"Utiliserla raison pour prouver la Loi, utiliser la sagesse pour expliquer clairement lavraie image, utiliser la compassion pour que la Loi soit immensément répandueet pour donner le salut aux gens de ce monde" (Rationalité)


 

Nouvelles deChine du 22 janvier 2001

 

 

Les documents de Dafa sont envoyés chez les gardiens de la maison dedétention Heizuizi

Ily a quelques jours, chez les gardiens de la maison de détention Heizuizi,presque chaque foyer a reçu un document de Dafa. Un document a été égalementaffiché dans chaque hall d’entrée. On y trouve entre autre  ‘la police populaires’adresse loyalement aux policiers corrompus’, ‘la chanson du peuple de l’an2000’ et une lettre de pratiquants de Changchun aux gardiens de Heizuizi :‘ne pas briser le bonheur de milliers de foyers pour la satisfaction d’un  seul » Espérons que les gardiens y réfléchissent avec leur conscience, etn’établissent pas l’intérêt personnel sur la douleur des autres.

 

D’après les personnes libérées, il ya parmi ceux libérés récemment, certaines personnes dont le but est des’emparer des nouvelles. Que les pratiquants soient vigilants. Mais que cetévénement ne provoque pas la méfiance entre pratiquants. Notre compassion etnotre grandeur nous permettent d’être bon avec les êtres, mais ne permettonsjamais que quelqu’un sabote le Dafa.

 

Coupables de  persécuter lesdisciples de Dafa dans la maison de détention de la ville de Yushu au Jilin

 

Nous sommes les disciples de Dafa dela ville de Yushu, nous allons présenter comment les unités d’application de laloi gouvernementale et les policiers violent la loi en appliquant la loi,comment ils ignorent la loi d’état, en attaquant à leur guise les innocentsdisciples, coups, châtiments physiques, afin que les gens bienveillantspuissent y réfléchir.

 

Depuis le mois d’août et  septembre 1999, les disciples de Dafa necessent d’être enfermés dans la maison de détention de la ville de Yushu.Durant la fête Zhongqiu de l’année 1999, parce que nous pratiquions des exerciceset récitions la loi, les gardiens nous ont sauvagement battus au moyen detuyaux blancs en plastique préparés pour cela (on dit ‘petit dragon blanc’),une femme disciple en ceinte du bourg Xingli a été battue au point d’êtrecouverte de blessures sur tout le corps, une poignée de ses cheveux a étéarrachée; le pratiquant Zhuwei a été traîné par les cheveux sur une distance dequelques dizaines de mètres par quelques policiers bestiaux, il a étésévèrement battu; Shen Hongyan, Yang Fuzhen, Zhao Shuxia ont été  battus à être couverts de blessures pouravoir pratiqué les exercices, leur visage ont tourné au violet sous les coups,la scène était très triste; le pratiquant Zhang Huayun s’est vu passer leschaînes aux pieds, il a du marcher  enrond dans la cour, dès qu’il ralentissait, les coups violents s’abattaient surlui; l’ancien secrétaire de l’usine de bois, Xu Yaxuan a été frappé à perdreconscience; Liu Shujuan a été détenue pour n’avoir pas signé le contrat de garantie, jusqu’à 26 décembre, elleest la seule personne détenue aussi longtemps dans la maison de détention, sonépoux l'a garanti avec sa vie, elle est relâchée en ce moment.

 

En février 2000, une centaine dedisciples de Dafa ont justifé Dafa, ils ont été détenus de nouveau dans lamaison de détention. Comme nous continuons la pratique des exercices tous lesmatin, nous subissons sans cesse les coups et les insultes du directeur et desgardiens, de plus nous gelons dehors à 5h du matin environ et pendant deux outrois heures, alors que la température est de moins vingt degrés. Lapratiquante Liu Jinfeng a été traînée dehors par un gardien du nom de Gao, quilui a ordonné de s’asseoir dans la neige, les 2 mains tendues bien droites, unmouvement suscite immédiatement des coups de baguette de bambou sur les doigtsgelés… Le 28 février 2000 en particulier, à 3h du matin, les pratiquants de la cellule 8 se sont levés pratiquerles exercices, les hommes de main avec à leur tête le gardien Sun xx avaient chacun en main un ‘petit dragon blanc’, ilssont entré en trombe dans la cellule, ont enlevé les pantalons de Liu Shujuan,de Ren Chunying, de Zhu Yanling, de Hao Shuqin, de Chai Xiuzhi, de Zhuo Qilinget d’autres, jusqu’aux sous-vêtements, ils ont mis toute leur force à frapperces disciples. Tantôt ces 4 personnes donnaient des coups, tantôt elles sereposaient, cela  a duré pendant bien 90minutes. Après, elles ont été  laisséesdehors à geler avec une température de moins vingt degrés, sans sous-vêtementsni pantalons, enfin Zhu Yanling, Chai Xiuzhi se sont évanouies dans la neige.Les autres disciples voulaient les porter à l’intérieur, mais un gardieninhumain a hurlé : ‘ne les emportez pas, si quelqu’un de ce mouvement meurt c’ est normal!’

 

Ainsi¸ une foule de femmesbienveillantes, qui ne rendent pas les coups pour les coups, ni l’injure pourl’injure, pour l’avenir de l’état, pour le futur de la nation, rendent comptede leur propre expérience au gouvernement dans le but d’accomplir leur droit etdevoir de citoyenne, pour avoir dit un mot vrai, elles sont violentées parceux  qui appliquent la loi, où est laloi? Où est la justice? Qui est droit? Qui est perfide?

 

Ici, nous adressons quelques mots deconseil aux gardiens qui persécutent encore les disciples de Dafa : vousêtes devant une foule de bonnes personnes aux mains nues, qui ne rendent pasles coup pour les coups, ni l’injure pour l’injure, si vos proches étaientaussi dans la  foule, lestraiteriez-vous pareillement? Le filet de la justice paraît large, mais il nelaisse échapper aucun coupable. La rétribution du bien pour le bien et dumal  pour le mal est la vérité del’univers pour tous. Qui a évité la punition de l’histoire parmi lesmalfaiteurs de l’époque de la révolution culturelle? Si vous n’arrêtez pasmaintenant, si vous n’examinez pas votre conscience, votre futur sera pire queleur présent, parce que vous devrez payer vos crimes dans l’enfer pourtoujours.

 

Depuis le 18 janvier, la police deShanghai recherchent les pratiquants pour des discussions à grande échelle, ily a des unités de travail qui cherchent aussi les discussions, le contenu desconservations est préparé par le ‘supérieur’, tous les pratiquants qui nesatisfont pas à leur demande sont surveillés 24h sur 24, en plus, ils ne sontpas autorisés à aller travailler ni même à faire leurs courses .

 

Quand les pratiquants leurdemandent : ‘à qui ces bonnes personnes bienveillantes font-elles peur ?’Ils ont révèlent : ‘ce n’est pas nous qui avons peur, mais c’est lesupérieur…’

 

 

http://www.minghui.ca/mh/articles/2001/1/22/7094.html