Nouvelles de la Chine continentale du 17 décembre 2000

 

 

3 disciples de Dafa de la ville de Suzhou (province de Jiangsu) intentent Jiang Zemin, pour prouver la Grande Loi,

 

Zhang Meixia, femme, 50 ans, ouvrière retraitée, N° 4 (compter horizontalement) du Lemapo de l’avenue Guwulu à la ville de Suzhou

 

Zhu Aping, femme, 33 ans, sans emplois, appartement 401, bâtiment 25  jardin Changqiaobipo à la ville de Wuxian

 

Lu Huiqun, femme, 29 ans, travailleuse indépendante, appartement 201, bâtiment 3 du quartier résidentiel Chunshen dans le bourg Huangli de la ville de Wuxian

 

Ces 3 disciples ont porté l’acte d’accusation contre Jiang Zemin (publié sur le site Minghui) en allant à Beijing le 6 décembre, et le 8 décembre elles ont soumis l’acte d’accusation au parquet populaire suprême. Elles ont tout de suite été détenues illégalement. Le soir même, la police de la ville de Suzhou a reçu l’ordre de perquisitionner les maisons des 3 disciples. Le 9 décembre, elles ont été escortées à Suzhou, détenues dans la maison de détention (on ignore le nom de la maison). La charge mise contre elles a été d'avoir : "accuser faussement le président d’Etat Jiang Zemin en utilisant l’organisme sectaire".

 

Avant de partir pour Beijing, les 3 disciples ont dit aux autres compagnons de pratique qu'il était   probable qu'elle ne rentreraient pas après ce départ. Elles voulaient que davantage de gens soient au courant de cette affaire et qu'ils y prêtent une attention et apportent leurs soutiens, ainsi le soutient des compagnons de pratique.

 

Zhu Aping qui venait d'être relâchée d’un emprisonnement d'un an dans une ferme de rééducation par le travail (région de Subei),était sortie de nouveau pas plus d'un après, en risquant sa vie, parce qu’elle avait écrit une fausse lettre de dénonciation durant sa détention à la ferme. Elle voulait manifester sa fermeté à l’égard de Dafa par cette action réelle. Les deux autres compagnons de pratique ont aussi été arrêtés respectivement la troisième et deuxième fois. Le mari de Lu Huiqun (qui est aussi disciple de Dafa) était aussi enfermé dans la maison de détention.

 

Leur action a beaucoup encouragé les pratiquants locaux à prouver et à faire connaître le Dafa, ainsi que clarifier la vérité.

 

Dans une grande ville du Nord-Ouest, les banderoles de Dafa se voient partout

 

Le 13 décembre, les disciples d’une grande ville du Nord-Ouest, sans se préoccuper du temps froid, ont suspendu dans les avenues principales, les carrefours etc, beaucoup de banderoles de rectification par la Loi. Sur les deux côtés des avenues principales, et dans les endroits les plus voyants, une dizaine de banderoles de couleur brillante, où était marqué : "la Grande Loi rectifie l’Univers", "Vérité, Bonté, Endurance", et "La Grande Loi rectifie le monde humain", ont flotté au vent pendant presque une journée entière. Sur cette partie du chemin on peut voir la police partout maintenant, les voitures de police patrouillent avec les sirènes ; dans les secteurs touristiques célèbres de cette ville, les banderoles de Dafa ont fait leur apparition en une nuit; une banderole où est écrit "la lumière de Bouddha illumine tout" est suspendue au câble électrique d’un carrefour. Alors qu’un disciple était en train d'accrocher une banderole, tout est devenu tranquille autour de lui, il n'y a plus eu trace de trafic et de passagers ; d'un seul coup il a réussi à suspendre la banderole à une hauteur de 4 ou 5 mètres. La voyant bien déployée, le disciple a remercié intérieurement l’aide du maître. Cette banderole n’a pas été enlevée jusqu’au lendemain midi. Cette action a ébranlé la police de cette ville. A l'heure actuelle, la police envoie une masse de policiers, qui enquêtent partout, sans résultat. Ces banderoles ont montré aux gens la puissance imposante de la Grande Loi.

