantie qu’il soit allé à Pékin ou pas. La lettre vise à garantir que lesemployés de l’unité n’iront pas à Pékin et qu’ils ne troubleront pas la fête duprintemps. Par ailleurs, chaque unité de travail doit payer 3000 yuans (2800FF)de garantie. Sinon, le disciple de Falun Gong sera envoyé en rééducation dansla banlieue, et n’aura pas le droit de passer la fête chez elle. On dit quec’est ainsi dans toutes les villes! Beaucoup de non pratiquants croient êtrerevenus à la période de la révolution culturelle sous Mao Zedong. De plus enplus de personnes bienveillantes sont éveillées à la vérité. Par exemple, ledirecteur d’une unité de travail s’est écrié en colère : c’est une véritablehumiliation pour  notre unité detravail!

 

 

http://www.minghui.ca/mh/articles/2001/1/25/7234.html