"Utiliser la raison pour prouver la Loi, utiliser la sagesse pour expliquer clairement la vraie image, utiliser la compassion pour que la Loi soit immensément répandue et pour donner le salut aux gens de ce monde" (Rationalité)


 Nouvelles de Chine du 3 janvier 2001

 

Soyez vigilant à ce genre de faits afin d’éviter de détruire l’image du DAFA

Le soir du 31 décembre, des policiers ont arrêté 206 personnes venues de la province de  HEBEI. Parmi les personnes arrêtées, la majorité était probablement des disciples de DAFA, mais il y avait 56 autres personnes cachées dans la foule. Ces 56 personnes portaient des couteaux à fruits, des poignards et des clés des menottes. Durant l’interrogatoire préliminaire, ils prétendaient vouloir se suicider ou se blesser pour défendre le DAFA. Ils voulaient rejeter cette mauvaise action sur les disciples de DAFA. C’est encore un complot ignoble manigancé par JIANG ZEMIN.

 

Nous espérons que les disciples de DAFA redoublent de vigilance, afin d’éviter que les agents spéciaux ne fassent de sabotage, et révèlent à temps les forces du mal au monde entier.

 

 « L’audience ouverte et juger en public »

Le 25 décembre, la cour de BEIJING prétendait avoir jugé en public selon la loi, l’affaire de PANG You, MU chunyan, CHEN suping, ZHANG lixin et avoir prononcé leur verdict final. D’après certaines personnes bien au courant de l’événement, le mandat d’arrestation officiel de ZHANG lixin a été signé le 6 novembre par le parquet de BEIJING alors que les parents de ZHANG ne l’ont reçu que le 22 décembre. Pendant ce temps-là, le 1er tribunal populaire moyen de BEIJING avait déjà prononcé dès le 8 décembre, un verdict du juge préliminaire. Trois jours après, le tribunal supérieur avait rejeté l’appel des 4 personnes, et prononcé un 2ème verdict. Il était impossible pour la famille de ZHANG et celle des trois autres de chercher un avocat, et ils n’ont pas eu l’occasion non plus d’interpeller. Aucun membre des familles n’a été avisé pour assister au jugement comme auditeur. Cela montre que « juger en public », « l’audience ouverte au public » sont des mensonges. Aviser plus tard les membres des familles était évidemment un complot manigancé volontairement pour échapper à la justice de la loi et priver ces personnes en cause du droit de faire appel.

 

Cadeau de fêtes

Avant Noël et le Nouvel An, les disciples de DAFA dans certaines régions de BEIJING avaient suspendu des petites lanternes rouges rayonnant de joie dans les kiosques de téléphone et d’autres endroits publics. Sur certaines lanternes, il était aussi marqué un poème du livre HONGYIN. C’est le plus beau cadeau de fêtes que les disciples de DAFA offrent aux gens entrant dans le nouveau millénaire.

 

Le réveil des proches

Un jour, une femme disciple est allée faire appel à BEIJING selon le droit donné par la loi. Elle a été sauvagement battue par la police, et envoyée dans le commissariat de police de son quartier et y a été détenue illégalement. Son mari (non pratiquant) y est allé la chercher. Après avoir vu son état tragique qui faisait horreur à voir, il voulait l’emmener pour la soigner. Les personnes ignobles qui appliquent la loi voulaient leur extorquer de l’argent en profitant de cette occasion et avaient avisé les membres de sa famille qu’il fallait payer pour ramener la personne. Le mari s’écria en colère: « Vous dites tous que son maître amasse de l’argent, pourtant , je ne l’ai pas vu le faire mais je vois seulement que vous demander de l’argent au FALUN GONG ! »

 