 

 

Les forces du mal veulent jouer la dernière scène de leur frénésie

 

Hier le bureau du chemin de fer de Beijing a reçu un ordre de son supérieur qui a demandé qu'après le travail de la journée, tous les jeunes employés masculins soient réunis dans un endroit désigné pour y attendre des ordres; A chaque personne a été distribué un bâton en bois, et ils devaient aller sur la place Tiananmen ‘battre toute personne en vue, et la battre jusqu’à la mort’. Plus tard cet ordre a été annulé.

 

Selon la personne qui était au courant de l’événement, ce fait était pour persécuter les pratiquants de Falun Gong. Jiang Zemin et ses complice craignaient que trop de pratiquants viennent sur la place Tiananmen à une date déterminée, ils voulaient donc utiliser ces ouvriers pour attaquer les pratiquants, complotant ainsi de truquer une scène pour dire : "c'est le peuple bat le peuple."

 

Les forces du mal ayant perdu leurs racines montrent ainsi frénétiquement leur méchanceté. Il est vrai que plus proches elles seront de la surface, plus perverses elles seront. Mais les plus perverses sont aussi les plus faibles. Il semble que le jour où l'Univers entier s'unira dans un concert de félicitations s'approche.

 

 

Le bien et le mal recevront chacun leur rétribution

 

Le 20 mai cette année, Yao Baorong, disciple travaillant dans l’usine des instruments de contrôle aéronautiques de la ville de Lanzhou, pour protéger les livres de Dafa, s’est précipité sans hésitation du 5e étage du bureau de police d'Anning, en criant : "Falun Dafa est bon!". Elle a réalisé son vœu de "prouver la Grande Loi avec sa vie". (Cet événement a été rapporté plusieurs fois sur le site Minghui) Pour cette affaire les policiers du bureau de police d’Anning avaient la responsabilité inévitable, mais l’unité de travail de Yao Baorong -- le service de la sécurité de l’usine a joué aussi un rôle honteux en leur prêtant la main. Ils se sont accordés pour agir avec la police d’Anning plusieurs fois, ont surveillé, poursuivi, perquisitionné, menacé et persécuté Yao Baorong et d’autres disciples de Dafa. Récemment, ils ont envoyé deux disciples de l’usine, l'un dans un camp de rééducation par le travail, l’autre dans un centre de détention.

 

"Vaste est le filet de la justice céleste dont les mailles quoique larges ne laissent échapper aucun coupable" A 3 heures du matin le 2 décembre 2000, le directeur du service de la sécurité de l’usine, Li Heping (homme d'une quarantaine d’années), le secrétaire de cellule du PCC (Parti Communiste Chinois) du même service, Li Wushan (homme d'une quarantaine d'années), et l’agent de service Chen (homme d'une trentaine années) ont été agressés et poignardés par un homme appelé par une serveuse, alors qu’ils s’amusaient dans un dancing. L’agent Chen est mort sur le champ, le directeur et le secrétaire de cellule ont été gravement blessés ; ils ont été conduits à l’hôpital pour les premiers soins.

 

le 17 décembre 2000

 

 

http://www.minghui.org/gb/0001/Dec/17/news_china_121700_shishi.html

 

 

 

 

_________________________

Tous les articles en français du présent site sont traduits du site MingHui chinois (http://minghui.org). Dû aux contraintes de temps et aux limites de connaissance de la langue des traducteurs(trices) volontaires, ainsi qu'à la différence entre les cultures chinoise et occidentale, il est très difficile de transmettre exactement et intégralement toutes les informations et contenus du site MingHui chinois, les erreurs de traduction, par exemple dans la formulation des termes, sont inévitables. Nous vous remercions de votre compréhension.

 

Les lecteurs qui souhaitent connaître directement le Falun Gong (Falun Dafa) sont priés de visiter le site http://falundafa.org; les lecteurs qui souhaitent connaître les pratiquants de Falun Gong ainsi que leur situation actuelle en Chine sont priés de visiter le site MingHui chinois (http://minghui.org) et le site MingHui anglais (http://clearwisdom.net); les lecteurs qui sont soucieux des droits de l'homme sont priés de visiter le site en anglais "Centre d'information du Falun Dafa" (http://faluninfo.net).

 

Merci.

 

L'Editeur du site MingHui en langue française