WANG BILIANG, pratiquant de la province de HEBEI souhaite un avocat étranger

Le pratiquant de DAFA, WANG biliang, homme de quarante ans habite le district de Dingxing à HEBEI. Parce qu’il a clarifié la vérité aux gens, le 9 octobre 2000, il a été détenu illégalement par la police jusqu’à présent. Pour décharger la pression des autres pratiquants, WANG avait reconnu que c’était lui seul qui avait distribué tous les documents révélant la vérité sur le FALUN GONG. La police croyant par erreur qu’il était un élément essentiel, a fouillé sa maison et saisi nombreux de ses biens. Il a déjà été interrogé récemment, il plaidait lui-même son innocence. L’instance de DINGXING a conclu être incapable de juger cette affaire., il est donc transféré au tribunal moyen de la ville de BAODING. La charge était : « inciter à renverser le pouvoir politique de l’état » Etant donné que la visite des proches n’est pas permise, les membres de la famille ne peuvent pas le contacter. Après avoir fait beaucoup de détour, un morceau de papier est finalement transféré en dehors. Voici le contenu : « J’ai été arrêté à titre « d’inciter à renverser le pouvoir politique  de l’état », et je suis détenu dans la maison de détention du district de DINGXING à HEBEI. L’audience va ouvrir ces jours-ci. Veuillez me trouver 1 ou 2 avocat étrangers ayant une bonne connaissance de la loi chinoise pour plaider  ma cause. Je souhaite que les personnes expérimentés aient le courage de se porter en avant pour me contacter. La durée de ma peine ne m’importe peu, ce qui est important, c’est de révéler leur criminalité et leur cruauté au x gens. WANG BILIANG ».

 

L'esprit malifique de JIANG ZEMIN complote encore pour augmenter la persécution

Une petite partie des pratiquants étant allée  à TIANANMEN le 18 décembre 2000, sont libéré de prison. Ils nous ont raconté les actes criminels des policiers là-bas pour persécuter les disciples de DAFA.

 

Dans la maison de détention de HUAIROU à BEIJING, la police ordonne aux prisonniers criminels de battre les pratiquants avec des instruments de torture, de les menacer pour obtenir leurs noms et adresses. S’ils ne parlent pas, les prisonniers les attaquent à grands coups. Les cruels moyens de torture nous font dresser les cheveux d’indignation. Voici quelques exemples : 

 

1.           Ils attachent leurs deux pieds avec une corde et suspendent le pratiquant a une poutre, la tête en bas. Juste en dessous de la tête, ils placent une chaudière remplie de piment puis y ajoutent de l’eau. On fait bouillir l’eau pour enfumer les pratiquants.

 

2.         Ils ordonnent aux prisonniers de donner des chocs aux pratiquants à l’aide d’un bâton électrique, directement sur leur visage. Si les personnes ne parlent pas, ils continuent à les torturer jusqu’à épuisement du courant.

 

 3.        Ils déshabillent totalement les pratiquants puis des prisonniers leur tiennent les bras et les jambes, ils placent une serviette de bain sur leur poitrine, puis ils versent de l’eau froide par cuvette, une par une. D’ailleurs, l’eau ne coule pas vite afin de torturer un peu plus le corps des pratiquants. Une personne ordinaire ne peut supporter cette méthode que quelques dizaines de cuvettes, mais nos pratiquants doivent subir depuis le matin jusqu’au soir jusqu’à 300 versements. Et s’ils ne parlent toujours pas, ces gens enfoncent des tiges de bambou dans leurs doigts.

 

4.Ils mettent à nu les pratiquants puis les enferment dans une petite cage de fer, la plongent dans une cellule d’eau. Le niveau atteint le cou de la personne. Le temps dépend de la fermeté du pratiquant. L’objectif est de leur faire dire leur nom et leur adresse.

 

   

Les tortures mentionnées ci-dessous se sont déroulé à BEIJING à la fin du 20ème siècle. Nous espérons que toutes les personnes bienveillantes dans ce monde qui aiment la paix agissent ensemble pour faire cesser ces actes animaux fascistes qui ont lieu en Chine continentale.

   

 

http://www.minghui.ca/mh/articles/2001/1/3/6405.html

 

_________________________

Tous les articles en français du présent site sont traduits du site MingHui chinois (http://minghui.org). Dû aux contraintes de temps et aux limites de connaissance de la langue des traducteurs(trices) volontaires, ainsi qu'à la différence entre les cultures chinoise et occidentale, il est très difficile de transmettre exactement et intégralement toutes les informations et contenus du site MingHui chinois, les erreurs de traduction, par exemple dans la formulation des termes, sont inévitables. Nous vous remercions de votre compréhension.

Les lecteurs qui souhaitent connaître directement le Falun Gong (Falun Dafa) sont priés de visiter le site http://falundafa.org; les lecteurs qui souhaitent connaître les pratiquants de Falun Gong ainsi que leur situation actuelle en Chine sont priés de visiter le site MingHui chinois (http://minghui.org) et le site MingHui anglais (http://clearwisdom.net); les lecteurs qui sont soucieux des droits de l'homme sont priés de visiter le site en anglais "Centre d'information du Falun Dafa" (http://faluninfo.net).

Merci.

L'Editeur du site MingHui en France